AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

299 – Lune 7 – Semaine 4 - Jour 2 - PORT REAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Tyrion Lannister
« Invité »

MessageSujet: 299 – Lune 7 – Semaine 4 - Jour 2 - PORT REAL 17.09.15 7:39

L’Union des Lions


An 299 – Lune 7 – Semaine 4 - Jour 2

Les cloches du septuaire venaient de célébrer le soleil à son zénith quand une foule s'était assemblée tant à l'extérieur qu'à l'intérieur du bâtiment religieux. Un mariage qui s'annonçait historique s'apprêtait à commencer. le Prince Martell épousa l'assemblée d'un regard, faisant partie de celle-ci, tout en lissant son vêtement. Un rictus ornait son visage, à l'approche de l'échange des voeux entre sa chère Silithia et le Lion nain qui vêtu de sa plus belle tenue de cuir rouge, s’avançait dans le septuaire. Calmement, Tyrion rejoint le Septon Torbert au bout de l'allée menant à l'autel. Sa tenue de brocart argentée tendue au-dessus de son énorme corpulence et son diadème de cristal posé sur sa face ronde. Ce dernier resta impassible dans son rôle lorsque s'approcha le Seigneur de l'Ouest qui malgré l'importance de cette union pour l'avenir, ne se laissa pas aller au stress. Bien loin d’apprécier les religieux donneur de leçons mais conscient de l’importance du protocole, le Lutin salua poliment le Septon.

Doucement mais sûrement, la foule prenait place dans le septuaire. Parmi les gens, une jeune femme observait le déroulement de ce mariage, non sans ressentir une certaine émotion d’être témoin de l’union de Silithia, elle qui l’avait vu naître et grandir sous ses yeux. Il y avait également le garde du corps de la mariée, Harren, qui se tenait à l’écart des invités et veillait silencieusement au bon déroulement de l’événement, ses yeux scrutant la foule. Finalement, Silithia fit son entrée au bras de son père, son visage n’exprimant que la plus grande sérénité. Cela faisait presque dix-huit ans qu’on la préparait à ce jour, et tout se déroulait à merveille. A cette vision, Tyrion eut le cœur serré, chose qui n’était plus arrivé depuis Tysha. Le Prince de Dorne ne manqua pas de regarder avec insistance la future épouse, lui faisant un clin d’œil complice et évocateur alors que la voir dans cette tenue était des plus bizarres pour lui. Le Septon de son côté observa l’arrivée de la jeune lady et ne manqua pas de remarquer l’étrange couple que ces deux personnes formaient. Il attendit que la jeune blonde termine son entrée pour commencer la cérémonie.

« Nobles de Westeros et peuple de Port-Réal, nous voilà assemblé sous le regard des Sept pour unir ces deux nobles gens. » lança le Septon Torbert à l’assemblée réunie dans le lieu Saint.

Le pauvre homme de Foi du reprendre son souffle plusieurs fois, non pas essoufflé par le poids des émotions, mais bien par le poids de son gras. Pendant ce temps, Tyrion et Silithia se saluèrent, la jeune femme inclinant doucement la tête pour gratifier son futur époux de son plus beau sourire. Son souffle reprit, le Septon continua la cérémonie alors que les broderies de son brocart s’élargissaient à chacun de ses lourds souffles.

« En ces temps troublé, il est heureux de voir une famille se souder et vouloir avancer main dans la main pour le bonheur de ses gens et de la Couronne. Nous ne sommes point là pour ressasser les temps troublés mais bien pour célébrer. Car aujourd'hui les Sept voient cette union sous les plus beaux auspices. »

Dans la foule, tout le monde était silencieux, écoutant avec attention ce qu’il se disait. Shana retenait son souffle, tout en se penchant légèrement sur le côté pour mieux voir sa petite Silithia dont le grand jour était enfin arrivé. Sa Sainteté continua l’office en s’adressant aux époux.

« Êtes-vous prêts à échanger vos voeux de façon clair et audibles aux oreilles de tous ? »

« Tout à fait. Je suis prêt. » dit-Tyrion en regardant sa future épouse dans les yeux, malgré la différence de taille.

Silithia hocha simplement la tête comme réponse à la question du Septon. Elle jeta alors un regard à Shana, sa seule vraie mère, et lui adressa un sourire plein d'affection. Oberyn quant à lui ne put s’empêcher de rire intérieurement en entendant le discours du religieux qui était tellement gras qu'on pourrait penser qu'à chaque parole il serait en manque de souffle. Rassuré par les confirmations des deux époux, le Septon Torbert s’adressa à toute l’assemblée.

« Sous la lumière des Sept, les époux font maintenant échanger les vœux ! »

Tyrion monta sur un petit marche-pied, qu’Harren observa du coin de l’œil, et il échangea le baiser traditionnel avec Silithia. Celle-ci se lança en première, regardant le nain dans les yeux, toujours souriante, avant d’être suivie par celui-ci.

« Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour mon seigneur époux. »

« Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour ma dame épouse. »

Une fois les mots prononcés, le septon leva bien haut un cristal à sept faces et prit sa voix la plus forte et solennel.

« En ces lieux, au regard des dieux et des hommes, je déclare solennellement que Lord Tyrion Lannister et Lady Silithia Farman sont mari et femme, une seule chair, un seul cœur, une seule âme, à présent et pour jamais, et maudit soit qui se mettrait entre eux. »

A l’écoute de ces mots, la jeune Shana ne put réprimer un sourire empreint d’émotion, retenant les larmes qui lui montaient aux yeux. Tyrion embrassa sa femme, tout en lui murmurant quelques mots.

« Je vous promets de vous rendre heureuse. »

« Je n'en doute pas une seconde. »

D’un regard, le Suzerain des Terres de l’Ouest se fit amener le manteau aux couleurs de la Maison Lannister et demanda à Silithia de se retourner pour qu’il puisse lui couvrir les épaules et sceller ainsi leur union. La jeune femme s’exécuta et le précieux tissu recouvrit ses épaules, faisant d’elle une Lannister devant les Dieux et les hommes.

« Allez dans la lumière des Sept. Longue vie à votre union et à votre descendance. »

Alors que la bénédiction du Septon provoqua les applaudissements de la foule, Oberyn semblait assez sceptique sur le désir de la jeune épouse d’avoir des nains comme descendance. Après les remerciements du Seigneur de Castral Roc, le Septon se recula pour laisser la place aux bénédictions des nobles présents. Chacun semblait respecter le protocole, comme Shana qui restait dans la file, attendant que les invités de plus haute naissance félicitent les mariés. De son côté, Harren observait toujours la scène, très concentré sur son rôle. Le premier à s’avancer ne fut autre que le Roi Robert Barathéon, seul, sans femme à ses côtés. Silithia et Tyrion s’inclinèrent poliment devant le Roi mais soudain, le Prince de Dorne devança son Suzerain pour présenter ses vœux aux époux, présentant visiblement plus d’intérêt pour la jolie blonde dont il prit la main qu’envers son nain de mari.

« Tous mes voeux de bonheur pour votre union, et puisse vos enfants être nombreux et en bonne santé. Tous mes voeux de bonheur également Dame Silithia Lannister. Dorne salue votre union. »

Toute l’assemblée fut surprise par cet acte car l’honneur d’être le premier à féliciter les mariés était détenu par le Roi et là, sous les yeux de tous, il venait de se faire piquer ce privilège par Oberyn Martell. Comprenant son erreur, le Prince tenta de s’excuser alors que les mariés le remerciaient pour ses vœux.

« Je ne souhaitais pas vous devancer votre Majesté, veuillez accepter mes excuses. »

Evidemment, le Roi ne sembla pas vraiment apprécier cela et ne manqua pas de le faire clairement sous-entendre, tout en poursuivant ses vœux.

« En tant que Roi, je tenais à vous exprimer en PREMIER mes voeux de bonheur. Que l'avenir vous soit radieux ainsi que l'entente entre la Couronne et votre maison. Vous serez toujours les bienvenues à Port-Réal. »

« Je vous remercie votre Altesse. La Maison Lannister servira toujours la Couronne et fera son possible pour faire oublier cette triste histoire. Votre présence ici et vos mots nous honorent. »

Alors qu’Oberyn se plaçait en retrait, Robert ne manqua pas de lui murmurer quelques mots à l’oreille, exprimant son mécontentement.

« Vous rendez vous compte de l'affront devant toute la Cour? Nous en reparlerons plus tard, il n'en pas temps de faire des esclandres aujourd'hui et de pourrir leur instant. »

Viellant à la bonne marche de l’événement, Harren sembla soulager que cet incident ne prit pas de plus amples proportions, essuyant les quelques gouttes de sueur qui avaient perlé sur son front en voyant cela. A cette vision, Shana ne put que sourire, amusée de voir que le garde du corps semblait aussi nerveux que les époux. Quoiqu’il en soit, le Prince de Dorne se confondit en excuses, espérant ne pas froisser le monarque versatile.

« Bien votre Majesté, je ne souhaitais pas violer le protocole, ma hâte ma fait tourner la tête. Encore mille excuses. »

« Des excuses, toujours des excuses. J'attends de la réflexion et de l'attention de la part d'un homme de votre rang. L'incident est clos pour aujourd'hui. »

Oubliant pour le moment cet événement, le Roi continua en prodiguant quelques conseils aux jeunes mariés.

« Profitez bien tous les deux. Croyez-en un vieux mâle, profitez tout votre saoul aujourd'hui, comme deux jeunes jouvenceaux »

« Je vous remercie, votre Majesté, c'est un honneur. »

« Nous y comptons bien. » répondit Tyrion en souriant.

Les nobles et les vœux s’enchaînèrent après que le Roi ait laissé la place aux suivants. Les félicitations et les vœux de bonheur se succédèrent jusqu’à ce que Shana s’avance timidement, rapidement rejointe par Silithia, arborant un large sourire aux lèvres.

« Quelle joie de te voir ici. »

« Vous êtes magnifiques. Je ne pouvais rater pareil jour. Je vous souhaite tout le bonheur de Westeros. A tous les deux. » répondit la jeune servante en s’inclinant humblement devant les deux époux.

« Merci beaucoup Shana. »

« Je vous remercie. » répliqua le nain en s’inclinant devant Shana comme si elle était une noble dame.

Les convives sortirent un à un après les voeux, attendant les mariés sur les marches du septuaire. La foule de Westeros assemblée là les acclama alors que la procession se dirigeait vers le Donjon Rouge pour un fastueux banquet. Tenant la main de sa femme, Tyrion fit signe à la foule rassemblée devant le Septuaire, histoire de les remercier pour leur venue. Il murmura quelques mots à Silithia.

« Il me serait impossible d'être plus heureux qu'en ce moment. »

Un sourire aux lèvres, Silithia remercia toutes les félicitations de la foule de sourires et d'inclinaisons de la tête. Suivant toujours son époux en direction du Donjon Rouge, elle lui murmura à son tour.

« Vous faites déjà de moi la plus heureuse des épouses. »

Shana suivit le cortège jusqu'au Donjon rouge, profitant de l'acclamation de la foule pour laisser échapper quelques larmes d'émotion qu'elle essuya sur le chemin. Arrivée au Donjon Rouge, elle observa, légèrement en retrait, les nobles et lady profiter des festivités, gardant un oeil sur sa Lady. Les convives prirent place dans une immense salle de réception. Les tables furent agencées en forme de U. A la place d'honneur, les sièges des mariés. A la gauche de Lady Lannister fut mis son père alors que le Roi pris place à côté du jeune Lord. Les autres invités furent tous placés comme le préconisait l'étiquette. Le chambellan fit un bon travail et dut y passer de nombreuses nuits blanches. Oberyn prit place à la table du repas, obéissant à la place convenu pour son rang par le chambellan. Il espérait pouvoir parler en privé à la mariée durant le repas. En attendant, il observait d'un oeil critique tout ce faste dépensé à une heure où chaque pièce d'or devait être utilisée au compte-goutte.

Tyrion tira légèrement la chaise de son épouse afin qu'elle s'installe, avant de pousser la chaise de façon très galante. Il s'installa à son tour, observant les invités prendre place. Silithia s’installa et sourit à son époux, le remerciant pour sa galanterie. Une fois tout le monde en place, le Lutin se leva pour remercier et lancer le départ des hostilités.

« Je vous remercie tous pour votre présence, cela nous touche profondément. Maintenant, amusez-vous et profitez du repas ! A ma charmante femme qui illumine cette pièce ! » lança-t-il en levant son verre de vin.

L'assemblée leva son verre de concert et lâcha des hourras avant de profiter des réjouissances.

Après quelques verres partagés avec son ancien beau-frère, le Roi se leva pour adresser encore quelques félicitations à Seigneur de Castral Roc.

« Je connais peu d'hommes aussi chanceux d'avoir une épouse telle que le vôtre, Lord Lannister. J'espère que vous puissiez jouir ensemble d'un avenir prospère et serein. L'esprit et la beauté mariés. Voilà une union dont tous rêves. Puisse l'Ouest, la Couronne et tous les autres grand noms de Westeros avancer ensemble pour nous permettre de rester un grand Royaume. »

« Je vous remercie Votre Altesse. L'Ouest saura vous montrer que vous avez eu raison dans vos décisions. Et vous, comptez-vous reprendre épouse ? »

La question du nain ne manqua pas de surprendre le Prince de Dorne par son indiscrétion mais bon, cela provoqua plus l’hilarité de Robert qu’autre chose, alors que la douce Silithia regardait d’un œil que son époux ne boive pas trop.

« Hahahaahaa ! J'aimerai avant tout pouvoir choisir une épouse comme je les aime. Mais on sait tous deux que la raison d'état passe avant tout. Et je dois penser à mon fils. Je pense à surtout m'offrir du bon temps sans épouses à cocufier ! »

« En effet votre Altesse, mais bon, dans les nombreuses prétendantes, il y en aura bien une ou deux à votre goût. En tout cas, amusez-vous, vous le méritez amplement après tout ça. » rétorqua Tyrion en rigolant à la réponse du Roi.

Le chambellan avait l'oeil partout pour faire en sorte que ce banquet soit une réussite. Dès que l'ambiance faisant mine de baisser, il fit jouer un air entrainant à l'orchestre. Les animations suivraient. Alors que Tyrion continuait à discuter avec l’un ou l’autre noble venant à sa rencontre, Silithia se leva pour se diriger près du Prince de Dorne, lui adressant un sourire poli.

« Prince Oberyn. »

« Lady Silithia. Ces festivités sont à la hauteur de votre riche époux, et de votre amour je l'espère. » répondit Oberyn en la gratifiant d’un clin d’œil coquin.

« Bien entendu, il est un homme bon, et je sais qu'il saura me rendre heureuse. » rétorqua la jeune mariée en souriant légèrement.

« Il est bien différent de son père, je suis sûr qu'il vous respectera. Je surveillerai ça de loin. »

« Quelle délicate attention. »

« Je dis cela avec gentillesse. Je lui fais confiance pour prendre soin d'une si belle fleur. »

Les sourires échangés entre Oberyn et Silithia ne manquèrent pas d’attirer les regards, dont celui de Shana dont l’envie de danser était palpable et le très sérieux Harren. Tyrion surveilla également le manège entre son épouse et le dornien, n’ayant aucune confiance en cet homme aussi pervers que lui. Captant le regard du nain, le garde du corps ne manqua pas de lui adresser un mouvement de tête entendu. De son côté, le Roi Robert jeta son dévolu sur la jeune Shana, vidant son verre d’un trait, avant de prendre congé du Seigneur de Castral Roc et de se lever.

« Excusez-moi, mais il est temps pour moi aussi de profiter pleinement des festivités. »

« Je vous en prie votre Altesse, nous sommes là pour cela. »

La pauvre malheureuse, perdue dans son observation, ne vit pas le vieux cerf s’approcher d’elle et ne put esquiver la rencontre. Rattrapée par sa timidité, elle s’inclina en bredouillant quelques mots.

« Votre majesté... »

« Oui "Majesté" et votre Roi souhaiterai que vous dansiez avec lui. Et j'ai envie de faire giguer une demoiselle dont le charme et l'exotisme rendent les autres Ladies bien fades. »

Le romantisme n’était pas le fort de notre bon roi et il le prouva à nouveau en accostant la jeune femme de façon très directe. Pendant ce temps, Oberyn ne manqua pas de se rendre compte que son entrevue avec la mariée était observée et essaya de se montrer plus discret, tout en donnant quelques conseils à Silithia.

« Je pense que nous sommes observés Dame Silithia. Vous devriez offrir la première danse à votre père ou votre mari avant que des rumeurs plus ou moins vraies ne courent sur nous. »

Souriante à ces paroles, la jeune lionne inclina doucement la tête, tout en s’éloignant du Prince de Dorne pour retourner près de son époux, ne manquant pas de répondre évasivement aux propos de ce dernier.

« Il y a tant de rumeurs grotesques à Port-Réal... »

Dès le retour de sa femme, Lord Tyrion Lannister prit sa main pour l’inviter à danser, provoquant le large sourire de celle-ci.

« Lady Silithia, m'accorderiez-vous cette danse ? »

« Avec plaisir. »

Pour Shana, les choses se compliquaient un peu car le rouge aux joues, elle essaya de rappeler les coutumes au Roi qui semblait à tout prix vouloir danser avec elle.

« Vous...me flattez … Les époux n'ont pas encore offert leur première danse … »

« Voilà qu'une suivante rappel au Roi la coutume! Hahaha, je suis bien mal en peine à vous donner tort. »

Bien loin de s’en offusquer, Robert en rigola bruyamment comme à son habitude. Heureusement, les deux époux arrivèrent sur la piste de danse pour ouvrir le bal dans une chorégraphie gracieuse, même si la jolie blonde avait un peu de mal au début à cause de la petite taille de son partenaire.

« Mais certains souverain pourraient mal le prendre de se voir rabrouer ainsi. Pour vous faire pardonnez, accordez-moi votre première danse aux cotés des époux. »

« Et je ne souhaite pas assombrir la soirée de mon Roi. » répondit Shana en tendant alors sa main à celui-ci.

« La première danse.... » sous-entendant qu'elle pourrait être aussi l'unique.

Tyrion ne manqua pas de faire remarquer à sa femme que son amie était la nouvelle proie du Roi, allumant une lueur d’inquiétude dans les yeux de celle-ci. De son côté, Harren veillait toujours à la sécurité, discutant avec quelques manteaux rouges aux ordres du nain.

Le Roi prit la petite servante entre ses larges mains. Son souffle lâchait à chaque pas une haleine légèrement chargée d'alcool. Il ne fut jamais reconnu pour ses talents de danseur, à forte raison. Bien que Shana n'ait bu aucun verre de vin, elle était certaine que respirer l'haleine de son roi suffisait à lui faire tourner la tête. Tentant de protéger ses petits pieds plus que de danser, elle dut résister à la tentation de conduire elle-même la danse.

« Il ne faut pas vous inquiéter, notre Roi ne lui fera aucun mal. »

« Je l'espère. » répondit Silithia en se forçant à sourire et continuant à danser comme si rien ne l’inquiétait. C’était sa journée et elle devait en profiter.

Profitant de ce moment de proximité avec sa charmante épouse, Tyrion laissa vagabonder légèrement ses mains sur les courbes de sa jeune épouse, provoquant quelques regards d’Harren, tout en essayant d’excuser l’attitude du Roi.

« Je suppose qu'il veut se changer les idées après tous ces événements. »

En tout cas, Robert semblait se moquer royalement du regard des autres et profitait de la soirée en compagnie de la jeune servante sur laquelle il avait jeté son dévolu.

« Je sais que cela fait jaser et que je provoque ainsi la jalousie. Mais que voulez-vous, vous avez le charme naturel des femmes de votre région. Et le Roi n'en est pas moins le plus reconnaissant des dons de la nature. »

« Vous exagérez, je suis certaine que vous avez vu bien d'autre femme, plus charmante et plus belle »

Prise de court, Shana ne put que le remercier d’un charmant sourire, se retenant toutefois de citer l’épouse du Roi, Cersei, dans les femmes plus charmantes et plus belles qu’elle.

« Je ne suis pas là pour étaler un quelconque tableau de chasse. Et j'ai dut faire des erreurs de jugement par le passé. Je sais reconnaitre mes erreurs. Quel Roi serais-je si jamais je réagissais autrement. La beauté ne fait pas tout le charme. Il y contribue, mais il faut aussi un petit quelque chose que je commence à déceler chez vous. Je m'étonne même de ne pas voir quelqu'un vous enlever de mes bras. Seraient-ils tous aveugles à ce point? »

« Ou peut-être n'ose-t-il pas parce qu'il s'agit de vos bras justement » répondit la jeune femme, désespérée que personne ne vienne la libérer de son cavalier bien entreprenant.

D’ailleurs, Harren comme Tyrion commencèrent à s’inquiéter pour Shana qui semblait avoir du mal à se sortir des paluches de Robert. Il faut dire que pour cela, il pouvait être incroyablement tenace. C’est donc avec subtilité que le Lutin indiqua à son épouse comment libérer son amie.

« Si vous alliez proposer la prochaine dance à notre Roi, histoire de libérer votre amie ? »

« Vous avez sans doute raison. »

Silithia se dirigea vers le Roi et s’inclina doucement la tête, un sourire ravissant aux lèvres, sous le regard concentré d’Harren, alors que Tyrion de son côté, retournait tranquillement s’asseoir.

« Votre Majesté, me feriez-vous l'honneur de m'accorder la prochaine danse ? »

Robert laissa filer la servante non sans regret. Mais pouvait-il faire autrement qu'accepter la danse d'une Lady. Il ne bouda pas son plaisir de laisser Silithia l'emmener tourner au son de l'orchestre.

« Je vous retrouverai plus tard » lâcha-t-il quand même à Shana.

« Quel joie immense de pouvoir danser avec vous ma Lady »

« Tout le plaisir est pour moi. »

« J'en conviens que c'est une bonne chose que la Première Nuit ait été abolie. Ne le prenez pas mal mais je vous aurai volontiers échangé contre votre servante » murmura Robert à l’oreille de Lady Lannister.

Silithia fut néanmoins vexée, mais aussi quelque peu répugnée par les paroles du Roi. Elle réprima l'envie qu'elle avait de le repousser et de retourner s'asseoir auprès de Tyrion. Elle se força à sourire, toujours aimablement.

« Je ne peux le prendre mal, Shana est une femme magnifique. »

Oberyn observa de loin le manège du Roi avec la servante, rapidement sauvée par Silithia. Il en profita pour danser avec son amante de coeur, Elia, avant de profiter d'un changement de musique pour danser avec la mariée. Leur conversation précédente s'est écourtée bien trop vite, sous le regard de Tyrion, revenu sur la piste de danse aux bras d’une noble jeune femme, provoquant l’amusement d’Harren qui observait la scène.

« Merci, vous me sauvez de la goujaterie de notre bon Roi. » murmura très doucement la jolie blonde à l’oreille du dornien.

« Qui vous dit que je ne suis pas un goujat Lady Silithia ? » répondit le Prince en faisant fi des regards hostiles dirigés vers lui.

« Goujat n’est pas le mot qui vous correspond. » dit-elle en riant doucement.

« Et quel mot me correspondrait le plus Silithia ? »

« Vous êtes... arrogant. » sourit-elle, amusée.

« Arrogant ? Vous le pensez vraiment ? Vous allez me rendre triste ma Lady »

« Je n'ai jamais dit que ça ne me plaisait pas. » répondit-elle d’une voix beaucoup plus basse.

« Maintenant que vous le dites, je me rappelle que vous aimiez par le passé mon "arrogance". »

Maintenant esseulé, Robert tenta quant à lui, de faire bonne figure en suivant le rythme de la tête et s'offrant un verre pour garder contenance cherchant avidement sa proie des yeux. Celle-ci en avait profité pour s’éloigner du champ de vision de Robert lorsqu’elle vit Gared Farman, le frère de la mariée. Il était là, assis depuis le début à médire sa soeur au fond de sa chaise. S'il aurait pu se moquer de sa condition de femme du Nain, elle avait pourtant gagné, il ne pouvait le supporter. Ses joues devenaient cramoisies à mesure qu'il buvait verre sur verre. Shana remarqua son air et tenta de l’empêcher de se saouler davantage.

« Ser … »

L'héritier faillit forcer la main pour en finir avec cette énième verre mais qu'importe, à présent ou tout à l'heure, il savait que l'alcool aurait le même effet.

« Laisse-moi Shana. Elle m'a bien eu. Je devrais peut-être me lever lui présenter mes voeux, il serait temps... »

Son regard empli de jalousie ne changea pas tandis qu'il passa de Silithia au Roi.

« Ou peut-être que tu préfères aussi rejoindre ton bon parti ? »

Balayant la salle du regard, Silithia aperçut son frère, et son sourire se fit plus grand encore. Elle avait gagné, et elle voyait bien à quel point cela le faisait enrager. Pourtant, elle ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Lui, un Farman, ne pouvait pas passer pour un soûlard aux yeux de tous. Elle sourit, satisfaite, lorsque Shana l'empêcha de boire.

La jeune servante s'installa au côté de Gared, observant de loin Silithia avant de reposer ses yeux sur le chevalier.

« Je préfère, et de loin, votre compagnie. Qu'a-t-elle gagné selon vous ? »

Harren s'approcha de la table ou l'amie de Silithia discutait avec un homme afin de se servir un verre de vin. Après de longues recherches, Robert fut prêt à abandonner et à se rabattre sur la première servante venue. Mais c'était mal connaitre le chasseur. Il repéra enfin sa promise qui s'ignorait et, d'un pas chancelant, se dirigea dans sa direction. Repérant le Roi, elle observa Gared et lui demanda immédiatement une faveur, toute paniquée.

« Invitez-moi à danser... Je vous en prie... »

Voyant le roi approcher, Gared laissa à l'alcool le soin de réfléchir à sa place et ne se fit pas prier alors qu'il agrippa Shana par la hanche. Harren réprima un rire en voyant la femme échapper à nouveau au Roi. Shana attira Gared vers la piste, tentant de se sauver des griffes du Roi mais aussi de changer les idées du Farman. Voyant ce pubère tenter de lui dérober son dût. Dans l'adversité, le Roi allait montrer qui est vraiment le maître des lieux. S'approchant des deux tourtereaux, il agrippa la main du prétentieux qui allait reposer sa tête contre l'épaule de Shana, les yeux à demi-clos.

« Laisserez-vous à votre Roi le plaisir de finir sa dance avec la demoiselle ? »

« Ce serait un affront pour moi d'offrir à sa majesté une danse avec une servante Mais je vous en prie, des tas de gentilhommes sont prêts à discuter longuement avec vous. » tenta d’articuler Gared, tout en montrant de son bras ballot l’homme qui s’était servi à sa table.

« Jeune homme, si ton audace est aussi grande que ta gueule, il n'y aura jamais de trous assez profond pour t'y terrer! » rétorqua le Roi à l’insolence du jeune Farman.

« Mon maître a besoin de prendre un peu l'air, je vais l'accompagner » intervint Shana paniquée, tentant de s'éloigner avec le chevalier auprès d'elle.

Le regard de Tyrion fut rapidement attiré par le Roi qui semblait vouloir reprendre la servante à son bras mais face à lui, le frère de la mariée ne semblait peut-être pas disposé à se laisser ravir sa cavalière. Il fallait espérer que les choses ne dégénèrent pas. Tout comme celui d’Harren qui vit du coin de l’œil qu’on le pointait du doigt. De son côté, Silithia tourna la tête et la scène qui se déroulait sous ses yeux lui arracha un frisson. Elle lâcha presque brusquement le Prince de Dorne, s'excusant et s'avançant vers son frère de la manière la plus calme qui soit, comme si rien ne l'inquiétait.

« Gared, quel plaisir! Viens donc t'asseoir, nous avons tant de choses à nous dire. »

Elle le prit doucement par le bras et tenta de le tirer vers des places assises. Le vin et la soudaine colère alcoolisée donnait maintenant une couleur rubiconde à la face ronde du Roi. En le voyant s'énerver ainsi, Shana se rendit compte qu'elle n'avait d'autre choix, se tournant vers Gared elle lui demanda de retourner s'asseoir, lui assurant que cela n'était que le temps d'une danse avant de se retourner vers le roi et de lui tendre le bras. Gared n'avait pas l'habitude de finir ainsi. Lui qui était si propre sur lui, il ne se reconnaissait plus, la défaite laissait un gout amer. Lorsqu'il se tourna et vit qu'il s'agissait de sa soeur, il sut que c'en était trop.

« Va-t-en, allez-vous en ! » cria Gared en balançant sa main qui toucha quelque chose derrière lui. Il espéra juste que ce n’était pas le Roi, déjà courroucé par son attitude.

Harren s'approcha rapidement et attrapa fermement l'épaule du type avant que cela dégénère.

« Messire, asseyez-vous s'il vous plait ! »

Silithia se recula brusquement, repoussée par son frère, et lança un regard reconnaissant à Harren lorsqu'il intervint.

« Merci, Illyrio »

Tyrion se leva et se dirigea prestement au côté de son épouse.

« Votre Altesse, il semblerait que cet homme ait trop bu. Je suis sûr que Shana saura vous faire oublier cette aventure. Sinon, je connais deux, trois demoiselles qui n'attendent qu'un regard de votre part. Voici une nouvelle coupe de vin. »

« Votre majesté...Et notre danse ? »

Bien qu'elle n'en montra rien, Shana fut particulièrement blessée par l'attitude de Tyrion qui la vendait simplement. Croisant les yeux de Silithia, elle inclina simplement la tête, lui signifiant qu'elle ferait ce qu'il devait être fait pour calmer les tensions et s'excuser d'un regard d'être la cause de tout ceci.

Un instant de flottement. Dans son emportement, la main du jeune Farman atteint le Roi. Ce n'était pas un coup volontaire, mais cela fut suivit du bruit d'une coupe lâchée sur le sol. La main de Robert se referma en même temps que les Manteaux Blancs firent un pas en avant. Oberyn regardait la scène médusé. Il n'osait pas intervenir et s'interposer à la fureur du roi. La musique s'arrêta instantanément. C'est à ce moment inopportun qu'on put entendre la fin d'une blague qui tombait au plus mauvais moment. L'homme qui la sortie, en bout d'une table, semblait avoir abandonné sa raison à l'alcool qui ne se rendit pas de suite compte de la conjecture qui fit tombé son bon mot au plus mauvais moment, semant la gêne dans ses voisins de table.

« Comment font les nains pour se torcher? Ils courent tout nu dans l'herbe. » [/color]

Silithia entrouvrit la bouche pour dire quelque chose, suite à l'erreur de son frère et suite à la blague qui venait de résonner dans toute la salle. Un mouvement d'hésitation, et elle se tourna vers Shana, l'interrogeant du regard. Dans ce genre de situation, que devait-elle faire ? Elle pinça les lèvres, foudroyant du regard celui qui avait osé faire une telle blague. Robert souffla comme un boeuf. Il se rendit compte que toute l'assemblée était maintenant tournée vers lui. Il abandonna un instant sa colère envers le jeune impudent pour la diriger entièrement vers le maladroit. Il se dirigea vers lui comme une furie, ses manteaux blancs lui emboitant le pas.

« JAMAIS! Jamais on n'insulte un Lord dans mes murs! Même l'alcool n'excuse pas une telle conduite! »

Durant ce bref silence, la blague sur les nains ne manqua pas d'alerter l'oreille de Tyrion, faisant se crisper ce dernier. Cependant, bien loin de se décontenancer, il lança une blague à son tour.

« Qu'est-ce qu'un nain qui saute d'un trottoir ? Un suicide ! »

Bien loin de calme Robert, ce dernier lâcha toute sa rage en un point qui alla s’écraser sur la face du malpoli. Harren ne savait pas si il devait rire de la blague de Tyrion ou non, il se contenta de lui adresser un sourire approbateur alors que l'homme alla s'écraser plus loin. Le Roi n'eut pas le temps de cirer "Au trou!" qu'a peine relevé, il se fit prendre en main par deux Manteaux et sortir de la salle. Sa soirée et les jours à venir se passeront aux cachots. Difficilement, Gared garda son équilibre et profita de l'attention porté à l'autre fauteur de trouble pour attraper Shana.

« Partons, ma soeur n'aura eu que ce qu'elle méritait. »

Le Roi se retourna enfin pour rire à la farce de Tyrion même si sa colère semblait encore à fleur de peau.

« Votre Altesse, je ne suis guère perturbé par ce genre de blague. Il ne sert donc à rien de s'énerver. »

« Le respect est plus important que tout! »

« Malheureusement, l'alcool fait bien souvent oublier cela, je le sais mieux que personne. Si le seul but est de blesser, l'indifférence reste la meilleure des armes. »

« Vous avez votre arme, moi j'ai les miennes. Et jusqu'à présent, j'ai toujours préféré la correction manuelle à l'indifférence. »

Observant que l'ambiance venait d'en prendre un coup, le Roi trouva qu'il était plus que temps de passer à la partie intéressante de cette soirée, tentant de se hisser sur la table.

« Tenez-moi! Soutenez votre Roi, bon sang! »

Harren prêta main forte aux manteaux blancs pour hisser le Roi sur la table.

« Le coucher, le coucher! » commença-t-il à scander, lançant un clin d'oeil à Tyrion.

Harren et les invités encouragèrent les époux à procéder à la suite de la cérémonie, sous l’impulsion du Roi. Alors que le nain souriait à cette idée, le sourire de Silithia se fit alors plus crispé, plus gêné. Et pourtant, elle savait mieux que quiconque ce qu'elle avait à faire. Les sourcils d’Oberyn se froncèrent, se demandant s’il voulait assister à cela ou même s’il avait le choix.

Les femmes portèrent Tyrion le long du chemin jusqu'à la chambre nuptiale. Le Roi mis Silithia sur une de ses épaules massives. Les autres hommes de l'assemblée suivirent.

Les vêtements des mariés commencèrent à joncher le sol jusqu'aux appartements alors qu’Harren suivait le cortège.

Comme il est de coutume et par sa nature, Robert ne put s'empêcher de donner des conseils qui allèrent au-delà du grivois.

« S'il a du mal à trouver le chemin la première fois, ne vous en faites pas. Tout le monde n'est pas fait pour être un explorateur. Soyez heureuse, vous savez ce que l'on dit des proportions chez les nains! » lança-t-il en délassant le corsage de la mariée.

« Ne vous inquiétez pas Votre Altesse, j'ai une âme d'explorateur ! » rétorqua Tyrion bien loin d’être décontenancé par les propos du Roi.

Silithia réprima une mine de dégoût face aux faits et gestes du Roi. S'il n'était pas un homme vraiment mauvais, elle le trouvait réellement répugnant. Puis, de tous les invités présents, elle préférait être déshabillée par le Prince de Dorne plutôt que par
le Roi lui-même. Oberyn se tint d’ailleurs à l'écart, mais suffisamment prêt pour regarder Silithia dans les yeux pendant l'acte et lui rappeler que rien ne vaut une nuit avec lui, alors que les deux époux s’unissaient sous le regard des invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

299 – Lune 7 – Semaine 4 - Jour 2 - PORT REAL

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL
» 298 - Lune 12 - Semaine 3 - Jour 3 - PORT REAL
» 299 - Lune 7 - Semaine 4 - Jour 5 - PORT REAL
» Le site officiel de Pokémon Soleil & Lune mis à jour !
» Péril à Port Réal - Aide memoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Sothoryos :: Ruines de Zamettar :: Intrigues Terminées :: Archives RP Flashs-