AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

Règlement de compte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: Inconnu ( visiblement entre 15 et 17 ans )
Surnom: La Louve
Métier/Titre(s): Chasseuse

« La louve »

Copyright : Avatar by me, Sign by Jimiliminibob ( code ) & me ( image )
Citation : For the direwolf, somebody like you and me.
Corbeaux : 4534
à Westeros depuis : 10/11/2012
MessageSujet: Règlement de compte 13.04.17 16:03

299 - Lune 8 - Semaine 2 - Jour 1

Règlement de compte

Il était temps qu’elles se parlent…Avec l’installation de la majorité des membres de leur clan de l’autre côté du mur, celui laissé au nord commençait à être déserté, ceux et celles qui participait à l’effort de l’alliance se retrouvant au sein du mur à être entraîné par les corbeaux et entraîné les corbeaux. D’ici quelque temps, elle repartirait avec un petit groupe pour retrouver le campement de Mance et ainsi continuer ce que Luna avait entamer avec son propre clan. C’était probablement pour cette raison qu’elle s’était diriger à l’écart, accompagner de Maytook et de son nouveau loup, Tremånar. Elle alla retrouver naturellement Hilda, non sans une certaine anxiété qu’elle étouffa au fond d’elle. Elle lui en voulait toujours, de l’avoir simplement laisser tomber, même si elle se refusait de tenir qui que ce soit en cage…La voir partir n’en restait pas moins un coup dur et la voir revenir ensuite sans jamais revenir lui parler. Elle ne savait pas quoi en penser en réalité et même maintenant, elle ignorait comment engager la conversation avec elle…

Sa sœur, c’était sa sœur, peut-être pas au sens strict du terme mais elle n’en restait pas moins importante. Elle apercevait au loin sa petite tente, son feu de camps, mais elle, elle ne semblait pas encore présent. Depuis son retour, Luna ne l’avait pas aidé en aucune façon, si elle voulait manger, elle devrait chasser pour elle-même, elle avait refusé de la voir les accompagner durant le vote pour la réforme…Mais maintenant, elle ne pouvait guère laisser cette situation perdurée.
Maytook passa à côté de Luna, se glissant sous sa main pour obtenir une caresse avant de prendre les devants, s’en allant renifler le campement à la recherche de sa propriétaire qui n’était visiblement pas présente. C’est instinctivement qu’elle grogna en observant les lieux, la braise était encore chaude, il y avait quelques affaires présentes, Luna supposa donc qu’elle ne devait pas être bien loin.

« Cherche la »

Aussitôt Maytook s’en alla dans la forêt, suivant l’odeur de la jeune femme pour la retrouver et chercher à la ramener auprès de Luna. Cette dernière observa le campement de fortune de sa meilleure amie Pouvait-elle encore la considérer ainsi après tout ça ? S’installant sur une souche d’arbre, elle grogna une nouvelle fois, Tremånar s’approchant doucement d’elle, les oreilles basses, jusqu’à se coucher à ses pieds. Elle commençait petit à petit à apprivoiser la bête bien que le loup gardât des traces de morsures en plusieurs endroits après avoir tenté de défier Maytook, l’Alpha de la meute qui les avait attaqués comprenait à présent quel était son nouveau rôle et bien que sa relation avec le Direwolf fût compliqué, avec Luna, il obéissait bien, pour le moment du moins. Elle passa une main dans le pelage de la bête, sensiblement différente de Maytook, le sien était plus coloré, plus clair aussi. Du gris, du noir, des touches de brun, et il n’avait clairement pas la même taille que Maytook ce qui avait tendance à rentre le direwolf encore plus imposant.

Seule avec le loup, elle réfléchissait encore à la façon dont elle règlerait le problème avec Hilda, une "solution" commençant doucement à s’esquisser dans son esprit. Ce ne serait pas simple mais ce serait bénéfique pour toute les deux, elles cesseraient de se retrouver ainsi, entre deux eaux, à simplement attendre.


Hilda - Luna

CODE BY AMIANTE



Yes I know I'm a wolf
 

       
       
       
     

(c)Smynter


TdO #3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Personnage
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Canine
Métier/Titre(s): Guerrière

« Canine blanche »

Copyright : Jon Snow (signature), Luna (avatar)
Citation : Mes lames sont des canines, je mords...
Corbeaux : 89
à Westeros depuis : 02/01/2015
MessageSujet: Re: Règlement de compte 24.04.17 21:35

Si l'on vient chercher un animal dans son état sauvage et qu'on le déracine, qu'on l’emmène loin, dans un endroit qui ne lui est pas connu, l'animal va s'adapter ; il va chercher la place qui est la plus propice à son espèce, il va s'y familiariser, et il continuera son existence tout comme avant. C'était finalement à cela que l'on pouvait comparer la situation présente de Hilda.

La sauvageonne avait suivi son groupe; elle était revenue là où l'on prétendait que la vraie civilisation existait, c'est-à-dire au sud du Mur, et pourtant, Hilda, elle, n'avait jamais été aussi sauvage que maintenant. Non, en effet. Elle ne parlait pas aux Corbeaux ni même aux siens, sans parler de Luna, qu'elle ne regardait même plus. Et c'était l'essentielle tristesse qui accompagnait les jours de Hilda - sa relation brisée avec sa sœur. Un sombre néant avait recouvert la relation de ces deux femmes qui étaient jointes par des liens quasiment fraternels. Et il semblait que c'était ce néant qui était à l'origine de la malheureuse solitude de Hilda. Oh, il y avait bien Isendre, avec lequel Hilda avait une relation plus ou moins étrange, plus ou moins forte, et cet homme était sans doute la seule personne qui retenait la sauvageonne de devenir complètement sauvage. Hilda aimait le jeune homme à sa manière, il n'en faisait nul doute, et elle lui était reconnaissante pour la chaleur qu'il apportait à son quotidien, mais il était un Corbeau, et il lui fallait avant tout accomplir ses devoirs. Alors, ses journées, Hilda les passait avant tout seule. Elle aurait préféré chasser de l'autre côté du Mur, là où étaient ses terres, elle aurait préféré y vivre d'ailleurs. Cependant, au-delà de cette préférence, Hilda ne pensait pas au regret d'être partie, elle ne pensait pas à ses souvenirs du nord du Mur, des sauvageons qu'elle y avait côtoyé, de la neige sur les arbres et sur le sol qui, selon Hilda, avait meilleure couleur au nord, de l'odeur de la sève, des sources d'eau et des clairières. Non, de toutes ces pensées, Hilda n'en avait aucune. Elle les repoussait loin, tout aussi loin que son chagrin pour Luna. Et la jeune sauvageonne faisait cela pour la simple et bonne raison que si, un jour, il lui revenait une de ces pensées tristes et nostalgiques, c'est toutes les autres qui suivraient, et elles la feraient s'effondrer dans les abysses du malheur. C'est ainsi que Hilda vivait : en faisant le nécessaire pour survivre, sans repenser à tout ce qu'elle avait laissé derrière elle.

Ce jour-là, Hilda s'était éloignée un peu de son campement pour aller réapprovisionner son stock de bois qui allait lui faire défaut sous peu. Là où elle s'était installée, il n'y avait aucun bruit, hormis ceux de la forêt. Dans ce silence, Hilda se sentait rassurée, car elle pouvait aisément et rapidement être avertie de tout danger qui aurait approché. Pourtant, dans ce calme naturel, il y avait quelque chose qui se mouvait, Hilda en aurait mis sa main au feu. Soudain, ses oreilles toujours à l'affût de tout bruit se levèrent en entendant quelques craquements de branche. Elle tourna sa tête rapidement et aperçut un loup courir en sa direction. À peine la sauvageonne eut-elle le temps de se relever et de commencer à s'emparer de son arme qu'elle se releva en reconnaissant là un loup qui lui était bien familier. Ce bon vieux Maytook, celafaisait longtemps qu'elle n'avait pas revu ce loup qu'elle aimait tant pourtant. Rien qu'à le voir, le visage de Hilda s'éclaira. Elle laissa l'animal s'approcher d'elle et se baissa pour plonger ses doigts dans les poils de sa nuque et le caresser.


Maytook, comment vas-tu ? commença-t-elle à lui demander.

Voyant que le loup la regardait comme l'on regarde quelqu'un duquel on cherche à soutirer un intérêt, Hilda fronça ses sourcils et, commençant à se douter de quelque chose, elle demanda :


Tu n'es pas tout seul, n'est-ce pas ? Elle est ici ?

Par "elle", Hilda voulait désigner Luna. Maytook lui fit comprendre que sa maîtresse était là, en effet. Le visage de la sauvageonne s'obscurcit soudainement. Même si Hilda n'avait pas envie de se confronter à la louve, elle ne pouvait refuser de voir celle qui était à la tête de son clan. Il n'y avait d'autre choix que de rentrer au campement, car c'était certainement là-bas que l'attendait Luna. C'est Hilda qui commença à marcher la première, son bois dans les bras, et le loup lui emboîta le pas.

Arrivée à son campement, Hilda sortit de derrière sa tente et elle la vit - Luna - assise sur une souche, son nouveau loup à ses pieds. A chaque fois que Hilda voyait Luna, un tas de beaux souvenirs essayaient de revenir en elle, mais à chaque fois, elle essayait de les refouler aussitôt, c'était ce qu'elle fit également maintenant. N'osant pas entamer la discussion la première, pour attirer l'attention sa venue, Hilda déposa au sol le bois qu'elle avait en main d'une manière assez bruyante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Règlement de compte

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» RÈGLEMENT DU QUIDDITCH
» Règlement de compte
» Oui, oui Arn a une vie sociale autre que du règlement de compte...
» [RPFB] Règlement de compte
» Règlement de compte [PV Matt, Aaron, Ari, Zack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Westeros :: Le Mur-