AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

La houle t'emporte !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur



« »

Copyright : Maquizz
Corbeaux : 13
à Westeros depuis : 23/12/2016
MessageSujet: La houle t'emporte ! 05.01.17 13:45

La Houle t’emporte !
Gared Farman & Silithia Farman

An 299, lune 7, semaine 3, jour 4.
Donjon rouge, Port-Réal.

Jamais il ne l’avait haïe si fort. Elle, sa sœur, cette catin qui avait osé gagner cette guerre, leur guerre… Non, se disait-il, c’était impossible ; elle n’avait remporté qu’une bataille. Porter le nom du lion d’or entachait l’honneur de leur famille, son père tout comme elle avaient tout simplement bêtement plié le genou. Et si elle n’était plus réellement un danger pour lui, Gared savait qu’elle ne s’arrêterait jamais là. Elle lui avait pris sa mère, qu’est-ce qui l’empêcherait de tuer également leur père, puis lui-même, afin de prendre la tête de la maison Farman ? Puis elle tuerait le gnome, pour devenir à elle seule suzeraine de l’Ouest et également lady de la maison Farman. Jamais elle ne s’arrêterait, Gared en était persuadé.

« Gared, m’écoutes-tu ? »

Le corbeau leva vivement la tête vers son père et ne put s’empêcher de le fusiller du regard. Bien qu’il l’ait toujours grandement aimé et respecté, il lui en voulait ; oh oui il lui en voulait, d’avoir ainsi vendu non pas sa fille, mais sa maison à un lutin. Et il facilitait la tâche à sa catin de fille, au passage !

« Oui, père », répondit-il d’une voix étranglée par la rage.

Détournant son regard furieux de son géniteur pour porter sa main au pichet de vin qu’il n’avait cessé de remplir et vider depuis le matin, il n’écoutait que d’une oreille ce que lui disait Sebaston. Lorsque celui-ci remarqua une fois de plus l’inattention de son aîné, il haussa le ton et capta ainsi son attention.

« Je veux que tu ailles présenter tes félicitations à ta sœur. Maintenant », lui ordonna-t-il.

Gared manqua de s’étrangler, mais il enfouit au plus profond de lui-même toute sa rage pour adresser un sourire à son père, acquiesçant.
Embarquant le pichet de vin ainsi que son verre, il prit le chemin des appartements de sa sœur. Il tentait de cacher sa nervosité ; en vain, ses yeux fous guettaient chaque recoin du Donjon rouge et il respirait aussi fort qu’un bœuf. Arrivé devant la porte de sa sœur, il souffla pour tenter d’oublier combien il la haïssait… Mais c’était peine perdue.

Il frappa rapidement à la porte et, sans attendre, s’engouffra à l’intérieur. Elle était là, de dos, et les sursauts qui agitaient son corps tout comme les reniflements qu’il percevait lui arrachèrent un immense sourire. Pleurait-elle ?
Il fit signe à Alayne, qui tentait de consoler la future lionne, de déguerpir, et vite. Elle le fusilla du regard avant de quitter la pièce, non sans jeter un bref regard derrière elle. Gared, lui, s’avança vers sa sœur, posant le pichet près d’elle avant de poser ses deux mains sur ses épaules, y effectuant une légère pression tout en murmurant à son oreille, un sourire carnassier aux lèvres.

« Oh, ma tendre petite sœur… Tu pleures ? Quel dommage, qu’est-ce qui te tracasse ainsi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 17 ans
Surnom: Silith / la Colombe / la demoiselle aux trois bateaux
Métier/Titre(s): Fille de Lord Farman, Seconde héritière de la Maison Farman

« Colombe tachée de noir »

Copyright : Insuline (Echo des Plaines)
Citation : La Houle nous emporte !
Corbeaux : 531
à Westeros depuis : 15/07/2014
MessageSujet: Re: La houle t'emporte ! 16.01.17 2:19

La houle t'emporte !

silithia farman & gared farman

An 298 - Lune 7 - Semaine 3 - Jour 4 ;
Port-Réal.

Elle n’avait de cesse de regarder cette robe que Shana avait posé sur son lit. Elle était magnifique, toute faite d’or et de rouge, une broche marquée d’un lion d’or sur l’épaule. Elle devrait honorer ce nouveau nom que bientôt elle porterait, elle devrait porter les couleurs de cette nouvelle maison qui bientôt serait sienne. Elle baissa les yeux et vit bientôt Shana s’accroupir auprès d’elle, prenant ses mains entre les siennes.

-Qu’y a-t-il, Silithia ?
-Rien, lui assura la blonde avec un mince sourire. Pourrais-tu aller me chercher quelque chose à manger ?

La servante hocha doucement la tête, déposa un baiser sur son front et quitta aussitôt la chambre. Silithia se leva et entreprit de s’habiller de sa nouvelle robe. Son père, fier d’elle, la couvrait de cadeau, et son mari également. Tu es une lionne désormais, je ne pourrais être plus fier de toi, lui disait Sebaston. Une lionne…
Son regard se balada jusqu’au petit bureau de sa chambre, où se trouvait, posée soigneusement, la plume du cygne noir. Elle soupira faiblement en se redressant, ayant fini de s’habiller. Elle alla s’asseoir au bureau, et regarda longuement la plume, se perdant dans ses pensées avant qu’Alayne ne l’en sorte.

-La vue est si belle, de ta chambre. Je pourrais passer ma vie ici, au Donjon Rouge !, lança-t-elle. Tu en as de la chance, porter un nom tel que celui des Lannister.
-J’aurais aimé en porter un autre, murmura Silithia.

Sa cousine tourna la tête vers elle et lui adressa un sourire triste. S’approchant d’elle pour poser ses mains sur ses épaules, elle l’entoura de ses bras.

-Toujours Alessander ?, lui demanda-t-elle.

La blonde ne prit pas la peine de répondre. La réponse était évidente. Elle n’avait pas oublié cet amant qui avait pris une place importante dans son cœur, dans sa vie. Elle n’avait pas oublié le jour où elle avait appris sa mort. Elle était l’une des dernières personnes à l’avoir vu, avant qu’il ne meure.
Elle sentit une larme rouler lentement le long de sa joue, et c’est le doigt d’Alayne qui vint l’arrêter. Elle renifla doucement.

-J’imagine que ça doit être dur, chuchota Alayne, mais tu vas devoir passer au-dessus de ça. Tu vas te marier Silithia, et tu seras bientôt à la tête de l’Ouest. Toute ta famille est fière de toi, et tu ne seras pas seule à Castral Roc. Je serai là, et Shana aussi, et Iline nous rejoindra sans doute tu le sais.

Silithia se laissa aller à ses pleurs, Alayne la serrant doucement contre elle. On frappa alors à la porte, et la fille Clinton tourna la tête. Elle croisa alors le regard de Gared, qui venait d’entrer dans la chambre. Puisqu’il lui fit signe de s’en aller, Alayne déposa juste une caresse affectueuse sur la joue de sa cousine avant de s’en aller.

Silithia sentit la pression des mains de son frère sur ses épaules et serra les dents, calmant ses sanglots tandis que ses mains continuaient de caresser la plume du cygne noir. Elle écouta ses paroles pleines de venin, celui qu’il tenait sans doute de leur mère, et elle baissa doucement les yeux.

-Ça te fait tant plaisir de me voir ainsi, grinça-t-elle. Depuis que je suis née, tu me hais. Tu fais tout pour me détruire, tu te ris de moi, de mon malheur. C’est ça, ton bonheur ? Laisse-moi tranquille, Gared. J’ai dû supporter la haine de mère, son regard plein de honte durant des années. Et maintenant qu’elle n’est plus là, tu as choisi de reprendre le flambeau ? Laisse-moi tranquille, siffla-t-elle.

Séchant ses larmes et reposant la plume sur son bureau, elle se leva et alla jusqu’à son miroir, sans jeter un regard à son frère. Elle ne pourrait passer la journée à pleurer dans sa chambre, et refusait que quiconque autre que Shana ou Alayne la voie ainsi. Gared, quant à lui, savait certainement ce qu’il s’était passé entre sa sœur et l’héritier Desdaings.
Il s’était toujours débrouillé pour tout savoir d’elle, ses fréquentations, tout ce qui pourrait l’aider à faire tomber sa sœur.

-Tu sais très bien ce qui ne va pas Gared. Ne fais pas comme si tu ne savais rien.

DEV NERD GIRL




Silithia`Lannister
"Belle, comme un lever de soleil à l'aurore, Sur les monts enneigés de blanc, touchés par l'or Des rayons de cet astre, tel dans un trésor, Tu es la pierre qui luit, de l'ensemble ressort." - P. Andrée.
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

La houle t'emporte !

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Réjean Houle
» Le sel de la mer emporte Sablé !
» Cinéma - Autant en emporte le vent.
» Fées en Haute-Bretagne
» fanfics

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Les Terres de la Couronne :: Port-Réal-