AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25 ans
Surnom: Le Lutin
Métier/Titre(s): Lord-Suzerain des Terres de l'Ouest

« »

Copyright : me
Citation : Je suis le Dieu des seins et du vin.
Corbeaux : 213
à Westeros depuis : 09/11/2014
MessageSujet: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 17.06.15 7:05

An 299 Lune 7 Semaine 3 Jour 2




La rencontre avec le père de Silithia s'anonçait assez difficile et d'ailleurs, la menace absolument pas voilée qu'il énonça si par malheur du mal avait été fait à sa fille, témoignait de la tension qui régnait. Tyrion essaya toutefois de se montrer accueillant, ne voulant pas brusquer son futur beau-père. Fort heureusement, ce dernier sembla retrouver un peu de diplomatie et même s'il devait certainement vouloir tuer tous ceux qui avaient créé cette situation, il sembla plus enclin à faire un pas vers ce nouveau Lord-Suzerain que personne n'attendait. Il était clair pour tous les vassaux des Lannister que le puissant Tywin aurait trouvé un moyen le moment venu pour décharger son fils aîné de son serment, afin que lui revienne les Terres de l'Ouest, surtout vu la façon dont il traitait son cadet. Malheureusement, il n'avait pas vécu assez longtemps pour y parvenir, laisser son héritage entre les petites mains qu'il détestait tant.

« Si je ne dois vous promettre qu'une chose Lord Farman, c'est bien que je ferai mon possible pour que votre fille et même votre famille, n'aient plus à se retrouver dans une aussi périlleuse situation. »

Le visage du nain ne reflétait aucun fourberie et il était d'ailleurs des plus sincères, ne voulant pas qu'une telle chose se reproduise. Bien sûr, il y aurait peut-être un jour des décisions à prendre qui mettrait la vie de ses proches en danger mais autant que possible, il essayerait de les éviter ou de les protéger. Durant sa vie, il n'avait que trop perdu que pour ne pas chérir ce qu'il possédait. A sa grande surprise, Lord Farman se montra compatissant pour le sort réservé à Jaime. Ces paroles firent naître une lueur d'espoir quand au futur mariage qui s'annonçait car s'il pouvait se montrer soucieux de ses sentiments à l'égard du sort de son frère, il se pouvait que sa haine soit plus orientée vers Tywin que vers les Lannister en général.

« Je vous remercie pour votre considération. J'ai pu voir mon frère un bref instant avant qu'il soit emmené au Mur. Il est triste qu'un homme tel que lui ait finalement été entraîné dans les complots et manigances de ma soeur. J'irai sans doute le voir lorsque tout cela se sera calmé. »

Malgré cet échange de paroles, la température n'était pas franchement remontée et le Lutin commençait à se demander si tout cela était une bonne idée. Fort heureusement, la douce et ravissante Silithia arriva telle une sauveuse. Accompagnée des manteaux rouges que lui avaient donné Tyrion pour sa protection et d'Harren, il fit une entrée remarquée de part sa beauté et son élégance. Son sourire força le nain à en faire de même et il ne put que la remercier du regard lorsqu'elle s'inclina doucement pour le saluer. Le Seigneur de Castral Roc fit de même, lui montrant énormément de respect. Il n'y avait pas à dire, elle ferait une épouse parfaite et il en était bien conscient. Une alliance avec les Farman était plus que souhaitable dans ce moment de trouble et pour cela, il fallait convaincre l'un des hommes les plus hostiles aux Lannister.

« Le plaisir est partagé, Lady Silithia. »

Tyrion attendit patiemment que les retrouvailles se fassent, affichant un sourire à la vue de ce moment de joie où un père retrouvait sa progéniture en bonne santé. Il faut dire que de son côté, c'était plus la déception qu'il voyait dans les yeux de son père lorsqu'il revenait à Castral Roc, un peu comme si ce dernier avait espéré qu'un malheur arrive durant le trajet. Il observa donc la scène avec plaisir, content de leur bonheur à chacun. Une fois le moment passé, il invita tout le monde à le rejoindre dans l'une des nombreuses salles du Donjon Rouge, souhaitant discuter de la suite du programme sans attendre et surtout, tenter de convaincre le Seigneur de Belcastel de lui donner sa fille.

« Lord Farman, Lady Silithia, si vous voulez bien me suivre, nous serons plus tranquille pour parler par ici. J'ai fait préparer un petit quelque chose afin de nous permettre de discuter un peu. »

Escortés par les manteaux rouges, le petit groupe se retrouva rapidement dans une petite pièce où des mets légers et du vin avaient été préparés. Au milieu de la pièce, trônait une imposante table qui pouvait accueillir facilement huit personnes. Tyrion les invita à s'asseoir alors qu'il ordonnait à la servante de servir une coupe de vin à ses invités. Il s'installa à son tour et après une gorgée, commença à amorcer le sujet.

« Vous n'êtes pas sans savoir que la Maison Lannister a subi de lourds dommages suite à l'attaque des Fer-nés et de la chute de Tywin. Ce dernier méprisait ses vassaux et utilisait son argent pour les soumettre à sa volonté, matant les dissensions très brutalement. Je ne souhaite pas cela pour les Terres de l'Ouest. Il faut certes savoir se montrer ferme, mais il faut également savoir écouter et comprendre. Lord Farman, je sais que les relations entre nos deux familles n'ont jamais été très bonnes et croyez-moi, je sais que mon père en est grandement responsable. De part votre expérience et votre sens de la justice, vous êtes respecté parmi les autres lords. J'aimerais donc que vous siégiez au Conseil des Terres de l'Ouest afin de m'apporter conseils et soutiens dans la reconstruction de nos territoires. »

La première bombe était lâchée et c'était sans doute celle qui passerait le mieux car pour le moment, cela n'impliquait certainement pas de donner sa fille à quiconque. Le Lutin lui laissa donc le temps de digérer la chose et de lui faire part de ses remarques, tout en lançant par moment un regard se voulant rassurant à la belle Silithia.


Dernière édition par Tyrion Lannister le 07.07.15 6:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



« A Storm of Swords »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 121
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 21.06.15 12:30


Sebaston Farman



Tywin Lannister est mort, longue vie au lion. Sous les remparts du Roc il était tombé et avec lui, la main mise que les Lannister avaient sur les terres de l'ouest. Et cette idée réjouissait au plus haut point lord Farman qui attendait ce moment depuis un moment déjà, il en avait rêvé, la chute du lion de son piédestal. Il les avait crains, crains que tout ce qu'il avait réussi à bâtir disparaisse et ne soit plus qu'un fait parmi tant d'autre. Les Farman de Belcastel, une autre chanson de la même acabit que les Reynes de Castamere, qui aurait su ravir les ménestrels dont le registre de chanson s'en verrait agrandi. Mais cette époque de crainte et d'infériorité appartenait au passé a présent, les fer nés et leurs attaques avaient bien su affaiblir et pousser les terres de l'ouest dans ses derniers retranchement. Et seuls les plus audacieux sauraient en tirer profit et se distinguer. Et le seigneur de Belcastel comptait bien en faire partie. Dès qu'une missive était arrivé il y a quelques semaines de cela, au cours d'un matin pluvieux, il avait été soulagé d'un poids énorme en apprenant des nouvelles de sa si chère fille dont il se languissait de revoir, se souciant énormément du bien être de son ainée dont il n'avait jusqu’à lors reçut aucune ou peu de nouvelle la concernant. Si il la savait en sécurité alors que Tywin tombait sur les champs de bataille du bouclier brisé, sa victoire personnelle aurait été d'autant plus savoureuse et appréciable à ses yeux. A peine eut-il reçut cette missive provenant de la capitale qu'il s'était empressé d'y envoyer une réponse et deux jours après, ayant bien pris soin de confier la charge de Belcastel à son héritier, de prendre la route de l'or accompagné d'une dizaine de gardes qu'il savait fidèle et entièrement dévoué à sa cause, pour parer à n'importe quel situation qui saurait se présenter à lui. Dans les temps qui courent, être un grand seigneur représentait un danger pour lui mais une proie d'exception pour quelconque fer-nés et groupes de brigands formés sur le tas cherchant toutes les occasions pour profiter au mieux de ce contexte de guerre éclair amené par ces rustres des îles de fer qui, enivré de vengeance s'étaient attaqués à bien plus fort que soi.

Le voyage n'avait duré qu'un peu plus d'une vingtaine de jours, ou peut être plus, la notion du temps lorsque l'on voyageait à la hâte était des plus floue et bien plus, lorsque ses esprits étaient occupés et concentrés uniquement sur le bien être de sa fille retenus en otage à la capitale depuis bien trop longtemps que de raison. Ils n'avaient rencontrés aucun problème lors du voyage, juste pu constatés le mauvaise état et le reflet accablant de ce qui fut jadis les terres de l'ouest avant cette guerre et le passage successifs des ost des différents seigneurs de la couronne. A peine arrivé à Port-Réal, qu'il s'était empressé de se diriger vers les appartements du Donjon Rouge qui abritait le demi homme, ce lutin sournois et belliqueux qui allait lui servir de suzerain. Si son voyage jusqu’à la capitale avait été des plus agréables et complaisant, il en était tout autre de la marche qu'il dut accomplir de la porte de la gadoue aux alentours du Donjon Rouge. Cette ville puant le stupre et la maladie que les rats véhiculaient dans ces bordels que l'on trouvait à chaque coin de rue et au détour d'un chemin, autant que ses habitants, répugnant au demeurant. Mais si cela avait été une épreuve, ni la crasse et ni la chaleur ambiante due à la grande circulation n'auraient su le détourner de son chemin pour retrouver sa fille.

Arrivés à destination, il envoya un piètre laquais annoncer sa présence au demi homme. Le seigneur de Belcastel avait fort à faire. Et languissait de revoir sa fille vivante et en bonne santé. Il n'attendit que très peu, surement sa visite était-elle attendue. Laissant ses gardes sur le parvis du Donjon Rouge, il entra dans cette majestueuse cité au cœur de la capitale. Montant les escaliers et traversant les sinueux couloirs, il arriva assez vite à destination, marchant d'un pas énergique, empressé de revoir sa fille. Habillé d'une tenue assez noble pour sa prestance, tout de cuir renforcé aux couleurs de sa maison sur lequel était brodé l'emblème de sa maison, ainsi que surmonté d'un surcot soulignant sa prestance tout comme son élégance, sans pour autant exposé ses richesses comme le faisait souvent abondement les nobles de la cour. A peine fut-il arrivé que le lionceau le salua chaleureusement. Il prit cette marque d'attention comme une volonté de sa part de partir sur de bonne base, après tout maintenant que le lion était mort, les alliés des Lannister ne se comptaient plus que sur les doigts d'une main et la sympathie des Farman était une denrée rare qu'il ne se priverait surement de convoiter. Lui répondant sur le même ton, quoique un peu plus neutre, il dit :


- Lord Tyrion. Mon voyage s'est bien déroulé et sans encombre qui plus est, ce qui est en ces temps de troubles une aubaine que l'on ne peut qu'apprécier, mais je suis reconnaissant de l'attention que vous y portez pour vous y préoccupez. Comment se porte ma fille ? J'ose espérer qu'aucun mal ne lui a été fait, sinon les répercussions en seraient...funestes.


S'avançant légèrement, se déplaçant de quelques pas, lui tournant le dos, il installa un léger silence. Avant de reprendre tout aussi vite, en disant :


-Vous n'avez pas à vous excusez, milord, en temps de guerre, les hommes font des choses qu'ils n'auraient en temps normal jamais envisagés, et je ne vous en tiendrais pas rigueur, « bien sur que je t'en tiens rigueur, tu es un lion Lannister et le fils de Tywin qui plus est, si un seul des cheveux de ma fille a été touchée, même les grands murs du Roc ne pourront te protéger de ma colère, pensa-t-il »Ah et toutes mes condoléances concernant votre frère, j'ai cru comprendre qu'il vous était cher. Bien qu'il soit toujours en vie, le Mur est bien loin du Roc et de la capitale où vous séjournez et j'en suis désolé pour vous.

Ce qu'il venait de dire était sincère, vraiment. Il était réellement désolé, mais l'heure n'était pas à la mélancolie, plus vite il aurait retrouvé sa fille et l'eut mis en sécurité et plus vite il pourrait partir et retourner chez eux, à Belcastel loin de tout ce chaos.




CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 17 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Fille de Lord Farman, Seconde héritière de la Maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines)
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 531
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 22.06.15 0:53

Silithia s'occupait comme elle le pouvait, passant la plupart de son temps aux jardins ou à la bibliothèque, comme elle le faisait avant sa rencontre avec lord Stark et son « invitation » de la Couronne. Elle ne quittait jamais Alayne, restant constamment près d'elle et appréciant plus que jamais sa présence à ses côtés ; elle l'aidait à rester patiente en attendant son père, mais l'attente commençait à devenir presque insupportable. Elle avait hâte de régler ces histoires de fiançailles, mais surtout de le revoir, le serrer dans ses bras et se rassurer en se disant qu'elle ne serait plus seule avant un long moment... Pourtant, malgré cette hâte qu'elle avait de le revoir et d'être fiancée, elle savait que le mariage devrait se faire rapidement, et la nuit de noces l'inquiétait plus que tout le reste ; elle commençait presque à regretter de ne pas avoir attendu de se marier avant de se donner à un homme. Ce n'était pas comme si elle allait épouser un homme de petite noblesse, qui ne pourrait trouver de meilleur parti qu'elle ; elle serait bientôt Silithia Lannister, lady de Castral Roc... si tout se passait bien. Et tout se passerait bien, elle se l'était promis.
Ce jour-ci, elle ne s'était rendue ni à la bibliothèque, ni aux jardins, préférant le calme de ses appartements pour lire. Penchée sur un manuscrit des plus intéressants, elle en dévorait le moindre mot, l'ombre d'un sourire aux lèvres. On frappa alors à la porte.

Levant la tête, elle consulta Alayne du regard pour savoir si elle attendait quelqu'un, mais celle-ci agita doucement la tête. Se levant de sa chaise, Silithia entrouvrit la porte et tomba nez-à-nez avec un jeune garçon qu'elle ne connaissait pas le moins du monde. Qui était-il donc pour la déranger alors qu'elle était happée par sa lecture ? Et que lui voulait-il ? Malgré une pointe d'agacement, elle se fendit pourtant d'un sourire doux et bienveillant.

-Lady Silithia ? Votre père, Lord Farman, est arrivé au Donjon Rouge. Je...
-Illyrio, venez, le coupa-t-elle. Elle fit signe au Braavosi, ainsi qu'aux deux manteaux rouges qui étaient postés devant la porte de la suivre, puis se retourna vers le garçon. Conduis-moi à lui.

Avant de quitter la chambre, elle indiqua à Alayne de rester là avec Shana, ou de rejoindre son frère. Elle pressa ensuite le jeune garçon, ayant bien trop hâte de revoir son père, marchant d'un pas rapide tout en s'efforçant de paraître plus belle que jamais, lissant sans cesse sa robe grise pâle ; elle passa également sa main dans ses cheveux à plusieurs reprises, s'assurant comme elle le pouvait qu'ils cascadent joliment dans son dos. Parfaite, elle devait être parfaite pour rendre son père fier d'elle. Tout en s'assurant de cela, elle se retournait parfois, comme craignant qu'Harren ou les manteaux rouges l'abandonnent, la laissent seule avec une étrange peur au ventre.

Elle comprit qu'elle arrivait là où Sebaston l'attendait lorsque le servant ralentit à l'approche d'une salle. Lorsqu'elle en franchit le seuil, son cœur se mit à battre plus vite et plus fort. Elle cligna des yeux, comme espérant qu'il ne s'agisse pas d'un mirage, d'un rêve... Mais non, son père était enfin là, après tout ce temps loin de lui, sans possibilité de le revoir. Enfin, elle se trouvait devant lui.

-Père, dit-elle simplement d'une voix légèrement tremblante. Je suis si heureuse de vous revoir.

Elle s'avança immédiatement, un immense sourire aux lèvres. Mais elle ne le connaissait que trop bien, et de sa façon à se tenir le dos tourné à Tyrion jusqu'à la mine neutre qu'il affichait, tout ne se déroulait visiblement pas pour le mieux ; la haine démesurée de Sebaston envers les lions ne s'arrêtait peut-être pas qu'à Tywin. Elle avisa donc et, ne prenant pas le temps d'enlacer son père comme elle l'aurait normalement fait -et comme elle avait d'ailleurs envie de le faire-, elle se tourna immédiatement vers leur nouveau suzerain et lui offrit son sourire le plus radieux, s'inclinant.

-Lord Tyrion, c'est un réel plaisir de vous revoir. Elle coula un regard vers son père, tout sourire. Il lui avait tant manqué.



Silithia`Lannister
"Belle, comme un lever de soleil à l'aurore, Sur les monts enneigés de blanc, touchés par l'or Des rayons de cet astre, tel dans un trésor, Tu es la pierre qui luit, de l'ensemble ressort." - P. Andrée.
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25 ans
Surnom: Le Lutin
Métier/Titre(s): Lord-Suzerain des Terres de l'Ouest

« »

Copyright : me
Citation : Je suis le Dieu des seins et du vin.
Corbeaux : 213
à Westeros depuis : 09/11/2014
MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 07.07.15 6:37



La rencontre avec le père de Silithia s'anonçait assez difficile et d'ailleurs, la menace absolument pas voilée qu'il énonça si par malheur du mal avait été fait à sa fille, témoignait de la tension qui régnait. Tyrion essaya toutefois de se montrer accueillant, ne voulant pas brusquer son futur beau-père. Fort heureusement, ce dernier sembla retrouver un peu de diplomatie et même s'il devait certainement vouloir tuer tous ceux qui avaient créé cette situation, il sembla plus enclin à faire un pas vers ce nouveau Lord-Suzerain que personne n'attendait. Il était clair pour tous les vassaux des Lannister que le puissant Tywin aurait trouvé un moyen le moment venu pour décharger son fils aîné de son serment, afin que lui revienne les Terres de l'Ouest, surtout vu la façon dont il traitait son cadet. Malheureusement, il n'avait pas vécu assez longtemps pour y parvenir, laisser son héritage entre les petites mains qu'il détestait tant.

« Si je ne dois vous promettre qu'une chose Lord Farman, c'est bien que je ferai mon possible pour que votre fille et même votre famille, n'aient plus à se retrouver dans une aussi périlleuse situation. »

Le visage du nain ne reflétait aucun fourberie et il était d'ailleurs des plus sincères, ne voulant pas qu'une telle chose se reproduise. Bien sûr, il y aurait peut-être un jour des décisions à prendre qui mettrait la vie de ses proches en danger mais autant que possible, il essayerait de les éviter ou de les protéger. Durant sa vie, il n'avait que trop perdu que pour ne pas chérir ce qu'il possédait. A sa grande surprise, Lord Farman se montra compatissant pour le sort réservé à Jaime. Ces paroles firent naître une lueur d'espoir quand au futur mariage qui s'annonçait car s'il pouvait se montrer soucieux de ses sentiments à l'égard du sort de son frère, il se pouvait que sa haine soit plus orientée vers Tywin que vers les Lannister en général.

« Je vous remercie pour votre considération. J'ai pu voir mon frère un bref instant avant qu'il soit emmené au Mur. Il est triste qu'un homme tel que lui ait finalement été entraîné dans les complots et manigances de ma soeur. J'irai sans doute le voir lorsque tout cela se sera calmé. »

Malgré cet échange de paroles, la température n'était pas franchement remontée et le Lutin commençait à se demander si tout cela était une bonne idée. Fort heureusement, la douce et ravissante Silithia arriva telle une sauveuse. Accompagnée des manteaux rouges que lui avaient donné Tyrion pour sa protection et d'Harren, il fit une entrée remarquée de part sa beauté et son élégance. Son sourire força le nain à en faire de même et il ne put que la remercier du regard lorsqu'elle s'inclina doucement pour le saluer. Le Seigneur de Castral Roc fit de même, lui montrant énormément de respect. Il n'y avait pas à dire, elle ferait une épouse parfaite et il en était bien conscient. Une alliance avec les Farman était plus que souhaitable dans ce moment de trouble et pour cela, il fallait convaincre l'un des hommes les plus hostiles aux Lannister.

« Le plaisir est partagé, Lady Silithia. »

Tyrion attendit patiemment que les retrouvailles se fassent, affichant un sourire à la vue de ce moment de joie où un père retrouvait sa progéniture en bonne santé. Il faut dire que de son côté, c'était plus la déception qu'il voyait dans les yeux de son père lorsqu'il revenait à Castral Roc, un peu comme si ce dernier avait espéré qu'un malheur arrive durant le trajet. Il observa donc la scène avec plaisir, content de leur bonheur à chacun. Une fois le moment passé, il invita tout le monde à le rejoindre dans l'une des nombreuses salles du Donjon Rouge, souhaitant discuter de la suite du programme sans attendre et surtout, tenter de convaincre le Seigneur de Belcastel de lui donner sa fille.

« Lord Farman, Lady Silithia, si vous voulez bien me suivre, nous serons plus tranquille pour parler par ici. J'ai fait préparer un petit quelque chose afin de nous permettre de discuter un peu. »

Escortés par les manteaux rouges, le petit groupe se retrouva rapidement dans une petite pièce où des mets légers et du vin avaient été préparés. Au milieu de la pièce, trônait une imposante table qui pouvait accueillir facilement huit personnes. Tyrion les invita à s'asseoir alors qu'il ordonnait à la servante de servir une coupe de vin à ses invités. Il s'installa à son tour et après une gorgée, commença à amorcer le sujet.

« Vous n'êtes pas sans savoir que la Maison Lannister a subi de lourds dommages suite à l'attaque des Fer-nés et de la chute de Tywin. Ce dernier méprisait ses vassaux et utilisait son argent pour les soumettre à sa volonté, matant les dissensions très brutalement. Je ne souhaite pas cela pour les Terres de l'Ouest. Il faut certes savoir se montrer ferme, mais il faut également savoir écouter et comprendre. Lord Farman, je sais que les relations entre nos deux familles n'ont jamais été très bonnes et croyez-moi, je sais que mon père en est grandement responsable. De part votre expérience et votre sens de la justice, vous êtes respecté parmi les autres lords. J'aimerais donc que vous siégiez au Conseil des Terres de l'Ouest afin de m'apporter conseils et soutiens dans la reconstruction de nos territoires. »

La première bombe était lâchée et c'était sans doute celle qui passerait le mieux car pour le moment, cela n'impliquait certainement pas de donner sa fille à quiconque. Le Lutin lui laissa donc le temps de digérer la chose et de lui faire part de ses remarques, tout en lançant par moment un regard se voulant rassurant à la belle Silithia.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



« A Storm of Swords »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 121
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 11.07.15 15:10


Sebaston Farman



L'entrevue commençait bien. Il avait clairement pris l'avantage, tout du moins c'est ce que laissait penser l'absence de réaction à la menace proféré à l'encontre du suzerain des terres de l'ouest. Le demi-homme n'avait pas jugé bon de répondre, et cela en dévoilait déjà beaucoup. Si il s'était adressé ainsi à feu lord Tywin, des bardes envoyé par ce dernier seraient déjà présents dans la grande salle de sa demeure à entonner fièrement les Reynes de Castamere pour mater tout sentiment de rébellion. Ou bien il aurait tout simplement massacrer les membres de la famille jusqu'au dernier. A titre d’exemple probablement. Mais feu le lion avait quelque chose qui faisait défaut aujourd'hui à son fils. La crainte. Si il était tant respecté et que tous ses hommes le suivaient aveuglément, c'était bien pour cette raison. A cause de la crainte éprouvé. La peur se révolter. La peur des répercussions que leurs actes pourraient entrainer. Mais aujourd'hui tout cela avait disparu. Et il serait du devoir de Tyrion de s'imposer en maître, et de réaffirmer cette légitimité et souveraineté perdue. En avait-il l'étoffe ? La était la question. Et Sebaston comptait bien y trouver une réponse.

Le nain lui répondit, affirmant qu'une situation telle qu'ils avaient du vivre ne se reproduiraient plus. Bon point. Il se souciait du bien être de sa famille, et si ces paroles se révélaient être fausses, alors Tyrion était un formidable acteur pouvant dissimuler ses véritables intention derrière un visage bienveillant. Dans les deux cas, il en était ravi et ne put s’empêcher d'esquisser un léger sourire avant d'ajouter sobrement.

-Je n'en attendais pas moins de vous.

Il écouta les remerciement de son interlocuteur par rapport à son frère avec la plus grande attention. Cela n'était pas nécessaire. Et sur ce point là, il ne pouvait que le rejoindre. Il n'avait à ses yeux, rien de plus important que sa famille. Celle qu'il avait fondé et qu'il avait juré de protéger. Peut être était-ce car il était père et maître de la maison et que, de ce fait, cela lui était inné. Mais n'était-ce pas son rôle de père après tout ? Préparer la nouvelle génération, pour leur offrir un meilleur avenir. Continuant à esquiver son regard, toujours de dos, il lui répondit.


- Ne me remerciez pas milord, je comprend parfaitement ce que vous pouvez ressentir. Un membre proche de votre famille vous ayant été arraché et tenu loin de vous durant une très longue période.. Triste fin en effet. Mais nous pouvons nous réjouir de savoir que l'un des meilleures duelliste des Sept Couronnes assurent notre défense au Mur contre les peuples libres. Eux qui disaient manquer d'hommes, vont se retrouver agréablement surpris.

La conversation suivait son cours. Malgré des paroles sincères, un climat de tension régnait toujours en maitre dans la salle. Surement du, aux nombreux passifs entre les Farmans et les Lannister. Des personnes arrivèrent en trombe. Il tourna la tête pour les apercevoir. Et puis une voix familière se fit entendre. « Père » Silithia ! Entendre cela lui procura un immense soulagement. Bien plus qu'il ne l'aurait cru. Il la sentit s'approcher puis se résigner et s’arrêter avant de saluer le nain avec sa si grande délicatesse qu'il pourrait reconnaître entre milles. Décidant qu'il était temps de briser la glace, il se retourna et fit quelques pas en direction de sa fille. Elle était accompagnée de manteaux rouges surement censés assurer sa protection et d'un homme étranger qui l'intriguait quelque peu. Il s'avança lentement en direction de sa fille, puis s’arrêta à son contact. Posant une main sur sa joue qu'il la caressa de son pouce légèrement.

-Silithia, dit-il avec beaucoup de tendresse avant de déposer un léger baiser sur son front, le plaisir est partagé.

S'éloignant d'elle à contrecœur, lui qui aurait voulu la serrer dans ses bras et célébrer leurs retrouvailles en grande pompe, il fit face une nouvelle fois à son suzerain. Qu'importe à quel point il avait pu être insolent quelques minutes auparavant, la simple de vue de sa fille avait rendue le climat un peu plus supportable et propice à la discussion. Il posa ses mains derrière son dos. Et acquiesça lorsque Tyrion les invita à le suivre dans une autre pièces préparés pour cette occasion. Des plats et des rafraichissements avaient été déposés sur une imposante table. Ils prirent place. Son interlocuteur porta son verre de vin à ses lèvres et commença à parler. Dès la première phrase, il devina où il venait en venir. Ils allaient parler politique. Si non, pourquoi alors le nain aurait-il préparé tout ceci si ce n'est pas pour préparer le terrain. Au fur et à mesure que la discussion avançait, il eut de plus en plus l'impression de se faire allégrement graisser la patte. Cela n'était pas pour lui déplaire, bien au contraire. Se faire amadouer par un homme était une chose, se faire amadouer par le fils d'un vieil ennemi en était une autre. Il en tirait une certaine satisfaction non dissimulée. Étant affamé du fait de leur long voyage, il ne rechigna pas à se servir plusieurs fois parmi les délicieux mets qui étaient mis à disposition. Une fois que le nain eut terminé, et sa bouchée avalée, il prit la parole.



-Avant de continuer plus en profondeur dans le sujet, ne devrions-nous pas écarter toute oreille indiscrète hors de cette discussion ? Je ne doute pas que ces hommes vous soient fidèles milord, mais en ces temps, je préfère ne prendre aucun risque. Surtout au vu de la récente disparition du maître des chuchoteurs, il me semble. Qui sait quel dessin est-il en train de tisser dans l'ombre ? Demanda-t-il en évitant soigneusement de porter son regard sur les concernés. Portant un verre de vin à ses lèvres, il continua. La stratégie de votre père était des plus sanglante, certes, mais au moins avait-elle le mérite de marcher et de contenir les vassaux un peu trop ambitieux. Vous ne voulez peut être pas de ça pour les Terres de l'ouest mais si vous souhaitez vous imposer en maître, il vous faudra plus que se montrer ferme et écouter. A l'heure actuelle, combien de vassaux vous sont-ils réellement fidèles et seront prêt à prendre les armes si leurs voisins décidaient à se révolter ? Vous deviendrez un suzerain juste, plus que ne l'était votre père, mais pour imposer votre justice, vous avez besoin d'hommes.. Je vous remercie grandement de la main que vous me tendez, « Est-ce que je viens réellement de dire ça ? Courber l'échine ainsi..On aura tout vu ! », et je ne peux qu'accepter le poste que vous me confiez.

Dire cela lui avait été difficile, mais remercier un suzerain lorsque celui-ci vous confiait plus d'importance était un devoir, et refuser aurait été malvenu et la preuve d'un manque flagrant d'intelligence et de stratégie. Et lord Farman excellait en deux choses, la protection de sa famille et parler politique dans le but d'améliorer la condition de sa famille ou de ses enfants. Fort heureusement, cette discussion concernait ces deux points précis.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25 ans
Surnom: Le Lutin
Métier/Titre(s): Lord-Suzerain des Terres de l'Ouest

« »

Copyright : me
Citation : Je suis le Dieu des seins et du vin.
Corbeaux : 213
à Westeros depuis : 09/11/2014
MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 21.08.15 9:50



Comme toujours dans ce genre de jeux, il fallait mesurer chaque parole et chaque mot afin de conduire son interlocuteur à l’endroit précis où on le désirait. Evidemment, la difficulté résidait essentiellement dans l’aptitude de l’autre joueur à voir le chemin qu’on souhaitait qu’il empreinte. Dans le cas de Lord Farman, sa haine viscérale envers les Lannister était une chose sur laquelle Tyrion pouvait jouer, surtout que finalement, c’était Tywin qui était le principal responsable. En lui offrant l’occasion de réaliser une chose impassable du vivant de l’ancien Suzerain de l’Ouest, le Lutin parviendrait peut-être à se le mettre dans la poche et ainsi, rassembler une bonne partie des vassaux de l’Ouest derrière lui. Il restait encore à récupérer les survivants des Lannister prisonniers des Fer-nés afin d’asseoir complètement son statut de nouveau Lord de Castral Roc et ainsi, préparer la suite avec un peu plus de sérénité.

Quoiqu’il en soit, à l’abri des regards dans la pièce réservée pour l’occasion, Tyrion acquiesça aux paroles du père du Silithia et demanda à ses hommes d’attendre dehors. Sans sourciller, ceux-ci s’exécutèrent montant la garde devant la porte pour s’assurer qu’aucun gêneur ne viendrait déranger cette réunion au sommet. La proposition étant lancée, le nain blond attendit de voir la réaction de Lord Farman et on pouvait facilement voir qu’il était flatté de cette demande. Il faut dire que vu les antécédents avec Tywin, cette proposition devait l’enorgueillir d’autant plus. C’était un peu comme pisser sur la dépouille de son vieil ennemi. Il fit toutefois remarquer que la justice prônée par Tyrion ne passerait pas aussi facilement et que les vestiges de la manière forte de son père semblaient toujours vouloir vivre dans le cœur de certains vassaux.

« Lord Farman, il est évident que cela ne se reconstruira pas en un jour et j’en suis conscient. C’est pour cela que j’ai besoin de votre aide. Il ne faut pas vous inquiéter pour ma personne, je suis parfaitement capable de mon montrer aussi cruel et ferme que mon défunt géniteur. Il revient juste de ne pas user de cette méthode comme première arme. La plupart des vassaux sont encore hésitants après les agissements de la Couronne mais je pense pouvoir dire aujourd’hui que la plupart me soutienne, le temps de voir comment seront gérées la situation avec les Fer-nés et la Couronne. La négligence de mon père a coûté cher aux Terres de l’Ouest et il faut désormais retrouver notre puissance. »

Malgré ses années de débauche et de beuverie, le nain était parvenu à rencontrer quelques hommes fidèles à l’argent et ayant un certain sens de l’honneur, pour peu qu’on les récompense. Il en avait d’ailleurs engagé quelque uns dans les manteaux rouges afin de ne pas subir les relents d’une fidélité dépassée à son père. Plusieurs vassaux de l’Ouest avec qui il entretenait d’excellents contacts et qu’il avait déjà aidé lors de problèmes de gestion inavouables au grand Tywin, s’étaient déjà ralliés à sa cause, quelle qu’elle soit. Fort heureusement, ceux-ci étaient dans les zones les moins touchées par la guerre et l’invasion fer-née, ce qui lui offrait une armée modeste capable de tenir tête à toute dissidence dans la région. Tyrion fut enchanté de voir Lord Farman accepter son offre, surtout que cela le mettait dans une meilleure position pour la suite de la discussion qui allait être sans doute plus difficile.

« Je suis ravi que vous acceptiez mon offre. En rapprochant les Maisons Lannister et Farman de la sorte, cela marquera un nouveau tournant dans l’Ouest. Il restera toutefois des dissidences, sûrement dans les Seigneurs les plus proches de mon père. Aussi, il serait important pour asseoir mon autorité et la prospérité de la Maison Lannister, que je prenne épouse rapidement. Je sais que c’est une demande osée, Lord Farman mais pourriez-vous consentir à me donner la main de votre fille, Silithia ? Je peux vous assurer qu’elle sera traîtée avec le plus grand respect et que jamais je ne la déshonorerai d’une quelconque manière. Ce mariage scellera l’alliance entre nos deux Maisons et m’assurera qu’aucun Lord ne vienne me proposer sa loyauté en échange d’une union inappropriée. »

La bombe était lancée et Tyrion jeta un bref coup d’œil en direction de Silithia, avant de revenir sur son père. Il espérait que ce dernier ne jette pas tout aux ordures à l’évocation de ce mariage, surtout qu’il restait tout de même le problème de nanisme. L’argument avancé par le Lannister était pourtant parfaitement fondé et il était clair que quelques Lords ne manqueraient pas d’offrir leur fille ou leur sœur défraîchie en mariage afin de récupérer le trône de l’Ouest si aucun enfant ne naissait de cette union. Après, le passé de Tyrion ne jouait pas non plus à son avantage mais bon, il était pourtant un homme de parole et cela se savait. S’il jurait aujourd’hui fidélité à sa future épouse, jamais plus il n’irait fricoter avec les putains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



« A Storm of Swords »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 121
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 24.08.15 13:32


Sebaston Farman



Le Lutin. Qui aurait pu croire que derrière ce sobriquet des plus ridicules se cachait un fin stratège doué d'un sens tactique et diplomatique que peu de nobles pouvaient se targuer de posséder. Il était bien le fils de lord Tywin. Et pour cette raison, Sebaston devait naturellement s'en méfier. Le nain semblait plus apte à écouter ses vassaux que feu son père mais est-ce que cela suffirait-il ? A l'heure d'aujourd'hui, ses alliés se comptaient sur les doigts d'une main. Le seigneur de Bel Castel ne savait qu'en penser. L'offre que lui avait fait Tyrion était très alléchante, et malgré toute sa réticence, il aurait été fou de refuser. Or Sebaston était loin d'être un fol. Cette place qu'il occuperait lui donnerait plus d'importance au sein des Terres de l'Ouest, et de ce fait richesse, gloire, et prospérité seront les nouveaux mots d'ordres de la maison Farman. Il pourrait de ce fait reconstruire la flotte détruite par les fer-nés et avoir le monopole du commerce maritime dans les terres de l'ouest, Port-Lannis ayant été totalement ravagé. Intéressant.

Néanmoins, il ne devait pas ployer face au lion. Il était toujours en position de force, ou tout du moins c'est ce qu'il pensait. Le seigneur de la maison Farman se saisit de quelques victuailles pour rassasier son appétit, tout en écoutant avec la plus grande attention les dires de son interlocuteur. En soi il n'avait pas tort, et Sebaston était même d'accord avec certaines choses, mais certains points méritaient amplement une modification. Il avala sa bouchée et prit son verre de vin qu'il porta à ses lèvres, mieux valait ne pas avoir la gorge sèche dans de telles négociations.


-Il est vrai que cette stratégie ne se construira pas en un jour mais aurez-vous le temps nécessaire pour la mettre en place ? Je ne vous apprend rien en vous disant que la situation des terres de l'ouest est des plus houleuses. Notre flotte a été détruite, nos cotes, razziés. Le roc est vulnérable. Et la couronne ne nous fournira aucune aide, ni en ressources ni en main d’œuvre. L'unique raison pour laquelle l'ost royal se trouvait sous les murailles, était de défaire votre père. Les fer-nés étaient déjà loin dans les terres, pillant et violant à loisir que les armées royales se sont dispersés et sont retournés dans leur terre. Et cela ne me surprendrait aucunement que des vassaux aient participés à ce complot * Évidement que j'en suis sur, j'en faisais parti, pensa-t-il* Un lion est mort, d'autre peuvent le suivre.

Il s’arrêta quelques secondes, le temps de reprendre une gorgée du vin rouge, qu'il trouvait à sa grande surprise à son gout. Sa dernière phrase pouvait être interprété de plusieurs façon. Le nain pouvait la prendre comme une menace, il serait dans son droit. Mais elle désignait tout autant le nouveau suzerain de l'ouest que les otages aux îles de fer. Et le sire de Belcastel pourrait très bien réagir et se justifier si l'affront était pris comme tel.


-Un conseil que je vous donne, méfiez-vous de vos vassaux. Même des plus proches. Ceux qui complotent dans l'ombre et vous poignarderont dans le dos l'instant venu ne seront peut être pas ceux qui vous paraîtront évident à vos yeux. Les Lannister sont faibles. N'importe quel lord ambitieux pourrait vouloir en profiter, le prévint-il, assurant l’honnêteté partiel qu'il devrait avoir au vu de son futur poste.

Partiel, car il serait honnête oui. Mais lorsque les projets ne concerneraient pas de près ou de loin les Farman. Faire passer les intérêts des siens au détriments de ceux que l'on doit servir. N'était-ce donc pas ça que le jeu des trônes ? Que la politique même ? Écoutant les paroles de Tyrion, il porta une nouvelle fois sa coupe à ses lèvres. Le liquide vermeil coulant dans sa gorge. Alors que le lutin lui demandait la main de sa fille en mariage, lui manqua de s'étouffer et de rendre ce qu'il venait de boire. * Quelle petite fouine malfaisante ! Pensa-t-il, me graisser ainsi la patte, moi, lord Farman, pour me demander la main de ma fille. Ma Silithia. Ma plus belle création. La chose dont je suis le plus fier. Était-ce donc à ça que servait toute cette entrevue ? A tâter le terrain dans le but de me rendre malléable. Plutôt rompre que ployer devant un vulgaire Lutin ! *

Il prit le temps de se calmer. De tenter de garder l'expression la plus neutre possible, de ralentir sa respiration qui s'était fait haletante. Le seigneur de Belcastel ne répondit pas de suite, laissant s'installer un léger silence. Il prit le temps d'y réfléchir. Une alliance entre le suzerain et sa fille aînée était extrêmement avantageux. Les Farmans auraient de ce fait un pouvoir politique d'autant plus grandi dans les Terres de l'Ouest, et dans le reste des Sept Couronnes même. Il prit la parole, parlant lentement, prenant soin de parler distinctement.

-Une proposition comme celle que vous venez de me faire est très intéressante, je ne peux le nier. Ce serait vous mentir. Néanmoins, je n'accepterais cette union qu'a une seule condition, non négociable.


Il soutint le regard du suzerain sans sourciller. Il était Sebaston Farman, seigneur de Belcastel, maître de sa maison et son suzerain allait l'écouter attentivement. Il n'était aucunement question de prostituer sa fille à un seigneur pour sa maison. Le lord préférerait mourir que d'agir ainsi.


-Cette union ne se fera qu'avec le consentement de ma fille, si elle accepte vous vous marierez, si elle refuse nous couperons court à cette conversation, quitteront cette salle et prendront la route de l'or aussitôt. Est-ce clair ? Dit-il avec toute la fermeté qu'il pouvait avoir.


Sebaston se tourna en direction de sa fille, et lui prit la main.


-Silithia ? Lui dit-il en conservant sa fermeté

Que la houle nous emporte.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 17 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Fille de Lord Farman, Seconde héritière de la Maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines)
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 531
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ) 28.05.16 17:23

Sentir la main de son père contre sa joue et ses lèvres sur son front lui arracha un immense sourire. Elle ne pensait pas que le revoir après tant de temps la rendrait si heureuse. Elle savait qu'il aurait voulu, comme elle, fêter leurs retrouvailles, et ne pas se contenter d'embrassades. Seulement, Sebaston et Tyrion avaient bien des choses à se dire.

Tyrion commença en douceur, proposant à Sebaston de siéger au Conseil de l'Ouest, ce que Sebaston ne refusa pas. Silithia eut un sourire quelque peu sournois, se retrouvant là à travers son père. Elle partageait avec lui son ambition, ainsi que son sens de la famille. Obtenir ce poste lui serait bénéfique à lui, mais aussi à sa maison. Cependant, cela ne s'arrêta pas là. Peu après, Tyrion lâcha une bombe si grosse que Sebaston manqua de s'étouffer, ce que la colombe remarqua. Malgré cela, et puisqu'elle s'attendait à cette réaction, elle ne broncha pas. Elle s'empara d'une coupe de vin qu'elle porta nonchalamment à ses lèvres, un mince sourire aux lèvres. Elle savait exactement ce qu'il se passerait, elle ne connaissait que trop bien son père.
Celui-ci se tourna d'ailleurs vers elle, lui demandant son consentement. Elle lui adressa un sourire des plus doux, de ceux qu'elle avait l'habitude de n'adresser qu'à lui, Shana ou encore Alessander... Elle tiqua à cette pensée, clignant des yeux pour balayer son image de son esprit. Elle s'avança vers lui de la démarche gracieuse dont elle avait tant l'habitude, et inclina légèrement la tête sur le côté pour regarder son père.

-Père, il faut que vous sachiez que Lord Tyrion s'est tout d'abord occupé d'obtenir mon consentement avant de vous faire part d'une telle requête. Il refusait de m'enfermer dans un mariage dont je ne voulais pas. Si nous sommes là pour discuter d'une telle offre, c'est parce que j'ai accepté. Lord Tyrion est un homme bon qui saura faire de moi une femme comblée, je vous l'assure. Je serai heureuse à ses côtés, ne vous en inquiétez pas. Je serai toujours votre petite colombe, susurra-t-elle à l'oreille de son père. Je serai toujours votre fille, et je serai toujours une Farman. La Houle nous emporte.

Si elle avait commencé son discours d'une voix assez sonore pour que Tyrion l'entende aussi, la fin avait été prononcée assez basse pour que seul son père l'entende. Elle voulait qu'il soit fier d'elle, et elle voulait surtout le rassurer quant à son bonheur futur. Pour finir, elle se tourna vers Tyrion, son regard passant de son père à son époux.

-Il est plus que temps d'enterrer la rancune déchirant nos deux maisons depuis des années maintenant. Il est temps de les unir.

Elle tourna la tête vers Tyrion et lui offrit un sourire victorieux. Elle savait qu'elle avait gagné, elle l'avait toujours su.
[Désolée du temps de réponse qui est "un peu" long, je devais juste donner mon consentement!]



Silithia`Lannister
"Belle, comme un lever de soleil à l'aurore, Sur les monts enneigés de blanc, touchés par l'or Des rayons de cet astre, tel dans un trésor, Tu es la pierre qui luit, de l'ensemble ressort." - P. Andrée.
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Discussion pour l'avenir de l'Ouest [Tyrion - Silithia - Sebaston (PNJ)

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une discussion pour l'avenir [pv Horus Vahalor]
» L'avenir de la VPC GW
» Pour un avenir meilleur || With Elizabeth
» Allons implorer dieu pour un avenir meilleur [Katherine Grey]
» Un entrevu pour l’avenir [Trystan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Les Terres de la Couronne :: Port-Réal-