AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL 29.06.14 19:39

Grâce au geste héroïque, mais néanmoins dangereux de Jaime Lannister, Myrcella serait bientôt en sécurité au Donjon Rouge, près de sa mère, de son père et de son petit frère, car pour Joffrey, la situation était nettement plus délicate. Bien gardée entre les bras d’Arthur Ambrose, ils remontaient à vive allure les rues agitées de la ville où les Manteaux D’Or tenaient encore bon pour l’instant, mais pour combien de temps ? (1)

Robert quant à lui était presque arrivé au Donjon Rouge lorsqu’il se rendit compte qu’une bonne part de sa garde et des gens qui étaient descendus avec lui, dont les Dorniens, n’étaient pas derrière lui. Il était en colère contre eux, mais pas au point de ne pas chercher à assurer leur sécurité, c’était un rustre d’une violence inouïe mais pas au point de ne pas s’inquiéter de la paix avec la Principauté déjà assez échaudée pur ne pas risquer en plus la vie d’Oberyn. Enfin, il manquait son fils, et cela l’inquiéta beaucoup, ce dernier n’avait jamais fait montre d’un grand courage et le fait qu’il ne soit pas déjà à l’abri n’avait rien de rassurant. Le Roi fit donc demi-tour et redescendit la route avec ces hommes pour se porter au secours des retardataires, il croisa la route de l’émissaire de Bief et le fit escorter par deux hommes supplémentaires avant de continuer sa route.

Pendant ce temps dans la boue du port, le massacre faisait toujours rage et ce qui aurait dû être un rassemblement pour la gloire du règne de Robert se transformait en hécatombe. Les pertes étaient évidement bien plus importantes du côté des civils, mais néanmoins, le Prince qui venait de tomber au sol était en très mauvaise posture (2). Les membres du guet submergés par le nombre et ne sachant que faire opéraient une retraite ordonnée vers la porte et risquaient donc de lui marcher dessus tout en reculant. Il fallait tout de même espérer qu’ils y arrivent rapidement pour tous les autres gens qui restaient à protéger, les Dorniens, le Grand Septon et bien d’autres. Par exemple Leyïa, qui n’était clairement pas allé voir cette exécution pour se retrouver dans un tel bordel. Et comme si cela ne suffisait pas, personne ne venait l’aider, personne ne la remarquait, on sauvait la Princesse, on cherchait le Prince, Prince qui d’ailleurs l’avait abandonnée pour aller se battre plutôt que de la protéger, mais personne ne venait pour elle, Loris, Oberyn, Alyx, Corwin, ils n’étaient pourtant pas si loin, ils devaient bien voir son regard effrayé ?! Enfin, il lui restait peut-être une chance… (3)



Dé N°1 = 65% de chance que le Guet tienne ( il tient si le jet est de plus de 35)

Dé N°2 sort de Joffrey : 1 = il meurt piétiné par la foule, 2 = il est piétiné et se fait briser une partie du crâne, 3 = il est piétiné et se fait casser la colonne vertébrale, 4 = il est piétiné et a plusieurs os brisé dont un bras en piteux état, 5 = il est trouvé par un membre du Guet qui essaie de le protéger, 6 = Sandor Clegane l’aperçoit juste avant qu’il tombe et parvient à venir jusqu’à lui

Dé N°3 = sort de Leyïa : 1 = elle tombe dans la boue, 2 = elle tombe mais un homme la relève et lui dit de courir vers le donjon rouge, 3 = un Manteau d’Or la remarque et lui dit qu’il va la protéger avant de lui faire signe de le suivre, 4 = un Manteau Rouge la remarque et lui dit de rester derrière lui pendant qu’il recule vers la porte, 5 = Barristan Selmy, lui donne son cheval et lui dit de fuir, 6 = Sandor Clegane la prend sur son épaule et la ramène au Donjon Rouge


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL 29.06.14 19:39

Le membre 'The Stranger' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 100' : 41

--------------------------------

#2 'Dé 6' : 6

--------------------------------

#3 'Dé 6' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Leyïa Tarly
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL 29.06.14 22:33

Où était mon Joffrey, où était mon monde parfait. Qu'est ce qu'il s'était passé. J'avais les mains couverte de sang et Arthur Ambroise ne s'était meme pas retourné. Il allait payer. Il allait payer très cher son insolence. Il serait fouetté, vendu un esclave, détruit, déchiqueté. Je le jurais sur les sept que se traitre qui m'avait abandonné pour sauver cette petite garce de princesse allait payer. La blonde était à moitié finie de toute manière ! J'étais en pleine santé moi, je n'avais pas une cicatrice ignoble sur le visage ! La fille de Lord Tarly devait etre sauvée et traitée au meme titre que cette princesse parfaite. Qu'il attende que j'en parlais à mon père ce demi cousin par alliance. Je n'aimais déjà pas sa famille qui me préférait ma soeur alors là ! Je...

Un homme me bouscula à l'instant meme où je voyais enfin le prince. Dans quelle posture ! Il avait été secouru de justesse mais il m'avait abandonné, me laissant sans défense. J'en aurais hurler de rage. Mais c'est la peur qui m'arracha un ridicule cri de sourie lorsque je sentis la boue s'insinuer dans mes vetements, sur mes cheveux qui s'étaient emmelée dans la puissance de l'attaque des pauvres. Si j'étais parfaite voilà quelques minutes qui me semblaient si loin, maintenant, seul mon regard déterminé changeait quelque chose et brillait d'une rage sournoise. Mes yeux bleus étaient encore plus visibles sous la boue. Je me remis debout tant bien que mal mais une autre personne me poussa. En tombant de nouveau, je mis la main sur la dague d'Arianne qui m'avait échappé sans que je ne m'en sois rendu contre. Je ne jouais plus au chevalier comme lorsque j'étais petite et que père, malgré les interdictions, me montrait que premier au combat était notre devise, tant pour les hommes que pour les femmes. Les Tarly n'étaient pas de couards. Me relevant tant bien que mal sous le poids de ma robe pleine de boue, dont la beauté n'était maintenant plus qu'un vague souvenir, je plantais sauvagement ma dague de le premier homme qui se pointait, près encore une fois à me renvoyer dans la boue. Je n'étais pas une fleur du pavé née dans la fange ! J'étais faite pour briller, les sept m'en étaient témoins ! Le sang me gicla au visage, se que j'avais pris pour le ventre était en vérité bien plus haut. J'avais perdu toute notion tant la peur m'aveuglai. Les larmes commencaient à se meler à mon regard terrifié. Je ne devais pas pleurer, pas ici, mais j'allais craquer, ce n'était qu'une question de temps. Où était ma mère pour me serrer dans ses bras et me chuchoter que tout irait bien ? J'avais peur, trop peur, plus que jamais, encore plus que cette journée où je m'étais perdue dans les bois et que l'épée lige de ma soeur m'avait sauvé. Sans que je ne vois ce qui m'y avait mené, mes pas me reprocherent de la délégation de dorme. J'avais du sang plein les mains, sur le visage et la dague d'Arianne était visible dans ma main.

Je vous en supplie... Aidez moi.

Meme si j'allais regretter pendant des jours, c'était la peur qui parlait aujourd'hui. Dorme était peut etre l'ennemi de ma famille dans le passé mais qui aurait pu reconnaitre la Tarly que j'étais aujourd'hui. La dague d'Arianne seule pouvait peut-etre me permettre de me sortir de se pétrin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Oberyn Martell
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL 29.06.14 23:59

Alors qu'Oberyn terminait de parler à Alyx et Corwin, il eu le temps de baisser la tête pour voir l'un des mercenaires sourire en direction du Prince, tout en recrachant du sang, comme dernier soupir avant de s'éteindre. Ces hommes avaient été embauché et payé par quelqu'un pour s'en prendre aux dorniens, mais la question de qui les avait envoyé restait totale. Ce n'était de toute façon pas la préoccupation principale, alors que tout autour d'eux, des gens mourraient à chaque instant. Le guet et la colonne de garde tenait toujours devant les assauts de la populace, laissant le temps aux nobles de partir vers les portes de la ville, en sécurité. La vipère rouge put alors apercevoir Jaime Lannister, ainsi que la fille de la reine, Myrcella, accompagné d'un noble qui semblait être du Bief. La distance ne lui permis pas de le reconnaitre. Toujours est-il que les nobles s'enfuyaient devant le danger, et il était temps pour les dorniens de faire de même. Certains soldats terminaient d'escorter les nobles dorniens de la suite en sécurité, alors que le gros des troupes restait attroupé près du Prince, au centre et encerclé par la ligne du guet retenant les citadins. Si celle-ci ne tenait pas, la populace parviendrait à assaillir la délégation, et leur nombre suffirait à l'emporter sans doute. Néanmoins, il tenait, toujours, et la plupart des soldats étaient déjà partis, Alyx et Corwin avec, sous ordre d'Oberyn. Celui-ci se dirigea alors vers son capitaine, resté la avec les derniers soldats.

- Capitaine, les vies dorniennes ne sont plus en danger. Terminez d'aider à mettre les nobles en sécurité, on ne dira pas que Dorne n'a pas fait son devoir.

Il adressa un geste de la main en direction de nobles désorientés au milieu de tout ça, afin que les soldats les dirigent vers les portes. Les soldats partirent aussitôt, lance en main, et Oberyn reprit vers le chef de la troupe.

- Je vous interdis de vous attaquer aux civils. Je n'accepterai pas que Dorne ait leur sang sur les mains.

Le capitaine acquiesça d'un hochement de tête, et rejoignit ses hommes, laissant seul Oberyn en retrait. Il allait se mettre en route à son tour, lorsqu'il vu sortir de la ligne formé par le guet, une jeune femme, le visage et les mains ensanglantés. Elle ressemblait en cet instant à une petite fille apeurée plus qu'à une femme, bien que sa tenue lui en donne l'air. Elle était déboussolée, ses pas la menant maladroitement vers le Prince, qui s'empressa d'aller vers elle. Il la stoppa arriva vers lui, posant une main autour d'elle afin de la soutenir et de l’empêcher de fléchir.

- Vous êtes blessée ?

Il n'eut pas le temps de poser une autre question à la jeune Tarly que son regard arriva jusqu'à sa main, qui portait une dague. Une dague de fabrication dornienne, sans aucun doute. Son regard s'y attarda plus longtemps qu'il ne l'aurait pensé, cette dague étant bien trop belle pour être achetable à un quelconque forgeron de Port-Réal. Seuls quelques forgerons dorniens parvenaient à donner ce style particulier aux lames dorniennes. D'ailleurs, quelques secondes de plus suffirent pour qu’il la reconnaisse. C'était la dague de sa nièce, Arianne.

- Cette dague… Comment l’avez-vous eu ?

Il laissa passer quelques secondes, ses yeux noirs transperçant la jeune fille.

- Peu importe. Vous me raconterez vos secrets plus tard, rester ici n’est pas une bonne idée.

Le Prince de Dorne empoigna plus fermement sa main autour de la taille de Leyïa, et commença à marcher avec elle en la soutenant, vers les portes de la ville. Il aurait tout le temps de comprendre plus tard comment elle avait réussit à mettre la main sur la dague de sa nièce. En attendant, il fallait se mettre en sécurité, et s’il voulait connaitre le fin mot de l’histoire, il avait tout intérêt à sauver la jeune fille, peu importe qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL 07.07.14 10:01

Accompagné de quelques manteaux d’or, Robert atteignit le cœur du conflit. Il repéra rapidement son fils aîné dans les bras du limier. Le blondinet semblait bien mal au point, et le sang de Robert ne fit qu’un tour. Il ne s’était jamais montrer réellement paternel mais Joffrey était son héritier. Il poussa le grand destrier jusqu’au limier qui hissa le corps du prince sur le cheval du roi. Robert talonna sa monture et partit au galop vers le donjon rouge où Lord Ambrose et Myrcella venait de trouver refuge.

Pendant ce temps, la jeune Leyïa Tarly était secouru par le Prince Oberyn qui avait été intrigué par la dague que la jeune fille tenait. Le guet avait de plus en plus de mal à contenir la foule (1). Le peuple était complètement survolté. Les dorniens resserrèrent leur protection autour de leur prince et avancèrent doucement vers la sortie de la ville pour regagner leur navire pour s’éloigner de ce bazar. (2).

La foule était furieuse. Ils voyaient leur Roi partir comme un lâche vers le Donjon Rouge. Tandis qu’ils considéraient les dorniens en partie responsable de tout cela pour avoir apporté cette enfant à une mort certaine. Cet évènement allait rester marqué dans la mémoire de tout Port Réal. La mort de la princesse Daenerys Targaryen qui au départ se voulait être rapide et sans problème c’était transformé en une véritable révolte. Le pouvoir du Roi était-il encore fort ? Les pro Targaryen étaient-ils nombreux ? Viserys était toujours vivant, et cela pouvait-il ébranler la dynastie Baratheon ?

La situation allait être plus qu’instable dans la capitale de Westeros les prochains jours. Les rues ne seraient pas sur pour les dorniens ou les nobles. Et avec la présence des Arryn, la tension n’était pas prête de retomber.


Dé n°1 : 40% que le cordon tienne ( Le dé doit être supérieur à 60)
Dé n°2 : 1 à 50 les dorniens quitte la ville sans encombre, 51 à 75 les dorniens écartent le passage violement pour passer, il a quelques morts. 76 à 100 les dorniens doivent passer en force, sont obligés de ôter des vies pour protéger leur prince, une dizaine de mort.


© Belzébuth

Le sujet reste ouvert une semaine pour que vos dernières réactions. Le sujet sera classé dimanche prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL 07.07.14 10:01

Le membre 'The Stranger' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100' : 78, 58
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL 18.07.14 18:44

Le Roi récupéra son fils et remonta au Donjon Rouge, furieux, il ne dit aucun mot et se rendit dans ses appartements. Sa première envie fut de partir immédiatement chasser dans le Bois du Roi, mais les quelques insultes qu’il avait entendu et le rapport de Lord Eddard sur l’arrivée des Valois l’en dissuadèrent. Si tout le monde le prenait pour un con sans honneur et sans autorité sur son peuple, il allait leur montrer qu’il n’en était rien, d’une manière ou d’une autre ! Mais il fallait tout de même qu’il se défoule, et hélas, après beaucoup d’alcool agrémenté de quelques putes et quelques servantes prises sans discrétion dans la forteresse, il ne fut toujours pas calmé. Il décida qu’il voulait sa femme et vint l’agresser dans sa chambre. Elle venait de terminer de veiller son fils, qui, dès son retour avait été ramené dans sa chambre et ausculté par un Mestre, traumatisé par ce qu’il venait de vivre il y avait bien heureusement plus de peur que de mal. Joffrey voudrait probablement trouver un moyen de se venger de cette populace folle et il jouait avec sa belle arbalète, quand Robert fit irruption dans la chambre de Cerseï. Il était ivre, mais trop énervé pour s’endormir avant de la toucher comme à son habitude, la Reine allait-elle devoir subir les assauts violents du Roi sans rien dire ?

Le guet reprit le dessus sur la foule qui se calma enfin dans les rues laissant à tous les spectateurs nobles de ce terrible massacre le temps de regagner le Donjon Rouge en tout sécurité. Les Dorniens quant à eux, un peu en retard sur le groupe durent faire leur chemin jusqu’à la porte à coup d’épées, aucune perte à pleurer de leur côté, même Leyïa fut sauvée. On pouvait néanmoins déplorer les quelques morts qu’ils firent sur leur passage étant donné que déjà, les habitants de la capitale ne les portaient pas dans leur cœur. Ils furent malgré tout accueillis au Donjon Rouge comme il se doit, même si très peu de membres de la cour aient pris la peine de se déplacer à part la Princesse Myrcella et le Prince Tommen qui, avec gentillesse, les menèrent aux appartements qui leur était réservés. Evitant soigneusement le sujet de la mort de Daenerys, ils leur racontèrent les derniers potins de Port-Real, dont l’arrivée des Valois dont ils ne savaient pas grand-chose, d’autant plus qu’il n’y avaient pas assisté. Le hasard faisait bien les choses, Alyx fut placée dans une chambre mitoyenne de celle d’Oberyn et Corwin pourrait dormir sur une paillasse avec les autres gardes à l’entrée des appartements Princiers. Oberyn invité Leyïa à entrer pour qu’elle lui raconte comment elle avait obtenu cette dague devant une petite collation arrosée de vin de Dorne de premier choix.

Arthur fut remercié par Jaime d’avoir ramené la Princesse saine et sauve et ils discutèrent longuement avec Ser Barristan des derniers évènements. En effet, cet incident et le Banquet qui avait tourné au désastre, tout cela était bien mauvais signe pour le pouvoir du Roi et la paix du Royaume, il fallait faire quelque chose, mais quoi ? Les hommes d’honneur ne tuent pas leur Roi, même quand celui-ci est un mauvais souverain, surtout pour le remplacer par un garçon qui pourrait s’avérer pire et pas plus contrôlable que son père. Pendant ce temps, le Nordien courrait faire son rapport auprès de la Main, débarquant en plein entretient avec Varys et Mestre Pycelle, il glissa quelques mots à l’oreille d’Eddard Stark avant que celui-ci ne lui demande de lui amener le Grand Septon. L’incident n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd, mais d’abord il devait tirer cette histoire de faux document au clair.


© Belzébuth


Comme personne n'a réagit au dernier post du MJ, je me suis permis de conclure en vous pnisant un poil tout en essayant de pas vous imposer trop de trucs. D'une part pour véritablement terminer l'action qui tout de même a nécessairement des conséquences sur tous les participants, mais aussi sur tous les habitants de Prit Real et du Donjon Rouge. D'autre part, pour vous permettre d’étoffer les liens noués durant l'event et de les continuer IRP ou via MP pour que ça rentre en ligne de compte pour le second volet. A vous, désormais de tirer les conclusions qui s'imposent sur tout cela et de l’intégrer à votre background, cela pourrait s'avérer capital pour la suite, mais ça ne dépend pas de moi mais de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

298 - Lune 13 - Semaine 1 - Jour 5 - PORT REAL

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL
» 298 - Lune 12 - Semaine 3 - Jour 3 - PORT REAL
» 299 - Lune 7 - Semaine 4 - Jour 5 - PORT REAL
» Péril à Port Réal - Aide memoire
» Event 1, sujet 2: Le siège de Port-Réal (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Sothoryos :: Ruines de Zamettar :: Intrigues Terminées-