AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 ans
Surnom: Tigresse
Métier/Titre(s): Prostituée / Bâtarde de Lord Ferboys

« Tigresse »

Copyright : Moullin (avatar) / Wild Heart (signa)
Citation : «savoir faire jouir est un hommage aux dieux»
Corbeaux : 12
à Westeros depuis : 15/10/2016
MessageSujet: La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham) 27.12.16 18:34

La putain et le seigneur

katla sand & wedrar elesham

An 298 - Lune 11 - Semaine 3 - Jour 4 ;
Port-Réal.

-Maman, il faut te lever !

Katla poussa un long soupir, se blottissant entre ses draps. Serana tira les rideaux de la chambre, et vint secouer doucement l’épaule sa mère. La tigresse eut un léger sourire en regardant sa fille, qui du haut de ses neuf ans, était déjà très mature ; bien plus qu’elle, certainement. Quittant avec difficulté son lit, la jeune femme put prendre un bain avant de s’habiller d’une robe magnifique qu’un client lui avait offerte, des semaines plus tôt. « Tu ressembles presque à une lady », lui avait dit sa fille la première fois qu’elle l’avait vue la porter. Elle jeta un rapide coup d’œil à sa fenêtre ; le soleil semblait déjà haut dans le ciel, mais Chataya lui pardonnerait sans doute pour ce retard.

Elle ne mangea qu’un fruit acheté au marché le matin-même par Serana, et descendit les derniers escaliers de leur maison pour se trouver dans la boutique qu’elles occupaient, sa mère et elles. Taena se trouvait d’ailleurs là, saluant un client qui s’en allait, visiblement satisfait d’un achat quelconque. Katla s’approcha doucement de sa mère, et déposa un baiser sur sa joue.

-Avec le tournoi de la Main qui approche, les clients se multiplient ! s’enthousiasma Taena.
-C’est une bonne chose alors. Je n’ai pas le temps de t’aider de matin, je suis en retard.

Elle embrassa une seconde fois sa mère, posa un baiser sur le front de sa fille, et quitta la boutique hâtivement. Derrière elle, elle entendit seulement sa mère lui rappeler, comme toujours, de faire attention à elle.

* * *

Katla se dirigeait vers la Rue de la Soie, lorsqu’un stand d’étoffes attira son regard. Elle remarqua alors que les tissus venaient des Cités Libres, elle avait pu en voir de telles à Lys. Elle s’en approcha, curieuse et intéressée ; parfois, les contrées de sa jeunesse lui manquaient, mais elle se rappelait alors qu’elle avait trouvé une seconde famille au bordel, et que son père et le reste de sa famille se trouvait en Westeros, à Dorne. Cela lui réchauffait le cœur.
Remarquant le prix exorbitant des étoffes, véritable arnaque, elle recula brusquement, bousculant quelqu’un qui se trouvait là. Se retournant, elle dévisagea la personne, un homme qui lui paraissait immense.

-Excusez-moi messer, dit-elle, hésitante, frappée par la taille de l’homme.

DEV NERD GIRL



we keep the way
tu gardes dans tes yeux la volupté des nuits, ô joie inespérée au fond des solitudes ! ton baiser est pareil à la saveur des fruits, et ta voix fait songer aux merveilleux préludes, murmurés par la mer à la beauté des nuits ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 26 ans.
Surnom: Le Grand Idéaliste
Métier/Titre(s): Lord des Piz

« Seigneur des Piz. »

Copyright : pinterest (avatar et autres images du film) ; Le Dernier Samuraï (film) ; Tumblr (gifs)
Citation : L'Âge ne triomphe jamais de l'Esprit. Montrez-vous digne de ce que vous avez perdu.
Pseudo : Jecépa
Corbeaux : 53
à Westeros depuis : 28/09/2016
MessageSujet: Re: La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham) 10.01.17 13:31

Wedrar était arrivé hier soir pour le Tournoi de la Main, et malgré un court sommeil, il débordait d'énergie. Cependant, il s'ennuyait à mourir et il ne savait pas quoi faire pour s'occuper. Il était, comme toujours, collé à Iwan et Selim, respectivement son cousin et son frère. Pour le peu de fois où ils venaient à Port-Réal, chacun voulait prendre du bon temps pour s'amuser et se détendre. Ils prirent le temps pour manger, avant de réfléchir à une ligne de conduite pour ce jour ensoleillé. Ce moment d'indécision lui rappelait son enfance, où avec ses cousins et ses sœurs, il trouvait toujours quelque chose à faire… y compris une bêtise. Mais depuis, ils avaient tous grandi, et s'étaient assagis. Les bêtises, même s'ils rêvaient d'en faire, n'étaient plus de leur âge, à leur grand regret. C'est en fin de repas que Selim eut une illumination. L'idée ne plut pas de suite à Wedrar ni à Iwan, sur le moment, mais le peu de solutions, bien qu'ils n'allaient pas chercher bien loin, qui s'offraient à eux les firent abdiquer à cette idée. Iwan l'accepta plus vite que son cousin Wedrar. Au moins, ils avaient toujours le sourire aux lèvres et ça, c'était une bonne chose.

« Sérieusement, Selim… tu n'as rien de mieux à proposer que d'aller voir des putains ? lâcha Wedrar.
– Allez, Wed' ! Tout le monde dit que le bordel de Chataya est le meilleur de Westeros ! Ce serait presque blasphémer que de ne pas y aller. lui répondit Selim.
– Ah, parce qu'en plus on doit aller dans le plus cher de la ville ?!
– Bah oui ! Nous sommes des nobles, on ne va pas aller dans les bordels pour paysans, si ? intervint Iwan.
– Très honnêtement, les gars : si je ne passe pas la meilleure nuit de ma vie, vous me remboursez le moment.
– Ooooh ! Ne t'inquiètes pas, va. Ça te changera de tes paysannes gratuites des Piz. Au pire, nous n'avons qu'à nous promener dans la Rue de la Soie. »

Avec cette bonne humeur que Wedrar installa par sa petite "plaisanterie", pour ne pas dire réflexion, les trois hommes finirent par rire, ensemble, et trinquèrent un verre de vin, avant de se diriger vers la rue de la Soie. Il leur fallut quelques minutes avant de finir leur verre, et de s'habiller plus ou moins convenablement et sortirent dans l'après midi. Comme toujours, Wedrar se coiffa les cheveux et sa barbe qu'il avait laissé poussé spécialement pour le Tournoi de la Main, mais qu'il ne rasera jamais finalement. Il portait une tunique noire dont toutes les lanières étaient roses, un pantalon noir simple, des bottes, et, bien évidemment, son collier et son épée à laquelle il s'était amusé à attacher deux rubans rose et un ruban noir. Iwan s'était, lui, habillé tout de noir et de gris, pour rester sur un ton neutre, mais Selim portait beaucoup de rouge… que ça, en vérité. Pour insister un peu sur du rose, Wedrar avait ainsi attaché deux pendentifs en améthystes sur le côté droit de sa tunique, légèrement au dessus de son pectoral et portait un anneau portant la même pierre sur sa main gauche.

À peine sortis que les trois hommes étaient longuement observés par la populace qui passait, et parfois acclamés par certains. Amicalement et poliment, Wedrar écartait les paysans qui venaient donc lui adresser la parole, alors qu'ils ne devaient même pas connaître le nom de “ Elesham ”. La Rue de la Soie était particulièrement bondée, ce jour là. Et même si quelques chevaliers étaient visibles, c'étaient bien des paysans qui occupaient la rue. Il était tellement difficile de se frayer un chemin, avec tout ces gens entassés devant les échoppes et boutiques en tout genre. En ne posant qu'un coup d'œil sur chaque échoppe, Wedrar ne trouvait rien qui piquait sa curiosité. En arrivant non loin de quelques boutiques de vêtements, tissus et autres choses traitant de la couture, Iwan lui asséna un amical coup d'épaule en disant “ Tu n'as pas envie de rose ? ”. Avec un large sourire, Wedrar le convia à venir, et, ensemble, regardèrent plus attentivement ce qu'une échoppe de soie proposait. Selim, lui, était resté derrière, faisant soi-disant le guet.

« La soie, c'est quand même un sacré tissu, même si le prix est assez élevé.
– De toutes façons, je n'ai pris assez que pour tu sais quoi. »

Wedrar posa son regard sur son cousin, avec cette pointe de lassitude, mais un demi sourire. L'idée d'aller au bordel ne l'enchantait toujours pas, même s'il ne savait pas trop ce qui l'attendait. Ce devait être surtout la raison pour laquelle il n'y tenait pas. Iwan ne fit rien d'autre que de hausser les épaules. Iwan le convia à repartir, mais son cousin resta un moment devant l'échoppe de tissus, et laissa ses deux compagnons repartir, leur disant qu'il tacherait de les rejoindre.

Il termina enfin seul. Bien que la présence de son cousin ne lui déplaisait en aucun cas, il aimait beaucoup être seul, par moment. Il pouvait se perdre dans ses pensées sans que personne ne vienne lui souffler dans les sabots. Il gardait les yeux posés sur un ruban de soie rose, qui s'agitait parfois, dans le souffle du vent. Son regard était devenu vide, et son esprit était maintenant ailleurs. Cependant, il revint à la réalité quand il se fit bousculer. Au début, il voulait s'énerver sur la personne fautive. Quand il vit que c'était une femme, et qu'en plus elle ne l'avait visiblement pas fait exprès, il se détendit les nerfs. Ils s'étaient tout les deux regardé pendant un bon moment. On aurait dit qu'elle le dévorait des yeux comme une enfant devant un inconnu, alors que lui, plissait légèrement les yeux pour la scruter de la tête aux pieds.

« Il n'y a pas de mal, madame. C'est plutôt à vous qu'il me faut poser la question. »

L'envie lui démangeait de lui dire qu'il avait rejeté la chevalerie et qu'il détestait qu'on l'appelle " ser ". Mais comment pouvait-elle le savoir, après tout ? Il avait donc gardé le silence, prenant le temps d'essayer de deviner de quelle maison noble cette très jeune fille, dont la beauté était inespéré, pouvait venir. En vue de son accent, elle venait forcément d'un endroit lointain… en se rappelant que tout était loin des Piz, avec un tel Seigneur que l'est Lord Braziano, le père de Wedrar. Mais la peau mâte de la jeune fille, qui lui rappelait celui de son frère, lui faisait penser à Dorne. Chose qui l'étonnait puisque son oncle lui avait dit que Dorne était en froid avec les Lannister ; et il n'avait pas entendu parlé de Martell, de Dayne ou encore de Gargalen à Port-Réal. Pour être fixé, il préféra lui poser la question, avec un léger sourire et un ton calme et posé.

« De quelle maison êtes-vous donc, milady ? J'avouerai que je m'attendais plus à rencontrer d'autres chevaliers ici, que des dames, aussi belles puissent-elles être, ici même. Vous avez peut être besoin de quelque chose ? Une escorte parmi toute cette population et ce cambouis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 ans
Surnom: Tigresse
Métier/Titre(s): Prostituée / Bâtarde de Lord Ferboys

« Tigresse »

Copyright : Moullin (avatar) / Wild Heart (signa)
Citation : «savoir faire jouir est un hommage aux dieux»
Corbeaux : 12
à Westeros depuis : 15/10/2016
MessageSujet: Re: La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham) 26.01.17 19:06

La putain et le seigneur

katla sand & wedrar elesham

An 298 - Lune 11 - Semaine 3 - Jour 4 ;
Port-Réal.

Madame. Katla haussa légèrement les sourcils à cette appellation. Avait-elle quoi que ce soit qui pourrait faire d’elle une dame ? Le sang qui coulait dans ses veines était en partie celui des Ferboys. En partie. Elle n’en portait pas le nom. Puis vint la question à laquelle elle ne désirait pas répondre. De quelle maison venait-elle ? Que devait-elle répondre à cela ? Ferboys, Sand ? Elle sentit la honte faire rosir ses joues, mais la parole dépassa sa pensée.

-Ferboys, messire.

Puis elle réalisa soudainement ce qu’elle venait de dire. Elle se sentait plus Ferboys qu’autre chose, son père était toute sa fierté, et lorsqu’elle épouserait, un jour, Archibald, elle serait officiellement, aux yeux de tous, Lady Katla Ferboys. Elle reprit doucement :

-Enfin, pas tout à fait… Je suis la fille de Lord Anders Ferboys et de Taela, une commerçante de Braavos. Mais je suis presque une Ferboys. Elle s’arrêta, se sentant stupide. Appelez-moi juste Katla.

Elle ponctua sa phrase d’un sourire léger, et observa les alentours avec une pointe de dédain. La moitié des étoffes étaient de la vraie camelote, une simple arnaque pour des gens qui n’y connaissaient rien. Ils avaient beau habiter la capitale, « plus belle ville de Westeros » comme le disaient certains idiots, ses habitants n’étaient que des idiots ignorants.

-Je travaille un peu plus loin dans la rue, au bordel de Chataya, dit-elle sans gêne -elle n’était plus à ça près. Vous cherchiez quelque chose ? Si vous vouliez de bonnes étoffes, vous feriez mieux d’aller voir ma mère. Tous ces marchands sont des charlatans, je suis née à Essos et je connais tout ça. Toutes ces étoffes sont beaucoup trop chères, et pas toutes de bonne qualité.

Katla continua à balayer les étals du regard, hautaine et dédaigneuse. Elle eut un sourire en coin et regarda le noble.

-Je ne vous ai pas demandé ; comment vous appelez-vous messire ?

DEV NERD GIRL



we keep the way
tu gardes dans tes yeux la volupté des nuits, ô joie inespérée au fond des solitudes ! ton baiser est pareil à la saveur des fruits, et ta voix fait songer aux merveilleux préludes, murmurés par la mer à la beauté des nuits ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 26 ans.
Surnom: Le Grand Idéaliste
Métier/Titre(s): Lord des Piz

« Seigneur des Piz. »

Copyright : pinterest (avatar et autres images du film) ; Le Dernier Samuraï (film) ; Tumblr (gifs)
Citation : L'Âge ne triomphe jamais de l'Esprit. Montrez-vous digne de ce que vous avez perdu.
Pseudo : Jecépa
Corbeaux : 53
à Westeros depuis : 28/09/2016
MessageSujet: Re: La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham) 09.04.17 23:14

Wedrar était assez embarrassé de la situation. Il regardait sans cesse autour de lui pour guetter l'éventuel retour de son frère et de son cousin, qui ne manqueront surement pas de venir le tiquer. La réponse que lui donna la jeune femme le rassura, en ce seul sens qu'il savait à peu près reconnaitre les origines d'une personne… à peu près. Le teint jouait un rôle, dans cette situation. Le nom de Ferboys ne lui disait pas grand chose, mais il savait qu'elle se situait à Dorne, et qu'elle avait une certaine importance.

Le fait qu'elle soit une bâtarde l'étonnait un peu. Wedrar s'est toujours demandé comment il vivrait cette situation. Au final, avec un père comme le sien, le va-et-vient n'existe pas vraiment. Cela doit dépendre des familles, sans doute. Il appréciait son nom, Katla. C'était simple, et moins pompeux que ces "milady" et autres formules à deux ronds, que Wedrar n'utilisait que pour respecter le protocole nobiliaire. C'était beaucoup moins hypocrite que de l'appeler par un titre que Katla n'avait pas vraiment, en somme, bien qu'elle ait fière allure.

« Je… » Comment dire qu'il allait au Bordel de Chataya à l'une de ses employées, quelque soit sa tâche ? “ je savais que c'était une idée de con ” se disait l'îlien. Il était gêné, mais la situation le faisait légèrement rire. Il continua. « Avec mon cousin et mon frère, nous avions pour destination le bordel de Chataya, justement. Nous nous sommes arrêtés devant les étoffes car nous manquons de soie, aux Piz. Évidemment, je ne m'y connais pas beaucoup, alors nous regardions de loin, avec mon cousin. Il est vrai que les prix sont assez élevés. Dans tout les cas, je n'ai pas assez d'argent pour m'acheter quoi que ce soit… hormis ce pour quoi je suis ici, à la base… »

En la voyant sourire de nouveau, il craint le pire sans savoir pourquoi. Au final, plus de peur que de mal, puisqu'il avait oublié de se présenter. Ce n'était pas très galant, d'autant plus qu'il ne voulait pas se sentir supérieur. Mais la jeune femme le mettait assez à l'aise. L'idéal serait que ce soit réciproque.

« Je suis Wedrar Elesham. Je viens des Piz, une île au Val d'Arryn. En attendant le Tournoi, nous voulions simplement passer un peu de bon temps, entre hommes d'armes Elesham. » Il tenait réellement à ne pas dire chevalier, lui qui a toujours dédaigné la religion, et encore plus celle des Sept. Je suis donc venu avec mon cousin, Iwan, et mon frère, Selim. Évidemment, l'idée d'un bordel semblait être la seule solution pour se changer les idées. Égayés, on a pris un peu d'argent et on s'est mis en route, simplement ralentis par ses étals et la masse de gens. »

Il haussa les épaules. C'était la première fois que Wedrar allait dans un bordel. Habituellement, il faisait toujours la cour à des jeunes femmes issues des très petites familles, nobles ou paysannes, de l'Île. Il savait comment s'y prendre, c'était toujours ça de pris et connaissait les bases d'une folle nuit de rêve. Puis l'on disait que beaucoup de nobles côtoyaient le bordel de Chataya : on disait que c'était le meilleur, bien que cher. Cela diminuera le "blasphème" que pourrait constituer une visite au bordel, au moins. “Ça va… tout le monde y va, là bas.” dira-t-il à son père, s'il l'apprend.

Si vous voulez, nous pouvons aller au bordel ensemble. Je suis sûre que les voleurs à la tire sont nombreux, ici. » Il vérifia que sa bourse était toujours dans sa poche, et reprit, non sans regard discret sur le corps de Katla. Sans parler de gens à l'esprit… mal placé. Vous êtes peut être sorti faire une course ? Je ne sais même pas où sont passés mon frère et mon cousin, de toutes façons. »

Il regarda autour de lui pour vérifier qu'ils n'étaient pas à proximité, avant de reposer les yeux sur son interlocutrice. La seule chose qu'espérait Wedrar sur le moment, c'est que les autres catins du Bordel soient aussi jolies qu'elle. Il voulait avoir un large choix de belles femmes, et pouvoir se languir de leur joli minois. L'idée le faisait rêver. Il commençait à céder face à l'envie.

« Et puis comme ça, vous pourrez m'apprendre deux ou trois choses sur la soie. J'ai toujours rêvé de m'acheter de quoi faire des tenues avec ce tissu, et l'idée de me faire voler me révulse. Et puis, si vous dites que ces marchands sont des roublards, nous n'avons aucune raison de rester ici, si ? »

Il commençait vraiment à être impatient, alors qu'au début, l'idée ne lui plaisait pas du tout. Mais Katla l'inspirait beaucoup. À voir s'il finirait avec elle, mais l'envie commençait à s'agiter au fond de lui. Malgré toute cette impatience, il arrivait à rester noble dans sa posture, et il n'y a que dans ses paroles que l'on pouvait sentir son envie de quitter cet endroit. Finalement, le Bordel de Chataya est probablement plus accueillant que ces marchands… c'était peut-être le message de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 23 ans
Surnom: Tigresse
Métier/Titre(s): Prostituée / Bâtarde de Lord Ferboys

« Tigresse »

Copyright : Moullin (avatar) / Wild Heart (signa)
Citation : «savoir faire jouir est un hommage aux dieux»
Corbeaux : 12
à Westeros depuis : 15/10/2016
MessageSujet: Re: La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham) 02.05.17 22:51

La putain et le seigneur

katla sand & wedrar elesham

An 298 - Lune 11 - Semaine 3 - Jour 4 ;
Port-Réal.

Avec mon cousin et mon frère, nous avions pour destination le bordel de Chataya, justement. Nous nous sommes arrêtés devant les étoffes car nous manquons de soie, aux Piz. Évidemment, je ne m'y connais pas beaucoup, alors nous regardions de loin, avec mon cousin. Il est vrai que les prix sont assez élevés. Dans tout les cas, je n'ai pas assez d'argent pour m'acheter quoi que ce soit… hormis ce pour quoi je suis ici, à la base…

Il semblait gêné, ce qui fit sourire Katla. Évidemment, expliquer à une putain qu’on se rendait dans le bordel où elle travaillait, ce devait être gênant. Elle haussa brièvement les épaules.

Les seules vraies soieries des Cités Libres que vous trouverez ici, à un prix raisonnable, sont celles que produisent ma mère. Elle les fait exporter directement de Braavos et Lys, et elle sait même les travailler à la perfection. En même temps, nous venons de là-bas, alors il me semble évident qu’on soit les seules à savoir s’y prendre ici.

Elle eut un regard fier et hautain, l’espace d’un instant ; évidemment, les seules personnes à vendre de véritables étoffes de haute qualité, et à savoir les travailler correctement dans cette rue était sa famille.

Je vais vous emmener au bordel, dit-elle. Puisque c’est ce que vous cherchez.

Avec un sourire mielleux, elle adressa un clin d’œil au noble avant de lui prendre la main, sans aucune gêne. Elle était une bâtarde venue d’Essos, elle-même mère d’une bâtarde… A quoi bon être gênée, à ce niveau-là ?
Elle entraîna Wedrar à sa suite, sillonnant la rue en toute sérénité. Elle n’avait pas peur, non, elle avait appris à se défendre, et savait qu’elle ne risquait rien ici. Elle était chez elle.

Vous venez du Val ? Ce doit être beau, là-bas. J’aimerais y aller, un jour, mais j’ai quelques… responsabilités, ici. Si on peut dire ça comme ça.

En effet, faire le tour des Sept Couronnes lui aurait plu. Mais elle travaillait ici, pour Chataya, et se voyait mal la laisser tomber pour aller courir les routes.
Apparemment, Wedrar était là pour le tournoi. Cela ne l'étonnait pas vraiment. Elle sourit franchement.

Les tournois et autres événements, c'est ce qui fait le plus marcher les affaires. Des hommes d'armes et autres chevaliers qui ont besoin de se réchauffer un peu avant un tournoi, ou de se consoler de leurs défaites...

Ils arrivèrent rapidement près du bordel. Katla lâcha la main du valois, et lui adressa un sourire avant de s’approcher de la porte.

DEV NERD GIRL



we keep the way
tu gardes dans tes yeux la volupté des nuits, ô joie inespérée au fond des solitudes ! ton baiser est pareil à la saveur des fruits, et ta voix fait songer aux merveilleux préludes, murmurés par la mer à la beauté des nuits ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

La putain et le seigneur (pv Wedrar Elesham)

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» le trone du seigneur demon!
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Un mod du seigneur des anneaux
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Les Terres de la Couronne :: Port-Réal-