AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

[Port-Real] La Rose et l'Héritier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Invité
« Invité »

MessageSujet: [Port-Real] La Rose et l'Héritier 07.05.16 20:07

An 299 - Lune 8 - Semaine 3 - Jour 2



Olenna Tyrell se trouvait dans ses appartements privés de Port-Réal, à regarder par une des nombreuses fenêtres qui donnait sur le reste du château et, plus loin, la ville. Toutes les fenêtres avaient été fermées, la Reine des Epines supportant avec beaucoup de difficulté l'odeur nauséabonde qui planait constamment sur la capitale des Sept-Royaumes de Westeros. Comme toutes les fenêtres étaient maintenues fermées en sa présence, il y avait, dans la pièce une entêtante odeur de rose, odeur qui venait d'une part du parfum dont Lady Olenna s'en aspergeait chaque jour copieusement, et d'autre part, de batonnets d'encens que les domestiques avaient fait brûlés quelques heures auparavent, avant l'arrivée de la Dame de Hautjardin, afin de couvrir les odeurs qui avaient tout de même réussit à s'inflitrer dans les pièces depuis le début de la journée.

Une heure plus tôt, Lady Olenna avait expédié Dextre, l'un de ses deux gardes du corps, auprès du jeune Durran Baratheon, l'invitant à dîner avec elle. A présent que son installation à Port-Réal dans les appartements gracieusement prêtés et mis à sa disposition par le Roi Robert, était terminée, elle était désireuse de revoir et de s'entretenir plus avantavec celui qu'elle avait connu enfant puis adolescent, avant de le perdre de vue pendant longtemps...

Olenna Tyrell se sentait en quelque sorte responsable de lui, vu le pacte secret qu'elle avait passé avec son ancien ami, Jon Arryn. Si d'aventures Margaery parviendrait à supplanter la garce de Martell qui s'est mise sur sa route et contrecarre décidément ses plans, son unique petite-fille pourrait alors devenir la Reine des Sept-Couronnes de Westeros... Et que cela pourrait alors amener à la Maison Tyrell comme perspectives? Lady Olenna chassa cependant toutes ces interrogations de son esprit car elle ne voulait y penser trop tôt alors que de nombreux obstacles et pièges attendus et inattendus se trouvaient encore sur son chemin à elle et aux siens.

On frappa à la porte à cet instant précis. Olenna détacha son regard du crépuscule qui lentement tombait sur Port-Réal et se tourna vers la porte:

Oui ?

Dextre entra:

Lady Olenna, Durran Baratheon vient juste d'arriver et...

Fait-le entrer, le coupa-t-elle, et va donc t'assurer en cuisine qu'ils servent bien notre meilleur vin de La Treille.

*C'était son favori, lorsqu'il fut en âge de boire du vin* pensa-t-elle.

Dextre répondit que ce sera fait et s'écarta pour laisser entrer Durran Baratheon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 16 ans
Surnom:
Métier/Titre(s): Chevalier / Prince héritier des Sept Couronnes

« Prince héritier »

Copyright : moi (avatar+signature)
Corbeaux : 443
à Westeros depuis : 30/10/2012
MessageSujet: Re: [Port-Real] La Rose et l'Héritier 08.05.16 18:09

Le prince commençait à s’habituer à la vie au Donjon Rouge. Il avait découvert que les choses pouvaient changer à une vitesse incroyable dans la capitale. En l’espace d’une lune, un bon nombre de ses certitudes avaient volé en éclats. Son père n’était pas le simple ivrogne qu’on lui avait parfois dépeint et sa mère n’était pas dépourvue de sentiments, surtout à son égard. Il essayait désormais de réconcilier la réalité avec ce qu’on lui avait toujours appris, ainsi qu’à construire une relation avec chacun de ses deux parents, en dépit du fait que ces derniers se détestaient avec passion.

Même sa situation avait évolué. Non seulement il était passé d’inconnu à prince héritier des Sept Couronnes mais sa mère avait également réussi, par un prodige dont il n’était pas sûr de vouloir connaître le secret, à le délier de ses fiançailles avec la Princesse Arianne Martell. Si cela ne suffisait pas à faire son bonheur, voilà que sa mère œuvrait de concert avec Lady Margaery pour arranger des fiançailles entre la fille de Lord Tyrell et lui-même.

Un peu moins d’une heure auparavant, il avait reçu la visite d’Erryk, l’un des deux gardes du corps de Lady Olenna Tyrell. Apparemment, la Reine des Epines l’invitait à se joindre à elle pour dîner. Il se réjouit de ne pas avoir consommé la moindre goutte d’alcool aujourd’hui car il souhaitait être en possession de toutes ses facultés pour la discussion qui s’annonçait, se sachant déjà désavantage face à ce qu’il savait être l’un des esprits les plus affûtés des Sept Couronnes.

Durran n’avait pas manqué de revêtir ses plus beaux habits pour l’entretien avec Lady Tyrell. Il portait un pourpoint bleu nuit, brodé de liserés d’argent.

Cheminant dans les couloirs du Donjon Rouge, il ne manqua pas de se rappeler tout ce qu’il devait à cette femme, qui l’avait accueilli parmi sa famille, protégé entre les murs de Hautjardin. Cette dame qui l’avait élevé avec ses propres petits-fils, Willos et Garlan. Lord Arryn lui avait sauvé la vie, tant d’années auparavant mais c’était Lady Olenna qui l’avait caché à la face du monde.

C’est pourquoi, lorsqu’il fut introduit en sa présence par l’un de ses gardes du corps, le prince la salua avec déférence avant de lui adresser un sourire sincère.


- Bonsoir, Lady Olenna. C’est un plaisir de dîner avec vous ce soir. Je ne suis cependant pas venu les mains vides.

En effet, il était venu avec une boîte de gâteaux aux fruits, spécialement préparés selon ses instructions par les cuisiniers du Donjon Rouge. Il s’agissait du dessert favori de la dame douairière de Hautjardin, si ceux-ci n’avaient pas changé depuis son départ du Bief, deux ans plus tôt.





Who wants to be next ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [Port-Real] La Rose et l'Héritier 10.05.16 10:54

Olenna Tyrell tourna son regard vers le jeune homme qu’elle avait invité à la rejoindre pour dîner. Elle l’avait brièvement croisé à son arrivée à Port-Réal avec Margaery, Garlan et Loras, mais n’avait pu converser avec lui, ni même échanger plus que les formalités d’usage. Elle le revoyait encore enfant, à courir après ses autres petits-enfants du sexe fort parmi les jardins et les roseraies de Hautjardin, une épée de bois à la main et les habits crottés de terre et d’herbe des suites de leurs roulades et chutes durant leur jeu de combat et de chevaliers. Le voici à présent un homme, un homme fait, bien mis de sa personne et qui dégageait déjà toute l’assurance et la prestance d’un futur souverain. La vieille dame le toisa des pieds à la tête lorsqu’il fit son entrée.

Bonsoir Durran. Plaisir partagé jeune homme. Je suis forte aise que vous ayez accepté de partager le dîner d’une vieille dame.

A la vue de la boîte de gâteaux aux fruits, son visage dévoila encore plus ses rides lorsqu’elle se mit à sourire et, tendant la main pour prendre son présent :

Les bonnes manières que je vous ai enseigné sont toujours présentes ; me voilà rassurée !

Elle rit légèrement, rire qui cessa d’un coup lorsqu’elle s’adressa à son garde du corps qui avait mené Durran jusqu’à elle :

Et bien, le vin va-t-il arriver tout seul dans nos verres ?

Le pauvre garde s’activa immédiatement et se mit à remplir deux beaux verres en cristal d’un vin d’un rouge absolument magnifique. Puis il en tendit délicatement un à chacune des personnes présentes :

Laisses-nous à présent. J’ai à parler avec le Prince-Héritier. Nous serons prêts à passer à table dès que notre repas sera lui-même prêt. Va-t’en passer le message en cuisine et ferme la porte derrière toi.

Erryk (qu’Olenna avait rebaptisé Dextre), s’inclina et s’éclipsa, fermant comme ordonné la porte derrière lui. Olenna se dirigea vers la table, posa son verre de vin, ouvrit la boîte de gâteaux aux fruits et en huma l’odeur :

Tu n’as pas oublié mon adoration pour ces petites choses, Durran. Ils sentent divinement bons.


Puis elle referma la boîte et leva son verra face à son invité :

A mon tour de te faire te rappeler ton temps en notre compagnie à Hautjardin. Le meilleur vin de La Treille, le premier vin que tu as goûté en ma compagnie alors que tu ne devais avoir pas plus que quatorze ans ! Ce soir, je lève mon verre en ton honneur : à l’enfant que tu étais, à l’homme que tu es aujourd’hui et au Roi que tu seras un jour !

Ils trinquèrent, Lady Olenna savoura celui dont on disait (à juste titre !), qu’il était le meilleur vin de Westeros, et se dirigea vers le grand fauteuil préparé pour elle à la table, désignant l’autre, moins grand et moins garni en coussins, situé juste à sa droite, à Durran, l’invitant ainsi à s’asseoir. Lorsque tous deux eurent prit place, elle posa son verre sur la table, se pencha vers Durran et se mit à lui parler directement, comme à son habitude :

Bien jeune homme ; tu n’en voudras pas à une vieille dame si je te tutoie. Nous sommes entre nous après tout ; oublions pour un temps les politesses et usages à la cour et parlons-nous comme nous le faisions autrefois. Tu as grandi avec nous Durran, ça tu le sais. Tu étais très jeune lorsque nous t’avions recueilli et je t’ai toujours plus considéré comme un autre de mes petits-enfants plutôt qu’un pupille ou je ne sais quoi encore. Nous t’avons élevé dans le secret et avons fait en sorte que ta condition soit pour un temps du moins, oubliée du reste du monde, ceci pour ta sécurité. Aujourd’hui te voilà dans le lieu connu pour être le pire endroit du monde pour ce qui est des secrets. Ta condition est aujourd’hui connue et donc, tu es un homme à abattre pour tous ceux qui voudraient ce fichu Trône de Fer. Et crois-moi, ils sont nombreux, peut-être même sont-ils plus proches qu’on ne le pense…

Elle fit une pause pour que ses mots soient bien compris par le jeune homme, puis poursuivit :

J’ai eu vent que ta mère est parvenu par un moyen que je ne préfère pas savoir à faire annuler ton engagement auprès d‘Arianne Martell et à te promettre à celle que tu as aussi connu enfant, Margaery. Que penses-tu de cet arrangement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: [Port-Real] La Rose et l'Héritier

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

[Port-Real] La Rose et l'Héritier

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Irigweyen ap mete Pitit atè nan Port Salut
» Péril à Port Réal - Aide memoire
» Event 1, sujet 2: Le siège de Port-Réal (libre)
» [Port-Real] Raisonner la Vipère (pv Oberyn Martell)
» [Port-Real] Repas de famille (pv Sansa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Zone Hors RPG :: Archives du forum :: RP terminés-