AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

[EVENT] Le Retour du Fer-Né

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 04.04.16 12:08



Rowena



La vieille femme avait légèrement blêmi. Elle était prête et ne redoutait point de mourir, mais tout de même, ce n'était pas rien. Elle s'était relevée, tant bien que mal. Ajouté à son grand âge le fait qu'elle était assise dans la même position depuis des heures et des heures ; elle avait eu toute la peine du monde à se mettre debout. Mais elle avait réussi et gardait son visage aussi droit que possible. Elle était vieille, c'était vrai. Mais pas une de ces petites vieilles qui se ratatinaient lorsque leur dernière heure était venue.

Elle haussa les épaules aux mots du Fer-Né avant de lui répondre, d'une voix sourde :

- J'aurais pu m'en aller cent fois si je l'avais voulu, étranger.

Elle tourna sa tête vers lui un moment avant de reporter, résignée, son regard sur la côte.
Un instant, elle se demanda pourquoi ils étaient là. Pourquoi ils venaient, encore et encore, saccager leurs terres et leurs habitants. Rowena n'était après tout, qu'une vieille femme – dotée d'un sacré tempérament, certes – une simple villageoise usée par la vie qui ne connaissait presque rien de l'envahisseur îlien et de ses motivations. Les aurait-elle connues qu'elle ne les aurait probablement pas comprises, d'ailleurs.

A présent, elle attendait qu'il la tue. C'était probablement ce qui allait arriver. Elle respirait doucement, au rythme de la mer qui se fracassait sur les côtes, profitant une dernière fois sans doute, de la vue.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 06.04.16 10:09


Gormund Bonfrère



Courageuse La plupart des gens fuyaient la mort, surtout quand ils se retrouvaient en face, même quand ils avaient pensés qu’ils n’en avaient pas peur. Les plus glorieux guerriers Fer-Nés ne faisaient pas exception à la règle. La vieille, elle, s’était simplement levée et elle répondit sans broncher à celui qui allait lui prendre la vie. Gormund hocha la tête et s’approcha, remettant son bouclier sur son dos et son épée dans son fourreau pour libérer ses mains.

__ Je ne suis pas un étranger, je suis un Bonfrère et du temps où ces terres étaient aux Chenus, nous avons pris femmes dans le Conflans. »

Quand le jeune homme fut assez près, il plongea son regard dans celui de la vieille femme et lui tendit une main en s’inclinant légèrement pour l’inviter à la prendre et à s’approcher encore d’avantage. Il était grave.

__ C’est sûr, nous sommes cousins. Ou au moins as-tu des origines Fer-Nés pour rester debout ainsi devant moi. Je me souviendrais de ton courage face à la mort. »

Gormund attira la vieille femme tout contre lui, ne lui laissant pas franchement l’occasion de se dégager. Si elle avait pris sa main, c’était plus facile, disons moins violent, mais cela ne changeait pas grand-chose, aussi jeune soit-il, le Bonfrère était impressionnant de par sa taille et sa force, elle n’avait, vu son grand âge, aucune chance de lutter efficacement. Il la serra contre lui et passa son bras derrière sa nuque et sa main sous son menton en soufflant à son oreille.

__ Bon vent. »

D’un coup sec, il brisa les cervicales de la vieille femme. Un crack net se fit entendre et il ferma un instant les yeux. Il avait pris une vie. Ca n’était ni la première ni la dernière fois, mais celle-là était spéciale et il la gravait dans sa mémoire. Il la serrait encore contre lui, sentant à peine son poids, désormais inerte, entre ses bras. Il la desserra doucement et l’allongea avec tendresse sur la butte de terre, lui tenant la tête jusqu’au dernier moment. Il croisa ses bras sur son torse et ferma ses yeux comme si elle avait été une parente, une Fer-Né de haute naissance. Il se recueilli quelques instants. La rumeur de la bataille, déjà, s’estompait. Les autres n’avaient probablement rencontré que très peu de résistance, voir aucune, le combat, si l’on pouvait appeler ça comme ça, allait bientôt toucher à sa fin et aucun des siens n’avait besoin de lui. Il la prit ensuite dans ses bras et la porta jusqu’à la mer pour l’y laisser aux bons soins du Dieu Noyé puis sortit de l’eau avant de rejoindre les autres.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 08.04.16 17:11



Kross

An 299 – Lune 8 – Semaine 4 – Jour 4




Cette fois-ci, le village avait été complètement déserté en dehors d'une vieille dont le fils Bonfrère se chargea sans sourciller. Même si aucune nourriture n'avait été laissé par les villageois, le moral des Fer-nés restait au sommet et la soif de sang pouvait se lire sur leurs visages. Ils brûlèrent les maisons, détruisant tout ce qu'il restait de ce village afin de donner un aperçu de leur rage à ceux qui auraient l'infime chance d'y remettre les pieds un jour.

Après le raid, Kross ordonna aux hommes de retourner sur la plage pour rejoindre ceux qui restaient toujours sur les boutres pour les garder lors des batailles. Ils étaient plus ou moins nombreux selon les risques, selon la durée prévue de l’attaque, selon le nombre de guerriers nécessaires à l’attaque, mais il y en avait toujours. Les Fer-Nés n’abandonnaient pas leurs précieuses embarcations si facilement. Cette fois, étant donné les chances, nombreuses de se retrouver nez à nez avec les armées du Conflans et l’issue très incertaine de la prise des Jumeaux, ils reprendraient la mer pour se mettre à l’abri. Ceux qui resteraient sur terre pour se rendre aux Jumeaux et attaquer la forteresse étaient bien conscients qu’ils ne pourraient pas faire demi-tour à la moindre anicroche. Ils avaient des cors pour rappeler les bateaux, mais ils mettraient de toute façon du temps à revenir les chercher. C‘est en toute connaissance de cause que les guerriers se mirent en route pour la longue marche qui les séparait des Jumeaux. A moins qu’il leur soit imposé de forcer l’allure, ce qui les fatiguerait inutilement avant l’assaut final et n’était donc pas prévu par leurs commandants, il leur faudrait une dizaine de jours pour arriver aux Jumeaux. En tout cas pour le groupe qui prit le chemin le plus directe et avança sans se cacher, car comme les forces avaient été séparées en plusieurs unités, le chemin emprunté et probablement l’allure de marche seraient différents pour les autres troupes.

Evidemment, le stock de nourriture dont ils disposaient ne permettrait pas de tenir un siège mais la hargne des hommes des Iles de Fer compenseraient bien tout cela. Se déplaçant plus comme des brigands que comme des soldats, chaque petit groupe restait à porter de cris, formant une gigantesque chaîne pouvant encercler l'ennemi à la moindre alerte. Les boutres étaient reparties au large vers les Iles de Fer afin de refaire le plein de vivre car si ces lâches du Conflans brûlaient leur réserve dès l'approche de la chute des Jumeaux, les guerriers fer-nés mourraient vite de faim et de fatigue en quelques jours. Il fallait donc être prévoyant. Armé de sa double hache, Kross dirigeait un petit groupe d'une trentaine d'hommes. Deux éclaireurs ouvraient le chemin afin de prévoir les éventuels pièges que les Frey auraient mis sur leur route. Le voyage risquait d'être long à pied mais bon, vu la technique de déplacement utilisée, les éclaireurs Frey auraient bien du mal à avoir une vue claire de la menace qui se profilait à l'horizon.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 12.04.16 17:15



Rowena

An 299 – Lune 8 – Semaine 4 – Jour 4



Rowena s'était laissée aller contre l'étranger – ou son lointain cousin peut-être – et elle était morte, dans un craquement sourd.
Elle n'avait pas essayé de lutter et l'avait laissé faire. Le puissant gaillard lui avait offert une jolie fin, bien plus belle que la morne existence qu'elle menait depuis ses enfants partis.
Son vieux corps confié au Dieu Noyé ondulait doucement, s'éloignant peu à peu du rivage.




CODE BY LUNA




Patrek Mallister

An 299 – Lune 8 – Semaine 4 – Jour 4



Depuis combien de temps Patrek Mallister était-il sobre ? Un trop long moment. Le fils de Jason se rappelait à peine sa dernière descente dans une taverne de la citadelle. Et la dernière fois qu'il s'était payé une jouvencelle peu farouche ? Ça lui paraissait bien lointain, à cet instant. Ses yeux gris acier parcoururent pour la troisième fois depuis ce matin-là déjà, la missive de Lord Walder. Le corbeau était arrivé la veille, tard dans la soirée.
Ce n'était pas à sa porte et à ses remparts que frappaient les Fer-nés mais à ceux de son puissant voisin du Pont. Le Sire de Salvemer peinait à ne point laisser sa colère éclater. Bon sang ! Et à ce moment là, il pensait à Walda, bien sûr. Lorsqu'elle apprendrait la nouvelle... Il fallait agir, et vite. D'autant que sa future épouse, la jeune Alyx Frey se trouvait encore aux Jumeaux. Patrek ne voulait pas imaginer ce que les Îliens pourraient lui faire s'ils parvenaient à faire tomber la citadelle.

Et à vrai dire, il aurait voulu y aller. Parce que peut-être, en restant à Salvemer, il manquait la seule occasion de prendre la tête de Gorold Bonfrère. Parce qu'aussi, rester là à attendre depuis des semaines le rendait fou. A force de prendre son mal en patience, le Mallister n'avait qu'une envie : noyer du Fer-Né. Et leur montrer que ce qui était mort ne se relevait pas, et certainement pas plus vigoureux.

Quenton reprit la parole :

- Erik pourra mener les troupes que nous enverrons, il se tient prêt. Et il va falloir faire vite. Leyton a prévenu Perwyn, il devrait bientôt arriver. Pendant ce temps, finissons donc de valider notre plan.

Patrek hocha la tête aux mots de son cousin. Plus âgé, il était aussi le plus réfléchi et le meilleur tacticien des quatre fils de la Maison Mallister. Et même si cela ne réjouissait pas Patrek ; ils garderaient ensemble la forteresse pendant que le cadet de Quenton commanderait les hommes qui iraient prêter main forte aux Jumeaux. Par ailleurs, Erik était un excellent combattant. Doté d'un caractère peu compatible avec celui du Lord de Salvemer mais Patrek n'était pas inquiet à son sujet : il serait à la hauteur de la tâche. Et si Perwyn l'accompagnait, d'autant plus.
Les hommes devaient partir le plus vite possible. Le temps qui passait n'était pas leur allié dans la bataille à venir.

Le fils de Jason allait devoir prévenir Edmure aussi. Il hésitait encore à répondre au Sire du Pont. Si les Fer-Nés arrivaient avant son corbeau, sa missive serait peut-être interceptée, dévoilant ainsi aux Îliens les mouvements de ses troupes. Inutile de leur donner pareil avantage. La meilleure réponse restait encore l'arrivée massive de ses hommes.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 12.04.16 20:52


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 8 - Semaine 4 - Jour 7


Le beau temps et les températures fraîches régnaient en maîtres sur le Conflans malgré quelques nuages épars qui stagnaient dans le ciel en l’absence de vent. La mer était calme et les côtes avaient été désertées par les paysans qui se dirigeaient, qui vers les Jumeaux, qui vers Salvemer, les deux forteresses les plus proches. Et pendant que la nouvelle des attaques se propageait dans tout le Conflans avec les déplacements de population, elle voyageait aussi à tire d’aile au-delà des frontières du Trident. Noires ailes, noires nouvelles…

En trois jours se furent six-cent personnes qui arrivèrent corps et biens devant les portes, dont un tiers d’hommes qui arrivèrent devant la porte ouest des Frey posant de légers problèmes de logistique pour faire passer tout le monde par l’étroit passage. Heureusement débarqués de jour, ils purent voir les hommes à l’œuvre en tain de creuser les trous et il n’y eut pas de blessés. Mais les gens épuisés par une longue marche et chargés comme des mules avaient tous hâte de se mettre à l’abri et de se reposer enfin un peu, aussi se pressaient devant les portes et les guides avaient fort à faire pour éviter que la situation ne dégénère.

Les premiers réfugiés arrivèrent à Salvemer, le Jouvendi de la même semaine, il étaient trois-cent dont une centaine d’hommes. Tout comme aux jumeaux, ils arrivaient avec charrues, charrettes ou brouettes pleine à craquer, femmes et enfants, du bétail et tous leurs biens, sachant très bien que, d’ici à ce qu’ils puissent retourner sur les terres qu’ils avaient dus abandonner, ils auraient perdus tout ce qu’ils y avaient laissé. Certains retrouvaient parfois de la famille dans la cité et pouvaient se faire héberger, mais pour les autres, il fallait trouver une solution dans une ville déjà pleine à craquer de soldats.


© Belzébuth


Dernière édition par The Stranger le 16.05.16 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 24.04.16 20:32


Tyta Frey



Brenett lâcha le corbeau qui s'envola aussitôt porter la missive dont il était chargé.

Je compte sur vous pour vous assurer que ces instructions seront appliquées à la lettre, déclara-t-il.

Tyta compulsa le parchemin que le mestre lui avait remis un instant plus tôt. Certains points lui semblaient une évidence, toutefois elle n'en dit rien. Elle se doutait que le vieil homme avait rédigé les deux listes pareillement. Petyr ne possédait point les connaissances qu'elle avait acquises et si la demoiselle venait à se trouver dans l'impossibilité d'accomplir la tâche qu'on lui avait confiée, il faudrait bien qu'un autre membre de la famille la remplace.

J'y veillerai scrupuleusement, promis la jeune femme.

Lorsque l'érudit leur donna congé, les deux Frey descendirent dans la cour et croisèrent le flot de réfugiés. La Pucelle lisait distinctement la peur dans les prunelles de ces pauvres hères qui avaient abandonné leur maison et détruit le fruit de plusieurs années de travail afin de sauver leurs vies. Ces gens avaient emmené tout ce qu'ils pouvaient et même si tout était fait pour que le trafic jusqu'à l'entrée de la citadelle fût le plus fluide possible, Tyta se rendait compte qu'ils avaient trouvé le temps d'attente interminable. Elle comprenait que l'appréhension de l'attaque engendrait aisément ce sentiment ; elle aussi craignait ce qui pourrait arriver dans les jours à venir, bien qu'elle le dissimulât.

Les descendants du Tardif entreprirent la traversée du Pont, passant à côté de la file dévolue au passage villageois de la rive ouest et croisant quelques hommes qui s'affairaient au transfert du matériel. L'époux de Mylenda s'arrêta à la Tour d'Eau, là où on l'avait assigné, tandis que la demoiselle continuait son chemin jusqu'au château est.

De ce côté de la Verfurque, on ne chômait pas non plus, à l'intérieur, comme à l'extérieur de l'enceinte de la citadelle. En parvenant dans la cour intérieure, la fille du vieux lord vit un peu plus d'une vingtaine de cavaliers, dont certains membres de sa parentèle qui transportaient des cages renfermant de noires ailes, se préparer au départ. Un instant plus tard, Tyta pénétra dans la salle où se tenaient les guérisseurs qui œuvreraient ici.

Ces derniers étaient venus aux Jumeaux avec leur réserves de plantes médicinales et les avaient rassemblées sur une table. En attendant la demoiselle, ces gens issus du commun, hommes et femmes, jeunes et anciens, avaient discuté de ce qui se passait sur les deux rives. Howart, un villageois grisonnant recruté à peu de distance, à l'est parlait de son village et de son épouse qu'il espérait bientôt retrouver dans leur chaumière.

Vous auriez dû voir Daesy quand elle avait vingt ans ! lança-t-il. Le beau morceau que c'était ! Pour ça que j'ai pas attendu d'être marié pour la…

Il se tut lorsqu'il se rendit compte que les autres avaient cessé de l'écouter et regardaient dans la même direction. Tous, y compris l'homme aux cheveux poivre et sel s'inclinèrent devant la dame qui venait d'entrer.

Aussi belle que soit votre femme, vous aurez tout le loisir d'en parler en un moment plus propice, déclara la Pucelle d'un ton égal.

Elle ne perdit point davantage de temps et donna ses ordres, suivant les directives du mestre. Puis, elle entreprit de répertorier soigneusement les remèdes disponible dans cette partie de la citadelle. Il n'y avait encore nul blessé à soigner, néanmoins il fallait se tenir prêt. Aussi, malgré la peur qu'elle éprouvait à la perspective de ce qui pourrait se produire prochainement, elle ressentait une pointe de satisfaction. Jusqu'ici le sire du Pont l'avait considérée comme inutile car il n'avait pas réussi à lui trouver un époux. Et pour la première fois, la demoiselle avait l'occasion de lui prouver qu'il se fourvoyait, bien que Brenett eût dû intercéder en sa faveur pour que le patriarche acceptât de lui confier un tel rôle.





CODE BY LUNA


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 25.04.16 0:49



Erik Mallister

An 299 – Lune 9 – Semaine 1 – Jour 1



Erik jeta un regard en arrière. Au loin, se dessinait Salvemer, l'antique forteresse familiale. Derrière lui, une vague violette avançait d'un pas résolu. Les étendards Mallister ondulaient au rythme soutenu de leur marche. Lui et ses hommes rentreraient bientôt, couverts de gloire. Le plus orgueilleux des neveux de Jason était résolu à défendre les Jumeaux et à y briser du fer-né. Il trancherait avec plaisir autant de Bonfrère qu'il en croiserait. S'il en avait eu l'opportunité, il aurait depuis longtemps pris la tête de celle qui moisissait dans les geôles de Salvemer. Quel que soit l'avantage qu'elle pouvait représenter vive plutôt que morte, il était bien faible face à ce qu'elle leur avait pris.
Lorsqu'il s'agissait de famille, Erik n'avait qu'une seule règle : œil pour œil, dent pour dent. Alors, quand il rentrerait au fief des Mallister et qu'on aurait de nouveau écrasé les fer-nés, il prendrait la tête de l'Îlienne, si Patrek ne l'avait pas déjà fait.

Après un dernier regard aux murs qui l'avaient vu grandir, Erik reporta son attention droit devant. Ça ne servait à rien de regarder ailleurs pour le moment.
Il serait même parti plus tôt, si Perwyn – appuyé par Quenton – ne l'avait pas persuadé d'attendre un peu. Et il fallait en convenir : le fils de Frey connaissait bien son père et la stratégie que les siens adopteraient pour défendre leurs vies et le Pont car, la veille, on avait reçu une nouvelle missive de Lord Walder. Ainsi, le Mallister avait-il eu accès à l'emplacement de l'étroit chemin qui permettait de rallier la forteresse sans risquer de mourir ou de se blesser en tombant dans les trous creusés par les hommes des Jumeaux. Il l'avait mémorisé sans peine et avait prévenu ses troupes – grossies, deux jours plus tôt par quelques-uns des vassaux Frey – sans toutefois leur en dévoiler la position exacte. S'ils arrivaient après les fer-nés et que l'un des siens était fait prisonnier par les Îliens, il ne voulait pas courir le risque qu'après avoir été torturé, il puisse parler.



CODE BY LUNA

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« A Storm of Swords »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 121
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 25.04.16 16:56


Larra



D’abord, la pluie, la boue, puis il avait fait beau et, enfin, ils avaient pu sécher et accélérer un peu le pas pour se mettre à distance des Fer-Nés le plus vite possible, dans la peur qu’un raid leur tombe dessus et ne réduisent à néant leur espoir de s’en sortir vivants. Larra était extenuée, cela faisait des jours qu’elle marchait avec, dans les bras, le nourrisson qui ne cessait de pleurer et l’impression qu’elle n’y arriverait jamais. Elle qui, avec quelques autres avait réchappé au premier raid, fuyant à toute jambe avec le bébé qui venait de perdre sa mère, elle n’avait plus de force et avait grand besoin de se reposer. Mais elle ne se plaignait pas, elle savait très bien que tout le monde était dans la même situation, tous épuisés par ce long exode nécessaire, pour se mettre à l’abri, mais aussi si difficile, abandonner leurs terres et tout ce qu’ils possédaient devant les pirates assoiffés de sang. Morne exil, triste voyage qui accablait plus encore les cœurs et les corps.

Certains avaient des brouettes, d’autres même des charrettes tirées par des bœufs. Son ami, celui qui l’avait le plus aidé durant ces longs jours de marche avait un âne chargé de tout ce qu’il possédait et avait pu emporter et une chèvre qui avait pu donner son lait pour l’orphelin. Elle plaignait les mères qui, en plus d’un bébé, devaient surveiller une marmaille nombreuse et parfois même porter les petits qui étaient épuisés eux aussi. On les mettait sur les ânes, les chevaux, les bœufs, les carrioles, quelques heures pour qu’ils se reposent un peu, mais la plupart du temps, ils devaient marcher, car les animaux étaient déjà trop chargés. Un cheval était mort d’épuisement après que les enfants dont il était chargé aient refusé de descendre et on avait dut achever un œuf qui s’était brisé une patte. Mais heureusement, malgré quelques rhumes, tous les enfants et adultes de la troupe avaient survécus.

C’est alors que la puissante muraille de Salvemer fut en vue et comme un seul homme, tous les villageois accélérèrent le pas jusqu’à la porte la plus proche. Larra put observer qu’ils n’étaient pas les seuls à vouloir entrer dans la ville, loin de là, des dizaines de paysans, de pauvres hères qui avaient dû quitter leurs maisons pour obtenir la protection de leur seigneur. Elle n’osa pas quitter ceux avec qui elle avait voyagé, mais elle se doutait bien que parmi ses gens, elle connaissait du monde, des gens de son village ou des villages voisins. C'est alors qu'une troupe de soldats qui portaient fièrement les couleurs Mallister sortirent de la ville, Larra, un peu perdue avec le nourrisson dans les bras, resta au milieu du chemin alors que les autres s'écartaient. Elle manqua d'être renversée par un cheval, fit deux pas en arrière, se prit les pieds dans sa robe et tomba violemment sur les fesses. Durant toute cette cascade, elle tint le bébé si fort pour ne pas qu'il tombe à son tour, qu'il se remit à pleurer de plus belle.

Et dire que du côté des Jumeaux, encore plus de réfugiés affluaient... Parmi eux, Gullietta ou encore Mebble et Tim.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 29.04.16 14:23


Samy





Samy était un homme d'âge mur, respecté et écouté dans tout le village. Il n'était pas rare, en effet, que les jeunes et les moins jeunes du village viennent lui demander conseil. Après tout il avait vus tant de choses dans sa vie. Ce n'était pas sa première guerre mais surement la dernière. Ah, s'il avait 20 ans de moins ! Il se serait porté volontaire auprès du vieux Frey pour porter fièrement les armes contre ses chiens d'Iliens, mais hélas, aujourd’hui il serait plus un poids qu'une aide dans l'armée. Il était proches des Jumeaux désormais, le vieil homme le savait lui qui s'y était déjà rendu pendant la révolte de Robert Barathéon. Les femmes étaient apeurés les plus jeunes en age de tenir une arme étaient insouciants, ne sachant pas qu'ils seraient surement enrôlé des leur arrivé aux jumeaux afin de défendre la forteresse. Tous avaient dû fuir leur village lorsque la nouvelle de l'arrivée des Fer-nés sur les côte au Nord du cap des aigle.

Le vieux lâcha un soupir, il était parti pour rester là bas mais tous s'y étaient opposés. Après tout les plus jeune l'écoutaient mieux que quiconque dans le village, il était un peu comme le grand père de tout ses bambin et d'un simple regard il réussissait à tous les calmer. En arrivant aux jumeaux, le vieil homme vit rapidement qu'il y avait des hommes en train de creuser. Les Jumeaux préparaient leurs défenses ! Des guides accueillaient les réfugier et les guider jusqu'à la tour pour éviter qu'ils ne se blessent dans les pièges dressé en accueil pour ses chiens d'Ilens. Il vit ses compatriotes lui jeter un regard inquiet.


"Ne vous inquiétez pas, il faut écouter ce que vont nous dire les hommes des Frey. Vous voyez ils se préparent à accueillir ses salopards qui brûlent nos maisons !"


Des enfants chahutés et ne l'écoutaient pas, Samy s'approcha d'eux, lorsqu'ils le virent ils s'arrêtèrent et baissèrent la tête, honteux.

"Calmez vous sinon jamais vous ne passerez la porte du seigneur Frey ! Il a bien assez de sa propre descendance pour agiter sa vieille carcasse et n'aura guère envie d'entendre la descendance des autres."

Puis il leur jeta un sourire. Avant de prendre la tête du cortège que représentait son village pour écouter et suivre un guide ...






CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 29.04.16 20:37



Patrek Mallister



Du haut de la Tour Retentissante, Patrek observait l'horizon. Au loin, on devinait encore les troupes menées par son cousin. Partout, la forteresse bougeait. Chaque jour, l'arrivée plus ou moins massive de réfugiés leur donnait du travail. Il fallait organiser les gens, parer au plus pressé. Le départ des troupes pour les Jumeaux avait libéré de la place et heureusement car la ville commençait à étouffer.

On massait les derniers arrivés dans les anciens baraquements des soldats, au pied de la forteresse. Avant de les faire entrer dans la ville, on s'assurait de leur santé mais aussi d'où ils venaient. Avec les hommes partis défendre les Jumeaux, il s'agissait de ne pas laisser l'ennemi entrer dans les murs de l'antique forteresse. Et parmi les réfugiés, il y avait parfois de bonnes surprises. Quelques hommes costauds, d'autres qui s'y connaissaient en plantes et soins. Et ils n'étaient pas de trop pour s'occuper de tous les autres ; les mères, les enfants et les vieillards fatigués, usés par le rythme soutenu de leur exode. Le fils de Jason craignait que son vieux mestre ne rende l'âme à force de courir de tous côtés en grommelant. Heureusement, éduquer le fils de Jason l'avait rendu endurant.

Le Mallister se gratta la joue, sur laquelle était tapissée non plus sa barbe de 3 jours habituelle mais une toison de plusieurs semaines. Un lointain sourire flotta sur son visage tandis qu'il pensait à son père. Ce dernier l'aurait envoyé chez leur barbier à grands coups de pieds dans le fondement s'il était encore de ce monde.
Il se tourna ensuite vers Tristan Ryger :

- Tu t'en souviendras ?

Son ami hocha la tête tandis que Patrek croisait les bras :

- D'ailleurs, je me demande où se trouve Wendel. Je vais le faire chercher. Je ne veux pas qu'il traîne dans les pattes des gardes, ils ont mieux à faire.

A vrai dire, le Sire de Salvemer craignait surtout qu'il arrive quelque chose à son jeune page. Il ne se voyait pas l'annoncer à Lord Walder et encore moins à Walda. Le garçon partageait avec les autres enfants de son âge la mauvaise habitude de foncer là où on lui défendait d'aller. Et si habituellement, Patrek le laissait aller et venir librement... Les temps étaient différents et cruels.

Il s'était par ailleurs assuré qu'on ne diminuait pas le nombre de gardes chargés de la surveillance de la Bonfrère. Si les choses tournaient mal aux Jumeaux, elle pourrait peut-être encore leur être utile. Hors de question qu'elle leur fausse compagnie ou même qu'elle puisse rêver le faire. Le fils de Jason ne savait pas si elle continuait de gueuler comme les premières semaines de sa captivité ou si elle avait arrêté. Les gardes ne s'en plaignaient plus. Soit elle avait abandonné soit eux s'y étaient habitués.
Et au retour d'Erik, il lui faudrait aviser.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 08.05.16 14:42


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 1 – Jour 4


En ce premier Guerredi de Maegoron, on déplorait quelques gelées nocturnes et même maintenant que le jour était levé, les températures étaient fraiches, ce qui rendait l’exil des réfugiés d’autant moins confortable. Le ciel couvert laissait parfois échapper quelques pluies éparses qui ne facilitaient ni le travail des défenseurs aux Jumeaux ou ailleurs, ni l’avancée des Fer-Nés. Une légère brise glaciale et une mer calme accompagnait ce temps maussade qui ne donnait pas envie de relever la tête. Avant, le beau temps, frais et calme s’était maintenu jusqu’à la veille, jour à partir duquel un vent important c’était levé, mais toujours avec du soleil et des températures supportables pour la saison. Cette fois, il avait vraiment tourné.

Aux Jumeaux, entre les réfugiés, les hommes recrutés sur les terres des Frey et ceux envoyés par les Erongué près d’un millier de personnes étaient déjà arrivés en trois jours et avec eux, encore plus de têtes de bétail et de poules. Plusieurs fois, on était passé près de l’émeute et hélas, quelques bœufs et vaches paniqués étaient tombés dans les trous et s’étaient empalés sur les pieux. Mais heureusement, on ne déplorait aucune victime humaine et les guides, aidés par les paysans recrutés dès le premier jour des arrivées, avaient su remettre de l’ordre dans la file avant que la situation ne dégénère. Enfin, les soldats et autres réfugiés semblaient moins nombreux à affluer vers les jumeaux, aussi, si les guides avaient eu fort à faire durant les premiers jours de la semaine, ils pouvaient désormais un peu relâcher la pression.

Les sept guérisseurs et guérisseuses, dont Mebble avaient réussi à réunir plus de 1600 remèdes et plantes médicinales en tout genre, anti douleurs, calmants et désinfectants. Sept, guérisseurs, comme si les dieux eux même étaient avec les hommes et les femmes du Conflans, avec Walder le Tardif qui, cette fois, n’avait pas tardé à organiser la défense de sa forteresse.

En revanche, à Savemer, cela ne se passait pas aussi bien. Tout d’abord, Erik Mallister et ses hommes furent hués après que l’un d’entre eux ait fait tomber Larra et le bébé sans même s’excuser ou simplement offrir le moindre regard de compassion à tous ses pauvres hères. Les gens du peuple venus ici chercher refuge et protection furent très déçus par l’accueil qui leur était fait, tant hors de la cité qu’à l’intérieur. On les fouillait comme de vulgaires malfrats on les parquait dans les anciens baraquements des soldats, on leur retirait leur bétail sans leur dire où il allait ni comment ils pourraient ensuite le récupérer. Les hommes en âge de se battre qui se seraient bien engagés dans l’ost la veille encore, se demandaient s’il était judicieux de laisser leur famille, femme et enfants, aux mains des Mallister en de pareilles circonstances, ce ne furent que 189 hommes qui se présentèrent pour être armés et participer à la défense de la ville. Sans compter les rixes dues à une main mal placée lors d’une palpation sur l’épouse ou la fille d’un paysan qui avaient valu la vie à deux soldats et six paysans. Deux malades avaient été laissés hors de l’enceinte de la ville, sans aucune ressource ni aide, prêt à mourir comme des chevaux blessés abandonnés sur le champ de bataille ou à servir de mise en bouche pour d’éventuels assaillants. Ainsi, en plus d’être surpeuplée, la citadelle était sous tension permanente, les réfugiés en colère prêts à en découdre avec les soldats qui leur imposaient un tel traitement alors qu’ils avaient déjà dû faire tant de sacrifices. Certains se proposaient quand même pour aider, mais ils étaient bien moins nombreux et peut-être moins motivés qu’ils n’auraient pu l’être.


© Belzébuth


Dernière édition par The Stranger le 16.05.16 16:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 14.05.16 6:15



Kross

An 299 – Lune 9 – Semaine 1 – Jour 4




Depuis l'attaque du dernier village, une semaine s'était écoulée et la progression des Fer-nés ne semblait pas connaître de ralentissement. Afin de continuer à terroriser les villageois, Kross avait ordonné aux guerriers de visiter chaque habitation et de brûler jusqu'à la dernière bâtisse. Rien ne devait survivre à leur passage et tous en étaient ravis. Les petites groupes croisèrent parfois des villageois fuyant les combats et évidemment, ne manquèrent pas d'en faire des exemples en les pendant aux arbres. Il était évident que la prise des Jumeaux ne serait pas chose aisée mais bon, chaque Fer-né valait bien dix hommes des Frey et par conséquent, cela n'effrayait personne de se retrouver devant ces murailles. Petit à petit, les guerriers arrivèrent au point de rendez-vous, certains trimbalant gaiement la tête des paysans croisés en chemin. Silencieusement, ils s'installèrent en postant des éclaireurs afin de les avertir de tout mouvement suspect. Il n'était plus qu'à une demi-journée de marche des Jumeaux et par conséquent, c'était le dernier repos avant l'attaque.

Kross se réunit avec les différents Capitaines, leur exposant la stratégie de leur Commandant. Chacun écouta avec attention et certains ne manquèrent pas de grommeler à l'évocation de certains points stratégiques. Malheureusement pour eux, le géant d'ébène ne semblait pas être très ouvert à la discussion et s'il n'était pas un fin stratège, il avait au moins la qualité de savoir imposer les choix décidés à sa place sans que personne n'ose les remettre en question. Une dizaine d'éclaireurs partirent surveiller les alentours des Jumeaux, observant avec attention les réfugiés qui se précipitaient chez les Frey pour survivre aux barbares des îles. Cette observation permit de remarquer l'étrange parcours emprunté par les nouveaux arrivant, supposant des pièges. Malheureusement pour les îliens, il était évident que certains tomberaient dedans le moment venu tant il était difficile de voir et comprendre avec précision la route à suivre. De plus, vu le nombre d'hommes et l'accès difficile, il était évident que les Frey les aligneraient comme des mouches s'ils venaient à suivre cette route. Ils allaient donc devoir composer avec les pièges mais bon, c'était de bonne guerre et cela ne faisait nullement peur aux Fer-nés qui n'y voyaient qu'un challenge de plus à surmonter.

Dans quelques heures, l'armée Fer-née se mettra en route pour livrer cette bataille promettant de rester dans l'histoire et ainsi, chaque guerrier s'impatientait de pouvoir écrire son nom dans l'histoire en égorgeant jusqu'aux derniers Frey. Si tout se déroulait selon le plan d'Harras, une grande confusion devait déjà régner chez le Seigneur des Jumeaux et c'est évidemment là-dessus que le Suzerain des Iles d'Harloi comptait.



CODE BY LUNA




PS : Missive envoyée à Walder Frey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 16.05.16 16:06


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 1 - Jour 7


En l’absence de réaction et de réorganisation de la part du Sire de Salvemer depuis les premiers incidents qui avaient émaillés l’arrivée des réfugiés, la densité trop importante de la population de la citadelle était devenue un véritable problème. Des rixes éclataient régulièrement dans la ville compliquant drastiquement la tâche du guet. Ils étaient débordés et ne pouvaient plus assurer les fouilles des derniers arrivés, l’installation des réfugiés, les distributions de nourriture, l’organisation et la sécurité dans la cité. On ne comptait plus les vols ni les viols, certaines femmes accusaient même les soldats sensés les protéger et repousser les Fer-Nés en cas d’attaque, peut-être étaient-ils restés trop longtemps massés les uns contre les autres sans rien d‘autre à faire que de boire, jouer et se battre.

Ce jour-là, un groupe d’environs trois cent réfugiés sur les neuf-cent accueillis depuis le début, femmes et enfants compris, manifestaient leur mécontentement devant la demeure des Mallister et demandaient à voir Lord Patrek. Si on tendait l’oreille à leurs revandications, on pouvait entendre, entre autres choses :

« Sire, Sire ! On en a gros ! »
« Et qu'est-ce qui font-ils, au gouvernement ? Y's'roucent les poules ! Y's'poulent les rouces ! »
« Y's'roulent les pouces ! »
« Voilà, mieux ! »
« On aimerait qu'on nous considère en tant que Tel. ! »
« Attention, attention… il va y arriver un moment où il y a des granges qui vont se mettre à flamber, faudra pas demander d’où ça vient ! »
« Ces bourgeois, ils savent plus quoi inventer ! A force de lire et d'écrire, ils deviennent plus cons les uns qu'les autres. »
« Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étais vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! »
« Mais cherchez pas à faire des phrases pourries... On en a gros, c'est tout ! »
« Ah bah non ! On va leur foutre deux, trois pierres dans la gueule et on va allumer des incendies... Mais faut pas déconner, ils y sont pour rien. »




© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 22.05.16 15:29


Gorold Bonfrère



Gormund s’ennuyait ferme sur un des boutres repartis au large, contraint et forcé qu’il avait été par son capitaine de rembarquer alors qu’il pestait pour aller se battre avec les autres aux Jumeaux. Ordres de son père qu’ils avaient dit, son père qui voulait le protéger, comme s’il était un enfant. Son père qu’ils venaient de rejoindre en mer et qui, après que son fils lui ait dit qu’il n’était pas un gamin qu’on empêche de se battre et que seuls les lâches et les faibles protégeaient leur progéniture comme une maman canard, lui mit une claque qui envoya Gormund au tapis. Un des hommes du Sire de Cormartel l’aida à se remettre sur pied et dit :

__ T’es vraiment trop con petit. Ton père veut-pas te materner, il veut juste éviter de te foutre bêtement sous les murailles des Frey pour ne pas leur donner un atout de plus. Les Mallister détiennent déjà ta sœur, c’est pour ça qu’on attaque les Jumeaux et non Salvemer. Manquerait plus qu’ils t’attrapent toi aussi et on n’aurait plus qu’à ployer le genou devant les nobles du Conflans comme les vulgaires péquenauds qui ont pris la fuite la queue entre les jambes en nous voyant débarquer. C’est ça que tu veux ? »

Gormund se renfrogna en se rendant compte de son erreur et fit un bref non de la tête avant de retourner bouder dans la cale.

***

A une vingtaine de milles au nord des Jumeaux, six guerriers Fer-Nés arrivèrent sur les rives de la Verfurque, ils cherchèrent une embarcation pour tenter de la traverser, mais s’ils n’en trouvaient pas, ils étaient bien décidés à la traverser, à la nage s’il le fallait.

__ On n’a qu’à construire des radeaux ! » Avança l’un en se rendant compte qu’ils risquaient fort de se faire repérer avant de trouver la moindre barque dans le coin tant il semblait désert.
__ Tu vois du bois dans le coin, connard ?! » Lui rétorqua un autre avant de regarder l’eau et d’entreprendre de se séparer de son armure.

Du fait des intempéries des dernières semaines, le fleuve avait un peu gonflé et les courants s’étaient enhardis, ne rendant que plus dangereuse la traversée à la nage et rendant impossible toute traversée à guet. Or, à moins de remonter plus au Nord et de se risquer aux abords du Neck, des paludiers et de leurs flèches empoisonnées, il n’y avait nulle part où traverser la rivière à moins de traverser le Pont tenu par les Frey. Au Sud, on ne pouvait passer que par le Guet des Rubis, mais près de quatre-cents milles les en séparaient et ils n’avaient ni le temps, ni l’envie ni les forces pour entreprendre un tel voyage.

__ On n’a pas le choix les gars, soit on passe ici, soit on ne passera pas. »

Les Fer-Nés, munis de leurs armes, mais plus de leurs armures se jetèrent donc à l’eau…



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 23.05.16 4:19


Wendel Frey



Depuis qu'il s'était fait réprimander, Wendel tâchait de ne plus se mettre dans les pattes des gardes. Certes, il avait été habitué à pire châtiment aux Jumeaux, cependant le marmot s'était rendu compte que gêner les hommes durant leur service ne ferait que créer des ennuis. D'ailleurs, avec l'afflux de nombreux réfugiés ces derniers jours, la citadelle connaissait quelques problèmes d'organisation ; bien que le garçon n'en eût été le témoin direct, il avait tout de même ouï de cela.

Le jeune page vaquait à ses devoirs, lorsqu'une clameur parvint de l'extérieur. Il laissa sa tâche inachevée et jeta un œil par la fenêtre, constatant ainsi le mécontentement de la foule qui s'était formée. De là où il se trouvait, le jeune Frey pouvait entendre ce qui se disait et voir les visages – enfin, bon nombre d'entre eux. Observant la scène, il fronça les sourcils.

La cohue, qui était venue dans la forteresse afin de trouver refuge contre les Fer-Nés parlait de mettre le feu aux granges. Le gamin ne comprenait pas leur raisonnement. Il avait eu vent que ces villageois avaient brûlé les réserves de nourriture qu'ils n'avaient pu emporter ; et, ils désiraient réduire à néant les stocks de Salvemer et se mettre directement en danger si les incendies se répandaient ? Wendel savait que les gens du commun étaient rarement éduqués, mais ceux-ci se comportaient en parfaits idiots. Ils semblaient même s'être soulevés sans s'être concertés pour déterminer quelles doléances ils présenteraient ; résultat : ils s'égosillaient en paroles dénuées de sens.

Le jeune Frey se rendait tout de même compte que la situation pouvait dégénérer. Ainsi, il ne tergiversa guère et sortit du donjon pour trouver le maître des lieux ; ce dernier devait être prévenu de ce qui se passait. Le page se doutait de l'endroit où le seigneur de la citadelle pouvait être ; alors, il se rendit au port et reconnut sans peine la silhouette de l'homme qu'il cherchait.

My Lord, héla-t-il, My Lord !

Il parcourut au pas de course les derniers mètres jusqu'à se trouver près du Mallister.

Des réfugiés se sont soulevés, Lord Patrek. De ce que j'ai entendu, ils gueulent sans avoir l'air de savoir pourquoi. Mais si on ne les calme pas, j'ai peur que ça empire.

Il baissa la voix afin de révéler un détail qui l'avait frappé.





CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 23.05.16 4:30



Patrek Mallister



Patrek arrivait, escorté par Tristan Ryger et Wendel. Le jeune page était venu le prévenir du raffut près des portes de la citadelle et le Sire de Salvemer était arrivé aussi vite que possible.

Alors que l'air était encore frais, il avait chaud. Parce qu'ils s'étaient hâtés de rejoindre la place mais aussi parce que depuis plusieurs jours ; aux aurores, le fils de Jason se rendait au port de Salvemer et se mêlait aux marins qui travaillaient. Ça lui permettait de ne pas devenir fou, à attendre des nouvelles d'Erik et des Jumeaux. Et ainsi, il s'assurait du bon avancement des travaux. Les Stark avaient demandé une flotte, on n'allait pas attendre la fin de cette fichue guerre pour commencer à la construire. D'autant que cela prendrait du temps. Du temps et de la sueur. Et c'est cette même sueur qui trempait sa chemise et perlait à son front. Il l'essuya d'un revers de la main en observant la petite assemblée.

Quenton, l'aîné de ses cousins faisait face aux réfugiés. Il n'avait pas attendu le retour de Patrek pour sortir de la forteresse. Impossible de faire autrement : il les avait entendu brailler depuis la fenêtre ouverte de la bibliothèque dans laquelle il travaillait.
De tous les Mallister encore en vie, il était celui qui avait le moins de verve. Lui, c'était le stratège, l'intellectuel. Celui qui réfléchissait dans l'ombre d'un meneur flamboyant – et parfois moyennement avisé – pas celui que l'on envoyait parler aux hommes pour les motiver.
Aussi et malgré tout le courage dont il faisait preuve, il paraissait en difficulté. De ce qu'entendait Patrek, c'était à lui et à personne d'autre que les réfugiés voulaient lui parler.

Le Lord se hissa aux côtés de Quenton avec facilité. Il avait toujours eu ce don là : se faufiler et bouger comme personne d'autre. Une fois face à la foule et, malgré sa barbe fournie que Jason n'aurait jamais tolérée, il convenait d'avouer une chose : ils étaient bien de la même famille. Le fils Mallister avait son regard terrible des mauvais jours. Ce regard qui faisait parfois de lui – et parfois seulement – l'héritier flamboyant de son père :

- Vous vouliez me parler ? Je suis là. Vous aviez des revendications ?

Il fouilla l'assemblée du regard et trouva l'un des hommes dont Wendel lui avait parlé ; un de ceux qui vociférait le plus fort :

- Toi
, dit-il en le désignant. Puisque tu sembles être leur chef, nous allons parler, viens.

Patrek fit signe aux gardes de le laisser passer puis de retourner vaquer à ce pourquoi ils étaient mobilisés. Il n'allait pas se laisser intimider ici, sur ses terres, dans sa forteresse.

- Vous autres, continua-t-il d'une voix forte, nous sommes en guerre. Ne vous trompez pas d'ennemi. Les Mallister ne tuent pas vos fils et ne violent pas vos filles. L'ennemi, ce sont les Fer-nés. Ceux qui ont brûlés vos villages, massacrés vos familles. Ceux qui les ont découpés et donnés à manger aux corbeaux. Ceux qui n'ont aucun respect pour la vie et la dignité des gens du Conflans. Ceux que mon père et les hommes de la région ont par deux fois rejetés à la mer. Nous ferons de même.

Il s'interrompit un court moment avant de reprendre :

- Et je parlerai avec votre chef des problèmes que vous rencontrez. Pour le reste... Si vous voulez venger vos familles, vous pouvez rejoindre ceux qui se sont déjà enrôlés. Sinon, nous avons toujours besoin de bras. Nos pêcheurs et leurs femmes ne diront pas non à un peu d'aide. Et pour ceux qui savent travailler le bois, le port recrute. J'en reviens moi-même. Maintenant, épargnez votre temps et votre énergie. Nous allons en avoir besoin si les Fer-nés arrivent jusqu'ici.

Sur ces dernières paroles, Patrek fit signe au leader des réfugiés de l'accompagner à l'intérieur, afin qu'ils discutent de la situation et y trouvent rapidement des solutions.
Il fallait éviter de disperser l'énergie des hommes de la citadelle.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 23.05.16 13:16

Spoiler:
 



Ronel Rivers



Les trois hommes étaient arrivés ici depuis cinq jours et ils avaient eu le temps de s'organiser de sorte qu'à chaque instant, l'un d'eux gardât un œil sur le fleuve. Les eaux de celui-ci avaient monté à cause de la pluie et le trio s'était félicité de ne point avoir installé le campement trop près du fleuve ; et ils avaient dû tout de même décider de le déplacer quelques mètres plus loin au cas où le flot augmenterait encore. Néanmoins, ils avaient veillé à toujours avoir une bonne visibilité sur la Verfurque.

Ronel fixait le cours d'eau, ayant pris son tour de garde depuis deux heures, environ. Il pouvait entendre Alyn nourrir les corbeaux, tandis que Dikk somnolait dans la tente. Le bâtard doutait quelque peu que les Fer-Nés tenteraient de traverser le fleuve ici. Toutefois, il devait avouer qu'il valait mieux palier à cette éventualité ; ces scélérats s'avéreraient peut-être capables de tout et leur ambition de prendre les Jumeaux semblait corroborer cette hypothèse.

Le fils du Tardif aperçut quelque chose dans l'eau. Des bêtes ? Des nageurs ? Il eut du mal à le déterminer étant donné la distance qui séparait les silhouettes mouvantes de la rive. Il plissa les yeux et se rendit compte qu'une horde d'animaux ne se risquerait point à traverser ici, alors que les eaux étaient gonflées par la pluie des derniers jours ; à moins d'un cataclysme. Le vieux avait donc eu raison. Le rejeton de ce dernier prit son arc et le banda avant de lâcher une flèche en direction des Îliens.

_ Alyn, s'écria le jeune homme, lâche les corbacs et réveille Dikk !

L'interpellé ne se fit pas prier et ouvrit la cage. Il vérifia que les parchemins étaient bien fixés à la patte des volatiles avant de les laisser s'élever dans les airs. Cela fait, il rejoignit le troisième homme et le tira sans ménagement de son sommeil.

_ Debout ! enjoignit Alyn. Les bougres sont là !

L'autre bougonna quelque peu, mais se leva et récupéra son équipement avant de sortir à la suite de son acolyte.

Pendant ce temps, Ronel avait tiré deux fois de plus. Les Fer-Nés qui tentaient de passer n'étaient guère nombreux et il pourrait au moins en supprimer quelques uns avant qu'ils ne posassent le pied sur la rive est. Ses compères le rejoignirent et tous trois se précipitèrent sur leurs montures, qu'ils n'avaient dépouillées de leurs selles depuis leur arrivée ici. 

_ Vous savez ce que nous devons faire ! lança le bâtard avant de se mettre en route.

Tant pis pour ce qu'ils laissaient derrière eux ; les ordres qu'on leur avait donnés étaient on ne peut plus limpides : ils ne devaient pas traîner sur place plus que nécessaire.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 23.05.16 14:25



Erik Mallister



Erik Mallister avait hâte. Un détour par Sorcefangier et les conditions climatiques désagréables des derniers jours l'avaient amené à revoir le plan initial. Lui et ses troupes avaient pris du retard, tant et si bien que le neveu de Jason s'était persuadé que les Fer-Nés arriveraient probablement avant eux aux Jumeaux. Et si ce n'était pas le cas pour l'armée entière des Îliens, il était convaincu que leurs éclaireurs seraient déjà sur place.

Alors il avait rapidement pesé le pour et le contre. Accélérer la marche afin de pouvoir rentrer entre les murs de la citadelle des Frey ? Ou alors, faire un plus long détour vers l'est en remontant la Verfurque afin d'arriver quelques jours plus tard et ainsi peut-être pouvoir prendre les envahisseurs à revers ?
La première solution était la plus prudente. Mais Erik n'était pas de ce genre là. Et ça aurait été courir le risque que les éclaireurs Fer-Nés les observent passer au travers des pièges tendus par les gens du Pont. Il ne fallait pas gâcher cet avantage en le dévoilant bêtement. Aussi le Mallister avait-il opté pour la seconde possibilité.

Dès lors qu'il avait pris cette décision, il avait renvoyé quelques hommes de confiance en direction de Salvemer afin de prévenir Patrek et Quenton. Aussi, lui et ses troupes auraient peut-être besoin de d'avantage de vivres si l'attente avant la bataille devait durer encore. Ils n'étaient point démunis – ils avaient emmené de quoi tenir un bon moment en pensant être enfermés chez les Frey – mais tout de même, mieux valait être prévoyant. Des hommes affamés faisaient rarement des exploits sur le champ de bataille.

Après s'être arrêtés à Sorcefangier, lui et ses troupes étaient donc allés plus à l'est, jusqu'à rencontrer la Verfurque. De là, ils avaient longé le fleuve et Erik avait envoyé des éclaireurs afin d'être certain que leur position ne serait pas repérée mais aussi de pouvoir situer où se trouvait l'ennemi et s'il se brisait déjà contre les remparts des Jumeaux.

Leur campement était installé non loin de la Citadelle mais assez pour n'en être pas visible, sur un terrain arboré et en hauteur, idéal pour observer les horizons et voir l'ennemi arriver de loin. Des tours de garde avaient été instaurés sans attendre. Il ne s'agissait point de se faire prendre ici par surprise.

A présent, ils étaient prêts. On attendait plus que le retour des éclaireurs et la confirmation que les Îliens attaquaient la forteresse de Lord Walder pour se mettre en marche.




CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 24.05.16 22:05


Waldor, soldat Frey





"Ah p'tin sque sfait du bien d'pisser."

Waldor parlait tout seul tandis qu'il pissait dans la verfurque par dessus le rempart, une fois terminé il remis son engin en place tandis qu'il retournait à son poste après avoir soulagé un besoin naturel.

"T'crois qu'y vont être assez fou pour s'attaquer aux Jumeaux ?"

Le soldat regarda son camarade qui aidait à préparer les armes pour la grande boucherie.

"Je sais pas Waldor, peut être, tu sais avec ses cinglé consanguins faut s'attendre à tout."

Un autre soldat dit derrière Waldor.

"Tout façon on va les renvoyer à leur Dieu poisson ses enfoirés ! Qui z'y viennent devant les jumeaux !"

Encore un autre disait en riant.


"On dit qu'les iliens ont des femmes dans leurs troupes. On pourrait p't'être les prendre comme femme sel, ou bien les prendre tout simplement avant d'les zigouiller"

Waldor secoua la tête négativement.

"T'es pas fou, elles t'égorgeraient, pis on est pas des bêtes nous. Faut pas s'mettre à leur niveaux, c'est beaucoup trop bas !"

"Ouais, mais au moins y a du challenge dompter une bête comme ça !"

"Toute façons on aura pas l'occasion d'essayer, toute armée hostile qui campera devant Les jumeaux fera une armée d'cadavres en devenir."

Tout en continuant de discuter, les soldats continuaient à exécuter leurs ordres. Ils parlaient notamment de ce qu'ils feraient une fois rentrés, sans doutes besogner quelque femmes payé dans les bordels du coin avant de retourner dans leurs maisons. Une chose était sur, Waldor était confiant, les jumeaux étaient une des forteresse les plus dur à prendre du Conflans et cela le rassurait.






CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 03.06.16 10:22


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 1 - Jour 7
__ On en a gros ! »
__ On veut êtes considérés comme tels ! »
__ Pas comme des hors la loi ou des bandits ! »
__ On veut plus à manger ! »
__ On veut être protégés contre vos soldats qui font n’importe quoi ! »
__ On veut qu’ils arrêtent de reluquer nos femmes et nos filles ! »
__ Ou pire, de les tripoter ! »
__ On ne se trompe pas d’ennemis, vous êtes pire que les Fer-Nés ! Eux au moins ne prétendent pas nous venir en aide pour nous traiter comme des animaux et profiter de notre misère pour abuser de nos femmes ! »
__ Y’a eu des viols, M’ssire ! Et des vols, et des morts ! »
__ Vous faites le malin à raconter les raids, mais vous y étiez pas, bien à l’abri derrières vos solides murailles. Personne n’est venu aider les gens là-bas et alors qu’on se croit en sécurité, on se rend compte que vous avez pas plus de considération pour nous que les Fer-Nés pour la vie. »
__ On ira pas se battre pour vous ! »
__ On laissera pas nos femmes sans défense dans cette ville où nous ne sommes visiblement pas les bienvenus ! »
__ On travaillera pas pour vous ! »
__ J’ai l’air d’un pêcheur ? »
__ Moi par contre, je suis charpentier, je… »
__ Ta gueule ! »


Celui qui avait été désigné et ne comprenait pas tellement pourquoi il avait été perçu comme le chef finit par s’approcher du Mallister après avoir regardé à droite, à gauche et derrière plusieurs fois lui pour s’assurer que personne d’autre ne se sentait visé. Peut-être que le Mallister n’était pas au courant, probablement que ses soldats s’étaient bien tenus de lui rapporter l’information car ils n’y étaient pas étrangers, mais il y avait effectivement eut de gros problèmes au sein de sa cité et cela allait de mal en pis, on déplorait quelques morts, hommes et femmes, des viols et de très nombreux vols. Difficile pour n’importe quel seigneur de tenir une ville bondée, pleine de réfugiés et de soldats désœuvrés en ordre pendant aussi longtemps. D'ailleurs les contre-arguments de certains réfugiés en faveur de la paix ne prenaient pas, au contraire, il semblaient que les plus vindicatifs soient peu à peu parvenus à convaincre les plus calmes et même certains soldats en avaient marre de rester ainsi mobilisés et coincés loin de chez eux pendant si longtemps. En effet, même si certains avaient eut la chance de retrouver leurs épouses et leurs enfants parmi les réfugiés, ça n'était pas le cas de tous et certains s'en inquiétaient pendant que d'autres se contentaient de s'ennuyer de leur vie simple de paysan qui semblait s'éloigner un peu plus chaque jour que durait cette étrange guerre...

Pendant ce temps-là dans les geôles, Glenhild s’ennuyait ferme, mais n’avait pas encore perdu la raison. Surprenant parfois quelques bribes de conversations entre les deux geôliers qui se relayaient devant sa porte, elle avait même appris que l’ost du Mallister était réuni à Salvemer et qu’une flotte s’y construisait bien qu’elle ignore tous les détails de ces deux informations. En fait de flotte, il y avait un bateau tout juste commencé et désormais pas mal de bois débité en belle planches pour construire celui-là et les autres, les charpentiers et autres scieurs de long et menuisiers avaient déjà bien travaillés mais cela prenait du temps et les véritables charpentiers de marine de Salvemer devant en former d’autres, les débuts étaient lents et fastidieux.

Mais bientôt on croisa sur le port le charpentier qui s’était exprimé à contre-courant de la foule ainsi qu’un autre homme prêt à mettre la main à la pâte. De plus, répondant à l'appel du Mallister une vingtaine d'homme se présenta bientôt pour grossir les rangs des combattants du Conflans. En revanche, côté pêcheurs, aucun réfugié, personne n’avait envie de s’aventurer en mer en ce moment… Les pêcheurs eux mêmes évitaient de sortir du port.

***

Sur les six Fer-Nés qui avaient tenté de traversé la rivière, quatre périrent noyés, emportés par le courant dans le fleuve vert, dont un avec une flèche fichée dans le dos, les deux autres purent rejoindre la rive opposée.

__ Ce qui est mort ne saurait mourir. »

Entonnèrent en chœur les deux survivants en regardant les corps de leurs camarades filer dans le courant vers les jumeaux, assez vite pour rattraper les cavaliers, mis les corbeaux arriveraient au pont un peu avant. Les éclaireurs avaient tout laissés sur place, à manger, à boire, des couvertures, et même une tente. Les deux Fer-Nés se ruèrent sur la nourriture et s’enfilèrent tout ce qu’ils purent en un temps record, mais rapidement, ils se rendirent compte qu’ils n’étaient pas à l’abri ici et emballèrent tout ce qu’ils purent avant de disparaître dans la nature…


© Belzébuth


IMPORTANT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 10.06.16 2:56



Alyx Frey



La jeune Alyx Frey regardait par la fenêtre d'un air anxieux. Des jours déjà qu'on savait qu'ils arrivaient. L'attente était insoutenable. A bien y réfléchir, elle aurait préféré qu'ils soient déjà là. Au moins, elle et les siens auraient pu se faire une idée de l'ennemi et surtout de son nombre.

Elle qui pensait encore, quelques nuits plus tôt qu'aucune nouvelle ne serait plus sombre que celle que Walder le Noir avait pris plaisir à lui conter au sujet de son futur époux et de leur tante Walda... Elle s'était fourvoyée. La jouvencelle à la peau dorée jeta un œil à son trousseau. Si les Dieux le voulaient, elle serait bientôt une Mallister et s'élèverait au-delà de cette citadelle poisseuse. Sinon, elle serait morte. Ou alors, on ferait d'elle une femme-sel ou une esclave. Il n'en était pas question.

Heureusement, ici, le moral était bon. Les Frey étaient remontés et déterminés à ne pas se laisser abattre facilement. Il n'était pas né, celui qui ferait tomber les Jumeaux entendait-on régulièrement, au détour d'un couloir ou d'une alcôve. Grâce à qui ? Alyx n'était pas dupe. Son grand-père avait beau être l'un des pires animaux de tout Westeros, il n'était pas moins le garant de la cohésion de sa nombreuse parentèle. La jeune femme pria un instant les Dieux de le laisser vivre encore au moins le temps de cette bataille. Sans lui se disait-elle, tout serait beaucoup plus compliqué. Au moins, sous sa baguette, personne n'osait discuter. Et du temps pour discuter, ils en manquaient. Elle-même se demandait quelle utilité elle pourrait bien avoir au moment où les Fer-Nés frapperaient. Peut-être que Tyta aurait besoin d'elle ? Elle lui demanderait, sans être vraiment certaine de pouvoir prétendre être un soutien plus qu'un fardeau pour sa parente.

La fille de Betharios reporta soudainement son attention sur ce qui se passait au-dehors. Elle avait eu l'impression que quelque chose bougeait, là-bas... Non, c'était encore son imagination qui lui jouait des tours. Sans doute ne verrait-on même rien d'ici, au cœur de la bataille.

De nombreuses questions lui taraudaient l'esprit. Les Mallister leur viendraient-ils en aide ? Verrait-elle bientôt Patrek ? Elle soupira. Certainement non. Il devait garder Salvemer, sans doute. Puis, une amère question lui vint à l'esprit : et si Walda avait été là ? Aurait-il levé son armée pour venir la sauver, elle ?




CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 12.06.16 14:42

Un des hommes de Kross lui suggéra de creuser des tranchées de nuit pour approcher la forteresse en restant à l’abri pendant que le jour, certains hommes seraient désignés pour aller pêcher et poser des pièges ou chasser de manière à assurer le ravitaillement pour le siège qui s’annonçait long. Il semblait évident, avec les informations et les forces dont ils disposaient, qu’ils ne prendrait pas les jumeaux en un seul assaut et risquaient fort de perdre trop d’hommes s’ils avançaient à découvert. Certes la boue ne faciliterait pas les travaux, il serait très long d’avancer jusqu’au pied de la forteresse, mais si cela pouvait les sauver des flèches et des pièges, c’était peut-être la seule solution pour prendre le Pont. De plus, il faudrait absolument que pêcheurs et chasseurs soient assez efficaces pour faire manger toute la troupe, ce qui n’était pas gagné étant donné qu’ils ne disposaient d’aucun matériel pour se faire et qu’il faudrait le fabriquer. Mais s’ils étaient tous avant tout des guerriers, ils étaient aussi des marins, ils avaient déjà eu à pêcher pour éviter de crever de faim en mer. Pour les pièges et la chasse, ça n’était pas leur fort, mais fabriquer un collet n’avait rien de sorcier et bien que les festins et la bière leur manquaient à tous en ces instants difficiles, ils n’allaient pas faire les fine bouches devant une taupe ou même un rat. Certains avaient d’ailleurs commencés à en manger…

***

__ Hahahaha Hahaha Hahahaha ! » Vous l’aurez compris, Glenhild était mort de rire. Pliée en deux dans sa cellule elle arrivait à peine à reprendre son souffle entre deux fous rires. « Une flotte pour le Nord. » Elle reparti de plus belle dans un fou rire et finit au bord des larmes, en manque d’oxygène. « Putain de merde, ce qu’il faut pas entendre. Des nordiens sur des bateaux ! » S’aidant du mur, elle se releva lentement tout en reprenant son souffle. « Les pauvres, je les vois d’ici, eux qui connaissent aussi bien la mer que la chaleur des Dorniennes, tous verts, tous malades, incapables de tenir la barre ou de trouver le sens du vent. »

La jeune femme vêtue de guenilles puantes et grisâtres voir maronnasse par endroit, immondes vêtements qu’on ne lui avait pas changés depuis que tout risque d’infection de sa blessure était passé repartit dans un fou rire. Elle mit un certain temps à pouvoir parler, ou plutôt hurler à nouveau. Car oui, cela faisait déjà plusieurs heures qu'après avoir entendu une conversation entre deux geôliers à propos de la flotte en construction dans le port, elle n’en pouvait plus de rire et de dire à qui voulait bien l’écouter tout le bien qu’elle pensait de cette flotte Nordienne.

__ C’est un coup à se faire péter la rondelle par un Kraken ça les gars. »

Glenhild n’avait pas très bien suivi les cours d’histoires du Mestre de Cormartel, mais il était de notoriété publique que le Nord n’avait pas possédé de flotte depuis des siècles, voir des millénaires et la blonde ne savait que trop bien ce que l’océan réservait aux non-initiés.

__ Un nordien sur un bateau, c’est comme un Dornien sur un traineau ou pire, un Fer-Né sur un putain de cheval. » Elle rit une fois de plus. « Merde, on va se marrer à les voir tituber sur un pont secoué par la houle. Vous êtes des grands malades vous les gens de la terre ! Filer des bateaux à des gens qui n’y connaissent rien ! C’est donner de la confiture aux cochons de faire des bateaux tous neufs pour des mecs qui savent pas naviguer ! »

La blonde tira sur ses chaines pour s’approcher de la porte avant de hurler, plus fort encore :

__ Cela dit je ne vois pas de meilleur moyen pour éliminer tous les Nordiens de la surface de la terre, bien joué Pat', tu me rends un grand service ! »

Elle s’écroula de rire un bon moment avant de reprendre son sérieux.

__ Donnez moi un putain de bateau et je vous montrerais ce que ça veut dire de naviguer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 14.06.16 14:36


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 2 - Jour 1
Les températures étaient remontées, il faisait toujours frais, mais il ne gelait plus la nuit. Le ciel était dégagé, seuls quelques nuages courraient dans le ciel emportés par les vents forts et qui, à l’horizon venaient se confondre avec les gros moutons qui se multipliaient à la crête des vagues. Le Mestre de Salvemer abaissa sa longue vue en hochant la tête. Ce vent pouvait être un handicap en mer, surtout pour les navires les plus lourds, mais il n’arrêterait en aucun cas les Fer-Nés cependant, il n’y avait toujours rien en vu.

Le commandant d’une des unités s’occupant de la surveillance du port et éventuellement du large, avec des patrouilles et des tours de garde qui étaient relayés toutes les huit heures avait bien cru reconnaitre Lord Harras Harloi en le voyant arriver parmi ses hommes. Mais, avec l’ambiance qui régnait en ville, il n’avait pas voulu réagir sans être sûr. Mais cette fois, il en était certain, l’homme n’avait de cesse d’essayer d’envenimer les choses et de le pousser lui et ses hommes à la faute. Il avait donc pris avec lui cinq hommes pour l’arrêter. Cependant, devant les regards insistant du vieil homme qui était présent dix ans auparavant lors de l’attaque de Salvemer par les Fer-Nés, ce dernier avait fini par se douter, lui aussi, de quelque chose.

__ Lord Harras, au nom de la Maison Mallister, je vous arrête ! »

Evidemment le Seigneur Fer-Né ne l’entendait pas de cette oreille, et, après avoir fait mine de ne pas comprendre, il s’était battu pour défendre sa peau et sa liberté. Au premier échange et contre cinq personnes il avait fait reculé le commandant, avait dû à son tour faire un pas en arrière contre un soldat et il avait contré les coups de deux autres hommes avant de tomber dans les pommes, assommé par le cinquième. Il se réveilla peu de temps après, les mains liées et fut conduit devant Patrek. Mais lorsque lui et son escorte arrivèrent, il s’avéra que le maître des lieux était avec les réfugiés en train de distribuer de la nourriture pour les femmes et les enfants, s’assurant ainsi que tout se passait bien. Il fut donc conduit directement aux geôles et, après être passé devant la cellule de Glenhild, enfermé sous bonne garde. Le Sire de Salvemer serait prévenu de son incarcération dès son retour au château et les cinq hommes purent reprendre leurs postes avec les autres.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 20.06.16 12:56

Si son infiltration s’était particulièrement bien passé, Harras espérait bien profiter de la situation tendue due aux attaques fer-nées sur les côtes pour provoquer un soulèvement de la population contre les Mallister. Il faut dire que lorsqu’il avait eu la nouvelle que Glenhild était vivante et enfermée par Patrek Mallister, le Lord des Iles d’Harloi n’avait pas hésité longtemps à échafauder ce plan d’urgence afin de la sauver. Evidemment, il ne s’attendait pas à ce qu’un vieux bougre ayant croisé le fer avec lui voici presque dix ans soit encore apte à le reconnaître. C’était sans doute ce qui lui coûta sa liberté. En effet, lorsque cinq hommes vinrent l’arrêter, le Fer-né fit son possible pour fuir, n’ayant aucun renfort sous la main en dehors de cette prisonnière si chère à son allié dans cette guerre. Il y avait à parier que la ferveur de Lord Gorold n’aurait plus été la même s’il avait appris l’échec d’Harras à secourir sa fille.

Quoiqu’il en soit, bien que défendant chèrement sa peau, Harras finit par succomber au pommeau d’un des gardes, s’écroulant au sol inconscient. A son réveil, il se trouvait dans une cellule pas forcément des plus douillettes et immédiatement, il pensa à ses hommes partit sans lui aux Jumeaux. Il lui restait encore une chance de s’en sortir et c’était évidemment que les Frey soient balayés par son armée commandée par Kross. En attendant, le Seigneur des Dix Tours et de Grisjardin ne manqua pas de se faire bruyant, marquant son arrivée dans les geôles des Mallister par des cris à l’encontre de Glenhild et de Patrek Mallister.

« Glenhild !!!!!! Tu es dans ce trou à rats ? Répond !!! Glenhild !!!! »

Marquant un temps d’arrêt, il poursuivit en voulant la faire réagir si par hasard la belle blonde tentait de le nier.

« Ton père m’a offert ta main et ton cul si je te sortais d’ici !!!! Il faut espérer que la couille molle de Mallister ne t’a pas trop amoché ! D’ailleurs il est où ce petit Seigneur, j’ai des otages à négocier moi !!! Patrek Mallister !!!!!! Patrek Mallister !!!!! Aurais-tu peur de moi ? Viens me faire face pour que je te montre ce qu’un Fer-né a dans le ventre !!!! Les Jumeaux seront rasés et ensuite, ils viendront pour toi !!!! »

Au final, Harras voulait juste sortir de ce trou et provoquer un peu les gardes présents. S’il pouvait rencontrer le jeune Lord Mallister, il pourrait peut-être le tuer de ses mains, même si cela voulait dire mourir peu de temps après. Rien qu’en faisant cela, il tiendrait sa vengeance sur les Mallister pour la mort de Rodrik, la Sirène Sanglante lui ayant volé la tête de Jason Mallister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 20.06.16 13:07



Kross

An 299 – Lune 9 – Semaine 2 – Jour 1





Sous l'idée d'un de ses hommes, Kross ordonna de creuser des tranchées afin de garder un élément de surprise et surtout, de mettre à mal les défenses des Jumeaux. Les plus doués de ses chasseurs partir chercher de quoi nourrir les troupes tandis que le géant d'ébène passait ses hommes en revues afin de voir comment organiser l'offensive. Il était clair que foncer droit sur les murailles étaient du pur suicide et c'était sans doute pour cela que plusieurs guerriers avaient désertés comme des lâches. En se mettant au service d'Harras, le pirate d'Essos ne pensait pas rencontrer un peuple si fier et combatif, vénérant la mort comme une gloire pour peu qu'elle survienne en combattant.

Malheureusement, tous n'étaient pas de la trempe de l'équipage du Lord Harloi et cela lui rappelait son précédent équipage qui au final, n'était composé que de voleurs et de lâches. Enfin bon, tout se mettait en place pour le siège qui s'annonçait. L'eau n'était pas vraiment un problème sur les terres du Conflans mais la nourriture était un élément crucial à une bataille gagnée ou perdue. Les hommes se relayèrent entre la chasse et les tranchées, alors que les éclaireurs s'assuraient qu'aucun mouvement ne vienne les balayer par surprise. Avec l'afflut des paysans aux Jumeaux, il ne faudrait certainement pas très longtemps pour que les Frey doivent sortir de leurs murs et à ce moment, les guerriers fer-nés pourraient enfin laisser parler leur rage et leur force.






CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

[EVENT] Le Retour du Fer-Né

Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» EVENT - Le Retour du Roi
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Le Conflans-