AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

Retour à Hautjardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur



« La Reine des Epines »

Copyright : Moi-même
Citation : Plus haut, plus fort
Corbeaux : 100
à Westeros depuis : 26/04/2016
MessageSujet: Retour à Hautjardin 22.06.16 10:39

An 299 – lune 9 – semaine 2 – jour 2
Spoiler:
 


Au petit-matin déjà régnait une certaine agitation à Port-Réal, non loin de l’appartement où séjournait, depuis son arrivée avec sa petite-fille, Lady Olenna Tyrell. La Reine des Epines jugeait son temps à Port-Réal à présent révolu (ou du moins pour le moment), et avait exprimé le vif désir de rentrer à Hautjardin. Si par devant elle exprimait son avis de respirer un air non vicié par les relents de déjections qui constamment venaient encombrés ses délicates narines, en elle-même était-elle en proie à des doutes qui la taraudait depuis le début des préparatifs. Ceux-ci ne demandèrent pas une organisation et un délai monstre, Olenna ne se faisant accompagnée que d’une trentaine de soldats dont 5 chevaliers tout au plus, le reste étant laissé en poste à Port-Réal et dévoué à la protection de Lady Margaery. Des caravanes de vivres avaient été préparées dans le but de satisfaire toutes les bouches qui devront être nourries depuis Port-Réal jusqu’à au moins Tumbleton, si pas plus loin, jusqu’à Castel-l’Hermine précisément, le fief de la Maison Varnier, alliée des Tyrell, qu’Olenna comptait bien visiter avant son arrivée à Hautjardin. Un corbeau était d’ailleurs parti hier afin d’en informer Lord Steffon Varnier de l’arrivée d’une délégation de 30 sujets Tyrell, dont Lady Olenna et l'un de ses petits-fils, Ser Loras.

Cependant, ce ne sont pas les chargements en vivres, vin et eau qui se firent les plus longs, mais bien le chargement des effets personnels de la Reine des Epines, cette dernière entendant ne laisser absolument rien derrière elle, dans cette fosse d’aisance qu’est Port-Réal, rien si ce n’est, pour elle, le plus important : sa petite-fille. Voilà ce qui la taraudait le plus. Elle la savait apte à s’en sortir seule, mais elle savait également que cette ville était le repère des intrigues et complots en tout genre. Margaery avait beau être intelligente et douée pour les repérer, elle n’était pas encore totalement prête à voler de ses propres ailes. Aussi Olenna lui prodigua encore conseils et recommandations la veille de son départ, insistant bien sur le fait qu’elle la tienne informée de tout ce qu’il se passera à la capitale en son absence, de bon comme de mauvais, et surtout de la prévenir immédiatement si elle avait peur pour sa sécurité.

En montant dans la carriole bourrée de tentures, de couvertures et de coussins dans laquelle elle allait voyager jusqu’à Tumbleton avant de descendre la Mander en barge jusqu’à Castel-l’Hermine, puis légèrement plus loin, Hautjardin, Olenna regarda une dernière fois en direction des appartements où dormait encore Margaery. Elle avait insisté pour partir dès l’aube, ne voulant plus passer une journée de plus dans cet endroit. Quant à Margaery, elle avait préféré qu’elle ne soit pas là lors de son départ. Elle allait devoir se montrer fraîche et disposée, encore plus maintenant que son mentor la laissait. Aussi valait-il mieux qu’elle le soit le jour-même de son départ, autrement pouvait-elle paraître vulnérable, et la vulnérabilité était la nourriture favorite des personnes mal intentionnées... Quelques minutes passèrent avant qu’elle n’ouvrit la fenêtre, tira les rideaux et cria aux hommes de tête :

Et bien ? Qu’attendons-nous à la fin ? Tout est chargé non ? Et moi de même ?! Alors en avant ! Dextre ! Senestre ! Secouez-moi ce cocher !! Le voyage me sera suffisamment long comme cela, inutile d’en rajouter en attendant bêtement je ne sais quoi ou qui ici…

« Plus vite nous serons partis, plus tôt serais-je arrivée à Hautjardin ». C’est à présent à cela qu’elle devait penser. Port-Réal est à sept jours de Hautjardin pour un corbeau. Elle ne manquerait pas d’écrire régulièrement à Margaery pour s’enquérir d’elle et de son frère. Avec elle voyageait ses dames de compagnie. Quant à ses deux gardes du corps, il flanquait le cocher de part et d’autre, offrant ainsi un spectacle assez comique vu la petite taille du cocher comparée à la carrure imposante des gardes du corps de la Reine des Epines. Mais pour l’heure devait-elle rentrer, car son devoir à elle se trouve à Hautjardin. Plus haut, plus fort… se répétait-elle pour elle-même. Plus haut, plus fort…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Retour à Hautjardin

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Les Terres de la Couronne :: Port-Réal-