AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

[Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Invité
« Invité »

MessageSujet: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence 04.09.16 13:00

Le voyage avait été long, très long, surtout que miss Alyx ne voulait pas venir. C'était la première fois qu'elle mettait les pieds à Braavos, elle était sûre de retrouver le même paysage pourri qu'aux jumeaux, qu'elle n'avait jamais quittés, et n'avait qu'une hâte : rentrer chez elle. Sauf que voilà, le pays que la gamine de 10 ans s'était imaginé n'avait rien à voir avec la sordide bande de terre noire et poisseuse que sa tête avait dessiné. En arrivant face au géant à l'épée qui reliait les deux falaises, Alyx se retrouva bouche bée. Comment cette statue pouvait-elle être aussi grande sans s'écrouler ? Elle se surprit à vouloir soudainement monter tout en haut de sa tête, pour voir le paysage entièrement. Mais jamais elle ne pourrait réaliser ce fantasme, alors elle l'effaça rapidement de son esprit. Le reste fut tout aussi impressionnant pour la demoiselle qui, à la plus grande joie de Betharios, avait eut le déclic de Braavos.

Elle se sentait comme chez elle et pour cause, elle avait du sang de sa mère dans les veines après tout. Le bateau appareilla au port et la famille monta dans un petit convoi qui les mènerait dans la maison familiale de sa mère. On n'entendit plus jamais Alyx se plaindre. C'était une myriade de découvertes qui s'affichaient devant la gamine, tous ses sens étaient en éveil. Elle voyait d'immenses bâtiments, des rues colorées, des étales de marché vivantes, ses oreilles percevaient les cris des vendeurs, les rires des enfants et les discussions sans importance des adultes, son nez happait l'odeur de poisson, de fruit et de pâtisseries en tout genre, si elle avait pu elle aurait tendu la main pour toucher les étoffe qui s'alignaient sur les stand. La gamine était heureuse, elle se tourna vers sa mère. "On pourra aller faire un tour au marché après ?" Un doux sourire s'inscrivit sur les lèvres de sa mère, qui hocha simplement de la tête.

Elle terminèrent leur petit périple devant une grande demeure couleur crème, sur laquelle plusieurs fenêtres laissaient supposer une entrée suffisante de lumière pour que l'intérieur soit avenant et éclairé. Les deux femmes sortirent de leur carriole pour entrer dans la demeure et Alyx rencontra les membres de sa famille un à un. Cependant la jeune fille n'avait qu'une idée en tête, sortir et aller voir le marché qui lui faisait tant envie. Peu importe les cousins, les tantes et les grands-mères, elle ne voulait que se sauver de ces murs de pierre pour rejoindre la vie qui grouillait dehors. Sa mère, qui connaissait parfaitement sa fille, ne mit pas longtemps à comprendre que, pour une fois qu'Alyx ne restait pas juste plongée dans ses bouquins, c'était l'occasion ou jamais de céder à son caprice. Elle parla encore une vingtaine de minutes avec les membres de sa famille et finit par prendre congé, acceptant d'emmener sa fille sur la place du marché, accompagnées d'une des tantes d'Alyx.

Elles n'étaient que toutes les trois, nulle besoin d'une escorte pour arpenter les rues de Braavos, Betharios s'y sentait bien et n'avait aucune raison d'avoir peur de quoi que ce soit, elle n'était personne, elle n'était pas importante, et elle était chez elle. Le trio alla donc vagabonder dans les rues, Alyx ne tenait pas en place et courrait partout, revenant toutefois à chaque fois que sa mère la rappelait à l'ordre et lui demandait de se calmer. Ouais, c'est vrai qu'une fille doit pas courir partout... Pff. Les deux femmes s'arrêtèrent devant une étale de châles en soie, commençant à discuter des prix et des produits, et Alyx en profita pour s'éloigner un peu. Il y avait quelques gosses, ici et là, et Alyx n'était pas timide. Elle ne l'avait jamais été, ni avec les autres gosses, ni avec les adultes, mais elle se voyait pourtant mal venir taper la causette à n'importe qui comme ça. Elle décida donc de jouer toute seule et se mit à courir vers les stand qui l'attiraient, jusqu'à ce qu'elle se prenne le pied dans une pierre et s'étale par terre de tout son long.

Elle se mit à pleurer, plus sous la surprise que sous la douleur, et se mit assise pour relever sa robe sur sa jambe. Son genou était écorché, sa robe n'avait pas suffit à le protéger. Ses yeux cherchèrent automatiquement sa mère, mais elle était plus loin dans la rue, pas assez pour qu'elle ne puisse plus la voir, mais assez pour que cette dernière n'entende pas les pleurs de sa fille parmi les vendeurs de poisson et les diseuses de bonne aventure. "Mamaaaaaan !" Pas de réponse. Alyx passa finalement ses mains sur ses yeux, bien qu'elle sanglotait toujours un peu sous les regards totalement nonchalants et agacés des marchands et des passants, et tenta de se relever. Elle réussit bien à se remettre debout mais en posant son pied au sol elle couina de douleur. Quelle chochotte ! Son équilibre était précaire, mais elle se mit à sautiller sur une jambe vers sa mère, manquant de se ramasser une seconde fois à chaque fois que sa seule jambe de maintien arrivait sur le sol.


Dernière édition par Alyx Frey le 03.10.16 12:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 20 Ans
Surnom: Le Soleil Noir
Métier/Titre(s): Lord de Oavry

« Le Soleil Noir »

Copyright : @Google
Corbeaux : 49
à Westeros depuis : 08/07/2016
MessageSujet: Re: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence 16.09.16 11:32

Sarra Egen (PNJ)

Qu'Essos était beau aux yeux d'une petite fille. Toutes ces couleurs, ces langues étrangères, ces hommes de toutes les couleurs et de tous les horizons. Ici, le Val était bien loin, les montagnes qui protégeaient Oavry avait laissées place à des océans et à des villes bien inconnus aux yeux de la jeune Egen et elle n'avait pas hésité à dire oui à sa mère lorsque cette dernière lui avait proposé ce voyage en sa compagnie laissant sa famille pour partir en compagnie de quelques dames et de gardes de sa mère. La petite était devenue folle à l'idée de voir de nouveaux paysages et d'entendre des dialectes qui lui étaient bien incompréhensibles, le voyage, oui, voilà c'était le voyage qui qui l'avait rendu comme cela, elle avait faim d'aventures ! Elle voulait voir de quoi était fait ce monde.

Et elle ne fut point d’écu, quel continent était Essos ! Sa mère avait choisie Braavos comme son unique destination, le premier voyage qui en entrainerait d'autres. Elle y avait vue depuis son arrivée mille merveilles et surtout le Titan de Braavos, ce colosse de granit qui observait les étrangers de loin et qui accueillait à Braavos ce qui souhaitait s'y rendre. Elle avait tellement était impressionnée par cette structure, le feu sortant des cavités de son casque l'avait subjugué. Quel merveille, l'une des plus belles merveilles de l'homme. La première qu'elle voyait et pas la dernière, elle voulait toutes les voir, ces merveilles de la Muraille de Qarth au Trois Cloches de Norvos en passant par le Mur. De ses yeux d'enfants tout lui semblait si merveilleux et si parfait, ces créations humaines étaient ce que les hommes avaient fait de plus beau.

Alors lorsqu'elle arriva à Braavos elle n'en fut pas d’écu, sa mère avait raison, c'était un endroit merveilleux. Ici, toutes les cultures se mélangeaient rendant chacune d'entre elles plus uniques et plus belles. Et en ce jour elle avait vu le Temple de Chantelunes ainsi que visité ainsi que le quartier de l'Ile des Dieux puis par envie et par nécessité elle fut conduite, en compagnie de sa garde personnelle dont elle vantait les attributs auprès de ses servantes, au marché. La brune s'y plaisait fort bien, il s'agissait certes d'un endroit où le bas peuple étaient présents à chaque coin de rue mais l'ambiance qui y régnait était formidable à ses yeux et elle se surprit même à rougir aux quelques coups de regards que quelques garçons lui lançaient sous le regard paniqué de ses servantes.

Et, alors que la petite cohorte avancée dans les rues elle fut surprise d'entendre une jeune fille appelée sa mère, tournant les yeux et grâce à sa petite taille elle put apercevoir une petite brune probablement de quelques années son ainée sautiller à la recherche de sa mère sous le regard des passants. La petite Lady fut prise d'un sentiment de compassion envers cette jeune fille, elle pris alors et ceux pour la première fois la décision de faire ce que bon lui semblait et se fraya un chemin entre les passants au grand dam de ses dames de compagnies qui lui exhortait de revenir immédiatement ici. Elle réussie à se faufiler jusqu'à la jeune fille et lui souriant elle lui offrit sa main pour l'aider.

- Tu recherches ta maman ?

Sa voix était douce et reposée, cette fille était peut-être son ainée mais elle était blessée que pouvait-elle bien lui faire ? Elle remarqua les jolies affaires que portait la petite fille lui laissant présager qu'elle devait avoir volé chez un des marchands.

- Lady Sarra laissait cette plébéienne et revenait immédiatement ici !

Elle jeta un regard inquiet derrière elle, c'était la voix de sa Septa, elle avait l'air en colère et sa voix laissait présagée une discussion désagréable en sa compagnie. Alors lorsqu'elle la vit fendre la foule et lui faire le regard qu'elle savait si bien faire, c'est à dire faire les gros yeux, la jeune fille la regarda avec un air désolé alors qu'elle tendait toujours la main pour aider la jeune fille. Et alors que sa Septa débutait la discussion elle eut une brillante idée, se permettant de lui couper la parole.

- Si c'est une jeune fille du peuple nous n'avons qu'à la ramener avec nous ! Mère ne verra pas d’inconvénient à ce que j'ai une servante venant de Braavos.

Nouveau regard gros yeux de la part de la Septa qui n'en croyait pas ses oreilles. Elle allait définitivement devoir payer ses dires visiblement et elle jeta un regard à la jeune fille en face d'elle, tendant un peu plus la main pour l'aider et espérant qu'elle serait assez gentille et correct pour que sa Septa la laisse venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence 03.10.16 12:33

Il faut croire que les gens ne changent pas. Peu importe le pays, peu importe la culture, une gamine qui pleure dans la rue n'a pas plus d'intérêt chez les uns que chez les autres. Mais tant pis. Alyx va bien finir par la rejoindre, sa maman qui est fascinée par les perles de l'étalage. Sauf que la gosse a du mal à avancer, surtout avec le nombre de personnes qui arpentent les rues. Elle continuait d'essuyer ses larmes, mais rien à faire, elles revenaient à chaque fois. Elle n'avait même pas si mal que ça au final, elle était juste en colère et frustrée. Contre elle même, parce qu'elle était tombée bêtement, et contre sa maman, parce qu'elle n'entendait pas les pleurs de sa fille. Elle aurait aimé que sa mère accourt vers elle au premier sanglot, mais non. Et plus elle avançait, plus ça devenait difficile. Elle avait l'impression que la rue grandissait à mesure qu'elle avançait, comme si sa mère s'éloignait, alors qu'elle ne bougeait pas d'un pouce. Elle continua de sangloter comme ça jusqu'à ce qu'une nouvelle petite forme vienne devant elle et lui tende la main.

Une jolie petite main, douce et minuscule. Alyx s'arrêta de pleurer aussitôt, posant ses yeux rougis par les larmes sur la gamine qui lui faisait face. Un sourire naquit alors sur son visage, tandis qu'elle écoutait la voix rassurante qui lui parlait. Elle prit la main qu'on lui tendait sans même poser de questions et ouvrit la bouche pour dire quelque chose... Mais elle n'en eut pas le temps. Une voix plus vieille, plus dure et beaucoup plus désagréable vint briser ce moment. Elle resta encore un peu surprise, venant une nouvelle fois essuyer ses yeux et ses joues pour regarder la grande septa qui s'approchait, visiblement très en colère. Alyx fronça les sourcils, gonflant un peu ses joues en voyant comment sa nouvelle "amie" -à cet âge même un caillou peut devenir ton ami en 30 secondes- se faisait engueuler. Elle aurait bien tapé du pied par terre pour imposer le silence à l'adulte, mais si elle faisait ça elle allait se ramasser comme une galette.

N'empêche qu'elle ne laissa pas Lady Sarra se faire enguirlander plus longtemps. "Je ne suis pas une plébéienne !" protesta Alyx. Puis elle regarda Sarra d'un air boudeur, mais sans pour autant lui lâcher la main. "Et je suis pas une servante non plus." Elle reposa les yeux sur la septa et releva fièrement la tête, se raclant un peu la gorge pour répondre avec dignité. "Je suis Alyx Frey, de la maison Frey du Conflans, fille de Symond Frey et de Betharios de Braavos, et petite fille de Walder Frey." Elle pointa la silhouette de sa maman, richement vêtue, qui regardait toujours l'étalage en compagnie de sa soeur. "Et ma maman est là haut et si elle voit qu'une septa me parle mal elle va vraiment pas être contente ! Non mais oh." Elle reposa enfin les yeux sur Sarra et lui sourit gentiment. "Merci de ton aide... Je suis en voyage chez ma tante. Voudrais-tu venir prendre le thé à la maison ? Je suis sûre que maman serait ravie !" Sa blessure au genou ? Elle l'avait déjà oublié. Elle avait un peu mal et ça la piquait, mais la joie d'avoir une potentielle nouvelle amie dans ce pays qu'elle ne connaissait pas encore passait largement au dessus de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 20 Ans
Surnom: Le Soleil Noir
Métier/Titre(s): Lord de Oavry

« Le Soleil Noir »

Copyright : @Google
Corbeaux : 49
à Westeros depuis : 08/07/2016
MessageSujet: Re: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence 05.10.16 13:00

La jeune Lady restait sans voix face aux déclarations de la petite fille en face d'elle. S'il s'agissait bien d'une demoiselle noble alors sa mère lui avait appris à faire les choses bien, elle fit une légère révérence à la demoiselle, en gardant sa main dans la sienne, une fois sa proposition faite sous les yeux d'une septa relativement circonspect face à la véracité des propos de la jeune enfant. Sarra fut la première à parler pour répondre à l'invitation de la jeune fille. Rougissant légèrement elle baissa ensuite les yeux, elle était peu habituée à ce genre de coutumes, son frère ne recevait que rarement de la visite et elle n'avait pas encore l'âge d'avoir des prétendants venir se présenter à elle.

- Je suis désolé de vous avoir confondue avec une servant Dame Frey j'espère que vous ne m'en voudrez point. J'accepte, bien sûr avec plaisir votre invitation en espérant pouvoir plaire à madame votre mère.

Les règles de politesse était la chose la plus importante selon sa mère, "Une lady doit savoir tenir son rang" disait-elle malgré le fait qu'elle soit la première à sortir les griffes pour défendre les intérêts de Ondrew et Simon. Dire que Tya était restée à Oavry par peur du bateau alors qu'elle aurait pu rencontrer une jeune noble, elle qui aimait tant découvrir de nouvelles personnes, son éternel sourire sur les lèvres aurait plus à n'importe quel Dame.

- Et puis vous pouvez tout de même rester avec nous après si vous le souhaitez, je vous emmènerai avec moi ! Nous dirons à madame votre mère que vous allez épouser mon frère !

Cette fois-ci la septa ne put se taire et après un nouveau regard accusateur à la petite fille, elle repris ses paroles.

- Le Lord votre frère ne se marie point vous devriez le savoir il est bien trop occupé à se former à monter sur le trône et je doute que madame votre mère apprécie le fait que vous essayez de marier votre frère à la première petite Lady qui vous tombe sous la main.

La jeune Lady fit une légère moue, pourquoi madame la Septa ne souhaitait jamais qu'elle ramène d'amie à la maison après tout, elle avait bien le droit de ramener qui elle le souhaitait à la maison. En plus elle aurait été certaine que Ondrew aurait appréciée la jeune fille voir Simon lorsqu'il serait rentré de la maison de sa mère.

- Très bien, ronchonna la jeune fille avant de se tourner vers la petite Lady qui lui tenait encore la main. J'ai oublié de me présenter à vous Dame Frey je me nomme Lady Sarra Egen de la maison Egen fille de Alesandor Egen et de Lady Elyana Egen.

La jeune fille adressait un sourire sincère à la Dame Frey lui proposant de continuer la route vers sa mère en lui tenant la main pour l'aider à retrouver sa famille, un peu déçu tout de même de ne pas avoir pu garder la petite pour elle toute seule et l'emmener à Oavry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence 22.10.16 14:28

Que de formalités, tout d'un coup. La petite fille qui se trouvait devant la jeune Frey semblait toute gênée, devenait beaucoup trop polie. Mais Alyx voulait se faire une amie, pas une servante ou un contact quelconque comme les adultes en avaient l'habitude. "Oh, s'il te plait, ne soit pas si formelle. Je voudrais juste profiter de ma nouvelle amie, d'accord ?" dit-elle avec un grand sourire. D'ailleurs, si Betharios entendait la petite l’appeler "madame votre mère" elle n'allait pas être contente du tout. Femme tendre et maternelle, elle avait toujours habitué Alyx à l'appeler maman et non mère ou dame, ou quoi que ce soit d'autre. Le côté Frey avait peu apprécié cette coutume mais s'y était habituée. De toute façon Bétharios avait rapidement imposé son style de vie libre et significatif de Bravos. Les Frey avaient choisi quelqu'un qui ne venait pas de chez eux, quelqu'un avec une culture différente, et ils savaient à quoi s'attendre, bien que la femme soit obligée de se plier aux règles. Si elle n'était là que pour conclure un marché et devait faire ce qu'on lui disait, personne ne dirigerait quoi que ce soit avec ses enfants, et encore moins avec sa petite préférée, Alyx.

Une petite Alyx qui écarquilla les yeux lorsque la gamine en face d'elle lui parla de mariage avec son frère. La tête parasitée par toutes les histoires de princes et de princesses qui s'aiment pour l'éternité après une florilège d'aventures merveilleuses, elle se voyait déjà au bras d'un homme grand, fier et tendre, un sourire béat aux lèvres. Un sourire qui s'effaça aux paroles de la septa de Sarra. Elle fit une petite moue boudeuse et se pencha doucement vers sa nouvelle amie pour murmurer. "Je ne l'aime pas ta Septa, elle n'est pas très amusante." Elle se redressa et posa les yeux sur Lady Sarra Egen. Poliment, respectueusement, elle prit sa petite robe et fit une jolie révérence. "Enchantée, Lady Sarra Egen de la maison Egen." Vu de la populace, tout ça pouvait paraître ridicule, comme une petite mise en scène de théâtre.

Mais tout était bien réel et, rapidement, une jolie femme à la couleur de peau mâte et aux sourire doux s'approcha. Elle était richement vêtue et ses mots trahirent une position sociale haute. "Mes salutations, mesdames." Elle posa les yeux sur Alyx. "Tu t'es fais une nouvelle amie ?" Alyx fit un grand sourire et tourna la tête vers Serra. "Je te présente Lady Serra Egen, de la maison Egen." Mais elle perdit un peu son sourire en regardant la Septa. "Et ça, c'est sa Septa, mais elle n'est pas très gentille." La réponse fut sans appel. "Ne sois pas impolie, Alyx. Présente tes excuses." ordonna Bétharios. "Mais..." protesta la gamine. Un regard sévère la stoppa net dans ses paroles et Alyx baissa un peu la tête, s'adressant à la Septa. "Je vous demande de bien vouloir me pardonner..." marmonna Alyx. Betharios sembla satisfaite et Alyx releva rapidement la tête. "Est-ce que Lady Sarra peut venir prendre le thé à la maison ?!" demanda-t-elle. "Eh bien, c'est à sa Septa de donner son accord." La maman d'Alyx releva les yeux vers la femme. "Qu'en pensez-vous ? Ce serait un grand plaisir de discuter avec vous pendant que les deux enfants jouent ensemble."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 20 Ans
Surnom: Le Soleil Noir
Métier/Titre(s): Lord de Oavry

« Le Soleil Noir »

Copyright : @Google
Corbeaux : 49
à Westeros depuis : 08/07/2016
MessageSujet: Re: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence 23.11.16 3:35

Les paroles et les gestes de la petite Lady rassurèrent Sarra, la petite demoiselle se comportait bien comme une Lady et avec un peu de chance la septa la laisserait réellement se faire une nouvelle amie sans broncher, du moins pas trop, face à l'inconnue qui se présenta sous les yeux de Sarra et de la septa. La discussion qu'entretenait la mère de la demoiselle et cette dernière amusa la petite Lady qui fit une révérence à son tour alors que la septa baissait respectueusement la tête devant cette femme de haute naissance, n'osant s'offusquer de la remarque de la petite fille à sa mère de peur de mettre en colère une habitante de haute naissance de cette ville ce qui n'était jamais une excellente idée.

Fort heureusement la jeune fille s'excusa à la demande de sa mère et la septa bien que sévère et méfiante était une femme de foi avant tout et se contenta de hocher la tête à ses mots un léger sourire mixant la bienveillance et le remerciement pour la Braavienne. Cependant, cette pause fut de courte durée. Les enfants ne perdent jamais le Nord n'est-ce pas ? Et la jolie petite questionna presque immédiatement sa mère pour savoir si elle pouvait passer l'après-midi en compagnie de l'Egen, cette demande eut d'ailleurs pour effet de faire apparaitre un grand sourire à Sarra, prête déjà à vivre des aventures en compagnie de la Lady Frey.

- Je n'oserais point refuser l'invitation d'étrangers bien veillant à l'égard de la famille de madame Egen. Cependant, pour la sécurité de madame Sarra je suis dans l'obligation d’emmener l'escorte si cela ne vous dérange pas.

C'était un oui, un oui formulé poliment pour ne pas trahir toute forme de mécontentement ou de fatigue à la vue de la petite lady qui se trémoussait déjà prête à faire des bonds de dizaines de mètre seulement pour pouvoir jouer avec la Frey. L'esprit curieux avait déjà pris possession de ce corps d'enfant et déjà elle voulait entretenir avec sa nouvelle amie une discussion sur les lieux de cette magnifique ville.

- Où habites-tu ? Je parie que tu habites dans une des grandes maisons ! Dis moi est-ce qu'on voit le Titan de Braavos de chez toi ?

Et la machine était en route au grand désespoir de la septa, la curiosité de Sarra la forçait à poser des questions sur tout et rien, de vouloir savoir pourquoi le monde est comme cela et pas autrement. La petite avait soif de savoir et d'aventure, madame sa mère aurait préférée qu'elle ne soit que curieuse mais bien souvent ces deux traits allaient ensembles alors on ne put empêcher la jeune fille de devenir aventureuse aussitôt qu'elle fut curieuse. Pendant que la septa réfléchissait à cela la petite fille avait déjà pris la main de la fille du Conflans pour qu'elle lui montre où se trouvait sa demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence 15.01.17 15:14

Alyx était bien consciente, après réflexion, qu'elle n'avait pas été très polie avec la pauvre Septa. Elle avait l'air sévère mais Sarra semblait respecter ce qu'elle disait, alors ce n'était certainement pas à Alyx de se rebeller contre elle. Elle se sentit un peu coupable et offrit un petit sourire timide à la Septa, histoire d'apporter de la franchise en plus des paroles d'excuse qui avaient été demandées par sa mère. N'importe quelle noble aurait sans doute à peine regardé la servante de la famille Egen mais Bétharios n'était pas ce genre de femme. Gentillesse et douceur incarnée, elle était aimante de la vie comme des gens en général, respectueuse et patiente, mais surtout elle avait peu d'intérêt pour les formalités. Excepté lorsqu'on lui manquait de respect, la Braavienne se montrait polie et courtoise avec tout un chacun. La Septa n'était donc pas une exception.

Alyx reporta rapidement son attention sur sa nouvelle amie qui avait enfin abandonné toute cette formalité ennuyeuse. Les jolis mots et les belles phrases c'est pour les adultes, lorsqu'ils parlent de choses aussi ennuyeuses et cartésiennes qu'eux-même. Et Alyx n'avait pas du tout envie de faire partie de ce monde où tout était guidé par la guerre, l'argent et la violence. Sa maman avait beau tout faire pour la protéger des dangers extérieurs, la petite Alyx dévorait livres d'histoire sur livres d'histoire et la cruauté du monde n'avait aucun secret pour elle, même si elle ne réalisait pas encore tout à faire ce que ça voulait réellement dire.

La Septa avait accepté l'invitation, sous condition que l'escorte les accompagne. Aïe. Son regard bleu se porta sur sa maman avec inquiétude, tandis que celle-ci semblait réfléchir. Mais sa réponse était en réalité déjà sur la bonne voie. Cinq hommes ne seraient pas suffisants pour dévaster la maison, les propres gardes de la famille de Bétharios étaient bien plus nombreux. "Entendu, l'escorte peut vous accompagner." confirma Bétharios. "Merci maman !" cria de joie la petite Alyx. Elle se tourna d'un bond vers Sarra et lui prit les mains avec enthousiasme. "Tu verras, c'est une grande maison, pleine de couleurs ! On voit la mer, le Titan, et même le port ! Mais en vrai c'est pas ma maison, c'est celle de ma tante. Elle est gentille ma tante, mais elle est vieille et elle sent les noix. T'aimes ça les noix ? Parce que..." Et bla, bla, bla.

Sur le chemin vers la maison de Bétharios, la petite Alyx répondait à toutes les questions que lui posait Sarra. Parfois totalement juste, et parfois complètement à côté de la plaque. Dans ces moments, sa maman rectifiait les choses. Bientôt, la petite troupe arriva devant une riche maison, énorme et très colorée, qui comportait bien cinq étages, un gros jardin à l'arrière, et dont la vue était tellement bien dégagée qu'elle appuyait les paroles d'Alyx. Elle donnait la possibilité de profiter d'un panorama privilégié et même du haut de son jeune âge, la petite Frey était consciente de ça. "Viens, je vais te montrer ma chambre, j'ai plein de livres !" Elle attrapa la main de Sarra pour l'entraîner à l'intérieur. "Ne cours pas Alyx, tu sais que ta tante n'aime pas ça." "Oui maman..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: [Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

[Braavos] Flash-back • L'âge de l'innocence

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Zone Hors RPG :: Archives du forum :: Rp abandonnés-