AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

[EVENT] Le Retour du Fer-Né

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 21.06.16 11:45



Patrek Mallister



Patrek était de bonne humeur, ce jour là. Non seulement la distribution de nourriture s'était bien passée mais cela lui avait également donné des idées sur comment l'optimiser afin de faire en sorte que ce soit toujours le cas. Il fallait qu'il parle avec Quenton également. Il voulait savoir comment les préparatifs avaient avancés dans le port. Combien d'hommes avaient déjà embarqués et quand est-ce qu'ils pourraient enfin partir.

Et même si ces nouvelles étaient d'une importance cruciale, savoir que la pression commençait doucement à redescendre en ville suffisait à lui alléger le cœur. Il rentrait donc sereinement chez lui. Mais à peine avait-il passé les portes du château que Wendel vint à sa rencontre, d'un pas rapide. Il lui souffla, sur le ton de la confidence mais avec un empressement certain :

- Lord Patrek, vos hommes ont capturé Harras Harloi ! Il est dans les geôles. Messire Quenton vous attendait pour lui rendre une première visite.

Le Sire de Salvemer ne se fit pas prier. Son cousin lui raconta rapidement comment l'arrestation s'était déroulée et les deux hommes se rendirent dans les geôles de la Citadelle, rencontrer leur ennemi.

***

Les Mallister furent donc escortés par les gardes jusque devant la cellule où était enchaîné Harras Harloi. Ils passèrent devant celle de Glenhild mais ne s'y arrêtèrent pas. A vrai dire, depuis qu'il lui avait pris ses cheveux, Patrek n'était jamais revenu la voir. Il savait qu'elle menait la vie dure à ses geôliers mais c'était de bonne guerre. Eux ne se faisant pas prier pour lui jeter des seaux d'eau glacée lorsqu'elle était trop bruyante. Et heureusement, ses hommes avaient eu l'intelligence d'enfermer le Harloi le plus loin possible de la Bonfrère afin de limiter leurs échanges. Bien sûr, ils avaient tous les deux la voix qui portait mais cela, c'était une autre histoire.

Une fois les deux cousins arrivés devant sa cellule, les yeux ardents de Patrek se posèrent un moment sur le Fer-Né. Il faisait un putain de raffut depuis qu'il s'était réveillé là. Le fils de Jason le détaillait. Ce devait être un formidable combattant, fort et endurant. Cinq hommes n'avaient certainement pas été de trop pour l'arrêter. Mais maintenant, il était là, prisonnier.

- Salvemer ne vous réussit pas Harloi.

Le Lord de la forteresse savait de quoi il parlait. Il n'ignorait point que le Fer-Né était déjà venu ici, qu'il avait déjà essayé de faire tomber la citadelle aux côtés de Rodrik Greyjoy. Et qu'il avait échoué. La seule différence, c'était qu'aujourd'hui, il n'avait pas pu fuir.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 22.06.16 15:14

Il y avait du bruit dans les geôles, plus que d’habitude disons, car avec autant de gardes qui patrouillaient les cellules occupées, ça n’était jamais tellement calme. Mais là, Glenhild en aurait mis sa main à couper, il se passait quelque chose. C’est alors qu’elle vit, par la petite lucarne ouverte dans sa porte, passer plusieurs hommes, qui, au vue de leur démarche soutenaient quelqu’un. Elle eut beau tirer sur ses chaines et se mettre sur la pointe des pieds, elle ne vit qu’une tignasse noire impossible à reconnaître. Mais les conversations qui s’en suivirent entre les soldats ne laissèrent pas place au doute. Putain de merde, Harras. Qu’est qu’il foutait là ? Elle aurait mieux aimé le voir débarquer armes aux poings, trucidant tous ces putains de gardes et venant la libérer. Mais non. Le con. Il s’était fait prendre. Était-il seulement vivant ? Elle préféra penser que oui étant donné qu’il avait été amené là et non directement au cimetière. Dans quel état, cela restait à déterminer. Mais de toute façon, deux portes verrouillées et des hommes armés les séparaient, ce qui posait un sérieux problème. Enfin les hurlements qui ne tardèrent pas à sortir de la cellule qu’il occupait répondirent à sa question principale, i était en vie et même en forme à priori.

__ T’énerve pas mon p’tit chat. Je suis là, croupissant dans cette putain de cellule depuis un bout de temps maintenant, je sais pas exactement combien. J’avais commencé à compter les jours, mais je crois que j’ai été dans les vapes longtemps. Ils m’ont soigné, toujours pas tellement compris pourquoi. Faudra que je te montre ma cicatrice d’ailleurs. Mais si t’étais venu me libérer, on a comme un problème non ? Toi aussi ils t’ont enchaîné ? »

Harras reprit et parla mariage.

__ Quoi ?! Mon cul ! Il t’a rien promis du tout ! »

Il bluffait, obligé il bluffait. Putain de merde, il avait intérêt à bluffer si non elle allait défoncer la tronche de son père à grands coups de boule. Personne ne donnait sa main à personne, pas même son père à Lord Harras Harloi, on n’était pas chez les tapettes des contrées vertes là, nan mais oh ! Et elle n’était pas une Lady à épouser, elle était une guerrière et elle baisait qui elle voulait quand elle voulait.

__ Va te faire foutre Harras ! T’façon t’es pas en mesure de me faire sortir donc tu peux toujours rêver de mon cul, mais t’es pas prêt de l’avoir. Tu sais que ça fait des lunes que j’ai pas niquées du coup ? Des lunes ! T’imagine ? Je suis tellement chaude que tu te brûlerais si tu me touchais. Si tu veux mon cul sors nous de là, quand à ma main, donnes-moi une putain de flotte et je serais à toi. »

Glenhild avait pris sa voix la plus sensuelle, mais le rire qui suivit n’avait rien de très sexy.

__ Ce connard ne m’a même pas touchée. Enfin si, j’ai bien cru que s’en était fini de moi, mais il m’a juste rasé la tête, mais les cheveux ça repousse, par contre, il est pas arrivé le jour où une bite lui poussera à cette couille molle. »

La Bonfrère se mit à rire une fois de plus le temps qu’une information donné par Harras fasse tilt dans son esprit. Les Jumeaux ? Mais avant qu’elle n’ait pu finir sa phrase, elle vit Patrek passer devant sa cellule. Loin l’un de l’autre, ils avaient dû hurler pour se faire entendre, aussi tout le monde était au courant de l’échange et des promesses de la belle blonde qui même avec la coupe de cheveux de poney qu’elle arborait n’avait rien de repoussant à part son odeur. Il était fort probable que Lord Mallister ait aussi entendu, qu’importe.

__ Tiens en parlant de couille molle… Salut Lord couille mollister ! »

La blonde éclata de rire, très fière de sa réplique mais finit tout de même par se calmer avant qu’on lui jette un seau d’eau glacé et tendit l’oreille pour pouvoir entendre ce qui se tramait dans la cellule du Harloi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 22.06.16 16:25


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 2 - Jour 1

Les geôles étaient très chargées en hommes en effet il y avait plus de soldats que de cellules, l’ensemble étant réparti sur un unique couloir de deux mètres de larges. Cela ne laissait pas beaucoup de marge de manœuvre, pas plus que dans les cellules elles même qui faisaient deux mètres sur deux. Mais il faut dire qu’elles étaient pleines à craquer, avec tout ce qui s’était passé dans la ville ces derniers jours, il y avait douze prisonniers en plus des deux Fer-Nés, ainsi une majorité de cellules étaient pleines. Il n’avait donc pas été si facile d’éloigner Glenhild et Harras, d’autant que la Bonfrère occupait de toute façon une position centrale dans l’une des deux cellules équipées de chaînes, l’autre étant occupée par un certain Lilian. A moins que les autres gardes fassent beaucoup de bruit ou que Patrek parle doucement elle pouvait donc entendre assez facilement ce qui se disait dans la cellule du Harloi.

Harras quand à lui avait les mains attachées par deux anneaux serrés reliés par une épaisse chaine. Impossible de les enlever à moins d’avoir la clé ou de crocheter la serrure, ce qui n’était pas une mince affaire, essayer de faire glisser les anneaux de métal de ses poignets était peine perdue et ne servait qu’à se blesser.

***

Du coté des Jumeaux, les Fer-Nés avaient commencé à creuser la terre hors de portée des arbalétriers et des archers et au matin les guetteurs des jumeaux purent apercevoir des tranchées qui avançaient en zig zag vers la forteresse. Ils virent aussi des groupes d’hommes quitter le camp mais sans trop savoir où ils se rendaient et ce qu’ils comptaient faire, car ils étaient trop loin et disparaissaient rapidement de leur champ de vision.


© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 29.06.16 7:08

Enchaîné dans cette cellule minuscule, Harras ne manquait pas de voix pour se faire entendre. Finalement, après ses hurlements, Glenhild lui répondit en lui disant de se calmer mais bon, bien loin d’être énervé, il voulait juste faire chier son monde comme d’habitude, insultant les gardes et la Maison Mallister à chaque parole. Il ne put s’empêcher de rire lorsque la Sirène Sanglante s’énerva à propos des pseudo-promesses que Lord Gorold aurait pu lui faire et évidemment, elle ne manqua pas de lui faire part de sa frustration dans cette cellule. Sur les Iles de Fer, la jolie blonde aurait déjà eu de nombreuses visites mais ici, la galanterie semblait être de mise et aucun homme du Conflans n’avait profité de sa captivité. A ces mots, le fer-né ne put s’empêcher de s’esclaffer en se moquant à nouveau des Mallister.

« Quelle bande de femelles ! Même pas capable d’enculer celle qui a tué son père ! Ce nouveau lord semble être un couard de premier plan. Il est incapable de prendre sa vengeance. En tout cas, je n’hésiterai pas une seconde à sa place. Dès que mes chaînes tomberont, je vous garantis un massacre ! »

Alors que les deux fer-nés criaient dans leur geôle afin de discuter, se moquant royalement que les autres prisonniers puissent les entendre ou même les gardes, Glenhild avertit Harras du passage de Lord Mallister venant lui rendre enfin visite. Histoire d’accueillir le maître des lieux, Harras s’adossa au mur, attendant que la porte de sa cellule s’ouvre enfin. Jouant avec la chaîne qui reliait les deux épais bracelets de fer à ses poignets, il sourit en voyant Patrek Mallister se présenter à lui. Sa petite phrase pleine de défi ne fit certainement pas bouillir le sang du fer-né, vu qu’il avait eu quelques années et de nombreuses victimes tombées sous sa lame pour étancher sa soif.

« Patrek Mallister, il se dit que vous aimez les hommes. Je ne prendrai donc pas le risque de me retourner. »

Restant calme et souriant, Harras continuait à parler assez fort afin que la fille Bonfrère puisse entendre leur conversation.

« Vous savez sûrement que mes hommes ne tarderont pas à faire tomber les Jumeaux. Aussi, je vous propose de négocier la libération de tous vos prisonniers. S’ils sont criminels chez vous, nous les accueillerons en hommes libres sur les Iles de Fer. En échange, vous aurez notre clémence à l’égard des Frey et des innocents paysans du Conflans. Si les Frey vous importent peu, pensez au moins à toutes ces femmes et ces enfants qui espèrent vivre jusqu’à demain. »

Les paroles du Harloi furent dites assez haut pour que presque tous les prisonniers de Salvemer puissent les entendre. Il se redressa finalement, montrant sa carrure imposante au Lord Mallister. Un sourire sur les lèvres, il continua à provoquer son hôte.

« J’ai entendu que vous êtes barbier ? Pour moi, ça sera une petite coupe et une barbe soignée. On peut tuer, violer et torturer sans pour autant ressembler à un sauvage. D’ailleurs quel est donc la coutume dans votre contrée lorsqu’un adversaire vient pour négocier la libération d’otages ? Est-il toujours enchaîné et tabassé par des gardes un peu trop zélés ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 03.07.16 7:29



Patrek Mallister



Quenton peina à retenir un murmure indigné à l'insulte de la Bonfrère, tandis que Patrek haussait les épaules. La Fer-née ne le connaissait pas, après tout. Car s'il y avait bien un endroit vigoureux dans le corps du Mallister, c'était celui-là. Et elles étaient nombreuses, dans le Conflans et jusque dans les Terres de l'Ouest à pouvoir en témoigner. Alors, quand Harras le traita ni plus ni moins de tafiole, le fils de Jason perdit un instant son sérieux. Le Mallister rejeta la tête en arrière en éclatant de rire :

- Ahahah ! Je dois vous reconnaître ça Harloi. Même enfermé, vous conservez votre sens de l'humour. Espérons que cela sera toujours le cas.

Les temps à venir s'annonçaient difficiles pour le Chevalier Fer-né. Et si pour le moment, il semblait très calme, Patrek était certain que cela ne durerait pas.

Le Mallister balaya d'une main la tentative de négociation du guerrier. Soit il se moquait de lui, soit il rêvait. Pensait-il réellement que ces hommes voudraient l'accompagner sur les Îles de Fer ? Ils étaient peut-être prisonniers ici pour l'instant mais plusieurs d'entre eux avaient vu leur famille se faire massacrer par les hommes du Greyjoy. D'autres avaient tout perdu en fuyant par ici. Et surtout, Patrek s'assurerait que justice soit rendue de façon équitable pour leurs crimes ou leurs méfaits.

Harras s'était complètement redressé et cela confirma la première impression de Patrek. Sacré morceau ! Mais à vrai dire, cela n'avait plus tellement d'importance. Le Mallister lui rendit son sourire, en lui répondant d'un air goguenard :

- A vrai dire Harloi, je ne suis pas là pour négocier. Que les Îliens aillent donc s'écraser contre les remparts des Jumeaux ou qu'ils viennent jusqu'ici mourir, c'est leur problème. Je venais juste voir à quoi ressemblait le fameux Chevalier Fer-né... Mon père ne vous ayant vu que de dos la dernière fois, il n'avait pu me dire à quel point vous preniez soin de votre barbe. Hélas, vous risquez d'avoir quelques soucis à l'entretenir ici.

Il s'interrompit un instant avant de reprendre :

- Maintenant que ma curiosité est satisfaite et que je suis certain que vos chaînes s'accordent à votre coupe soignée, je vous laisse. Profitez bien de votre séjour.

Il ne pouvait s'offrir le luxe de passer des heures ici à discuter. Le Conflans avait besoin de lui et le Mallister avait des missives à envoyer.
Tandis qu'il parlait, son cousin était allé murmurer quelques nouvelles directives au chef du gardien des geôles de Salvemer.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 10.07.16 15:14


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 2 - Jour 2


Aux Jumeaux, les Fer-Nés avaient avancé d’un peu moins d’une centaine de mètres vers la forteresse, en réalité, moins, leurs tranchées étant en zigzag pour se protéger des tirs d’arc et d’arbalète. Il leur restait 150 mètres à vol d’oiseau pour arriver sous les remparts, encore trois ou quatre nuits comme celle-ci et ils seraient en mesure de mener l’assaut sur la tour Ouest. La veille au soir, les éclaireurs étaient arrivés ventre à terre à la Porte Est et avaient prévenus Lord Walder que quelques Fer-Nés avaient tenté de passer la Vertfurque. Ayant quitté en hâte les lieux après une courte tentative pour les arrêter, ainsi que leurs ordres le leur commandaient, ils n’avaient pas plus d’information.

Des six éclaireurs envoyés par Elryk Mallister, un seul revint, blessé et hélas, sans information ni sur le nombre de Fer-Nés en présence, ni sur leur organisation. Ceux qui étaient tombés sur son groupe avaient tous des arcs et étaient cachés en embuscade assez loin du camp lorsqu’ils avaient tentés de s’approcher pour l’observer. Lui gardait les chevaux un peu plus loin à couvert et en voyant ces deux comparses se faire tuer, il avait pris la fuite et s’était fait tiré dessus, se prenant une flèche dans l’épaule avant de les semer. Heureusement, même s’il avait été contrait de les lâcher durant sa fuite, les deux chevaux sans cavaliers avaient suivi celui qu’il montait jusqu’à ce qu’il soit en mesure de les récupérer. A priori, l’autre groupe de trois éclaireurs n’avait pas eu autant de chance, si on pouvait qualifier ça de chance…
Plus au Nord, une petite dizaine de Fer-Nés avaient été aperçus à proximité du Neck.

La météo se maintenait depuis la veille alors que les hommes se rassemblaient sur les bateaux de la flotte Mallister dans le port de Salvemer. Voguer sur cette mer agitée ne serait pas une partie de plaisir pour les hommes qui n’y étaient pas habitués. Mais, même si les galères étaient moins maniables que les boutres et handicapées par leur tirant d’eau et leur chargement dans de telles conditions, les capitaines de la Baie du Fer-Né étaient des hommes expérimentés que même un fort coup de vent n’effrayait pas.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 20.07.16 17:10



Erik Mallister

An 299 – Lune 9 – Semaine 2 – Jour 2



Erik Mallister n'avait pu s'empêcher de pester au retour de son seul éclaireur. On avait soigné l'homme, qui lui avait rapporté comment ceux de son groupe avaient été tués avant même qu'aucun d'entre eux n'ait pu collecter des informations sur le nombre et la position des Îliens.
Enfin tout de même, le cousin de Patrek avait appris quelque chose. Les Fer-nés étaient moins bêtes qu'ils n'y paraissaient et ils avaient des archers. Il avait espéré plus réjouissant comme nouvelles.

Le jeune homme balaya l'horizon du regard. Il n'avait pas le droit à l'erreur, certainement pas. Il voulait rentrer à Salvemer couvert de gloire et du sang de chaque Bonfrère qu'il croiserait. Il voulait qu'on parle autant de lui que de son oncle des années auparavant.

Alors, pour garder ses troupes motivées, il n'hésita pas à les exhorter à ne pas oublier pourquoi ils étaient là. Ils allaient être les héros du Conflans, ceux qui allaient écraser l'envahisseur contre les remparts des Jumeaux. Les Riverains n'avaient pas besoin du soutien de la Couronne pour se protéger. Ils étaient forts et déterminés. C'était chez eux !

Puis, une fois son discours terminé, il donna de nouvelles directives aux hommes qui l'accompagnaient.



CODE BY LUNA




Alyx Frey



Ce matin-là, Alyx regardait à nouveau nerveusement à la fenêtre de sa chambre. Elle avait vu, la veille au soir, leurs éclaireurs rentrer à la hâte par la porte est. Il y avait des Fer-nés de ce côté là de la Verfurque également. Combien ? Et voulaient-il assiéger les Jumeaux des deux côtés ? Elle qui pensait que le spectacle manquerait ici, s'était-elle fourvoyée ?

Dans la forteresse des Frey, on communiquait d'une tour à l'autre aussi la jouvencelle n'était pas sans ignorer l'étrange – mais néanmoins maligne – entreprise des Îliens qui creusaient des tranchées pour ne pas tomber dans les pièges forés par les gens de son grand-père. Cela ralentissait leur avancée mais cela voulait également dire qu'ils commenceraient l'offensive sans avoir subi de pertes – ou bien peu.

La jeune femme savait également que les membres de sa parentèle scrutaient le campement des Îliens afin de déterminer le nombre des assaillants et les moyens en leur possession.
Pendant ce temps là, tous participaient, chacun à sa mesure, à organiser les défenses de la forteresse. Et le mestre courait de toutes parts, préparant décoctions et onguents, envoyant missives sur missives, à Salvemer, à Vivesaigues et au-delà.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 24.07.16 16:09


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 2 - Jour 2


L’arrestation d’Harras Harloi avait fait le tour de la ville, donnant du baume au cœur à la plupart des soldats et des habitants qui y voyaient là un signe en leur faveur. Un nouveau prisonnier vint remplir un peu plus des geôles de Patrek, hurlant qu’il n’avait rien fait, qu’il était normal, vue les conditions dans lesquelles ils devaient défendre la ville, de se faire un peu plaisir. Pendant ce temps, dans la ville, la colère grondait, 500 réfugiés se retrouvèrent dans les rues à manifester contre les mauvais traitements, les viols, les rixes, le manque de nourriture, le fait qu’ils n’avaient pas de quoi se défendre… Patrek avait-il agit trop tard pour calmer la colère ? En tout cas, malgré ses efforts, malgré les deux jeunes mères qui étaient venues au château pour profiter des nourrices mises à disposition, les mécontents étaient nombreux, ils commencèrent à s’en prendre aux soldats en patrouille. Deux cent d’entre eux se rendirent à l’endroit où leurs outils avaient été stockés, bien décidés à les récupérer. Un homme que le Sire de Salvemer avait rencontré il y a peu se trouvait parmi les leaders de ce petit groupe et fut reconnu de loin par Wendel Frey qui avait échappé une fois de plus à la vigilance des adultes. Il se faufila dans la foule et avec un peu de chance, il put rejoindre le Mallister et lui dire ce qu’il avait vu.

Alyx observa les Fer-Nés pendant toute la journée, de là où elle était, elle ne pouvait pas voir le campement ni compter précisément les hommes dans la tranchée en train d’être creusée, désormais de jour. Mais à force d’observer avec attention les allées et venues entre la petite colline derrière laquelle les Fer-Nés étaient cachés et les tranchées, elle estima le nombre d’ennemis à quelques centaines, 500 tout au plus. Et alors qu’elle allait quitter son poste de garde pour donner l’information aux défenseurs, elle put être témoin d’un étrange manège. Sept cavaliers portant les couleurs des Mallister s’approchèrent de la tranchée sans se cacher, avec un drapeau blanc, ils étaient hors de portée d’archers des Jumeaux. Elle ne put évidemment pas entendre ce qu’ils se disaient, seulement constater qu’ils ne montaient pas très bien à cheval…


© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 30.07.16 18:22



Kross

An 299 – Lune 9 – Semaine 2 – Jour 2




Les choses avançaient doucement et pourtant, Kross ne semblait pas le moins du monde agité par la situation. Alors que les mauvaises nouvelles semblaient tomber comme la pluie durant une tempête, le géant d'ébène resta de marbre en convoquant les différents capitaines fer-nés. Il était temps de passer à la suite du plan. Bien sûr, il était loin de savoir qu'Harras s'était fait capturé par les Mallister en tentant de sauver Glenhild mais bon, que ce dernier s'en sorte ou non ne changerait finalement pas grand chose à la marche à suivre. Après tout, c'était Harras lui-même qui avait concocté ce plan pour les Jumeaux et s'il était loin d'être un stratège de génie comme certains, il était toujours parvenu à obtenir ce qu'il voulait depuis les quelques années que Kross le connaissait.

L'agitation grandissait dans le camp des fer-nés et les mouvements se firent bien plus nombreux. Leur meilleur arme était la surprise du nombre et pour cela, les Frey devaient être gardés dans l'ignorance de la taille de l'ost ainsi que de leur position exacte. Les archers fer-nés postés dans les arbres étaient d'ailleurs d'une efficacité à toute épreuve pour éviter que les éclaireurs de l'ennemi puissent en apprendre plus. Les mouvements continuèrent jusqu'à la tombée de la nuit, moment propice pour attaquer si tout était en place. Evidemment, il fallait encore avancer dans les tranchées et afin de réduire le risque, un maximum d'hommes étaient envoyés dedans lorsque la vision des sentinelles des Jumeaux était incapable de les distinguer.

Si tout continuait au même rythme, il faudrait encore deux jours pour atteindre les murailles et là, le vrai combat pourrait commencer. Le peuple fer-né était si fier et si assoiffé de sang qu'au final, ce dur labeur ne ralentirait certainement pas leurs coups d'épée et de hache. Tout allait très vite s'enchaîner et dès les premières gouttes de sang versées, la rage reviendrait dans le coeur des îliens.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 31.07.16 11:48

Si la provocation restait de mise entre des ennemis de si longue date, Harras dût se retenir de ne pas exploser pour ne pas donner cette satisfaction au petit Lord Mallister. Evidemment, il ne manqua pas de rétorquer une pique à son tour vu les circonstances car si son père l'avait vu de dos lors de la Rébellion Greyjoy, c'était certainement car ses hommes le forçaient à se retirer. Jamais, il n'aurait fui devant un Mallister et aurait préféré se faire tuer que de ne pas venger son meilleur ami. Imitant l'air goguenard de Patrek, Harras lui ressortit une vérité qu'il ne devait pas être facile à accepter pour les nobles du Conflans.

« Votre père ? L'homme qui s'est fait tuer par une femme ? Cette même femme dont tu as rasé la tête en guise de vengeance ? A quoi dois-je m'attendre dans ce cas ? Une Mallister pour me tenir chaud la nuit ou peut-être une banquet ? Vous reviendrez bien assez tôt lors que la tête du vieux Frey ornera une lance devant vos murailles. A très bientôt, Petit Lord ! »

Rigolant bruyamment alors que Patrek s'éloignait de sa cellule, Harras s'installa confortablement, réfléchissant à la situation. Si sa capture n'était pas vraiment prévue, il savait désormais où se trouvait Glenhild et pour le moment, il ne pouvait qu'attendre que la suite de son plan son déroule aux Jumeaux. Si tout se passait comme prévu, le jeune Mallister aurait vite fait de venir le trouver à nouveau, bien plus enclin à quelques concessions. Jouant avec ses chaînes, il inspecta plus minutieusement celles-ci afin de tenter de les retirer. Il n'y avait pas à dire, c'était du solide et à moins de se couper le pouce, cela n'allait pas être une mince à faire sans les clés. Quoiqu'il en soit, le Fer-né se remit à crier comme s'il était seul dans les geôles de Salvemer.

« Glen !!!! Il va falloir que tu te bouges le cul pour sortir d'ici car visiblement, mon charme naturel ne marche pas avec le Petit Lord. Hahahahahaha !!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 31.07.16 19:54



Patrek Mallister



Patrek avait serré les dents à la provocation du Harloi. Ce n'était pas tant le fait que son père ait été tué par une femme qui le mettait en colère. Non, le Mallister avait vu de quoi la farouche guerrière était capable. Ils devaient être nombreux, ceux tombés en combattant contre elle. Et à travers le Conflans, la réputation de Jason Mallister était intacte. Il était celui qui avait mené les hommes à la victoire de nombreuses fois. Il avait vaillamment combattu lors de la bataille du Trident. Trois des bannerets de Rhaegar Targaryen y étaient d'ailleurs tombés contre lui. Et il était celui qui avait repoussé les Fer-nés, qui les avait rejeté à la mer avec pertes et fracas. Deux fois. Il était mort en se battant pour cette région verdoyante. Et c'était ça qui mettait Patrek en colère : il était mort. Glenhild Bonfrère avait privé le Conflans de l'un de ses plus illustres seigneurs et elle lui avait pris son père.
Aussi, le Harloi avait raison sur un point : raser la tête de l’Îlienne n'était en rien une vengeance. Mais c'était normal : le Mallister n'avait pas prévu que ça en soit une. Et si tout se passait comme prévu, il rendrait bientôt justice à Jason. Et plus encore.

Patrek n'avait donc pas répondu à la dernière provocation de son prisonnier et était sorti des geôles avec Quenton. Ils avaient ensuite longuement discuté avant que le Sire de Salvemer ne rédige plusieurs missives et les envoie.


***


Le lendemain, c'est le jeune Wendel Frey qui vint trouver le Mallister pour l'informer des troubles dans la ville. Le fils de Jason s'était levé et lui avait commandé d'aller prévenir les troupes qui avaient été assignées à l'entretien des bateaux dans le port. On ne savait jamais.
Quenton voulait aller voir mais Patrek refusa avant de se diriger lui-même vers l'endroit que le page lui avait désigné, accompagné par Tristan Ryger et une dizaine des gardes de la demeure des Mallister. En chemin, les hommes s'étaient arrêtés au baraquement où se reposaient les soldats entre deux patrouilles afin de les avertir.

Puis ils s'étaient mis en route. Certains se dirigeaient, aux côtés de Patrek et de Tristan, vers le point indiqué par Wendel tandis que les autres étaient partis renforcer les rangs des patrouilleurs déjà présents dans la ville. Le fils de Jason, en voyant l'attroupement au loin, cherchait du regard l'homme qu'il avait déjà rencontré et auprès duquel il avait déjà pris des engagements.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 05.08.16 9:57

Glenhild prit relativement mal le fait qu’Harras se moque de Patrek en lui rappelant que son père avait été tué par une femme. Cette femme, c’était elle, et elle n’était pas « une femme » elle n’était certainement pas n’importe quelle femme, plus encore, elle tait Glenhild, une guerrière Fer-Née, Capitaine de la regrettée Sirène de Fer, surnommée la Sirène Sanglante. Elle ne commenta pas mais grogna et n’en pensait pas moins. Cependant, tout cela ne réglait en rien leur problème, ils étaient enfermés tous les deux ici comme des couillons, la blonde n’avait pas plus de plan que le Harloi et moins encore qu’à son arrivée.

__ Le mien non plus Harras ! Et j’essaye depuis plus longtemps que toi ! »

Elle riait avec son amant, mais la situation n’était pas loin d’être désespérée, surtout du point de vue de la blonde qui ignorait tous des plans d’Harras. Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir se disait-elle depuis qu’elle avait ouvert les yeux, essayant donc de rester en vie jusqu’à ce qu’une opportunité se présente. Mais là, plus le temps avançait plus elle se disait qu’elle préférait largement mourir que vivre enfermée le restant de ses jours jusqu’à ce que le Mallister décide de l’éliminer. L’inaction lui allait mal et elle voulait faire quelque chose, n’importe quoi, tenter une évasion, mais avec tous ses foutus soldats, c’était plutôt compliqué, pourquoi diable étaient-ils si nombreux ? Plus d’un soldat par prisonnier ? L’avantage c’est qu’ils pourraient fort bien se gêner entre eux en cas d’évasion, mais restait à s’évader, ce qui n’était pas fait.

Etrange d’ailleurs, au fond, qu’aucun garde n’ait encore tenté sa chance, pour la violer ou la tuer directement, par désir, par vengeance, par principe ou par absence de principe. Tous ces hommes avaient de bonnes raisons de lui en vouloir assez pour désobéir à leur seigneur, elle n’avait de cesse de provoquer tout le monde, Patrek compris, et avait tué bien des Mallister et des gens du Conflans, dont l’ancien Sire de Salvemer. Ne venait-elle pas de dire qu’elle était en manque ? Ne méritait-elle pas de payer le prix fort pour tout le sang versé et les provocations restées sans réponses ?
Peut-être même que l’un d’entre eux serait intéressé par la proposition, soulager le manque de la blonde aux cheveux courts et hirsutes, son cul pour la sortir de là ou même sa main contre une flotte, mais peut-être qu’un bateau ferait l’affaire…
Elle reprit de plus belle à la manière d’une poissonnière sur un marché :

__ Un baiser pour la clé, une chatte mouillée pour la liberté, une alliance avec les Bonfrère pour quelques bateaux. Allé, un bateau… un beau bateau quand même, mais pas trop gros quand même, il faut que je puisse le manœuvrer seule ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 05.08.16 18:24



Walder le Noir



Du côté des Jumeaux, on scrutait toujours l'horizon et la vision des hommes aux couleurs des Mallister avait eu le don de créer un peu d'émoi dans la citadelle. Leurs alliés ne les avaient finalement pas oubliés. En voyant la délégation de Salvemer approcher de l'entrée de la tranchée des Îliens, les soldats de la forteresse y allaient tous de leur petite spéculation :

« Tu crois qui font quoi ? Y vont causer aux Fer-nés ? »

« Qu'est-ce qui peuvent bien vouloir leur dire ? »

« Rentrez chez vous ? »

« Rentrez chez vous ou on va vous cramer la gueule ? »

« Ouais enfin... »

« Et y sont que sept ? »

« C'est p'têt pour avoir les Dieux avec eux... »

« Mais t'es con où quoi ? »

Walder le Noir, lui aussi, observait le manège, en compagnie de son père et de ses frères. Sourcils froncés, visage sombre, le Frey tapotait le pommeau de son épée.
Lord Ryman, qui avait déjà dîné une ou deux bouteilles ce soir-là se félicitait :

- Ah, si les Mallister se joignent à nous contre les Fer-nés...

- Depuis quand les hommes de Salvemer montent comme des pucelles assises sur des pieds de tabourets ? Grinça le cadet d'Edwyn.

Son père le regarda sans comprendre avant de reporter son attention sur la scène qui se jouait plus bas en soufflant bruyamment, parfumant l'air de son haleine pestilentielle. Avec le siège des Jumeaux, il semblait même que cette dernière, sous l'effet du stress, avait encore empiré.

- Je vais voir le vieux, ajouta Walder le Noir avant de s'éloigner d'une foulée raide et rapide, sans rien ajouter de plus, plantant père et frères sur les remparts. Il avait sur le visage un air mauvais qui eut pour effet de calmer les murmures des hommes près desquels il passa afin de rejoindre son aïeul.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 09.08.16 22:34


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 2 - Jour 2


Le soleil se couchait doucement sur la cité portuaire quand un des hommes chargés de surveiller l’horizon annonça qu’il voyait un navire. Quelques minutes plus tard, il ajoutait que ce dernier battait pavillon Mallister. Une seule galère de la flotte était en mer, partie dans la nuit précédente pendant que les autres se préparaient à partir elles aussi. Etait-ce un piège ou se pouvait-il qu’elle ait rebroussé chemin et si oui, pourquoi ? Ils ne tarderaient pas à l’apprendre…
En effet, dès que la galère accosta, le capitaine envoya cinq de ces hommes prévenir discrètement qui de droit pour éviter tout mouvement de panique lorsqu’ils diraient ceci : « Les Fer-Nés sont à une heure derrière nous, une vingtaine de boutres de toutes les tailles et Sept galères diverses. » Le premier devait trouver rapidement Quenton Malister, le deuxième Leyton, le troisième devait annoncer la nouvelle à Trystan Ryger et les deux autres devaient se rendre à la forteresse prévenir Patrek ou la première personne d’autorité qu’il pourrait voir.

Patrek put constater de ses propres yeux que l’homme aperçu par Wendel dans la foule des réfugiés qui se rendaient au hangar pour récupérer les outils n’était autre que Aegon Frey. Etait-il en train de trahir sa parole envers le Mallister, de trahir les siens ou avait-il quelque chose derrière la tête en arrangeant les foules pour que les paysans récupèrent leurs outils et s’en servent comme des armes. Seuls lui et ses hommes savaient, et il serait difficile de l’interroger dans ses circonstances. Fallait-il lui faire confiance ou non ? Le Sire de Salvemer était le seul à pouvoir répondre à cette question et surtout à agir en fonction de sa décision, quelle qu’elle soit.

Au départ les patrouilleurs étaient une centaine seulement pour s’opposer aux 700 manifestants, les premiers étaient armés, les seconds non, mais si nombreux qu’il y avait de quoi prendre peur. D’un côté aux 500 réfugiés qui marchaient sur la demeure des Mallister pour exposer une fois de plus leurs revendications. De l’autre, contre les 200 qui. Les deux groupes étant largement prêts à en découdre, ainsi, les deux patrouillent ne parvinrent pas à les contenir sans user de violence, et dès le premier sang versé, la situation dégénéra. Le premier groupe de réfugiés blessa ou tua les 50 soldats qui leurs faisaient face et n’eut à déplorer que 11 morts dans leur camp, femmes et enfants compris, le second en revanche, perdit 64 personnes sans tuer le moindre soldat. Depuis la position du premier groupe, 375 réfugiés, hommes, femmes et enfants se précipitaient à travers les rues et ruelles de la citadelle pour rejoindre le groupe de réfugiés partis pour récupérer les outils, finalement décidés à se battre par ce qui venait de se passer. Or le hangar n’était pas gardé, aussi, les portes furent vite ouvertes et ils purent récupérer leurs outils, faux, faucilles, fourches et quelques haches.
Les 114 restants arrivant bientôt devant la forteresse Mallister et ne manquant pas de hurler leur revendications et de justifier leurs exactions par le combat inégale qu’ils venaient de subir. Ils disaient entre autre que les soldats tués n’avaient que ce qu’ils méritaient pour voir attaqué des femmes et des enfants sans défense, que leurs collègues faisaient bien d’aller chercher des armes. Les premiers renforts arrivaient depuis le baraquement, plus de 400 individus en tout qui se répartirent, selon les informations reçues auparavant, la moitié vers la forteresse, la moitié vers le hangar.

Trois des trente gardes des geôles répondirent à la provocation de Glenhild, ils attendirent que personne ne les regarde au dehors pour entrer dans la cellule de manière à la tuer et la faire taire une bonne fois pour toute. Bien décidés à ne pas se laisser avoir comme les deux précédents hommes qui s’en étaient pris à elle, ils dégainèrent leurs armes rapidement et l’encerclèrent avant de s’approcher simultanément, lames en avant.


© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 11.08.16 1:09



Quenton Mallister



Quenton Mallister releva la tête de ses notes. L'aîné des cousins Mallister, le plus sérieux et raisonnable mit un infime moment à réagir. Il ne fallait pas traîner ! Et Patrek qui était parti quelques instants plus tôt... Il lâcha un juron avant de se reprendre :

- Bien. Sa voix était étrangement calme, tandis qu'il réfléchissait à toute vitesse et calculait. Il lui fallait vite déterminer la marche à suivre, il n'avait pas le temps d'attendre le retour du fils de Jason. Et les deux hommes avaient suffisamment discutés ensemble durant les dernières lunes pour que Quenton n'hésite pas longtemps.

Il appela le vieux mestre et plusieurs des hommes de la demeure des Mallister.

- On nous attaque. Peu de temps. Vous deux, allez chercher Patrek et Tristan. Vous autres, prévenez les hommes de la Tour. Qu'on fasse sonner la cloche. Vous, prévenez le capitaine de la garde et ses subordonnés. Qu'on se prépare. Mestre, vous savez à qui écrire. Informons le Royaume de ce qui se passe ici.
Moi, je vais au port. Plus nombreux que ce qu'on l'on pensait. Inutile de sacrifier nos marins. On fermera les portes à mon retour. Trente minutes tout au plus.


L'aîné des cousins Mallister, armé, se dirigea à grandes enjambées vers le port. Là-bas, il ordonna à tous de le suivre afin de se mettre à l'abri. On ramassa armes, outils et provisions en un temps record avant de se mettre en route, tandis que la cloche de bronze de la Tour Retentissante déchirait le calme du crépuscule. On allait tenir la forteresse de l'intérieur finalement. Il adressa un dernier regard au Vigilant, sa galère de guerre. Puis il fit le chemin en sens inverse à la même allure, suivi par les hommes du port. Pas le temps d'être sentimental.

A peine rentré dans la forteresse, Quenton retrouva Tristan. Patrek avait commandé au Ryger de rejoindre son cousin afin de le prévenir des troubles dans la forteresse. Ça tombait mal. Mais avant de gérer cela, le frère d'Erik et de Leyton avait autre chose d'important à dire au chevalier qui lui faisait face. Ce dernier hocha la tête d'un air grave avant de faire demi-tour et de traverser la cour à grandes enjambées.

Quelques minutes plus tard, l'aîné des cousins Mallister ordonnait que l'on ferme les portes de la citadelle. Les hommes récupérés au port allaient grossir les soldats de la ville. Il était maintenant question de tenir le siège et d'organiser les troupes. Et à cela, Quenton était plutôt bon. D'une voix forte – et même s'il n'avait pas le charisme de Jason, d'Erik ou même de Patrek, il harangua les hommes récupérés au port et les autres, à proximité, pour leur donner de nouvelles directives.

Une fois la place et les portes sécurisées – on n'allait certainement pas laisser l'ennemi entrer facilement – il fallait régler le problème des réfugiés. Vite. Alors Quenton ne traîna pas, tandis que les remparts se fournissaient de nouveaux archers et soldats.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 25.08.16 17:07



Patrek Mallister



Patrek et Tristan étaient accompagnés par les soldats récupérés au baraquement puis, lorsque le Sire de Salvemer avait vu ce qui était en train de se produire, il avait envoyé le Ryger prévenir Quenton.
Lui-même restait sur place et commanda aux hommes qui l'accompagnaient de garder la tête froide. On ne voulait pas que cela dégénère d'avantage. On n'avait pas ouvert la forteresse aux réfugiés pour mettre celle-ci en péril. Les Mallister l'avaient fait de bon cœur, parce que c'était la chose à faire et ils s'apprêtaient à en payer le prix à moins de gérer efficacement ces nouveaux troubles. Face aux hommes de la citadelle, c'était prêt de 500 réfugiés, hommes, femmes et enfants qui récupéraient des outils pour s'armer.

Le fils de Jason entendit alors un son qu'il n'avait pas entendu depuis des années : la Tour Retentissante. Son sang se figea un instant. Il jeta un œil en direction du port. Et merde, ça ne pouvait pas plus mal tomber !
Le lord étouffa un juron. Il fallait que tout rentre dans l'ordre. Maintenant. Il se serait pas le Mallister à l'origine de la chute de l'antique citadelle. Elle avait vu passer des siècles et bien des tentatives d'invasion. Elle devait résister à la prochaine.

D'un geste, il apaisa le murmure qui montait parmi les hommes qui l'accompagnaient. Oui, on allait être attaqués. Bientôt. Heureusement, Quenton savait quoi faire. Et si la Tour Retentissante sonnait, Patrek était certain que son cousin avait déjà entrepris de réorganiser les troupes de la Citadelle. Ce qui l'inquiétait, c'était le nombre d'assaillants. Pour que la cloche emplisse la campagne alentours de son lourd tintement, cela devait signifier une attaque massive. Plus encore que ce que l'on avait pu imaginer. Il pensa au port et à ses hommes en serrant les dents. Il aurait du être avec eux. Pas coincé là à devoir calmer les esprits.

Le Mallister adressa un nouveau regard en direction d'Aegon Frey. Il espérait encore pouvoir lui faire confiance. Un nouveau bruit attira alors son attention. Des hommes qui approchaient. Nombreux. Et à leur tête, Quenton. Son cousin avait la mine sérieuse mais pas défaite, ce qui rassura Patrek. Il ordonna aux soldats l'accompagnant de se joindre aux troupes qui arrivaient. D'un côté et de l'autre, la tension était palpable et le fils de Jason allait prendre la parole afin d'exhorter chacun au calme, soldat ou réfugié mais on ne lui en laissa pas le temps.

En effet, l'un des hommes présent sur la petite galère qui avait failli croiser la route de la flotte fer-née était sorti du rang. Il faisait partie de ceux marchant aux côtés de l'aîné de Quenton. Le souffle court, il avait l'air consterné alors qu'il prenait la parole, en gueulant, à l'attention des réfugiés :

- Z'êtes cons ou quoi ?! On va s'faire attaquer par ces putains de bouffeurs de méduses et z'êtes là à foutre l'château tout sens d'ssus d'ssous ! La cloche elle sonne ! Savez pourquoi ? J'vais vous l'dire moi ! J'étais sur un bateau en r'connaissance et on les a vus nous ! Les Fer-nés ! Ils arrivent droit par ici ! J'raconte pas d'salades alors gardez votre énergie pour eux ! Et dites pas que chuis un vendu Mallister ou chais pas quoi ! Moi, y z'ont étripé tout mon village ! Les femmes, les gosses, tout ! Y z'ont même baisé les chèvres !

Quenton fit alors un pas en avant lui aussi, se mettant au même niveau que l'individu tandis que derrière lui, plus d'un millier d'hommes formaient un mur au silence discipliné. Il ajouta, d'une voix forte mais mesurée :

- La forteresse est attaquée. Nous sommes attaqués. Au moment où je vous parle, nous fermons les portes et nous nous préparons à la bataille. Dispersez-vous dans le calme. Salvemer est solide, il est inutile de céder à la panique.

Il balaya du regard les réfugiés armés d'outils en tous genres.

- Vous pouvez les garder, commença-t-il en parlant de leurs armes de fortune, mais tant que la citadelle sera assiégée, plus aucun débordement ne sera toléré.



CODE BY LUNA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 26.08.16 9:05

Trois gardes entrèrent dans la cellule de Glenhild après sa nouvelle tentative de manipulation en forme de provocation, une spécialité de la blonde qui n’était pas franchement douée pour les complots et les fourberies. Hélas, ils ne semblaient pas être décidés à négocier avec elle, tout au contraire, ils arrivaient armes au poing, à priori bien décidé à en finir une bonne fois pour toute. Nous y voilà donc, c’est comme ça que je vais mourir, à quelques pas de l’océan sans pour autant l’avoir vu depuis des lunes, sans arme, sans bateau, sans mes hommes à mes côtés.

La Sirène Sanglante ne tomberait pas sans se battre, question de principe, mais seule, désarmée et enchainée contre trois soldats armés, ses chances de survie étaient nulles et le combat risquait fort d’être court. Elle le savait, et pourtant elle accueilli ses nouveaux invités avec un grand sourire avant de dire, assez fort pour que, peut-être, quelqu’un à l’extérieur entende. Après tout, malgré toutes les insultes, qu’elle avait pu lui servir à ce sujet, si Patrek l’avait faite soignée et l’avait gardé en vie aussi longtemps, peut-être qu’il avait ses raisons et qu’il ne souhaiterait pas la voir mourir maintenant :

__ Ben alors les gars, on vient jouer avec la Sirène Sanglante ? Je sens que vous n’avez pas envie de jouer à armes égales, si non, vous auriez la galanterie de me fournir au moins une lame pour que je puisse me défendre. Allez, soyez sympa, donnez-moi une épée et je vous laisserais me tripoter avant de me buter, ou si non, rangez moi tout ça et sortez plutôt vos queue de vos fourreaux qu’on puisse prendre un peu du bon temps avant. Ce serait con que je meurs en ayant pas baisé depuis aussi longtemps ! »

Glenhild avait reculé tout contre le mur froid et humide de sa geôle et arracha sa chemise qu’elle commença à faire tourner d’une main de manière à l’enrouler sur elle-même pendant qu’elle se caressait les seins en regardant les soldats la bouche entrouverte. Elle glissa la main dans son pantalon après avoir enroulé une de ses chaines autour de son coude.

***

Pendant ce temps, Gorlod Bonfrère et la flotte approchaient à toute vitesse du Port de Salvemer, sans aucun doute, le Dieu Noyé était avec eux vu la manière dont le vent et les courants les portaient au-devant de cette bataille. La nuit était désormais tombée et il était difficile voire impossible de distinguer les boutres noirs sur la mer sombre, les Fer-Nés comptaient encore sur l’effet de surprise, ignorant qu’une galère les avait aperçue et avait eu le temps de rebrousser chemin pour prévenir le Mallister. Cependant, la vigie placée en haut du mat remarqua des mouvements suspects sur le port, déjà, il n’était pas plongé dans le noir, et il semblait y régner une effervescence fort étrange vue l’heure. En apprenant la nouvelle, le Sire de Cormartel fronça les sourcils et grogna avant de lancer ses ordres de manière à forcer encore l’allure.

__ Préparez-vous au combat ! Rameurs, à vos postes, souquez ferme. Je veux voir toutes les voiles dehors et les boutes tendus, prêts à rompre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 26.08.16 15:06


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 2 - Jour 2


Les trois gardes entrés dans la cellule de Glenhild étaient toujours bien décidés à en finir avec elle et ses provocations qui n’avaient que trop durées. La meurtrière de Lord Jason devait périr et arrêter d’insulter son fils et tous ceux qui avaient donné leur vie pour repousser les Fer-Nés hors du Conflans. Cependant leurs regards ne purent s’empêcher de s’attarder sur les seins nus de la blonde et leurs esprits divaguèrent un instant dans leurs fantasmes avivés par ses gestes obscènes. L’un d’eux leva malgré tout sa masse d’arme pour frapper la Bonfrère à la tête, mais avec moins de vitesse et de conviction qu’il ne l’aurait fait quelques secondes plus tôt. Les deux autres approchèrent mais sans frapper, leur poigne moins ferme sur leurs armes, pour le premier, un fléau, pour le second, une épée.

Sur le port, tout ne se passait pas aussi vite que Quenton l’avait ordonné, les très nombreux hommes qui y avaient été déployés ne pouvaient pas se replier aussi vite. Ils avaient pour la plupart été tirés de leur sommeil et tardaient à émerger après une longue journée harassante à scier du bois désormais empilé sur le quai du port en plusieurs immense stères prêtes à l’emploi mais qui gênaient quelque peu la circulation. Ainsi gênés par la nuit, l’encombrement du port, leur nombre, le sommeil et la peur, ils mettaient un temps fou à remballer les outils et les armes. Seulement trente minutes plus tard, les Fer-Nés étaient prêts à accoster et il restait encore sur le port près des deux tiers des effectifs initiaux. En voyant les boutres si proches, certains soldats paniquèrent ajoutant encore au chaos régnant sur le quai, de toute façon, plus de 2000 hommes ne rentreraient pas par l’unique porte donnant sur le port dans les quelques minutes qu’il leur restait avant qu’il ne soit envahi de Fer-Nés.

Patrek eut beau tout faire pour que les réfugiés retrouvent leur calme et s’allient aux soldats pour défendre la cité contre leurs assaillants, ils n’écoutaient plus rien, pas plus d’ailleurs que ses propres hommes. Tous n’entendaient plus qu’une seule chose, la cloche de la tour retentissante. Ceux qui avaient connu le jour où elle avait retentit pour la dernière fois se remémoraient de bien tristes souvenirs, mais tous savaient ce que cela voulait dire et se figeaient d’effroi à l’idée que la déferlante Fer-Né s’abattre sur la ville. Les réfugiés n’avaient pas fui ici pour se retrouver une fois de plus à la merci de ses sauvages et la peur les empêchait de réfléchir. Quant aux soldats, maintenant que l’heure avait sonné, ils voyaient leur courage s’estomper un peu plus à chaque ‘ding’ et à chaque ‘dong’. Le geste d’apaisement du fils de Jason n’y fit rien et les sages paroles du marin non plus.

Lorsque les troupes amenées par Quenton (l’homme qui se téléporte…), soit cinq cent hommes, arrivèrent, la tension silencieuse qui était palpable depuis quelques minutes éclata en une violente folie mêlant panique, terreur, violence, haine et bestialité. Les réfugiés, désormais armés d’outils agricoles et de quelques haches se jetèrent sur les soldats et les soldats furent contraints de se défendre sous l’œil stupéfait des nouveaux arrivants, dont Quenton qui termina son discours dans le chaos le plus total. Après avoir échangé un court regard avec Patrek, le sang-né disparut dans la nasse…

Un triste massacre venait de commencer sous les yeux des Mallister, en quelques minutes, 40 réfugiés tombèrent, femme et enfants compris sous les coups des soldats et 55 soldats périrent ou furent gravement blessés sous les coups fratricides des réfugiés déchaînés. Et dire qu’un autre massacre allait bientôt avoir lieu sur le port, quoi que les défenseurs fassent, hélas, désormais la seule chose qu’ils pouvaient faire était de limiter les dégâts et de réorganiser la défense de la ville du mieux qu’il pouvait. Mais Quenton avait raison, Salvemer était une solide forteresse, la cité et les Aigles avaient connus d’autres batailles, d’autres attaques et étaient toujours parvenus, depuis des siècles que cela durait, à repousser l’envahisseur venu de l’Ouest. Tout n’était pas encore perdu !


© Belzébuth


Rappels:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 22 ans
Surnom: La Sirène Sanglante
Métier/Titre(s): Capitaine sans navire et sans equipage

« ↯ Fière née ↯ »
« D'écume, de Sang & d'Acier »

Copyright : Jon & tumblr
Citation : « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Pseudo : Jul'
Corbeaux : 380
à Westeros depuis : 09/05/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 28.08.16 8:59

Glenhild était sur ses gardes, évidemment, même si elle avait tenté, une fois de plus de les faire changer d’avis, il s’agissait surtout d’essayer de les déconcentrer pour, peut-être, avoir une petite chance de les contrer. Cela semblait avoir fonctionné, au moins partiellement. Après son dernier exploit, Patrek et ses geôliers avaient pris soin de raccourcir ses chaines pour qu’elles ne puissent plus servir de fléau d’arme, mais il lui en restait néanmoins assez pour parer les coups. Du moins l’espérait-elle. Elle tendit la chaine qu’elle avait prise dans sa main au-dessus de sa tête et se baissa pour arrêter la masse d’arme avant sa tête. Dans le même mouvement, elle se baissa, dos à son assaillant, attrapa le bout de la masse avec la main qui tenait la chaine et se servit de son élan pour le faire passer par-dessus et le désarmer.

Si cela fonctionnait, elle se tiendrait prête à se battre contre les deux autres, peut-être avec une arme. Elle ne maitrisait pas spécialement la masse d’arme, mais elle s’était déjà battue avec des objets plus insolites encore, alors ça ne lui faisait pas peur. En revanche, si elle ratait son coup, elle ne donnait pas cher de sa peau.
C’est alors que la Tour Retentissante… retentit. La guerrière aux seins nus eut un petit sourire, espérant que cela sèmerait un instant de plus le désarroi parmi ses geôliers et qu’elle pourrait en profiter.

***

Gorold constata avec joie qu’il y avait encore beaucoup de monde sur le port et que les portes n’étaient pas encore fermées quand ils accostèrent enfin. Sa manœuvre leur avait fait gagner un temps précieux et il pouvait se vanter d’avoir réussi son coup, mais désormais, les deux tiers de ses hommes devaient abandonner les navires pour aller combattre. C’est ainsi que les Fer-Nés déferlèrent sur le port, tuant tout ennemi qui pouvait se mettre entre eux et la porte. Il ne s’agissait pas en priorité de faire un massacre sur le port, mais surtout d’entrer dans la cité !


A la tête de plusieurs milliers d’hommes avec des ceintures en peau de chèvres, mais aussi des guerriers du Harloi, le Bonfrère eut une pensée pour sa fille qu’Harras avait déjà dû faire sortir de sa cellule, du moins il l’espérait. Glenhild avait toujours été sa préférée, la plus sauvage de toute et la plus forte aussi. Néanmoins, des filles, il en avait encore dix autres, malgré la mort de Gwin qui avait suivi sa sœur jusqu’à Vieilles Pierres, aussi, il ne mettrait pas à mal cette bataille et encore moins la guerre pour la sauver. D’autant qu’elle serait foutu de lui en vouloir à mort d’avoir donné la priorité à la vie d’une seule contre la gloire des Îliens. Cependant, cela ne l’empêcherait pas de massacrer toute personne responsable de sa mort si elle était tuée, et cela serait un excellent argument pour pousser ses guerriers à se battre comme des chiens enragés, jusqu’au dernier s’il le fallait...


Pour le MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 04.09.16 18:13

Harras était silencieux dans sa cellule alors que Glenhild hurlait à qui voulait l'entendre qu'elle désirait de la queue. Elle ne se doutait certainement pas que l'attaque sur Salvemer était imminente et que bientôt les Fer-nés débouleraient en force dans la forteresse. La Lord ne manqua pas de sourire lorsque la cloche se mit à sonner, signe que les navires des Iles de Fer arrivaient très bientôt. Connaissant Gorold, il ne manquerait pas de réaliser une arrivée parfaite et d'un timing épatant. Au deuxième son de cloche, le grand brun se mit sur ses pieds et hurla aux gardes de venir. La blonde semblait avoir de son côté accrochée quelques hommes désireux de jouer avec elle mais bon, même enchaînée, elle restait assez forte pour leur donner du mal. Il fallait maintenant que les choses bougent et pour cela, il ne devait pas rester ici.

« Gardes !!! Gardes !!! Si vous voulez survivre à cette attaque, je vous conseille de me conduire à votre seigneur ! Ca sera votre unique chance ! Ouvrez cette putain de cellule ! »

Tous savaient désormais que sa présence ici n'était que le prélude à cette attaque et en effet, si quelqu'un avait des renseignements sur ce qui allait suivre, c'était bien lui. Maintenant, il fallait voir à quel prix il les livrerait bien sûr.

***



A la tête d'un des navires de la flotte, se trouvait Boremund Harloi, cousin d'Harras et surtout, Seigneur de Colline Mégère. Ses trois fils étaient également du voyage et il comptait bien utiliser cette bataille pour leur faire connaître la saveur toute spéciale du sang du peuple des rivières. Hurlant à ses rameurs d'accélérer la cadence, leur grand boutre arriva dans les premiers et immédiatement, le capitaine ordonna à ses hommes d'offrir au Dieu Noyé un carnage digne de lui. Urras Harloi, fils aîné de Boremund fut le premier à sauter sur le quai suivit par ses frères et les guerriers du boutre. Armé d'une hache et d'un bouclier, il décida de se frayer un chemin vers les portes de la cité. Armés de pique, Vickon et Wex, ses frères, l'aidèrent dans sa percée. Chaque homme était en transe et la soif de combat qui animait les îliens ne semblait connaître aucune limite. Ils combattaient telles des bêtes sauvages et bien vite, ils se retrouvèrent face à des soldats du Conflans. Les trois frères ne comptaient pas ralentir pour autant et avec leurs hommes, ils chargèrent sans se poser de question pour continuer leur percée vers la porte.

Au fur et à mesure, les navires fer-nés accostèrent sous les cris et les pleurs. Les hommes de la Maison Harloi connaissaient parfaitement l'objectif principal et par conséquent, ils se ruèrent tous vers les portes afin d'envahir Salvemer. Les porteurs de bouclier étaient en première ligne protégeant les autres des flèches. Les piquiers étaient juste derrière pour ouvrir la route à travers le mur de bouclier et enfin les archers répondaient à leurs homologues afin de rendre leur visée plus incertaine. Ceux qui avaient le malheur de passer sous la ligne de boucliers connaissaient la lame froide des îliens qui n'attendaient qu'une chose, faire exploser leur soif de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 04.09.16 18:13

Le membre 'Harras Harloi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 25
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritier de Salvemer

« L'aigle de Salvemer »

Copyright : Reign
Corbeaux : 175
à Westeros depuis : 05/10/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 06.09.16 11:37

Quenton resta figé un instant en assistant au spectacle des réfugiés s'en prenant aux soldats. D'une voix sourde, il avait commandé à Patrek de rallier le reste des hommes. Ceux qui se préparaient à défendre la forteresse. L'aîné des cousins Mallister savait que ce qui allait suivre ici, il ne fallait pas y mêler l'héritier de Jason. Il ordonna ensuite à ses hommes de resserrer les rangs et de faire face aux fauteurs de troubles. Bien sûr, il y avait des femmes et des enfants. Mais ce n'était pas le moment de penser à son honneur. Et si pour faire tenir Salvemer, il fallait le sacrifier, il le ferait.
La main posée sur le pommeau de son épée, l'homme ordonna une dernière fois aux réfugiés de cesser le carnage. Il y avait peu de chances pour qu'ils l'écoutent ou même qu'ils l'entendent mais au moins, il aurait essayé.

Et si les réfugiés n'obtempéraient pas, le Mallister les ferait reculer en avançant de concert avec les hommes l'accompagnant, afin de les acculer contre le mur du hangar. Et là, ceux qui n'entendraient toujours pas raison et continueraient de vouloir tuer ses hommes, on les éliminerait.
Quenton voulait faire vite et heureusement, dans cette situation, il était le plus pragmatique des quatre cousins.

***


Dans le port, les hommes s'organisaient, vaille que vaille. Tous n'avaient pas encore pu rejoindre la forteresse mais les quelques capitaines des différents navires encore présents là en avaient déjà vu d'autres. Ils essayaient donc de maintenir un semblant d'ordre dans le repli des troupes à l'intérieur de la forteresse, ralliant les leurs, leur commandant quoi faire.
Et ils n'étaient pas dupes, ils savaient que tout le monde ne pourrait pas rentrer. Il s'agissait de ne pas se faire bêtement découper sur la plage. Quitte à y passer, autant que ce soit avec quelques-uns de ces fichus envahisseurs.
Ça faisait des semaines qu'ils s'y préparaient alors, même si l'attaque avait lieu plus tôt que prévu, ils avaient eu le temps de se faire à l'idée que bientôt, il allait leur falloir se battre pour leur vie et le Conflans.

Ils s'étaient regroupés, au maximum, entre la porte de la forteresse et la plage où déjà, les Fer-nés débarquaient. Dans leur dos – et ils comptaient dessus – il y avait une partie des archers de Salvemer. Il fallait qu'ils réussissent à foutre le bordel dans la marée ennemie se disaient-ils afin de faciliter le travail des soldats postés sur les remparts. Et surtout, il fallait qu'ils fassent gagner du temps aux hommes de Salvemer afin que ces derniers aient le temps de fermer les deux lourds battants encore ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 26.09.16 13:37


Le Retour du Fer-Né
299 - Lune 9 - Semaine 2 - Jour 2


En entendant la cloche sonner le glas Fer-Nés s’abattant sur Salvemer, certains réfugiés cessèrent de se battre, hélas, trop peu pour calmer le jeu. Ainsi, malgré leurs appels au calme, Quenton fut contraint d’entamer sa manœuvre visant à les regrouper contre le hangar dont les portes étaient encore ouvertes. Pendant que les plus furieux continuaient à combattre, les autres se réfugièrent dans le hangar, espérant ainsi échapper à la mort. Les hommes de Quenton avançaient rapidement pendant que cent réfugiés étaient tués et que cinquante soldats tombaient. Les réfugiés restant, terrés dans le hangar, se rendirent et déposèrent les armes.
Hélas, au même moment, au niveau de la porte de la demeure des Mallister, les réfugiés qui manifestaient avaient, eux aussi, été pris de panique en entendant l’annonce sonnante et trébuchante de l’attaque imminente des Fer-Nés. Il y avait là beaucoup de femmes et d’enfants et poussés par la peur et par l’arrière de la manifestation, ils se précipitèrent sur le pont le levis pour tenter de passer les portes et de se réfugier dans le bastion. Or à ce moment-là, les hommes gardant cette porte étaient encore peu nombreux et ceux qui s’occupaient de la forteresse aussi, les renforts envoyés par Quenton n’arriveraient que quelques minutes plus tard. C’est ainsi qu’une centaine de réfugiés entrèrent dans la cour intérieur, les autres empruntant déjà le pont levis pour les rejoindre, écrasant et piétinant les trente pauvres gardes de la porte.

Sur le port, la panique régnait et ne fit que s’intensifier lorsque les premiers Fer-Nés déboulèrent sur la plage en hurlant. Seuls 200 hommes répondirent à l’appel du capitaine pour se mettre en ordre de bataille contre les Fer-Nés pour protéger la porte. Ils furent débordés en quelques minutes, autant par leurs ennemis que par les autres soldats sensés défendre la cité. Mais, avant de disparaitre en héros, ils en arrêtèrent 80 îliens en route pour la porte ! Néanmoins, une centaine de Fer-Nés put passer la porte malgré leurs efforts et avec eux 440 soldats du Conflans bien chanceux d’être enfin du bon côté du rempart. Chanceux, car de l’autre côté, le massacre faisait rage et 880 hommes du Conflans avaient déjà été tués ou gravement blessés depuis l’accostage de leurs ennemis n’occasionnant la perte que de 130 combattants du côté des assaillants. Cependant, l’action héroïque des 200 soldats placés un peu devant la porte n’était pas passée inaperçue et peut-être une cette fois, l’appel des capitaines serait mieux entendu et donc plus efficace.

Les archers firent mouche, la première salve de flèche tua 65 Fer-Nés, bien peu par rapport au nombre de pirates qui déferlaient maintenant sur la plage, mais c’était un succès malgré tout qui leur donnerait le courage de persévérer. Certains porteurs de bouclier se protégèrent ainsi que leurs voisins, cela faisait de-ci de-là, des sortes de tortues de bois qui avançaient nettement plus lentement mais en sécurité.

Glenhild ne parvint qu’à ralentir le coup de masse avec la chaine et elle fut touchée au bras gauche, engourdi par la douleur pour quelques temps. Par chance, elle parvint néanmoins à désarmer son adversaire qui s’étala de tout son long, sonné, un peu plus loin. De plus, l’appel de la Tour Retentissante eut l’effet escompté et les deux autres gardes se regardèrent un instant au lieu de l’attaquer. Le bruit couvrait dans le même temps les chocs du combat, aidé par l’appel d’Harras. Deux hommes entrèrent, le premier se posta à la porte, armé d’un gourdin, l’autre, probablement un gradé, armé d’une épée, s’approcha du Harloi.

__ Parles et je verrais si les informations que tu as à nous donner sont dignes d’intérêt pour Lord Mallister. » dit-il simplement, la main sur son pommeau, face à son ennemi.


© Belzébuth


Le mot du MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 35 ans
Surnom: Le Chevalier
Métier/Titre(s): Ser / Lord des îles d'Harloi

« Le Chevalier Fer-né »

Copyright : moi
Citation : Seuls ceux semant le chaos peuvent y survivre !
Corbeaux : 476
à Westeros depuis : 07/08/2014
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 10.10.16 18:22



Uras Harloi



Le chaos était partout dans le port et dans la cité. L'arrivée de la flotte fer-née et le débarquement de ces guerriers assoiffés de sang ne manquèrent pas de créer la panique dans les rangs du peuple des rivières. Uras et ses deux frères continuèrent leur progression jusqu'aux portes et parvinrent à pénétrer les remparts de Salvemer avec une centaine d'hommes. Immédiatement, les combats commencèrent pour sécuriser ce point d'accès. Sans la moindre hésitation, le jeune Harloi guida les troupes afin de réduire leurs pertes au minimum. Les hommes ayant des boucliers protégèrent les autres des flèches autant que possible, pendant que les autres éliminaient toutes attaques directes sur leurs protecteurs. Comprenant que rester devant les portes étaient le meilleur moyen de mourir, Uras ordonna à ses hommes de prendre d'assaut les remparts. Il faut dire que le bougre n'était pas stupide et bien loin d'ordonner aux guerriers assoiffés de sang de tuer chaque âme qui vive, il les força à profiter de la présence de paysans pour les utiliser comme boucliers et diversions. (1)

C'est donc dans cette panique sans nom que trois groupes d'une trentaine de fer-nés se ruèrent sur les escaliers menant aux remparts afin d'en déloger les archers. Bien sûr, s'ils laissaient la vie sauve aux villageois, il n'en était pas de même pour les soldats qu'ils croisaient durant leur course, ne ratant pas une occasion de réduire le nombre d'ennemis. (2,3 – 4,5 – 6,7) Il était clair que s'ils parvenaient à s'emparer des murailles, Salvemer ne tiendrait pas bien longtemps face à la marée sanguinaire qui nettoyait le port de la moindre parcelle de vie.

C'est d'ailleurs Boremund qui fit garder l'esprit clair aux hommes de la Maison Harloi, rappelant que mourir vainement sous les flèches ennemies n'était ni glorieux, ni brave. Conscient que ses fils étaient parvenus à entrer avec d'autres guerriers, il suffisait de se préparer pour la suite et être prêt dès que le moment sonnerait. Il ordonna à ses hommes de ne pas s'approcher trop près des remparts et surtout, de rester à couvert afin de préparer les cordes et les grapins qu'ils utiliseront pour gravir cet obstacle au cas où ses fils ne parviendraient pas à accomplir leur devoir. Il envoya une vingtaine d'hommes couper des têtes et les mettre sur des piques afin de donner une vision de cauchemar à leurs ennemis. (8 )




CODE BY LUNA



Lancés de dés:
 


Dernière édition par Harras Harloi le 07.11.16 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« The Winds of Winter »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 636
à Westeros depuis : 02/03/2013
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né 10.10.16 18:22

Le membre 'Harras Harloi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 100' : 67

--------------------------------

#2 'Dé 100' : 100, 95

--------------------------------

#3 'Dé 100' : 19, 3

--------------------------------

#4 'Dé 100' : 18, 44

--------------------------------

#5 'Dé 100' : 36
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Retour du Fer-Né

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

[EVENT] Le Retour du Fer-Né

Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» EVENT - Le Retour du Roi
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Le Conflans-