AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

[Winterfell] Confidences sur l'oreiller [Thyra Volmark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 16 ans
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritière de Tertre-bourg

« La fille du Loup »

Copyright : Reign
Corbeaux : 498
à Westeros depuis : 25/05/2014
MessageSujet: [Winterfell] Confidences sur l'oreiller [Thyra Volmark] 28.07.16 0:20

Winterfell
An 299 – Lune 8 – Semaine 3 – Nuit du Jour 4 au Jour 5

Impossible de dormir. Elhenna avait l'impression que cette nuit n'en finirait pas. Elle était pourtant fatiguée, exténuée. Il y avait eu le voyage, cette première rencontre avec Robb ainsi que le repas du soir en compagnie des Stark et de leurs gens. Ça lui avait demandé beaucoup d'énergie et de concentration. Elle avait soif aussi de découvrir le château et ses alentours. De voir où son père était né et où il avait passé ses premières années.

Mais là, elle était restée sur la réserve. Droite, digne. Elle avait contenu sa bouillonnante nature depuis leur arrivée. Parce qu'elle voulait d'abord savoir comment étaient les gens de Winterfell.

Et maintenant, elle avait beau être allongée sur un lit dont le confort lui paraissait extrême après ce long voyage, elle n'arrivait pas à s'endormir. Dans son esprit, une foule de questions et un épais brouillard d'appréhension. Bien que cette première rencontre et ce premier repas se soient bien passés, elle avait toujours un poids qui lui comprimait la poitrine quand elle pensait à ce qu'il adviendrait bientôt.

La louve se redressa. Elle resta assise un moment à se demander quoi faire. Lire en espérant trouver le sommeil ? Elle se serait bien faufilée dans les couloirs du château afin de pouvoir le visiter à sa guise mais si elle tombait sur quelqu'un, il lui serait difficile d'expliquer pourquoi elle déambulait ainsi à cette heure tardive. Et puis surtout, si son esprit battait la cadence à un rythme effréné, elle sentait à quel point son corps avait besoin de repos.

Un éclair d'évidence traversa soudainement ses pensées. Thyra. Est-ce que son amie dormait déjà ? Elles n'avaient même pas pu discuter toutes les deux depuis leur arrivée ici. Elhenna se rendit soudainement compte à quel point elle voulait la voir. Tout de suite. Alors, sans plus attendre, elle se leva, jeta une fourrure sur ses épaules et elle sortit de sa chambre pour rejoindre celle de la Fer-née, à pas de loup.
En chemin, à son grand soulagement, elle ne croisa personne. Et pour ne pas faire de bruit, c'est à peine si elle avait toqué sourdement à la porte que déjà, elle se glissait dans la chambre de sa sœur de cœur.
Elle allait murmurer un « Thyra, c'est moi... » à son amie quand elle se ravisa. Elle avait l'air de dormir. Alors Elhenna s'approcha doucement de son lit pour vérifier. Si c'était le cas, elle n'aurait plus qu'à faire demi-tour et ouvrir un livre en espérant réussir à trouver le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [Winterfell] Confidences sur l'oreiller [Thyra Volmark] 28.07.16 0:54

Ce n'était pas vraiment de la haine que Thyra ressentait envers les Stark et leur gens. Non, ils avaient été accueillants, agréables et la chambre qu'ils lui avaient fournis était confortable. Aussi, il était difficile de vraiment les haïr. Par contre, et ça, elle en était sûre, elle ne les aimait pas. Particulièrement Robb. Il semblait tellement insipide, insignifiant. Pire, pathétique. Tellement dans le paraître et les bonnes manières... La fer-née s'était retenu un nombre incalculable de fois de lever les yeux au ciel. Presque à chaque fois qu'il avait pris la parole, pour tout dire. Et la soirée lui avait confirmé ce qu'elle redoutait : sa voix insupportait. Pauvre Lenna... Elle qui allait devoir le supporter pour le reste de sa vie. Autant devenir sourd !

Dans sa chambre, Thyra rageait silencieusement. Elle s'était tenu correctement tout le long de la soirée, et même si elle n'avait que très peu parlé, ouvrant à peine la bouche pour répondre aux rares questions qu'on lui avait posé, elle était resté polie. Combien de temps tiendrait-elle ainsi ? Elle n'en savait fichtrement rien, mais savait qu'elle ferait l'effort aussi longtemps que cela lui était possible. Pour sa Lenna. Se glissant sous les couvertures après avoir retiré sa fichue robe de soirée et vaguement démêlé ses cheveux, Thyra tourna et retourna encore et encore les images de la soirée dans son esprit. Comment allait-elle survivre sereinement dans ce château ? Est-ce qu'Elhenna avait apprécié ces premières heures en compagnie de son futur époux ? Les deux jeunes femmes n'avaient pas eu le temps de discuter ce soir, et la fer-née en ressentait un manque. Heureusement, le lit était confortable, et le long voyage qu'elle avait fait jusqu'ici l'avait fatigué plus qu'elle ne le pensait. Le sommeil vint vite, et malgré la tristesse et la rancœur, l'Îlienne s'endormit vite.

Elle aurait pu dormir ainsi plusieurs jours, tant elle était épuisée. Mais on ne la laissa profiter de ce sommeil réparateur que trop peu de temps. Un bruissement, une présence dans sa chambre la fit ouvrir les yeux, alors qu'elle cherchait tant bien que mal ce qui avait perturbé son sommeil. Lorsque, dans l'obscurité, elle discerna une silhouette, elle sursauta d'abord, avant de la reconnaître. Sa Lenna. Se redressant dans son lit, elle mit une main sur son cœur pour tenter de le calmer.

« Par tous les noyés, Lenna, tu m'as fait une de ces peurs ! - lança-t-elle dans un soupir de soulagement. Elle avait parlé fort, sans vraiment s'en rendre compte, et reprit ensuite à voix basse - Mais qu'est-ce que tu fais ici à cette heure ? Viens te mettre au chaud, avant de mourir de froid, imbécile. »

Levant l'épaisse couette, elle se décala et invita Lenna à venir s'installer à côté d'elle, comme un vieux réflexe qu'elle avait prit lorsqu'elles n'étaient encore que des enfants. A l'époque, elles avaient prit l'habitude de se retrouver dans le lit de l'une ou l'autre, lors de nuits froides ou lorsqu'elles avaient du chagrin. Elles ne l'avaient plus fait depuis bien des années, et pourtant, le réflexe naturel était toujours présent. Avoir l'occasion de lui parler la réconfortait, savoir qu'elle était toujours un peu à elle, malgré son futur mariage, lui fit plus de bien que le plus profond des sommeils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 16 ans
Surnom:
Métier/Titre(s): Héritière de Tertre-bourg

« La fille du Loup »

Copyright : Reign
Corbeaux : 498
à Westeros depuis : 25/05/2014
MessageSujet: Re: [Winterfell] Confidences sur l'oreiller [Thyra Volmark] 28.07.16 20:33

Elle ne dormait pas. Ou plus. Elhenna lui adressa un sourire, tandis que la Fer-née exprimait sa surprise. Elle n'était pas discrète et un instant, la louve craignit que les gens des chambres voisines ne se réveillent. Mais rien ne semblait bouger alentours. Les murs étaient épais. Puis, en entendant ce que la Fer-Née lui disait ensuite, un vieux réflexe revint aussi à la louve. Elle murmura, tandis qu'une moue désolée apparaissait sur son visage :

- J'arrive pas à dormir...

Combien de fois cet épisode s'était-il déjà produit à La Tertrée, des années plus tôt ? Un nombre tel que la jeune femme aurait été bien en peine de l'estimer. Elle se souvenait des rires étouffés et des conversations – vraiment – très sérieuses des deux enfants qu'elles avaient été.

Lorsque Thyra l'invita à la rejoindre dans son lit, sous l'épaisse couverture, la fille de Barbrey ne se fit pas prier. Elle avait raison, elle risquait d'attraper froid à se balader ainsi dans les couloirs. Bien que l'atmosphère du château soit douce – plus douce même que celle du fief des Dustin – il n'était pas malin de se balader aussi peu chaudement vêtue. Et il aurait été idiot de tomber malade. Il y avait tant à voir et à découvrir ici. La louve ne voulait pas perdre de temps et surtout pas en attrapant froid. Une Nordienne qui avait un rhume, c'était comme un Dornien qui attrapait un coup de soleil : ça ne pouvait pas exister.

Une fois confortablement installée dans le lit douillet de son amie, Elhenna se tourna vers elle. Elle l'observa longuement, lui trouvant l'air fatigué. Normal, après ce voyage. Elle aussi l'était.

- Tu dormais ? Lui demanda-t-elle enfin sur le même ton que tout à l'heure. Elle avait mille choses à lui dire et à lui demander mais pourtant, elle n'osait pas. Comme si une espèce de lointaine pudeur l'en empêchait encore.

Alors elle laissa quelques instants passer, sans détacher son regard gris de celui de Thyra. Ce soir là, au moment du repas, elle l'avait vue métamorphosée, habillée et coiffée comme une dame. En temps normal, la louve l'aurait taquinée, au moins du regard. Mais là, il s'agissait aussi de faire impression. Alors elle lui avait juste souri. Reconnaissante des efforts que faisait son amie pour elle. La louve savait à quel point la Fer-née détestait cela, s'engoncer dans une robe de lady. Puis elle se risqua à la questionner, d'une voix grave :

- Tu veux rentrer ?

Rentrer où, elle ne l'avait pas précisé. Était-ce à Tertre-Bourg ou à Harloi ? La louve redoutait plus que tout le moment où son amie partirait. Soit pour rejoindre Barbrey soit, peut-être un jour, pour retourner sur ses terres. Elle la laisserait là peut-être bientôt. Dans cette nouvelle famille qu'elle ne connaissait pas encore. Avec ces gens qu'elle venait juste de rencontrer. Seule. Sans personne à qui confier ses doutes et ses chagrins. Sans personne avec qui parler de son plus lourd secret. Sans personne qui comprendrait ce qu'elle pouvait ressentir sans même avoir besoin d'en parler. Ici, elle devrait nier son sang. Oublier ce que sa mère lui avait dit, elle le sentait. Mais le pourrait-elle seulement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [Winterfell] Confidences sur l'oreiller [Thyra Volmark] 12.08.16 4:27

Elhenna... Sa belle Lenna. Comme cela lui était agréable de la savoir là, tout près d'elle, à portée de mains, de mots. Ni les gens du Sud, ni les gens du Nord n'avaient réussi à lui retirer. Lenna était encore là, avec elle, complice et plus belle que jamais. Le coeur battant d'une certaine fierté, Thyra plaça la chaude couverture confortablement sur la louve lorsque celle-ci se glissa dans le lit, avant de s'installer à côté d'elle. La tête sur l'oreiller, silencieuse, elle l'observa à la seule lueur des rares bougies. Ses jolis yeux gris, son doux sourire. Même dans l'obscurité partielle, Thyra devinait chacun des traits de son visage sans même avoir besoin de se concentrer. Elle la connaissait depuis si longtemps... La fer-née avait grandi avec elle, l'avait vu évoluer au fil des années, des voyages. Son visage, sa voix, ses réactions, ses mimiques lui étaient familiers. Elle l'avait observé, elle l'avait admiré, depuis longtemps, depuis toujours.

« J'ai dû m'assoupir oui. Mais je suis réveillée maintenant. » chuchota la fer-née, un sourire rassurant sur les lèvres. Cela faisait des semaines et des semaines qu'elles voyageaient à dos de bourrique, et son corps entier hurlait de douleur et ne demandait qu'une nuit de sommeil, une longue, très longue nuit de sommeil. Mais l'idée de passer un moment avec Lenna lui redonna une vague d'énergie. Elle avait tellement de questions à lui poser, tellement de doutes et de peurs à calmer... Pourtant, elle ne dit rien, l'observant simplement, attendant qu'elle prenne la parole. Lenna voyait sa vie entière changer, et la rencontre de ce Stark avait dû éveiller plusieurs sentiments en elle. Sans doute avait-elle besoin de parler, de se décharger d'un fardeau qu'elle tenait à bout de bras depuis trop longtemps. Et c'était là qu'intervenait Thyra. Elle était l'épaule, l'oreille, le sourire, la caresse réconfortante. Elle était la présence, l'épée, le rire. Juste là, toujours là dès que sa Lenna en avait besoin. Depuis des années, et jusqu'à la fin. La lointaine promesse qu'elle avait faite à Lord Bolton lui revint un instant en mémoire et un sourire doux étira ses lèvres un instant.

Un sourire qui disparu à la question de Lenna. Rentrer ... L'idée lui paraissait absurde, avant même qu'elle ne pense à un lieu. Peu importe où elle voulait rentrer, cela n'en valait pas la peine si c'était pour y aller sans Lenna.

« Bah... Tu risques de devoir rester ici un petit bout de temps, du coup... J'ai pas prévu de partir. Et puis... Les lits sont confortables et la bouffe n'est pas mauvaise... Je finirais par m'accommoder au lieu. Thyra marqua une petite pause, les yeux dans le vide, avant de reprendre. Si ton futur mari me laisse tranquille et accepte de me laisser avoir mes armes, ça pourrait même être... Vivable. »
Elle haussa les épaules, un sourire triste sur les lèvres. La fer-née n'était pas prête à partir sans la Nordienne. La simple idée de la savoir ici seule la rendait triste, maussade.

« Je ne partirai pas, Lenna. Je resterai avec toi, aussi longtemps que cela sera possible. Ne t'en fais pas. D'accord ? finit-elle par chuchoter, pour rassurer l'héritière, sa main passant lentement dans les cheveux d'Elhenna. Elle la regarda un long moment, un sourire sur les lèvres, réfléchissant aux mots qu'elle emploierai pour lui parler de Robb. Elle savait qu'exprimer clairement son ressenti à son sujet ne plairait pas à Lenna, mais le cacher allait lui être difficile. Elle réfléchissait alors à des mots doux, qui suggéreraient le sujet plutôt que de l'amener trop brutalement. Thyra continua à caresser lentement l'héritière, frôlant parfois son épaule, avant de lui chuchoter d'une voix apaisante :

« Comment tu te sens, toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: [Winterfell] Confidences sur l'oreiller [Thyra Volmark]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

[Winterfell] Confidences sur l'oreiller [Thyra Volmark]

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sur l'oreiller [Killian & Juliet]
» Ventes Warhammer 40K Winterfell + recherches
» Journal de la Dame de Winterfell
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Rachel Berry - Obviously, i'm a star

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Zone Hors RPG :: Archives du forum :: Rp abandonnés-