AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 08.02.15 20:48

Croisade au Dieu Noyé
Attaque de Belle Île
Résumé Ellipse


298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6

Partis quelques jours auparavant des Îles de Fer, c’était cette fois-ci une véritable armée digne du Roi du Roc et du Sel et de la première rébellion Greyjoy qui s’apprêtait à attaquer Belle Ile, mais jusqu’ici, Balon s’était bien gardé de revendiquer la moindre couronne. Cette fois, la guerre, la vraie, était lancée, comme si l’attaque de Port Lannis et la prise de Castral Roc, malgré les risques pris, n’avaient été qu’un préambule, ou peut-être une diversion. Avec 140 boutres, 20.000 hommes dont la moitié de guerriers Fer-Nés avides de sang, la discrétion n’était plus de mise, aussi, les gardes de la Maison Farman eurent tout le temps de paniquer pendant l’approche de l’escouade. Heureusement pour eux, les pirates avaient un objectif bien précis à remplir en un temps record, ils n’avaient pas de temps à perdre à torturer ces soldats ni les habitants de la forteresse qui n’avait pas tarder à fermer ses portes pour se garder de cette invasion. Cela dit, cette attaque qui arrivait peu de temps après la nouvelle de la prise de la place forte des Lannister avait le gout du sang et du danger. Les Fer-Nés étaient-ils devenus fous ou simplement trop ambitieux ?

Les chevaliers et les reitres se préparaient à défendre le fort au péril de leur vie et que les servantes se pissaient déjà dessus à l’idée de se faire attraper par ces barbares sans foi ni loi. Mais ce jour-là, il n’y aurait ni razzia, ni viols, ni otages, ni tuerie, de quoi faire grogner nombre de ses hommes, mais pour une cause supérieure, ils pouvaient aussi faire preuve d’une certaine discipline. C’est ainsi que les archers enflammèrent leurs flèches et tirèrent une première salve sur les bateaux à quai en enflammant plusieurs ils continuèrent ce ballet de flèches lumineuses qui perçaient le ciel avant d’atterrir sur les ponts de bois ou dans les cordages et les voiles repliées, voir dans l’eau. Le capitaine de Belle-Ile comprit alors qu’il avait fait une erreur en retranchant tout le monde derrière les portes, laissant les bateaux sans défense dans le but d’épargner des vies et de protéger au mieux la demeure des Farman. Il semblait désormais évident que le but des Fer-Nés était d’incendier la flotte, néanmoins, il ne pouvait pas mettre en danger ses hommes et risquer l’avenir de la forteresse pour sauver le peu qu’il restait à sauver. Il ne lui restait plus qu’à regarder les galères brûler sous ses yeux sans rien pouvoir faire que d’envoyer des corbeaux à Port-Real pour Tywin et dans le reste de Terres de l’ouest pour prévenir ses vassaux.

Les boutres étaient désormais au contact des navires désertés et mettaient le feu à ceux qui n’avaient pas encore été touchés par les flèches, s’assurant tranquillement et sans rencontrer la moindre opposition que les restes de la flotte de l’ouest brûleraient en entier. Pendant ce temps, d’autres récupéraient toute l’huile disponible dans le port et la chargeaient à bord des boutres. A peine une heure plus tard, les Fer-Nés quittaient le port, laissant les dernières galères s’éteindre en coulant dans le port et les hommes et femmes de Belle-Ile soupirer de soulagement. Ils pouvaient s’estimer chanceux car ils étaient tous sains et saufs et ne risquaient à priori plus rien si ce n’est la colère de leur Suzerain pour avoir laissé faire. Ça n’était pas le cas des otages Lannister emprisonnés désormais à Pyk et dont la vie ne tenait qu’à un fil, celui de la vie des otages Fer-Nés dans les contrées vertes, Theon compris. Quant aux prisonniers faits à Port-Lannis et à Castral Roc, ils étaient désormais enchainés aux boutres Fer-Nés dont les effectifs avaient été amputés par la bataille et aux galères prises à Castral Roc.



© Belzébuth


Spoiler:
 


Dernière édition par Glenhild Bonfrère le 11.03.15 22:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 23.02.15 12:47

Croisade au Dieu Noyé
Attaque des Îles Bouclier
Résumé Ellipse


299 - Lune 1 - Semaine 1 - Jour 3

La nouvelle de l’incendie de la flotte de Belle-Île s’était rependue dans l’ouest attisant un peu plus la haine contre ces Fer-Nés retranchés dans Castral Roc, déjà brûlante lorsque les premiers arrivés avaient constatés les dégâts dans Port Lannis. Un véritable massacre, mais si les vassaux Lannister étaient parés au combat, ils attendaient leur Suzerain avant d’agir, se contentant de couper toute retraite terrestre à l’ennemi. De plus, même avec Lord Tywin, comment reprendre cette forteresse que tous savaient imprenable ? Tous se posaient la question sans trouver de réponse. Car même défendue par ce qui leur semblait être quelques milliers d’hommes et qui en réalité n’était plus désormais qu’une petite centaine, la demeure millénaire des Lions taillée dans la montagne n’avait aucun point faible.

Une autre missive était partie de Belle-Île en ce terrible jour où Lord Farman avait vu brûler tous ses bateaux sans rien pouvoir faire. Elle avait pour destination Port-Real et annonçait de fait la décision de Lord Balon Greyjoy quand à l’ultimatum de la Main du Roi. Hélas, les pirates avaient une avance non négligeable sur les corbeaux destinés à réunir les osts et les flottes sous la bannière du Roi pour les combattre une bonne fois pour toute. Mais, personne encore ne se doutait que les Fer-Nés avait dans l'idée de prendre tout le monde de vitesse pour s'éviter la contre-attaque cuisante de 289, tous pensaient qu'ils s'en tiendraient là, nul ne pouvait imaginer jusqu'où les mènerait leur audace et leur ambition. Pour sûr, la réussite de la prise de Castral Roc les avaient rendus bien intrépides et ils ne comptaient pas s'arrêter en si bon chemin.

C’est ainsi qu’une nuit, le balet des flèches enflammées repris sans que personne n’ait pu le voir venir, à des milles au sud du fief des Farman. Cette fois-ci, c’étaient les Îles Bouclier qui étaient visées par la flotte réunie des Iles de Fer pratiquement au complet et additionnée des galères prises dans l’ouest. Cette fois en revanche, les hommes du Bief étaient décidés à ne pas se laisser faire, seulement de nuit, à 5 contre 190, ils n’avaient aucune chance, mais en partant en mer, ils l’ignoraient car ils ne pouvaient voir distinctement le nombre de boutres qui fondaient sur eux. Ainsi, pendant que la majorité des navires accostaient pour tenter de prendre des otages, des prisonniers, prendre ou brûler les bateaux à quai et refaire les réserves d’huile, les autres encerclaient les galères sensées protéger l’entrée de la Mander et les coulaient sans autre forme de procès.

En une nuit, le sort des Iles Boucliers avait été scellé par l’efficace sauvagerie des adorateurs du Dieu Noyé et à l’aube, il ne restait plus rien de leur flotte que quelques fumerolles et des mats dépassant comme des pieux sans queue ni tête dans le port. Beaucoup de soldats et de gens du peuple avaient disparus et les morts s’entassaient dans les charrettes pendant que les Mestres des forteresses qui n’avaient pas été inquiétées envoyaient des corbeaux à Hautjardin, à Port-Real, à Villevieille et à la Treille…


© Belzébuth


Spoiler:
 


Dernière édition par Glenhild Bonfrère le 11.03.15 22:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 23.02.15 12:47

Le membre 'Glenhild Bonfrère' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 20' : 8

--------------------------------

#2 'Dé 20' : 4

--------------------------------

#3 'Dé 100' : 74

--------------------------------

#4 'Dé 6' : 1

--------------------------------

#5 'Dé 100' : 89
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 23.02.15 13:21

Croisade au Dieu Noyé
Bataille de La Treille
Résumé Ellipse


299 - Lune 1 - Semaine 2 - Jour 4

__ Par les Sept, ces foutus Fer-Nés ne se sentent plus pisser ! »

Deux jours auparavant, une effrayante nouvelle était parvenue à la Treille : Les Iles Bouclier avaient été attaquées, leur flotte incendiée et des galères volées. Lord Paxter Redwyn avait du mal à y croire, mais il n’était pas homme à attendre sans rien faire, ni à sous-estimer son ennemi et ce même si les bribes d’information lui parvenant des victimes lui semblaient totalement délirantes. La missive parlait d’un nombre inconnu de boutres, mais élevait le nombre de victimes et de prisonniers à plusieurs milliers. Difficile de savoir à quoi s’en tenir, mais il ne croyait pas un seul instant que sa flotte ne serait pas en mesure de faire face et il se préparait au mieux, bien décidé à en prendre la tête. Il avait recruté et armé en hâte un maximum de ses gens pour organiser la défense du port, de la flotte et de sa forteresse, même si les pirates ne semblaient pas intéressés par les châteaux et ce qu’ils renfermaient. Il avait mis sa très chère fille et ses fils en sécurité et sous bonne garde dans le château leur interdisant toute sortie et ordonnant à ses hommes de tenir la porte à tout prix.

Pensant que Villvieille serait attaquée en premier, il avait envoyé un corbeau à Lord Hightower pour lui proposer un plan pour prendre les Fer-Nés en tenaille, hélas, il n’aurait pas de réponse à temps. En effet, il avait à peine terminé les préparatifs pour la défense de l’Île et son départ vers le nord que 190 boutres Fer-Nés et 39 galères de guerre prises par les pirates fondaient sur la Treille. Ils attaquaient en plein jour cette fois, ce qui lui permit d’avoir une idée très précise de la catastrophe qui s’abattait sur lui et ses dérisoires 25 navires de guerre. Partir en mer pour les attaquer était du suicide, néanmoins, il pourrait peut-être faire un peu de dégât ce qui aiderait Villevieille à se défendre. Mais s’exposer ainsi risquait de permettre à ces enfoirés de le prendre en vie et d’avoir un atout dans leur manche, ou pire, de prendre de nouvelles galères, sans compter que tous les hommes qui foulaient le pont et regardaient les boutres approchés la peur au ventre mourraient. Un rictus déforma son visage.

__ SABORDEZ LA FLOTTE ! » Hurla-t-il en tournant les talons
__ Mais… »
__ Il n’y a pas de mais. Sabordez la flotte et fuyez. » Dit-il à son second en le tenant par le col.

Il descendit du bateau et se mit en selle et partit au triple galop vers son château avec une boule dans la gorge et sans un regard en arrière. La majorité des capitaines obéit, coulant leurs bateaux le cœur serré avant de courir avec leur équipage, qui vers les terres, qui vers le château, tentant tant bien que mal d’échapper au tsunami qui s’abattait sur eux.


© Belzébuth


Spoiler:
 


Dernière édition par Glenhild Bonfrère le 11.03.15 22:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 23.02.15 13:21

Le membre 'Glenhild Bonfrère' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 6' : 4

--------------------------------

#2 'Dé 100' : 97

--------------------------------

#3 'Dé 100' : 32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 03.03.15 22:48

Croisade au Dieu Noyé
Bataille de Villevieille
Résumé Ellipse


299 - Lune 1 - Semaine 3 - Jour 1




La Treille, Guerredi 11 Aegonyr de l’an 299



Sommes attaqués par la flotte Fer-Né. Ils sont trop nombreux, près de 200 boutres. Combattre est inutile et étant donné les nouvelles reçues des Îles Bouclier, je me vois contraint de saborder ma flotte et de prier les Sept que mes remparts suffisent à les dissuader de s’installer. J’espère ainsi épargner à mes gens une bataille sanglante en les mettant à l’abri avant qu’ils ne débarquent pour prendre des prisonniers. Il s’agit aussi de les empêcher de vous attaquer prochainement avec mes propres galères, même si au vue de nombre des navires dont ils disposent déjà, la mesure est bien dérisoire.


Si mes calculs sont exactes, vous n’avez pas été attaqués avant. Si tel est le cas, c’est qu’ils ont voulu me prendre de vitesse en me visant tout de suite après les Îles Bouclier, j’en déduis qu’ils veulent aller vite et éliminer la flotte du Bief avant qu’elle ne soit en mesure de combattre. Même ses fous sanguinaires apprennent de leurs erreurs mon ami.


Fuyez ou barricadez-vous, nous ne faisons pas le poids.



Lord Paxter Redwyn



Lord Hightower plissa presque imperceptiblement les yeux et relu le message avant de le tendre à son page pour éviter de le froisser et de le balancer à travers son cabinet tant la rage le submergeait. D’un pas rapide, il quitta le palais avec quelques chevaliers et se rendit sur les remparts de la ville pour faire part de ses informations au commandant du guet de Villevieille. Trois jours s’étaient écoulés depuis l’attaque de la Treille et les Fer-Nés ne tarderaient pas, mais, si temps était compté, grâce à ces informations, ils avaient peut-être une chance de sauver leurs galères.

Ayant retenu la leçon donnée par Paxter, les boutres fer-nés attendirent la nuit pour se approcher la deuxième plus importante cité de Westeros avant d’envoyer sur le port. Alors qu’une partie de la flotte bloquait l’accès de la rade, une centaine de boutres et de galères pleines de guerriers fondaient sur le port tous feux éteints. Cette fois, il ne fallait pas effrayer l’ennemi avant d’avoir pu prendre quelques galères et des prisonniers !

CRAAAAAAAQUE Craque ? comment ça craque ? pensèrent les quelques marins ayant entendus ce bruit étrange. CRAAAAAAAQUE Cette fois l’un des boutres de la première ligne s’était arrêté net dans un grand craquement sinistre et la panique gagna son bord quand un des hommes annonça au capitaine que la coque était percée. CRAAAAAAAQUE Plusieurs autres boutres s’empalèrent sur les récifs devant le port. Des récifs devant le port ?! Quelle idée ?! se demandèrent certains Fer-Nés avant de se précipiter à leur tour pour tenter d’écoper. C’est quoi ce bordel ? Ragea le capitaine d’un des bateaux touchés avant d’ordonner qu’on allume les feux pour pouvoir voir ce qui se passait et peut-être essayer de s’en sortir. D’autant que juste derrière eux, les autres navires de la flotte venaient s’encastrer comme des cons dans leur poupe. Pendant qu’on allumait les feux, une nuée de flèches enflammées s’abattit sur les ponts des boutres ainsi bloquées à quelques encablures du port. Tous purent alors apercevoir, l’espace d’un instant, le piège tendu par Lord Leyton Hightower et ses lieutenants. Une vingtaine de galères avaient été coulées à l’entrée du port, effleurant à peine à la surface de l’eau noire, elles formaient une barrière de récif rendant quasiment impossible l’accès aux quais, désertés, tout le monde ou presque étant à l’abri des puissantes remparts de Villevieille. Sur les galères protégées par le piège les archers faisaient pleuvoir sur les boutres une pluie de flèches dont les flammes léchaient voiles et ponts, vêtements et chaires.

Le gros de la flotte, voyant ce carnage et ce qui les attendait s’ils tentaient une approche, n’eut pas d’autres choix que d’abandonner la partie et avec leurs navires et leurs hommes qui se jetaient à l’eau pour échapper au feu et rejoindre le Dieu Noyé pour festoyer avec lui. La flotte réunie des Îles de Fer avait en tête un dessein bien plus grand et plus important que les quelques galères que le Sire de Villevieille avait voulu protéger à tout prix et les Fer-Nés naissaient tous pour mourir au combat, même comme ça…

__ Couilles molles des contrées vertes, se cacher derrière des remparts et des lignes de vos propres bateaux coulés. Le Kraken vous fera payer cher l’affront fait aux guerriers tombés cette nuit. »


© Belzébuth


Spoiler:
 


Dernière édition par Glenhild Bonfrère le 11.03.15 22:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 03.03.15 22:48

Le membre 'Glenhild Bonfrère' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100' : 40
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 11.03.15 22:19

Croisade au Dieu Noyé
Bataille des Degrés de Pierre
Résumé Ellipse


299 - Lune 2 - Semaine 2 - Jour 2

Victarion, conscient que le temps était son allié le plus précieux, ne s’attarda dans le Bief et il dispose toujours d’une flotte impressionnante et de nombreux hommes malgré les pertes essuyées lors de la défaite de Villevieille. Quarante-trois galères de guerre, cent-quarante-sept boutres et quinze mille Fer-Nés. Le tout renforcé, dès leur arrivée dans les Degrés de Pierre, par les trente bateaux pirates qu’Harras Harloi avait réussi à rallier à la rébellion grâce à l’appât du gain et au désir de gloire. Peut-être ces derniers seraient ils déçu de cet accord, mais en attendant, tous affutaient leurs lames et tendaient leur toile entre les récifs, rochers acérés et hauts fonds les plus piégeur des océans.

Stannis quand à lui avait quitté Peyrdragon avec la flotte de la Couronne à laquelle se joindrait bientôt celle de l’Orage, sa prudence, mais surtout le temps nécessaire à lever les bans et à armer les galères jouaient contre lui. Contre lui aussi, la volonté du Roi Robert d’amener la majorité de ses troupes par les terres sous les remparts de Port Lannis, car oui, les Fer-Nés n’étaient pas leur premier objectif. Il avait sous son commandement quelques cent-quarante navires de guerre, hélas nettement moins bien pourvus en hommes d’arme qu’il l’aurait souhaité. Quand il reçut la nouvelle des attaques, il était trop tard pour faire demi-tour et il n’avait plus qu’à se préparer au mieux à la bataille et à prier les Sept.

C’est ainsi que les flottes de la Couronne et de l’Orage qui croisaient prudemment, au large du bras cassé, virent surgir de toute part des dizaines de bateaux rapides et maniables destinées à pousser les lourdes galères de guerre sur les récifs acérés. Stannis n’était pas surpris, il avait toutes les raisons de s’attendre à une telle embuscade et ils avaient eu le temps de les voir arriver aussi purent-ils se mettre en formation sans céder à la panique. Avant le premier contact, des deux côtés, les archers rivalisèrent d’adresse et enflammèrent voiles et ponts, ceux du continent s’avérant plus nombreux et mieux organisés firent beaucoup de dégâts. Seulement les Fer-Nés, particulièrement ceux de la Flotte de Fer n’en étaient pas à leur première bataille, ils éteignirent les feux qui pouvaient l’être et se remirent rapidement en ordre de marche. Ils éperonnèrent les navires adverses sans perdre de temps à les aborder, les vagues successives disloquant, doucement mais surement, la formation serrée adoptée par Stannis dont l’efficacité n’était pour autant pas à remettre en cause vues les pertes engendrées.

Le Commandant des flottes de Westeros n’en était pas, lui non plus, à son coup d’essai, mais la supériorité numérique des Fer-Nés et l’environnement défavorable pour les grosses galères de guerres moins maniables que des boutres ne jouaient pas en sa faveur. Ainsi, malgré tous ses efforts pour lutter, il ne ferait pas de miracles, surtout avec des bateaux aux trois quart vides à cause des lubies de son frère. Ils furent peu à peu poussés vers les hauts fonds où seuls les pirates et leurs bateaux plus petits, légers et bénéficiant d’un très faible tirant d’eau pouvaient manœuvrer sans s’échouer et la débâcle ne fut pas loin. Pourtant, ils avaient lutté au mieux, ils s’étaient battus avec honneur et courage se dit Lord Stannis Baratheon, Sire de Peyrdragon et propre frère du Roi en voyant un énième de ses bateaux se fracasser sur les Degrés de Pierre…

Le Maître des Navires se dit, en cet instant où plus rien ne semblait avoir de sens, qu’il n’avait jamais aussi mal porté son titre, que ferait un Maître des Navires sans navires à diriger ?


© Belzébuth


Spoiler:
 


Dernière édition par Glenhild Bonfrère le 11.03.15 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 11.03.15 22:19

Le membre 'Glenhild Bonfrère' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 100' : 82

--------------------------------

#2 'Dé 100' : 70

--------------------------------

#3 'Dé 100' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 21.03.15 16:08

Bien que l’échange de flèches fût plus fourni côté Flotte de la Couronne, les Fer-Nés firent mouche et mirent bien des hommes et des navires hors d’état de nuire, à croire que la chance souriait aux audacieux pirates. Le Dieu Noyé devait être avec eux plus que jamais, surtout vu le festin que cette bataille lui promettait ! Cela leur permit d’aborder la suite de la bataille avec une ferveur retrouvée et le succès continua durant les assauts successifs qui suivirent. Cependant, déjà, certains capitaine ayant compris la stratégie des îliens de les amener à s’échouer sur les récifs des degrés de pierre s’extirpèrent tant bien que mal de la nasse pour fuir la bataille et ainsi éviter la mort. La dernière phase de l’attaque fut très meurtrière pour les forces dirigées par Lord Stannis, mais les Fer-Nés y perdirent des plumes.

Après une journée de combat, Stannis lui-même était porté disparu. Il ne restait plus aux loyalistes que cinquante bateaux et moins de la moitié de leurs troupes de départ, le tout éparpillé aux quatre vents pour fuir les pirates qui pourraient les prendre en chasse. Ces derniers se regroupèrent pour faire le point sur les pertes et sur la suite des événements avant de se séparer, la Flotte de Fer retournant sur les Îles de Fer d’un côté et les autres boutres plus légers et maniables continuant leur chemin vers le nord.

La croisade entreprise par les Fer-Nés en l’honneur du Dieu Noyé n’était pas terminée, mais tous n’étaient pas tout à fait d’accord sur la suite à lui donner et la conduite à tenir. Certains étaient trop attachés à l’antique voie pour envisager toute négociation politique et d’autres qui pensaient qu’une discussion avec les hommes des contrées vertes ne donneraient rien de bon. Ainsi, des dissensions commençaient à naître au sein de l’ost soulevé par Balon qui brillait surtout par son absence. Même si Victarion tenait les troupes pour lui, il était clair qu’une majorité de Fer-Nés n’étaient pas là pour leur Suzerain ni pour la couronne qu’il comptait gagner.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 19 ans
Surnom: Le Faucon Blanc
Métier/Titre(s): Dame des Eyrié et de la Maison Arryn, Suzeraine et protectrice du Val d’Arryn

« Devoir, Force & Honneur »
« ! Pour le Val ! »

Copyright : EdP, tumblr, Jon snow
Citation : À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 8561
à Westeros depuis : 16/02/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 21.03.15 18:05

Croisade au Dieu Noyé
Bataille de Goëville
Résumé Ellipse


299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2

A la faveur des brumes matinales, une partie des boutres Fer-Nés s’engouffrait dans la Baie de Goëville pour détruire la flotte du Val et s’assurer de ne rencontrer aucune résistance pour une retraite éventuelle. Après le souvenir de Villevieille, ils ne voulaient pas mettre toutes leurs forces dans cette bataille, mais il leur restait quelques réserves d’huile qui pourraient servir à incendier les galères. Ce qu’ils ignoraient, c’était qu’Ashara avait reçu la nouvelle de la bataille des Degrés de Pierre juste à temps pour prévenir Lord Grafton et lui donner toute latitude pour agir contre les pirates et leur montrer de quel bois les Valois se chauffaient. Ainsi, elle avait fait une suggestion pour le moins osée, mais qui, en l’absence de troupes et d’équipages préparés à affronter les boutres en très large supériorité numérique semblait être la meilleure solution. En parallèle, la Suzeraine du Val lèverait, dans les plus brefs délais, d’importantes troupes pour protéger ses côtes, faisant appel aux Maisons les plus proches de la côte et aux bonnes volontés des autres ainsi qu’à la peur que le peuple pouvait avoir d’une invasion Fer-Née.

__ Haha ! Regardez… » Fit un homme d’équipage en montrant de la pointe de son épée, une galère de taille moyenne dénuée d’hommes qui voguait au hasard des courants et passaient juste à côté d’eux. « Ils se chient tellement dessus qu’ils ont déjà abandonnés leur navires ! »

Le capitaine du boutre se dit que c’était tout de même étrange, mais il se contenta de hausser les épaules et de dire à ses quelques archers d’enflammer leurs flèches et d’incendier la galère sans perdre plus de temps. Quelques flèches enflammées firent mouche, mais au lieu de consumer lentement le bois du bateau, ses voiles et ses cordages, le feu prit en quelques secondes et le souffle ébranla même le boutre trop proche. Une minute plus tard, une centaine d’arbalètes armées par de fins cordages désormais brûlés envoyèrent des flèches enflammées dans tous les sens, tuant des hommes et enflammant des boutres. Mais surtout, ses flèches propagèrent le feu à d’autres galères lâchées dans la baie, puis, peu à peu le feu se propagea à toutes, suivant le même schéma, toutes pleines de toute l’huile que le guet avait pu réquisitionner et réunir en une journée. Les Fer-Nés eurent à peine le temps de prendre la mesure du piège dans lequel ils étaient tombés que l’huile enflammée entrant en contact avec l’eau froide entraîna une série de violentes gerbes d’étincelles. Autant, ils auraient pu éteindre sans mal les flammèches venues des arbalètes, autant cette fois, les explosions soufflèrent et mirent le feu aux navires proches les condamnant à s'abîmer dans la baie.

Vue des remparts de la ville, la réaction en chaîne fut de toute beauté, rappelant à tous la victoire de la Flotte du Val sur les Targaryen puis sa triste disparition sous les flammes de Vhagar, le Dragon de Visenya. Alors certes, une fois de plus, la région avait sacrifié ses bateaux, mais les cris horrifiés des Fer-Nés brûlés leur sembla une douce mélodie qui accompagna un splendide levé de soleil embrasant toute la Baie des Crabes. Le fait de savoir qu’ils avaient, eux, avec vingt galères, réussi à amoindrir, même un peu, les forces de ses foutus pirates les consolaient. Après évidemment, la population avait été mise en sécurité dans les places fortes, mais ils ne pourraient pas les empêcher de piller les cotes si l’envie leur en prenait. Seulement, même si Victarion eut, en regardant cela, une folle envie de vengeance sanglante, ils avaient un tout autre objectif et surtout pas de temps à perdre à attaquer le Val. Un rictus se forma sur son visage. Ils payeraient, une fois que les Fer-Nés seraient arrivés à leurs fins, ce dont il ne doutait pas, ils payeraient…


© Belzébuth


Spoiler:
 




   
   
   
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Ashara Arryn le 21.03.15 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2 21.03.15 18:05

Le membre 'Ashara Arryn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100' : 88
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 6 à 299 - Lune 3 - Semaine 1 - Jour 2

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» .:: Il était une fois... une Nuit?! la Lune?! un Enfant de la Lune?! ::. {Pv Matheo-san}
» Voleuse d'un jour, témoin d'un jour. (ft Lyanna)
» Le site officiel de Pokémon Soleil & Lune mis à jour !
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Sothoryos :: Ruines de Zamettar :: Intrigues Terminées-