AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

Retrouvailles (pv Edmund Gargalen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne

Personnage
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la Lionne / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Lady suzeraine de l'Ouest / Seconde héritière de la maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines) / Justayne
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 552
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 27.08.16 17:37

Retrouvailles

An 299 • Lune 9 • Semaine 4 • Jour 2,
Castral Roc.


Les premiers rayons du soleil vinrent percer les épais rideaux de la chambre du seigneur de Castral Roc, réveillant ainsi son épouse. Celle-ci cligna lentement des yeux, avant de se redresser. A ses côtés, les draps étaient vides et froids, Tyrion devant déjà être levé depuis quelques temps. Il semblait prendre très à cœur son rôle de suzerain, et se devait de s'occuper des nombreuses affaires de l'Ouest, encore affaibli et toujours en danger depuis les premières attaques fer-nées. Silithia s'extirpa des draps et se leva.
Elle fit appeler Shana pour que celle-ci lui prépare un bain, et se laissa glisser dans l'eau chaude. Elle se plongea alors dans ses pensées, réfléchissant aux cartes qu'elle avait en main afin d'assurer un avenir meilleur à l'Ouest. Elle avait Ellyn, Iline, Alayne, Gared et même son père. Son cousin Edmund pourrait également être un pion important. Ce n'est que lorsque l'eau commença à devenir fraîche qu'elle quitta son bain, revêtant une robe de rouge et d'or, aux couleurs de sa maison. Quittant ses appartements, elle croisa la route de Shana, qui semblait se diriger vers sa chambre. Lui adressant un sourire maternel, la camériste réajusta la robe de sa maîtresse.

-Si ce n'est pas déjà fait, pourrais-tu réveiller Ellyn, Alayne et Iline ? Edmund devrait arriver dans la journée, j'aimerais qu'il reçoive un bon accueil.

Shana acquiesça, et s'éloigna en direction des chambres des jeunes femmes. Silithia s'enfonça quelque peu dans la citadelle, profitant du calme de cette matinée. Elle traversa la salle des Héros jusqu'à se trouver face à la mer. De là, elle pouvait admirer le port en toute tranquillité. Elle y resta pendant de longues minutes, observant les bateaux qui allaient et venaient déjà malgré l'heure matinale. Un bateau qui approchait du port la fit sourire. Il portait les couleurs des Gargalen de Salrivage, ce qui ne pouvait vouloir dire qu'une chose : Edmund arrivait enfin. Elle quitta aussitôt les lieux pour donner quelques instructions à Shana et se poster devant le château, attendant impatiemment l'arrivée de son cousin aux portes de sa demeure. Elle fut vite rejointe par Alayne, Iline et Ellyn, ainsi que les deux manteaux rouges censés assurer sa protection en permanence.

-Cela fait tellement longtemps que je ne l'ai pas vu, souffla Iline.

La lionne lui sourit tendrement avant de reposer son regard sur les rues de la cité, attendant que n'arrive son cher cousin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 Ans
Surnom: Ed'
Métier/Titre(s): Héritier de Salrivage

« Les Deux Epées de Dorne »

Copyright : X
Citation : Du Sel Viennent les Larmes
Pseudo : Shaakyo
Corbeaux : 32
à Westeros depuis : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 08.09.16 23:01

    Cela faisait un mois qu’Edmund naviguait sur les mers en direction de Castral Roc, bastion des Lannister. Il s’était habitué à la vie sur un bateau il y a bien longtemps, il ne ressentait même plus le remous provoqué par les vagues. Il avait passé beaucoup de temps avec son équipage. Il leur prêtait main forte et pour les plus courageux, il leur proposait de s’entraîner avec lui. Toujours allongé dans sa couchette, il pouvait entendre les nombreux bruits de pas au-dessus de sa tête. L’agitation gagnait tout doucement le pont, ils ne devaient plus être très loin de leur destination. Dans un élan de courage, il se leva et commença à se préparer. Une fois propre, il se saisit des vêtements qu’il avait préparés pour l’occasion. Il ne pouvait pas débarquer en tenue de voyage ou dans son armure. Mais ce n’est pas pour autant qu’il se séparera de ses armes, il portera épées et dague. Il se résigna tout de même à ne pas prendre sa lance, trop imposante.

    Une fois prêt, il sortit de sa cabine et se dirigea vers le pont, saluant toutes les personnes qu’il pouvait croiser. Dehors, il put enfin prendre quelques bouffées d’air frais, ce qui lui fit le plus grand bien. Castral Roc était effectivement en vue. La cité était magnifique et imposante à la fois. Erena aurait adoré voir ça, elle avait supplié son grand frère de l’emmener avec lui, mais pour Edmund, il était encore trop tôt. L’ainé des Gargalen voulait lui aussi être avec sa plus jeune sœur, mais cela ne serait pas raisonnable surtout à Castral Roc. Le dornien motiva une dernière fois ses troupes et alla se tenir à côté de la barre.

    Descendu sur le quai, l’héritier de Salrivage se mit en route vers le château du Seigneur Lannister épaulé par deux de ses gardes. Remontant les rues, les habitants semblaient plutôt surpris de l’arrivée de dorniens ici, mais tous retournèrent à leurs occupations très rapidement. Ils passèrent tous les gardes Lannister sans aucun souci, visiblement eux étaient au courant. Il ne lui restait plus que les marches à gravir avant de se retrouver en face de son hôte. Même s'il avait eu l’occasion de la revoir brièvement avant de repartir à Dorne avec Arianne et Joffrey, il ne pouvait s’empêcher de repenser à la petite fille qu’il avait connue à la mort de sa tante. Et elle avait bien changé et bien réussi visiblement. Il mit plus de temps à reconnaitre son autre cousine Iline, il avait passé beaucoup plus de temps avec sa sœur, mais il pourra profiter de son séjour ici pour mieux la connaitre.

    Arrivé devant le petit groupe, il les salua en s’inclinant.

    - Mesdames, c’est un plaisir de vous revoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne

Personnage
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la Lionne / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Lady suzeraine de l'Ouest / Seconde héritière de la maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines) / Justayne
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 552
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 15.10.16 14:56

-A-t-il beaucoup changé ?, questionna Iline, tandis que le silence s'était installé entre les jeunes dames durant quelques minutes.
-Je peux te laisser en juger toi-même, souffla Silithia en s'avançant d'un pas.

Au bout de la rue, son regard attentif avait capté l'approche de trois hommes portant les couleurs des Gargalen. Lorsqu'ils s'arrêtèrent face aux dames, la lionne s'inclina doucement, un sourire au coin des lèvres.

-Edmund, c'est un plaisir de te revoir également. Tu te souviens certainement d'Iline, dit-elle en faisant signe à sa jeune sœur d'avancer.

La plus jeune du groupe s'avança quelque peu, s'efforçant de garder la tête haute malgré sa timidité maladive. Elle s'inclina doucement, un mince sourire aux lèvres. Du coin de l’œil, Silithia admira la tenue qu'elle avait choisi elle-même, la veille ; la robe était faite de soie, sa couleur bleu clair faisant ressortir le teint hâlé de la jeune lady, et ses quelques ornements suffisaient à indiquer la nouvelle richesse de la maison Farman. Iline s'exprima alors d'une voix claire.

-Je suis heureuse de vous revoir, cher cousin. Voilà bien longtemps que nous ne nous étions pas vus.
-Voici Alayne Clifton, ma cousine, que tu n'as que très peu croisé il me semble, et Ellyn Estren, ma dame de compagnie depuis quelques mois. Les deux jeunes femmes s'inclinèrent. Mais tu dois être épuisé par ce long voyage que tu as fait ; combien de temps as-tu passé dans ce bateau ? Trois semaines, un mois ?

D'un geste de la tête, elle l'invita à la suivre. Elle rentra dans le château, et balaya la salle du regard, les yeux pétillants de sa fierté. Elle arrêta le premier servant qu'elle croisa, et lui intima de réunir quelques hommes pour aider à décharger les affaires des Gargalen ; elle lui demanda également de faire préparer une table et quelques mets dans les jardins. Ceci fait, elle congédia les trois dames qui la suivaient, pour déjeuner seule avec son cousin.

-Nous avons beaucoup de choses à nous dire, souffla-t-elle en se dirigeant vers les jardins. Tu sauras que je t'ai fait préparer l'une des plus belles chambres du château, tu es un invité de marque. Elle ponctua sa phrase d'un sourire jovial. Tandis qu'ils arrivaient à la table déjà prête, au cœur même des beaux jardins du château, elle s'assit tranquillement. J'espère que tu as fait bon voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 Ans
Surnom: Ed'
Métier/Titre(s): Héritier de Salrivage

« Les Deux Epées de Dorne »

Copyright : X
Citation : Du Sel Viennent les Larmes
Pseudo : Shaakyo
Corbeaux : 32
à Westeros depuis : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 22.01.17 9:07

    Edmund parcourut du regard le comité d’accueil. Il n’eut aucun mal à reconnaitre Silithia et Ellyn qu’il avait vu quelques semaines plus tôt lors du mariage de la nouvelle lionne. Mais il fallut plusieurs secondes au dornien pour se remémorer d’Iline. Elle avait tellement changé depuis la fois où il est venu pour la première fois dans les Terres de la Couronne et elle n’avait plus rien à voir avec la petite fille qu’il a connue.

    - Effectivement, cela fait un mois que je navigue. Et même si la vie sur un bateau ne me déplaît pas. Je suis content d’être arrivé à destination. Dit-il en souriant.

    Avant de suivre sa cousine, il congédia ses propres gardes et leur ordonna de retourner sur le bateau. Il n’a pas besoin d’eux pour le moment. Il remercia aussi d’un signe de la tête les servants qui se dirigeaient vers ses propres affaires. Il suivit Silithia jusqu’aux jardins et rigola lorsque cette dernière lui parla de sa chambre.

    - Avec le peu que j’ai déjà vu de ce château, je suis curieux de voir à quoi ressemble une de vos plus belles chambres.

    Très certainement rouge et pleine de dorures très certainement. La réputation des Lannisters avec l’or n’est plus à faire. Attendant que soit assise, il s’installa sur le fauteuil à son tour.

    - Oui, le voyage a été calme. Bien plus calme que mon retour à Dorne de la dernière fois. Avec la présence de Joffrey et Arriane à bord, la tension était palpable. Il marqua une pause. La seule chose que je regrette peut-être, c’est de ne pas avoir emmené Erena avec moi. Même si je l’ai envoyé aux Jardins Aquatiques, elle ne supporte plus trop de rester à Dorne. Et au final, la laisser avec les filles d’Oberyn ne risque de ne pas arranger les choses. Dit-il en souriant.

    Oberyn. Même si c’était un ami de plus ou moins longue date maintenant, il ne pouvait s’empêcher de lui en vouloir pour les choix qu’il a faits dernièrement. Notamment, de donner la main d’Arianne à cette tête blonde. Ne manquerait plus qu’il se retrouve à la tête de Dorne.

    - Et toi chère cousine. Comment se passe ta nouvelle vie depuis ce mariage ? Quelques nouveaux projets en tête ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne

Personnage
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la Lionne / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Lady suzeraine de l'Ouest / Seconde héritière de la maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines) / Justayne
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 552
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 09.04.17 20:27

Un mois de navigation… Silithia eut un sourire compatissant. Si elle appréciait grandement les petits voyages en bateau, et que l’océan la fascinait, l’idée de passer un mois entier à naviguer ne l’emballait que peu.
Tandis qu’elle conduisait Edmund vers les jardins, la blonde admira la beauté et la grandeur des corridors et des salles dans lesquels les deux cousins passaient. Cette nouvelle richesse qui était sienne était désormais sa nouvelle fierté. Castral-Roc était sa demeure, et elle aimait faire l’étalage de sa puissance et de sa richesse. Elle sentit son ego se gonfler lorsqu’Edmund complimenta la grandeur des lieux, un sourire fier prenant place sur son visage. Elle haussa les épaules.

-Imagine seulement la chambre du seigneur, dit-elle avec un petit rire.

Tandis que tous deux s’installaient à la petite table qu’on avait préparé dans les jardins du château, Silithia écouta attentivement ce que lui disait son cousin dornien. Elle fronça légèrement les sourcils lorsque celui-ci évoqua Joffrey, et se rappela des rumeurs le concernant ; il allait épouser Arianne. Encore un coup de la Reine, songea-t-elle. Elle aurait sans doute pu s’entendre avec Cersei, si elle n’avait pas épousé Tyrion ; mais son époux l’avait mise en garde contre la Reine, celle-ci le haïssait, et elle était dangereuse.
Pourtant, elle n’effrayait pas la nouvelle suzeraine de l’Ouest.

La lionne se pencha légèrement vers la table, sa curiosité piquée par la remarque concernant Joffrey et Arianne ; des tensions ? Cela semblait inévitable. Son père lui avait parlé du caractère du Prince, un gamin prétentieux, capricieux et surprotégé d’après lui. Quant à Arianne… Elle avait la réputation d’être une femme forte et peu docile. Entre eux deux, l’amour ne régnerait jamais, c’était certain, et Silithia se demandait combien de temps Arianne tiendrait avant de tuer le prétendu fils du Roi Robert.

-Arianne n’a pas tenté de tuer Joffrey durant le voyage ? Cela m’étonne, souligna-t-elle avec un sourire amusé, avant de reprendre sur le ton de la confidence, d’une voix basse. On m’a parlé de lui comme d’un vrai petit con.

Elle ponctua sa phrase d’un sourire amusé. Se redressant, elle prit l’une des deux coupes remplies posées sur la table et la tendit vers son cousin, l’invitant à trinquer.

-A mon cher cousin venu tout droit de Dorne, lança-t-elle gaiement.

Edmund évoqua alors le mariage de la nouvelle Lannister. Sa vie avait-elle réellement changé ? A vrai dire, elle craignait au départ qu’un mariage ne ferait que la changer de maître. Pourtant, Tyrion ne la traitait pas comme une simple femme dont les rôles ne seraient que ceux de l’épouse et de la mère. Elle le conseillait, l’aidait, participait à la gestion de l’Ouest.

-Lord Tyrion est un excellent époux, dit-elle. Il n’a pas fait de moi un simple trophée, comme le font la plupart des seigneurs lorsqu’ils se marient. J’aide à la gestion du domaine et il me demande mon avis sur de très nombreux points. Puis, tu sais tout comme moi que mon père ne m’aurait pas vendue comme un vulgaire bout de viande ; Tyrion et moi étions amis, avant qu’il ne demande ma main. Cela aide sans doute à la bonne entente. Elle sourit, satisfaite de sa vie et de son récent mariage. Pour ce qui est de mes projets, hé bien je dois dire que redresser la situation de l’Ouest est ma principale préoccupation pour l’instant. La guerre qui a récemment ravagé nos terres a laissé de profondes cicatrices, ici. Lorsque cela se sera stabilisé, donner un héritier à Tyrion sera certainement ma prochaine préoccupation, en plus d’être un devoir.

Elle porta sa coupe de vin à ses lèvres, en but une gorgée et admira les lieux autour d’eux. Si les jardins étaient beaux et fleuris, ils ne valaient pas encore ceux de Hautjardin ou de Port-Réal ; Silithia aurait aimé régler ce souci-ci, mais ses préoccupations étaient ailleurs. Elle adressa un sourire à Edmund, tandis que deux servants venaient garnir la table de quelques mets.

-Et toi, dis-moi tout. Comment vont tes frères et sœurs ? Et toi, qu’as-tu à me raconter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 Ans
Surnom: Ed'
Métier/Titre(s): Héritier de Salrivage

« Les Deux Epées de Dorne »

Copyright : X
Citation : Du Sel Viennent les Larmes
Pseudo : Shaakyo
Corbeaux : 32
à Westeros depuis : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 22.04.17 1:48

    Est-ce qu’Arianne avait essayé de tuer Joffrey pendant le voyage ? Non. Y avait-elle songé ? Très certainement. Edmund la connaissait et il était certain que cette situation ne lui plaisait pas. Il avait fait son maximum pour que les deux personnages se croisent le moins possible, seul les repas communs étaient inévitables. En plus d’Arriane, il fallait gérer l’équipage et les gardes Martell, la proche cohabitions avec les Lannister avait tendance à échauffer facilement. Même si le Gargalen n’était pas d’un naturel conciliant, surtout en vers cette famille de l’Ouest, ce n’était dans l’intérêt de personne qu’un conflit débute durant ce long voyage.

    - Étonnamment, le voyage s’est passé dans calme relatif. La tension était palpable, mais rien de plus que quelques crachats et insultes. Espérons que la pression soit retombée à Lancehelion avec Doran aux rennes.

    Edmund écoutait sa cousine lui parler de sa nouvelle condition de Suzeraine. On pouvait lire sur son visage qu’elle en était très heureuse. Cela lui rappela les responsabilités qu’il aura un jour à Salrivage. Et il ne savait pas s’il arrivera à aborder le même sourire en n’en parlant. Edmund prit une gorgée de vin comme pour se détendre. Mais le sujet était en train de tourner pour se recentrer sur sa famille.

    - Et bien écoute, tout progresse doucement. Damion me déteste chaque jour un peu plus, Erena ne tient plus en place. Fréquenter les aspics en plus de son tempérament, c’était sûr que ça allait être explosif. Je songe de plus en plus à l’emmener voyager avec moi. Ça ferra très certainement grincer quelques molaires à Salrivage, mais je n’ai pas envie d’une vie de dame pour elle. Et Sara … Et bien, c’est Sara, ça ne change pas. Toujours à acheter des robes et à rencontrer le plus de prétendants possibles. Il marqua une pause et bu un peu de vin pour s’humidifier la gorge et la bouche. Et pour ce qui est des projets, rien de concret pour le moment. A part une demande d’Elia Sand pour l’accompagner faire le tour des 7 royaumes, mais rien de concret pour le moment.

    Ses relations avec la Sand s’étaient nettement améliorées depuis leur rencontre. Il était devenu un de ses maître d’arme, son style à deux épées l’intriguait comme elle le disait. Il songea qu’il pourrait emmener aussi Erena faire ce grand voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne

Personnage
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la Lionne / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Lady suzeraine de l'Ouest / Seconde héritière de la maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines) / Justayne
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 552
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 02.05.17 23:09

Étonnamment, le voyage s’est passé dans un calme relatif. La tension était palpable, mais rien de plus que quelques crachats et insultes. Espérons que la pression soit retombée à Lancehelion avec Doran aux rennes.

La lionne eut un sourire quelque peu amusé. Elle but une gorgée de vin, songeant aux tensions dont il était question. Il était bien connu que les Martell haïssaient les Lannister, c’était là quelque chose qu’ils partageaient avec les Farman.

-J’espère que tout se passera bien là-bas. Les dorniens ne seront sans doute pas tendre avec le Prince.

La suite des paroles d’Edmund déplurent fortement à Silithia. Et pour cause ; Damion détestait Edmund, Erena ne tenait pas en place, et Edmund, l’héritier, l’avenir de leur maison, ne pensait qu’aux voyages et autres amusements. La lionne fronça les sourcils.
Elle ne pouvait pas laisser sa famille se disperser ainsi. Cette partie-ci avait beau n’être que ses oncles, tantes et autres cousins, ils restaient sa famille, et ils pourraient être des alliés de taille à l’avenir. Elle ne les laisserait pas faire. Seule Sara semblait prendre conscience de son rang.

Et mon oncle, comment va-t-il ? Lui, sait-il ce qu’implique le fait d’être de noble famille ? Elle soupira, se resservant du vin. Je suis heureuse de savoir que Sara fait ce pourquoi elle est faite. Erena devrait suivre son exemple, peut-être. Quant à Damion et toi… Ne vous dispersez pas, pour fonctionner, une famille doit rester unie. C’est important, et tu le sais autant que moi.

Silithia porta la coupe à ses lèvres et but une gorgée de vin. Il venait de La Treille, l’un de leurs meilleurs crus, et la lionne s’en délectait lors de ses déjeuners dans les jardins. Cela lui rappelait quelque peu ses séjours à Hautjardin, cité qui commençait d’ailleurs à lui manquer quelque peu.

Et ce voyage dont tu parles, dit-elle d’un ton quelque peu méfiant. Tu le prévois avant, ou après ton mariage ? Il me semble que tu n’es pas fiancé, peut-être faudra-t-il remédier à cela un jour ou l’autre. Il y a plein de jeunes filles nobles qui n’attendent que ça, un bon mariage avec un homme de bonne famille. Elle but une nouvelle gorgée de vin, avant de reprendre. Tu es bel homme, d’une grande famille, et nous serons bientôt à Port-Réal… L’occasion parfaite pour toi de prendre épouse, tu ne penses pas ?

Elle se doutait que l’idée déplairait à Edmund. Pourtant, c’était un passage obligé pour tout noble qui se respecte. Surtout lorsque le noble en question est héritier d’une grande maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 Ans
Surnom: Ed'
Métier/Titre(s): Héritier de Salrivage

« Les Deux Epées de Dorne »

Copyright : X
Citation : Du Sel Viennent les Larmes
Pseudo : Shaakyo
Corbeaux : 32
à Westeros depuis : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) 23.05.17 9:17

    - Tremond va bien. Toujours affaibli depuis son empoisonnement, mais il remonte la pente. Tu parles d’une unité, je suis parti dès que j’en ai eu l’occasion. Je ne peux pas rester dans la même pièce avec Damion sans qu’il ne vienne chercher les ennuis. Ce qui est embêtant, c’est que je ne vais même pas l’emmerder dans ces affaires, il se sent menacé.

    Il profita de remplir son verre pour se servir quelques petits gâteaux disposés dans une assiette sur la table. Même s’il s’était réhabitué à la nourriture d’ici, il n’avait pas oublié les repas plus qu’exotiques qu’il avait pu consommer en Essos. Les rares fois où il avait eu de la nourriture dans sa cellule ça avait le gout de terre mélangé à du sable. Donc il arrivait à apprécier les choses les plus simples.

    Edmund avala de travers lorsque sa cousine parla de mariage. Même si on lui avait déjà parlé de cette coutume, il ne s’y était toujours pas fait à l’idée. Son père avait déjà commencé à préparer le terrain pour ses deux fils. Se marier d’accord, mais avec qui ? S’il avait le choix, il se tournerait vers Liéna.
    Mais il était très probable que ce choix ne plaise à personne et crée beaucoup plus de problèmes qu’il ne résout. Rencontrer les prétendants pour Sara avait déjà été un calvaire, alors il n’imaginait même pas s’il était le principal intéressé.

    - Je ne vais pas à Port-Réal pour trouver une femme. Durran me veut dans les parages, j’aurai d’autres choses à faire.

    Il avait envie de changer de sujet rapidement.

    - C’est la situation de Dorne qui m’inquiète le plus. L’arrivée de Joffrey ne présage rien de bon. Je ne sais pas ce que les Dornien en penseront, mais je ne veux pas que ma région revienne à se blondinet. Même si Arriane restera à la tête, je ne veux pas de lui à côté d’elle. J’adore Oberyn, mais là, il a déconné.

    Il n’était même pas passé voir Doran pour lui demander son avis sur la question, le connaissant, il ne devait pas être contre l’idée de lier Martell et Lannister. Cependant, Edmund ne voulait pas s’en prendre directement aux Martell, il avait trop d’amour pour cette famille. Il va falloir penser à un bon plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne

Personnage
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la Lionne / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Lady suzeraine de l'Ouest / Seconde héritière de la maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines) / Justayne
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 552
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) Hier à 0:19

Silithia écarta lentement le verre de ses lèvres, plantant son regard de glace dans celui de son cousin tandis que celui-ci lui donnait quelques nouvelles de son père. L’empoisonnement… Elle tapota nerveusement la table du bout des doigts, ferma les yeux et inspira longuement.

A-t-on trouvé celui qui a empoisonné ton père ?, demanda-t-elle fermement.

Elle expira lentement, ses yeux fouillèrent les environs à la recherche d’une quelconque pie pouvant les épier – elle avait appris bien des choses à la Cour. Les murs avaient des yeux et des oreilles. La lionne reprit dans un souffle léger, juste assez fort pour que seul Edmund puisse entendre.

Qui qu’il soit, il paiera pour ce qu’il a fait. S’en prendre aux Gargalen, c’est s’en prendre aux Farman – et désormais, s’en prendre aux Farman revient à attaquer l’Ouest tout entier.

Elle sourit délicatement, se redressa pour appuyer son dos contre le dossier de sa chaise – apportant le verre à ses lèvres pour se délecter du vin du Bief. Après deux petits gorgées, elle poussa un soupir appréciateur – ses yeux clairs captèrent le délicat soleil avant de se poser calmement sur le dornien.

Si je dois l’égorger de mes propres mains, je le ferai.

Son ton était assuré, son sourire impassible. A nouveau, elle prit une gorgée de vin, observant son cousin qui piochait parmi les gâteries se trouvant dans l’assiette. Elle ne put réprimer un sourire moqueur lorsqu’il avala de travers – le simple mot « mariage » lui faisait donc un tel effet ? Elle pouvait le comprendre.

Je ne vais pas à Port-Réal pour trouver une femme. Durran me veut dans les parages, j’aurai d’autres choses à faire.

Silithia arqua un sourcil – se défilait-il donc face à son devoir ? Elle plissa les yeux, ravança légèrement son buste, piochant dans l’assiette pour se saisir d’un petit biscuit qu’elle approcha de ses lèvres – son regard ne quittant jamais Edmund.

Tu es l’héritier de Salrivage, le fils de Tremond Gargalen. Tu dois trouver une épouse.

Elle croqua dans le biscuit avant de reprendre d’un ton moralisateur.

Ne crois pas que je me sois réjouie de mon mariage – j’ai craint que l’on fasse de moi une esclave, une vulgaire poule pondeuse. J’ai craint d’être maltraitée, abusée. Et pourtant, regarde la vie que je mène aujourd’hui. De l’enfant Farman, je suis devenue suzeraine de l’Ouest.

Ses yeux se teintèrent de fierté et d’ambition dès qu’elle prononça ces mots – Silithia était avide de bien des choses ; avide d’argent, de pouvoir, de renom. Mais tout ce qu’elle désirait la concernant, elle le désirait aussi pour sa famille – les siens seraient un jour grands. Les Farman seraient des lions dans un monde de moutons, elle s’en assurerait.

Je sais que l’optique d’un mariage arrangé doit t’effrayer, ou simplement te rebuter. Mais c’est grâce aux mariages que l’on forge les alliances les plus solides. Tu es un Gargalen de Salrivage, tu te dois de te comporter comme tel. J’ai accepté mon sort, accepte donc le tien.

Aussitôt, Edmund changea de sujet, s’inquiétant de la situation de Dorne. Il n’avait pas tort – les dorniens haïssaient les Lannister, et ils détesteraient plus encore Joffrey. Silithia hocha lentement la tête, réfléchissant avant de s’exprimer.

Je dois avouer que j’ai été plutôt… surprise, d’apprendre que Joffrey était parti pour Dorne. Je pense qu’une alliance entre Lannister et Martell est une excellente idée – mais faire monter un lion sur le trône de Dorne ? C’est idiot, siffla-t-elle. Les dorniens gardent une profonde rancœur envers les Lannister, ils considéreront cela comme une insulte, et nous risquerions de replonger directement dans la guerre. Avec tout ce qui se passe dans le monde, nous n’avons pas besoin de ça, soupira-t-elle.

La lionne regarda calmement les jardins de Castral-Roc – se disant qu’elle devrait ordonner que l’on y plante plus d’arbres et de fleurs, que l’on les rende aussi beaux que ceux du Bief, qu’elle jalousait. Elle avait tant de choses à traiter – tant de choses qu’elle devait faire à la place de son époux, pour le bien de sa propre maisonnée.

Je ne suis pas la mère de Joffrey, et n’ai aucune autorité sur lui… Surtout maintenant que Cersei a été innocentée, siffla-t-elle amèrement. J’aurais préféré qu’on l’envoie ici, à Castral-Roc, pour qu’il y soit… redressé. Ce gamin capricieux a été délesté de son rôle d’héritier, peut-être serait-il temps de le lui faire comprendre. Ou peut-être aurait-il été plus à sa place au Mur… Je ne sais pas vraiment que faire de lui, mais une chose est sûre, il n’a pas sa place à Dorne.

Plongeant son regard acéré dans celui de son cousin, elle se resservit du vin et en prit une simple gorgée avant de soupirer franchement.

As-tu des idées pour l’éloigner d’Arianne et de Dorne ? Il est sûr qu’Oberyn a… déconné, souffla-t-elle, un sourire mièvre au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 Ans
Surnom: Ed'
Métier/Titre(s): Héritier de Salrivage

« Les Deux Epées de Dorne »

Copyright : X
Citation : Du Sel Viennent les Larmes
Pseudo : Shaakyo
Corbeaux : 32
à Westeros depuis : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) Hier à 22:14


    Qui avait empoisonné son père ? C'était une très bonne question. Personne n'avait de réponse pour le moment. Edmund soupçonnait bien évidemment un conçurent commercial de son père voulant m'être un terme à sa carrière plus hâtivement. Ou alors était-ce une vengeance du père de Liéna après avoir appris qu'Edmund avait été libéré de son cachot et que finalement son père ne soit qu'un dommage collatéral. Il trouvait cette deuxième théorie trop invraisemblable et décida de la mettre de coter. Silithia avait l'air tout autant déterminé à se venger que lui, ce qui était une bonne nouvelle.

    - Je ne peux pas te le dire puisque je n'ai aucune idée de qui a tenté de tuer père. Juste une liste de personnes présentes qui comme tu peux te douter est bien trop longue. J'ai chargé Damion de mener son enquête et dès qu'il m'apportera un nom. Je m'en occuperais.

    Edmund avait l'impression de recommencer ces années à jouer les chasseurs de primes à Essos. Seulement un nom et une somme à côté leur suffisaient pour débuter la chasse. Et il était devenu bon, très bon à ce jeu.La conversation avait dévié sur son mariage.

    Le temps d'un claquement de doigts, Edmund avait l'impression de se retrouver devant son père. Tu es un Gargalen... Heritier... Epouse... Tout cela lui donnait le tournis. Silithia s'en était peut-être bien sortie avec son mariage arrangé, le Gargalen n'en avait aucune idée si le sien aurait le même avenir.

    - Arrête de parler de mariage, veux-tu ? J'ai coupé des langes pour moins que ca. Dit-il suivi d'un rire. Damion ne tardera pas à se marier, cela me permettre d'attendre encore quelques années. Voyant que sa cousine insistait sur le sujet, il recommença de parler. Faisons un marché si tu veux. Moi, Ser Edmund Gargalen, Les Deux Epée de Dorne, je m'engage à me marier le jour où je deviendrais le suzerain de Dorne. Il accompagna sa phrase avec un grand sourire non dissimulé.

    Il ne prenait aucun risque de cette manière. Il ne désirait pas prendre la place de son père et de gérer un commerce marchand. Alors gérer l'un des sept royaumes relevait du suicide instantané pour Edmund.

    Le sujet de Dorne état bien plus sérieux. Edmund était profondément opposé au mariage entre un Lannister et un Martell. Mais il ne voyait pas de moyen d'intervenir sans détériorer sa relation avec la famille suzeraine.

    - J'ai bien des idées pour faire disparaître ce morveux. Mais aucune qui ne déclencherait pas instantanément une guerre. Je sais qu'Arianne y est opposée, mais la décision à été prise par Oberyn, elle ne peut donc pas y rechaper de son propre chef. Doran sera peut-être la seule personne à pouvoir annuler. Mais trouvera-t-il ca nécessaire ? J'en doute.

    Edmund était beaucoup de choses, mais pas un stratège politique. Il savait se battre, vivre avec presque rien, se sortir de situation difficile, c'était un guerrier. Mais toutes ces histoires de mariage, d'alliances, de complots et de coup de poignard dans le dos ne faisait que le dégoûter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne

Personnage
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la Lionne / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Lady suzeraine de l'Ouest / Seconde héritière de la maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines) / Justayne
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 552
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen) Aujourd'hui à 1:11

Je ne peux pas te le dire puisque je n’ai aucune idée de qui a tenté de tuer père. Juste une liste de personnes présentes qui comme tu peux te douter est bien trop longue. J’ai chargé Damion de mener son enquête et dès qu’il m’apportera un nom. Je m’en occuperais.

Silithia hocha lentement la tête, satisfaite de cette réponse. Pour sûr, tous deux avaient des liens de parenté, et si leur apparence physique ne prouvait rien, leur personnalité de feu était commune à leur famille commune.
Elle n’insista pas plus, et tous deux en arrivèrent au sujet du mariage.

Arrête de parler de mariage, veux-tu ? J’ai coupé des langues pour moins que ça, dit-il suivi d’un rire. Damion ne tardera pas à se marier, cela me permettra d’attendre encore quelques années.

Au départ, la jeune lionne ne put réprimer un rire – mais la fin de la phrase d’Edmund lui fit plisser légèrement les yeux, sans qu’elle ne se départisse de son sourire pour autant. Laissant un soupir lui échapper, elle inclina légèrement la tête. Il n’y échapperait pas éternellement.

Faisons un marché si tu veux. Silithia haussa légèrement les sourcils, soudainement plus curieuse que moralisatrice ; qu’avait-il donc à lui proposer ? Moi, ser Edmund Gargalen, Les Deux Épées de Dorne, je m’engage à me marier le jour où je deviendrai le suzerain de Dorne.

Elle ne put retenir un sourire franc face à la mine fière qu’arborait son cousin. Elle agita lentement la tête, amusée.

Tais-toi donc, souffla-t-elle dans un rire.

Lorsqu’ils en revinrent au sujet de Dorne et du prince Joffrey, Silithia perdit peu à peu son sourire – la discussion était bien plus sérieuse, et il n’y avait là plus de raison de rire et de se réjouir. Avec un Lannister à la tête de Dorne, une révolte semblait inévitable.

Que nous nous débarrassions de lui ou que nous laissions son petit cul princier à Dorne, une guerre éclatera forcément. Tu connais les dorniens mieux que moi – que penses-tu qu’ils diront d’un Lannister à leur tête ? Qu’Arianne dirige à sa place ou non, Joffrey est un danger pour la paix nouvellement installée.

A nouveau, son regard parcourut les paysages qu’ils pouvaient admirer d’ici – le Roc était magnifique. Mais à mesure que les jours passaient, et que la transition de colombe à lionne s’effectuait, à mesure qu’elle s’affirmait à sa place de suzeraine, Silithia réalisait que ce n’était pas assez – ce n’était pas à la hauteur de ses désirs, de ses ambitions. Elle était avide de bien des choses, de bien trop de choses même – et elle était devenue une politicienne en acceptant d’épouser Tyrion ; il avait fait d’elle une grande dame, de celles luttant pour le pouvoir, d’une manière ou d’une autre – et le nain ignorait combien leurs méthodes différaient.
Une idée se glissa dans son esprit – et si le nouvel Ouest et Dorne s’alliaient, qu’adviendrait-il de la Couronne et des lions sournois qui peuplaient la capitale. Un sourire coula sur ses lèvres, ses yeux ne se décrochèrent pas de l’horizon – les Farman ne se cantonneraient pas à l’Ouest, ça, non.

Nous nous rendrons très prochainement à la capitale, dit-elle franchement. Je pourrai essayer de discuter avec Durran. Il sera Roi, bientôt. Et un Roi ne demande rien. Il ordonne.

Laissant encore son regard divaguer, courir le long des murs de la grande cité, elle songea à la possibilité que le nouveau Roi ordonne un retour de Joffrey à la Cour. Serait-ce seulement une bonne idée ? Les dorniens se verraient arracher la possibilité de se lier à la famille royale – peut-être prendraient-ils cela pour une insulte… Pinçant les lèvres à cette idée, Silithia but une nouvelle gorgée de vin. Ils semblaient être dans une impasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv Edmund Gargalen)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Retrouvailles (pv Edmund Gargalen)

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-