AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 19 ans
Surnom: Le Faucon Blanc
Métier/Titre(s): Dame des Eyrié et de la Maison Arryn, Suzeraine et protectrice du Val d’Arryn

« Devoir, Force & Honneur »
« ! Pour le Val ! »

Copyright : EdP, tumblr, Jon snow
Citation : À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 8561
à Westeros depuis : 16/02/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL 14.11.14 22:07

En réponse à la Main du Roi, elle se raidit, lui jeta un regard plein d’un mépris désabusé qui crachait un venin silencieux, invisible et mortel entre ces lèvres pincées pendant que ses dents se serraient sur une carotide imaginaire. Elle se rassit dans son fauteuil sans un mot de plus et servit un sourire désolé à Brynden. Elle ne broncha pas à l’annonce du verdict. Prévisible. Tout comme la réaction de Lysa qu’elle n’avait pourtant pas vu venir. Un duel judiciaire, évidemment ! Brynden Tully, plus évident encore. Il ne faisait aucun doute que le Silure gagnerait. Ashara sourit. A moins que la Couronne choisisse Jaime ou Barristan ! Elle arrêta de respirer… Non, Ned ne risquerait pas la vie de l’un ou de l’autre. Elle reprit son souffle tout en envisageant avec tristesse le fait que Brynden risquait sa vie pour rien. C’est alors qu’elle entendit ce nom, oublié, mais dont l’histoire intrinsèquement liée à celle de Jon lui revint immédiatement : Ser Mandon Moore ? La froideur de Ned avec le talent à l’épée de Barristan ! C’était une catastrophe ! Ashara se leva pour contester ce choix, mais n’y trouva rien à redire qui aurait pu changer la donne et s’écroula dans son fauteuil comme si le monde venait de lui tomber dessus. Elle quitta la pièce au bras de son époux en serrant les dents pour retenir ses larmes et en tremblant comme une feuille. Une fois dans sa chambre, elle se mit à hurler en cassant tout ce qu’elle pouvait. Elle tenta de dormir un peu, mais rien n’y fit, son cerveau bouillonnait entre culpabilité et plans farfelus. Ses pensées éclaircies par l’aurore douce-amère, elle se rendit donc au septuaire.

Après beaucoup d’incertitudes, le Silure prit le dessus. La jeune femme se leva pour le soutenir de toutes ces forces. L’instant d’après, elle le vit mort. Mais non, il était toujours debout ! La jeune femme frémissait à chaque passe, elle vivait se combat comme si c’était sa propre vie qui en dépendait. Mais, si Bryden se défendit vaillamment, elle vit finalement la lame de Ser Mandon Moore transpercer la gorge de son ami et loyal Chevalier de la Porte qui après quelques secondes d’agonie tomba à jamais dans un combat qui n’avait aucun sens. Ashara manqua de tomber elle aussi et fut rattrapée in-extrémis par Lyonel qui l’assit doucement dans sa chaise, tel un pantin désarticulé dont le regard vide d’incompréhension et de détresse croisa un instant celui de son époux sans vraiment quitter le cadavre des yeux. Après de longues secondes d’apnée, elle inspira d’un coup comme si on venait de la sortir de l’eau. Reprenant quelques couleurs, elle interrogea son époux du regard, constatant que ce dont elle se souvenait vaguement était bien arrivé. Elle prit le premier verre de vin qui lui passa sous la main et le but d’une traite pour se reprendre, ne se souciant pas un instant du sort de Lysa qu’elle considérait comme seule responsable de ce désastre. En quelques signes, elle envoya une partie de ses hommes protéger le corps du Silure et les autres aider Ser Mandon à rejoindre un endroit où Mestre Udo pourrait s’occuper de lui. Quand elle le put, elle se leva et se rendit près du corps du Silure ou Lord Eddard était déjà. Les mots qui lui passèrent alors par la tête étaient injustement blessants, elle se contenta donc de ceci :

__ Chevaliers du Val, cet homme était votre frère d’arme. Vous porterez Ser Brynden Tully, Chevalier de la Porte où Lord Eddard Stark, Main du Roi le jugera bon et veillerez sur son corps. »

Creighton retourna le corps avec soin et le posa avec l’aide des autres sur l’un des grands boucliers qu’ils avaient lorsqu’ils n’étaient pas à cheval. Barristan ramassa son épée et Ashara s’agenouilla face à Eddard pour la remettre délicatement entre ses mains jointes sur son torse, pointe vers le bas. Elle lui ferma les yeux et posa un instant sa main sur sa joue avec tendresse avant de se relever et de laisser ses hommes à la disposition de la Main.




   
   
   
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« Valar morghulis »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Citation : Valar morghulis. Valar dohaeris.
Pseudo : Him Of Many Faces
Corbeaux : 54
à Westeros depuis : 13/01/2014
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL 16.11.14 15:06


Ilyn Payne



Ser Ilyn Payne marchait dans les longs et vide couloirs du donjon rouge. Il n'y avait aucune âme qui vive. Les seules personnes qu'il avait pu croiser étant soit des rares garde du guet, soit des serviteurs vacant à leur occupation, malgré toute l'agitation qui se déroulait devant le donjon rouge. C'était là où il se dirigeait, là où la plupart des yeux de la capitale était tourné, là où la plupart des habitants était venue en nombre pour assister à ce spectacle morbide où il serait le principal acteur, partageant le rôle principal avec l'accusée condamné à mort par le jury, le roi et les dieux.

Plus il se rapprochait de la source d'agitation et plus les bruits et le brouhaha devenaient audible. Ser Ilyn avait développé avec le temps une ouïe assez fine. A défaut de pouvoir parler, il se contentait d'écouter et d'observer, deux chose que l'on ne lui enlèverait pas de sitôt. Rien que d'y penser, il eût un gout amère dans la bouche, se rappelant du moment où l'on lui avait enlevé le droit de parler, la liberté de s'exprimer, le moment où des gardes muni d'une lame chauffé à blanc lui avait arraché la langue dans un imperceptible et dernier râle de souffrance.

Il continua son chemin, passant dans la cour extérieur du donjon rouge sans prêter grande attention au nombreux manteaux d'or sur le qui-vive, se préparant à toute les éventualités. Le Silure étant mort, sa nièce, aussi impopulaire soit elle en ce moment, n'allant pas tarder le rejoindre. Il n'y avait rien d'étonnant à ce que le guet se prépare à tout et envisage de possible débordement. Mais la Justice du Roi s'en fichait, quoi qu'il arrive, quel que soit la personne, il mènerait à bien son travail comme il l'a toujours fait.

Le bourreau silencieux était maintenant sortit du donjon rouge, se trouvant dans son parvis. La foule était des plus nombreuse et agités, s'impatientant de voir l’exécution de Lysa Aryn. Elle était venue assister à ce spectacle morbide dont tout le monde connaissais déjà l'issue avant même qu'il n'aie commencé.

Il monta lentement les marches de l'échafaud, une par une, son épée qu'il avait bien pris soin d'aiguiser le matin même encore dans le fourreau qu'il portait en bandoulière dans son dos. Ser Ilyn Payne rejoignit la place qui était sienne. Derrière lui se trouvant le roi, et les juges du procès qui s'était déroulé deux jours plus tôt. Tout était en place, tout le monde était réunis, tout le monde sauf une personne. Il manquait seulement une seule personne qui ne tarderait pas à venir pour que la Justice du Roi puisse rendre son verdict.




CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Lyonel Corbray
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL 17.11.14 10:52

Les dernières heures brutales s’étaient abattues sur le Donjon Rouge comme autant d’éclairs déchirant un ciel prisonnier d’un orage soudain.
Et chacune d’elles avait été annonciatrice de nouvelles ou événements inattendus. La plupart noirs et sévères, certains douloureux, tous mornes et tristes.

S’il était vrai que l’annonce de l’attaque de Port Lannis avait été, parmi toutes, celle qui avait suscité le plus de réactions, elle semblait, pour le Corbray, devoir être reléguée bien loin derrière celle qui accaparait désormais toutes ses pensées immédiates.
On ne pouvait avoir connu l’homme sans regretter inévitablement la mort du Silure.
Le Tully était intègre et loyal. Et bien que rude, opiniâtre et indépendant, le chevalier était de ces hommes que l’on respecte lorsqu’on les croise, pour leur stature, leur esprit et leur parole.
Port Lannis pouvait bien brûler, le Noire-Epée ne parvenait pas à en faire cas. Ni à détacher son regard ou ses pensées de la dépouille de cet homme valeureux qu’il avait longtemps connu lorsqu’il était encore Chevalier de la Porte Sanglante.

Il venait de perdre un ami, un homme pour qui le respect qu’il avait était même supérieur sans doute à celui que le Tully avait pour lui. Ser Brynden était mort comme il avait vécu. Pour l’honneur et la famille. Comme le prétendait si fièrement la devise de sa Maison. Celle dont il s’était en quelque sorte affranchi pour mieux la respecter.

Le Corbray jeta un regard de rage et de haine vers celle qu’on emportait à présent et qui mourrait pour son crime. Cette folle de Lysa Tully qui, non contente d’avoir assassiné Lord Jon Arryn, venait d’entraîner à présent la mort d’un autre éminent homme d’honneur.

– Je voudrais être celui qui tiendra l’épée qui tranchera le chef de cette vache folasse !, marmonna le Corbray entre ses dents. Il était atterré de voir avec quelle facilité une dingue avait pu emporter avec elle vers l’Etranger deux hommes aussi estimables et valeureux que Lord Jon et Ser Brynden. Deux figures tutélaires du Val qui porterait longtemps le deuil de ses légendes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 19 ans
Surnom: Le Faucon Blanc
Métier/Titre(s): Dame des Eyrié et de la Maison Arryn, Suzeraine et protectrice du Val d’Arryn

« Devoir, Force & Honneur »
« ! Pour le Val ! »

Copyright : EdP, tumblr, Jon snow
Citation : À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 8561
à Westeros depuis : 16/02/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL 17.11.14 17:02

__ Tu lui trancherais bien trop vite, mon Seigneur Époux. »

A cet instant-là, si Ashara s’écoutait, elle aurait remplacé la lame toujours affûtée du bourreau de la Couronne par une lame de tournoi, pour que le supplice de cette chose qui avait servi d’épouse à Lord Arryn soit long et douloureux. Mais Brynden n’aurait pas voulu cela pour sa nièce, par respect pour lui et pour éviter un tel spectacle au peuple de Port-Real une semaine après la mort indigne de Daenerys, elle se contenterait de voir sa tête rouler.

La brune avait passé une bien mauvaise nuit, dont une grande partie à prier près du corps du Silure au septuaire du Donjon Rouge et le reste à réfléchir au risque qu’elle prenait si elle rapportait les corps des Tully à Vivesaigues. Plus elle y pensait, plus elle se disait que, malgré tout c’était la seule solution pour que le Conflans suive la couronne malgré tout et, peut-être pardonnent le Val, une façon de faire amende honorable et de les assurer qu’Ashara n’avait jamais voulu ça. Elle secoua Lyonel en plein milieu de la nuit pour lui dire, de toute façon, elle dormait très mal depuis quelques temps et faisait des rêves complètement délirants qui la réveillait.

__ Mon amour, je vais aller à Vivesaigues pour rendre les corps de Lysa et du Silure à la rivière comme leur tradition le veut. Robin pourrait venir avec moi, mais je crains pour sa vie, il ne sera pas en sécurité où qu’il aille, même à Peyrdragon vu ce qui se trame, il sera mieux aux Eyrié. Quant au ban, le Val a déjà payé trop cher pour continuer. Jon Arryn, Brynden, et Mandon Moore, qui est gravement blessé et dont il faut s’assurer qu’il soit soigné au mieux avant d’être ramené dans le Val. »

Comme à son habitude, Ashara affirmait ses décisions comme si personne ne pouvait y objecter, mais, assise sur le lit dans sa chemise de nuit de lin blanc avec sa poitrine de parturiente elle attendait quand même que son bien aimé émerge pour avoir son avis.

***

Le lendemain, c’est avec la parure des Reines de la Montagne et du Val en saphir, or blanc et diamants, dotée d’un diadème, d’une bague et d’un collier imposant qu’elle se présenta sur le parvis du Donjon Rouge pour assister à la mort de la régente. Elle portait une robe somptueuse de brocard bleu aux entrelacs floraux dont le bas, le col et les poignets était brodés de montagnes, et d’entrelacs de faucons et de lunes d’argenté et blancs rehaussés de quelques perles et sur les manches, trois boutons avec un faucon. A la taille, un passepoil argenté qui formait un V devant et derrière marquait la délimitation entre le buste très ajusté au large col arrondi et la jupe très ample, plissée au niveau des hanches.

Robin était en lieu sûr avec ses suivantes, il ne devait pas voir cela





   
   
   
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Lyonel Corbray
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL 21.11.14 19:03

Le son délicat et prévenant de quelques mots discrets soufflés par son épouse le tira de son sommeil. Le Corbray émergeait à peine que la jeune femme le secouait un peu plus fort afin d’achever son réveil.

Un regard rapide de part et d’autre de la chambre permit à Lyonel de constater que malgré le beau rêve dans lequel il se prélassait il était toujours à Port Réal, auprès de sa femme. Manifestement inquiète et insomniaque au beau milieu de la nuit. La lumière faiblarde d’un rayon de lune qui s’extirpait avec difficulté d’entre les lattes de bois du volet de leur chambre confirma la chose à un Lyonel tout ensommeillé qui bailla longuement en s’étirant de tout son long.

Aller à Vivesaigues ? Dans son état ? Elle n’y pensait pas !? Il avait, le soir même, lui aussi longtemps réfléchi à l’éventualité de contribuer au retour du Silure dans son Conflans natal. C’était là une des dernières choses qu’il pouvait faire pour son ami défunt. Et il était résolu à s’employer à convaincre Lord Stark et le Roi Robert de permettre que le corps du Tully soit rapatrié à Vivesaigues.
Cela semblait aller de soi.

Mais que son épouse y aille, il ne souhaitait pas. Evidemment, il comprenait tout à fait ce qui motivait la jeune brune et ses grands yeux bleus résolus étaient pour lui un supplice à affronter. Il pouvait lire dans leur azur un mélange de détermination et de supplication réellement désarmant et auquel il était toujours extrêmement difficile de s’opposer.

– Ash, ma belle, tu sais bien que ton état de santé requiert mesure et précaution ! Je comprends évidemment ce qui te pousse à vouloir t’y rendre en personne mais bien que ta grossesse n’en soit encore qu’à tes débuts, et surtout par les temps qui courent, je pense que ce n’est pas raisonnable que tu fasses ce long déplacement. Ne vois-tu pas une autre solution pour que nous rendions ce dernier hommage à notre ami sans que tu mettes en péril ta santé ?

Il était lui aussi déterminer à ramener le Silure à Vivesaigues. Mais le fief Tully était à plusieurs jours de chevauchée et les secousses de la monte étaient de ces choses particulièrement non recommandées pour elle…

– Ne vois-tu pas de solution alternative à cela ? Il passa quelques instants ses doigts dans sa barbe naissante. – Je pourrais y aller moi-même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: Éternel.
Surnom: Maitre de la lumière.
Métier/Titre(s): Divinité.

« Maitre de la lumière »

Copyright : jjfwh - Deviant Art / Kashina pour le gif
Citation : « For the night is dark and full of terrors. »
Corbeaux : 235
à Westeros depuis : 26/06/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL 21.11.14 19:47

Lysa Arryn n'opposa aucune résistance quand deux gardes l'empoignèrent et la couchèrent sur le billot. On aurait pu craindre qu'elle hurle et se débatte, mais elle se laissa mettre en position dignement. A moins qu'elle ne soit proche de défaillir ; elle était blanche comme un linge, mais cela, il était difficile de le voir depuis l'immense foule qui s'était massée pour assister à l'exécution. Quelques "privilégiés", dont les juges et des membres de la haute noblesse, disposaient de places desquelles il était possible d'avoir une vue imprenable de l'exécution, mais la majorité de la populace était tenue à distance par un double cordon de garde. Les évènements récents avaient rendu le Guet très chatouilleux sur les questions de la sécurité.

Ilyn Payne s'avança, bien droit. Peut-être qu'un léger sourire ourlait ses lèvres à l'idée d'exercer son art sur une personne aussi bien née, mais c'était difficile de le voir. Lysa Arryn ne dit rien. De toute manière, quelles dernières paroles aurait-elle bien pu prononcer ?

Ilyn Payne était un homme qui avait l'habitude de manier son épée avec force et précision. Son premier coup fit s'affaisser la tête de lady Lysa, lui tranchant plus de la moitié du col. Le deuxième coup fit rouler son chef au bas de l'estrade. Un travail relativement propre : couper une tête d'un seul coup n'était pas si simple. Et l'exécution avait été faite sans souffrance.

Lorsque la foule comprit que c'était déjà fini, elle se dispersa. Pour autant, les nobles, eux, savaient que rien n'était fini. Au contraire, tout commençait.

A l'Ouest, les Fers-Nés avaient assailli Port-Lannis et la guerre venait de débuter.

Les Lannister, lord Tywin en tête, allaient inévitablement réagir. Il allait faire jouer ses relations et la dette que la Couronne lui devait pour convoquer le ban et châtier les Fer-Nés comme il convenait. D'autant que Tywin Lannister n'était pas un homme enclin au pardon.

Quand au roi et à ses proches conseillers, s'ils avaient effectivement l'intention de s'occuper du problème des Fers-Nés, ils avaient bien l'intention de châtier également la trahison de la reine Cersei. Et les conséquences de ce châtiment impacteraient durablement la Maison Lannister.

Non, en réalité, c'était loin d'être fini, et cette première tête tombée n'était fort probablement que la première d'une longue série...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL

Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Sujets similaires

-
» 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL
» 298 - Lune 12 - Semaine 3 - Jour 3 - PORT REAL
» 299 - Lune 7 - Semaine 4 - Jour 5 - PORT REAL
» Péril à Port Réal - Aide memoire
» Event 1, sujet 2: Le siège de Port-Réal (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Sothoryos :: Ruines de Zamettar :: Intrigues Terminées-