AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Habitants Régions S'enregistrer Connexion
Uchronie du Trône de Fer de George R.R. Martin. Venez incarner un riche Lord, un noble chevalier, un seigneur ruiné ou un roturier dans le Royaume des Sept Couronnes !

Partagez|

298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 17.12.13 21:56


Rencontres Princières / Daenerys
Event

An 298, Douzième Lune, Semaine 1, Jour 6, le soir.
Dorne, Lancehélion.

Après avoir traversé la ville en tant que prisonnière, la Princesse Targaryen avait été menée dans le château du Prince de Dorne. Elle avait traversé de nombreux couloirs et passages plus ou moins dérobés avant d'être introduite dans une suite par une porte secrète. L'entrée qu'elle venait d'empruntée était cachée derrière une grande tenture mais elle avait été verrouillée derrière elle. Sur le mur à sa gauche, la « vraie » porte des lieux se dressait entre deux colonnes en marbre. Bien sûr, elle était fermée aussi. Il fallait bien que ce lieu ressemble à une prison... Et ce n'était pas son aspect général qui pourrait donner cette impression.

La salle où se trouvait Daenerys était un petit salon meublé avec goût de guéridons, canapés et autre fauteuils. Dans un coin était dressée une table de cyvosse, jeu de prédilection des dorniens. Il y avait une grande cheminée qui ne devait pas beaucoup servir vue la chaleur ambiante. Et l'un des murs était même couvert de livres. Dans le coin opposé à l'entrée secrète, une porte massive livrait passage vers une magnifique chambre à coucher. Le lit à baldaquin couvert de soieries était des plus accueillant. Des fleurs fraîchement coupées avaient été disposées dans des vases un peu partout et des vêtements aux tissus légers à la mode de Dorne attendaient sur une fauteuil. Une petite porte en bois donnait accès à un petit cabinet de toilette où un baquet d'eau encore fumante était disposé.

Toutes la suite était éclairée de multiples bougies pour compenser la baisse de luminosité provoquée par le coucher du soleil et un repas était servi sur l'un des guéridons du petit salon. Celui-ci était composé d'un bouillon aux épices, d'un copieux bol de riz arrosé de ragoût de mouton aux petits légumes et piment et d'une boisson lactée sucrée dont la douceur compensait le feu provoqué par les autres mets.


© Belzébuth


Dernière édition par The Stranger le 16.04.14 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Daenerys Targaryen
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 19.12.13 17:37


Rencontres princières


▽ event
La chevaucher vers la capitale dornienne avait été longue et fatigante. La peur de se montrer visage découvert au peuple de Doran Martell la rongeait de l’intérieur. Toute sa vie, elle avait échappé aux assassins de l’usurpateur, à se cacher et aujourd’hui c’était à visage découvert, aux yeux de tous, que la jeune princesse avançait pied et main liés dans les rues de Lancehelion. Daenerys n’arrivait pas à garder la tête haute et faisait tout pour ne pas croiser le regard des curieux qui la dévisageait. Loin d’être ignorante, la jeune fille se doutait que certains avaient reconnu ses traits valyriens. Les chuchotements qu’elle pouvait entendre sur son passage, le lui confirmèrent.

Ils arrivèrent dans Palais Vieux, la forteresse des Martell. Une bâtisse magnifique mais la princesse n’eut pas le temps de l’admirer car on la fit avancer rapidement dans les couloirs du château. Cette fois, si à l’abri des regards, elle put observer les yeux et les contempler rapidement tout en suivant ses geôliers. Ils arrivèrent devant une lourde tenture qui cachait une porte. Les gardes firent entrer la Targaryen et refermèrent derrière elle.

L’ancienne Khaleesi observa sa prison dorée. On pouvait aisément dire que la jeune princesse aurait pu avoir une cellule bien moins confortable. Si Doran Martell traitaient tous ses prisonniers en fonction de leur rang, Lancehelion devait avoir une grande diversité de cellule. Daenerys alla s’assoir sur le lit et ferma les yeux pour calmer les battements de son cœur. Dans ces appartements elle ne craignait rien. La fille du dragon repéra un baquet d’eau fumante ainsi que des vêtements propres. La blonde se débarbouilla avec l’eau brûlante ce qui eut l’effet immédiat de la détendre alors que normalement cela aurait dû la brûler, mais jamais elle n’avait craint la chaleur bien au contraire. Dany enfila les vêtements propres mis à sa disposition.

Une fois propre, la jeune fille continua son petit tour de son appartement. Le repas qu’on lui avait servi semblait succulent, mais la princesse était trop stressée pour manger et rien que l’odeur lui donnait des nausées. Elle se força néanmoins à boire la boisson lactée sucrée mais elle reposa bien vite le verre et se détourna des mets.

La princesse s’approcha de l’étagère remplit de livre. Son frère lui avait appris à lire, bien que ce ne fussent que des rudiments, elle arrivait néanmoins à déchiffrer lentement les signes qu’était l’écriture. La Targaryen finit par prendre un volume semblant parler de la conquête de son ancêtre Aegon. Elle s’assit sur le canapé le plus proche et essaya de lire pour faire passer le temps. Malheureusement son esprit vagabonda sur ses compagnons de route. Avaient-ils des cellules aussi luxueuses que la sienne ? Étaient-ils bien traités ?

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 29.01.14 17:40

Le Prince de Dorne était arrivé à la capitale plusieurs heures après le défilé des prisonniers dans la ville. Il avait pris le temps de recevoir ses proches conseillers afin de discuter de la suite des événements et de préparer leur fuite et la mise en scène de leur extradition vers Port Réal. Il avait ensuite reçu et traité son courrier et préparé la lettre pour le Roi des Sept Couronnes. Enfin, il s'était fait servir son dîner et l'avait pris en compagnie de son plus jeune fils tout en discutant avec lui des cours qu'il avait reçu les précédents jours et en lui faisant prendre position concernant l'arrestation de la Princesse Targaryen. Bien sûr, Tristan était encore trop jeune pour que son père lui présente son propre point de vue et l'enfant ne serait pas mis au courant de la supercherie mais il était important pour le Prince de Dorne d'encourager son fils à s'intéresser à la politique et à se forger son propre avis. Quelques jours auparavant, ils avaient discuté de la Princesse Myrcella et de sa blessure. Tristan était un garçon très intelligent qui se posait des questions pertinentes. Doran Martel était fier de lui.

C'est donc à la tombée de la nuit qu'il appela son garde du corps et se fit conduire jusqu'à la cellule de la jeune Targaryen. Il échangea quelques mots avec les gardes de la porte afin d'être certain qu'elle n'avait pas cherché à fuir. Il appris qu'elle n'avait pas déjeuner mais que, conformément aux ordres du Prince, le plateau n'avait pas été desservi. Personne n'avait adressé la parole à la Princesse. Doran Martell usait de cette manière de faire pour que ses prisonniers les mieux traités se rendent tout de même compte de leur situation : aucune parole ne leur était adressée et aucune information de l'extérieur de leur parvenait.

Il fit ouvrir les portes et demanda à être installé près de la fenêtre, à un endroit où il pouvait voir tout le salon englobant du regard les canapés, la cheminée et la porte d'entrée. Puis il ordonna à être laissé seul avec elle. Son subordonné protesta mais il le fit taire d'un geste. Il ne pensait pas que la jeune fille tenterait quoi que ce soit à son encontre. Quand enfin ils furent seuls, le Prince de Dorne pris le temps d'observer Daenerys. Elle avait revêtu la tenue Dornienne qui lui avait été préparée. Il sourit.


Vous êtes magnifique.

Le compliment était sincère. Il avait été dur avec elle jusqu'à présent et il allait l'être encore un peu, mais il avait conscience qu'elle n'était encore qu'une enfant et qu'un peu de douceur ne lui ferait pas de mal. Il n'était pas son ennemi, après tout. Néanmoins, il se devait d'entrer rapidement dans le vif du sujet car le départ de la demoiselle aurait lieu le lendemain soir et qu'il voulait avoir tout réglé au plus tôt.

Après les événements des derniers jours, je ne doute pas que vous aspiriez au repos mais nous devons encore un peu parler politique vous et moi avant que vous partiez et afin que je puisse vous adjoindre un mestre et une septa à la hauteur de vos besoins.

Il fit une pause puis cesse de la regarder, reportant son attention vers le paysage visible depuis la fenêtre. Il remis en place sa couverture pour couvrir ses articulations enflées par la goutte.

Si Ser Durran est bien le fils de Robert Barathéon, cela va provoquer de nombreux troubles à la mort du Roi. Le Roi a deux fils vivant à la cours, tous deux pourraient revendiquer le Trône de Fer. Mais si Ser Durran apparaît aussi, la légitimité des enfant royaux sera remise en cause. Nous serons alors avec trois prétendants. Imaginons alors que Ser Durran ne puisse prouver sa légitimité, les deux frères du Roi seront alors certainement intéressés par le trône à leur tour. Cinq prétendants. Bien sûr, vous frère est légitime en tant que prétendant au Trône de Fer. Voici donc un sixième intéressé. Quant à vous, Daenerys Targaryen, oeuvrez vous avec ou contre Viserys ? Etes vous un septième prétendant ? Sept est un nombre tellement significatif à Westeros...

Pensif, il marqua une pause puis reporta de nouveau son attention sur la Princesse. Il plongea son regard dans le violet Valyrien. Une certaine inquiétude se lisait dans ses yeux mais c'est néanmoins avec fermeté qu'il demanda :

Parlez moi de votre frère, s'il vous plait.

Connaissait-elle les accords entre Dorne et Viserys ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Daenerys Targaryen
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 02.02.14 18:50


Rencontres princières


▽ event
Les portes de sa prison doré s’ouvrir sur le prince de Dorne. La jeune fille posa son ouvrage et se leva en inclinant la tête en signe de respect. Le fauteuil de Doran fut mis près de la fenêtre et Daenerys alla s’assoir non loin de lui sachant pertinemment qu’il venait pour parler avec elle. Cela la rendait nerveuse, jamais elle ne s’était retrouvé seule avec quelqu’un comme son hôte. Mais aujourd’hui, elle devait se montrer à la hauteur de son rang, elle devait prendre son destin en main et arrêter d’être celle qu’elle avait été pendant quatorze ans.

Il se montra cependant différent de leur première rencontre. Il la complimenta sur sa beauté. Elle le remercia timidement ne sachant que faire face à ce changement d’attitude de la part du prince. Elle l’écouta attentivement se triturant nerveusement les mains. Sa question la perturba cependant quelque peu. Elle tenta de lui répondre du mieux qu’elle pouvait.
« Je…Je ne suis pas avec mon frère dans sa quête du trône mais je ne suis pas non plus contre lui. Il est la seule famille qu’il me reste, je ne peux pas être contre lui. Je ne suis pas prétendante au trône de fer, je suis loin d’avoir les compétences pour régner, je ne sais même pas être une princesse alors une Reine, encore moins. Je veux juste que justice soit faite. »

Est-ce que sa réponse allait convenir au prince, elle l’ignorait. En tout cas, la princesse avait répondu avec sincérité et selon son point de vue. Elle voulait que justice soit faite pour Rhaegar, pour Aegon et Rhaenys, pour son père. Pour sa mère c’était autre chose, Dany se sentait responsable de la mort Rhaella Targaryen qui avait donné sa vie pour mettre au monde la jeune fille. Cela lui avait donné le surnom de Daenerys du Thyphon.

Doran lui demanda de lui parler de son frère. La jeune fille ne savait par où commencer. Il y avait tellement à dire sur son frère. Elle allait essayer de faire de son mieux comme précédemment et être la plus sincère possible.
« Mon frère est quelqu’un d’instable. Il peut parfois se comporter en grand prince mais bien souvent cela n’en ai rien. Personne n’arrive à cerner Viserys. Je pense que la folie le touche comme elle a touché feu mon père. J’ignore s’il est atteint du même mal mais il ne se comporte pas comme il le devrait. Il se croit puissant et il se montre violent avec qui compte remettrait en question cela. Et même contre les personnes qui l’aiment, il peut se montrer violent. Il n’a aucune pitié pour arriver à ses fins. Il est capricieux et pour le moment il a pratiquement eu tout ce qu’il voulait sauf deux choses : le trône et moi. »

Daenerys fit une pause, elle venait de s’avouer à elle-même que son frère la convoiter depuis plusieurs années. Il l’espionnait et rêvassait de son corps.
« Mais il peut se montrer bon et aimant. Certes son amour est spécial mais je sais qu’il peut aimer. Il protège de son mieux ceux qui l’aiment. Il est capable de se raisonner lui-même bien que cela soit de plus en plus compliqué. Il vit dans la méfiance et voit le mal partout. Je pense que rien ne va s’arranger avec mon départ. »

Elle pouvait encore dire beaucoup de chose sur son frère mais elle avait dit le principale et avait soigneusement éviter de rentrer dans les détails.

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 10.03.14 12:59

La vengeance.

Voilà ce qui animait la jeune femme. Doran ne put réprimer la déception qui l'étreignit. La gamine n'avait aucune ambition pour elle-même, elle voulait juste une vengeance qu'elle appelait justice. Bien peu de choses pouvait être aussi éloigné de la réalité que cette lubie. Et voilà qu'en plus de ça, elle décrivait le Prince Héritier comme un incapable. Bien sûr, elle enrobait ses mots d'amour et de compassion mais telle était leur véritié : Viserys Targaryen était un clown. Son ami allait être déçu. L'avenir de la lignée Targaryen était bien compromise. Peut-être valait-il mieux se tourner vers le Feunoyr. Leur héritier, lui, semblait être capable de diriger des hommes.

Il retint un soupir de justesse, se rappelant in extremis qu'il n'était pas seul dans son bureau mais en présence de la jeune femme. Puis il tourna son regard vers elle. Un regard aux reflets de tristesse. Il l'observa un instant et sa décision fut prise. Si Viserys était comme son père, il était inutile d'en espérer quoi que ce soit. Il fallait le laisser courir à sa mort tout seul. Mieux vallait pour Ariane, d'ailleurs. Par contre, Daenerys était encore malléable, il serait possible de la modeler, de lui faire prendre la bonne direction. Son regard se durcit et il prit alors la parole d'un ton très calme.


Si je comprends bien vos paroles, il serait vain d'espérer que votre frère arrive à reprendre le trône de fer. Vous avez ruiné le mince espoir qu'il lui restait de trouver une armée et vous lui avez ajouté des ennemis implacables. Il n'est donc qu'une marionnette de chiffon qui s'agite dans son coin et va finir par se déchirer toute seule. Mais vous-même n'avez aucune ambition concernant la royauté. La dynastie Targaryen ne reviendra pas sur le trône, alors...

Cela n'est pas envisageable, vous devez impérativement vous en rendre compte. Soyez certaine que ce n'est pas par pure bonté d'âme que certaines personnes ont permis que vous échappiez à la justice du Roi et que vous trouviez refuge à Essos. Leur but n'était pas de vous assurer une petite vie paisible, ne vous bercez pas d'illusion, on attend de vous de grandes choses. D'une certaine manière, vous venez de retirer votre frère de l'équation, vous allez devoir l'assumer.

Vous allez devoir devenir une Reine, Daenerys. Vous devrez vous y engager et mettre tout en œuvre pour y arriver. Vous devrez vous former, vous devrez apprendre, vous devrez grandir et mûrir. Vous devez assumer les conséquences de vos actes.


Il marqua une pause. Son ton était devenu plus virulent sur la fin et s'agiter ainsi le faisait souffrir, il avait besoin de retrouver son calme et sa respiration. Satanée goutte, satanée vieillesse. Que l'Étranger les emporte, ce calvaire quotidien le rongeait de l'intérieur. Mais ce répits n'était pas inutile, il permettait aussi à Daenerys de peser les paroles du Prince et de les intégrer. D'y répondre si elle le souhaitait ou de les accepter et d'attendre la suite sagement. Car la suite était en train de prendre forme dans l'esprit du Dornien...

Il prit alors la parole lentement, sur un ton professoral. De temps en temps, il levait sa main gonflée pour interdire à la jeune femme de l'interrompre. L'attitude de l'élève devait être dans l'écoute.


Je vais vous donner votre première leçon.

Vous me dites que vous cherchez la justice. Tout d'abord, utilisez les bons termes. Il s'agit de vengeance. Vous ne voulez pas un jugement de ceux qui ont tué les vôtres, vous voulez leur mort. Qui pourrait les juger, d'ailleurs, puisque ce sont eux qui éditent les lois ? Vous voulez appliquer votre jugement. C'est de la vengeance.
Bien sûr, si vous devenez Reine et que vous les faites tuer, cette vengeance prendra le nom de justice mais ça n'en restera pas moins une vengeance. Et vous aurez agis exactement de la même manière qu'eux.

Voici pour le vocabulaire mais là n'est pas l'objet de ma leçon.

Maintenant, observons d'un peu plus près votre désir de vengeance.

Pour qui voulez vous vengeance ? Estimez vous que la mort au combat de votre frère mérite vengeance ? Est-ce l'élimination de toute la famille Targaryen comme les Targaryen l'ont fait par le passé de la famille Jardinier qui vous semble mériter vengeance ? Vous trouvez peut être mes paroles dures, mais je vous demande d'observer vos idéaux avec distance.

Continuons, vous me répondrez après.

Contre qui se tourne votre désir de vengeance ? Voulez vous la mort du Roi Robert uniquement ? Mon frère est animé par le même désir de vengeance. Il veut la tête de l'exécutant et du donneur d'ordre mais il n'accuse pas celui au nom de qui ont été commis les actes. Et vous ?

Et enfin, Daenerys. Si cette ou ces personnes viennent à mourir sans que vous ne l'ayez provoqué. Que ferez vous ? Serez vous satisfaite ? Souhaiterez vous que d'autres paient pour eux ?

Expliquez moi ce qui vous anime. Je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Daenerys Targaryen
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 15.03.14 15:30


Rencontres princières


▽ event
Elle écouta la réponse du prince de Dorne avec attention. Sa réponse était dure, il avait repris le même ton qu’il avait utilisé aux jardins aquatiques. Daenerys n’avait pas l’habitude que quelqu’un la pousse dans ses retranchements, qu’on la provoque à sortir ses tripes et à penser par elle-même. Comment pouvait-elle devenir Reine alors qu’elle ne savait pas qui elle était, si elle n’avait pas confiance en elle, si elle ne connaissait pas ses alliés. La princesse n’était même pas à la hauteur de son titre. La Targaryen baissa la tête, elle ne connaissait rien à la politique, rien à la vie. Elle n’avait été que l’ombre d’une personne pendant quatorze ans. Comment ? Comment pouvait-elle devenir une Reine ? Comment pouvait-elle réclamer le trône de son père ?

Dany releva son regard améthyste vers le prince de Dorne.
« Comment puis-je devenir une Reine ? Je n’ai même pas l’étoffe d’une princesse. Je ne suis rien, juste un corps qu’on peut vendre pour avoir quelque chose. » Son ton était devenu légèrement amère en se rappelant que Viserys l’avait vendu pour une armée. « Je veux bien devenir celle que vous voulez que je sois, mais je ne sais même pas qui sont mes alliés, les personnes en qui je peux avoir confiance. Je ne sais pas comment ne plus avoir peur. J’ai été dans l’ombre d’un soi-disant Roi pendant quatorze ans, comment sortir de l’ombre et affirmer que peux prétendre au trône de mes ancêtres. Comment assumer la conséquence de mes actes quand je n’en suis pas consciente ? »

Daenerys voulait montrer au prince de Dorne, qu’elle était perdue. Perdue dans un océan de peur et d’ombre. Réveiller le dragon qui sommeillait en elle, n’allait pas être une chose facile. La princesse devait courir après un titre qui lui semblait inatteignable.
Quand le prince reprit la parole, elle l’écouta. Il était toujours dur et elle mourrait d’envie de se réfugier dans la coque vide qu’elle s’était forgée avec Viserys. La Targaryen se faisait violence pour ne pas montrer ce qu’elle avait été pendant quatorze ans mais c’était dure, dure de ne pas baisser le regard et de satisfaire son hôte. Quand vint le temps de répondre, elle inspira profondément.
« Pourquoi je souhaite ma vengeance… Cette rébellion m’a couté ma famille, je n’ai jamais eu de figure paternelle ou maternelle. Cette guerre m’a couté mes parents, une vie normale. Je souhaite me venger du massacre de mes cousins qui n’avait pas lieu d’être. Ce n’était que des enfants. A cause de cette rébellion, je me sens responsable de la mort de ma mère qui a dû me mettre au monde dans des conditions qui n’aurait jamais dû être. Tout ce que je souhaite c’est une famille, une famille que je ne peux avoir…Est-ce légitime de vouloir voir périr ce qui m’ont privé d’une enfance ? »

Daenerys retenait les larmes qui montaient dans son regard améthyste. Elle exprimait ce qu’elle n’avait jamais exprimé. Elle avait toujours fait croire à Viserys que ce qu’elle voulait c’était de rentrer chez elle.
« Ceux qui mérite de mourir je l’ignore. Baratheon, Lannister, Stark ? Ils ont tous participé à malheur de ma maison, de ma famille. Je veux juste les voir souffrir autant que peux souffrir de ne pas avoir eu de famille, d’enfance alors que leur enfant ont pu en avoir une. Leur mort à tous ne m’intéresse pas forcément. Je veux juste qu’il souffre. »

Dans le feu et le sang, elle voulait qu’ils souffrent. Ils devaient souffrir selon la devise des Targaryen.
« J’ignore ce que je ferais, s’ils venaient à mourir sans que je l’ai provoqué. J’aurais peut-être la satisfaction que les leur souffre avec le deuil, mais je n’en sais rien. »


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 06.04.14 23:51

Spoiler:
 

__ Daernerys ! Vous ÊTES une princesse ! Vous êtes une TARGARYEN ! Feu et Sang. Devenez celle que vous vous devez être car PERSONNE d’autre ne le peut !

Contrairement aux apparences, Doran n’était pas en colère. Mais à force d’entendre cette enfant se plaindre d’avoir vécu dans l’ombre de son frère et dire qu’elle n’avait rien pour devenir reine, il avait conclu qu’il lui fallait un électrochoc pour se sortir de cet attentisme. Et il avait aussi conclu que Durran était le seul responsable de ce voyage, mais ce sujet serait pour plus tard…
Quoi qu’il en soit, le fait de parler aussi fort l’avait épuisé, il prit donc quelques instants pour recouvrer ces forces.

__ Bien maintenant, reprenons. Vous n’êtes pas qu’un corps qu’on peut vendre, vous êtes une femme, une jeune fille magnifique au demeurant, n’en doutez jamais. Cette beauté, ce corps, sont vos meilleurs atouts. Vous ne savez pas manier les armes et vous avez encore fort à faire pour apprendre à manier les mots, apprenez aussi à manier ce corps, vous en aurez besoin pour devenir une Reine. Attention, je ne parle pas de vous vendre au plus offrant, je parle de vous faire désirer par celui qui sera capable de vous offrir le Trône de Fer. Je parle d’amour, car quoi de mieux que l’amour pour soulever des armées, la Rébellion de Robert en est le parfait exemple. »

La tirade avait été longue, il fallait qu’il reprenne un peu son souffle.

__ Les Dorniennes, mais aussi les Lysiennes savent faire cela avec talent, se faire désirer. Vous apprendrez, il est normal qu’à votre âge vous n’en n’ayez pas conscience. Je vais vous poser une question qui va probablement vous déplaire, mais je dois la poser. Le mariage avec le Khal Drogo a-t-il été consommé ? En d’autres termes, êtres vous encore vierge ? »

Le vieil homme laissa à Daenerys le temps de répondre, peu importait qu’elle le soit ou non, simplement une vierge peut se permettre d’être malhabile un autre non.

__ Apprenez jeune Daenerys, qu’on ne gouverne pas avec ces désirs, mais avec sa raison et que c’est aussi ainsi qu’on obtient la victoire, ou la vengeance, selon le nom qu’on lui donne dans le cas qui nous intéresse. Vous devez apprendre à penser les conséquences de chacune de vos actions en dépit de leurs causes. »

Il ne put s’empêcher de bouger les premières pièces du jeu de Cyvosse puis le désigna d’un este de la main à la jeune femme pour qu’elle joue à son tour. Il savait bien qu’elle ne connaissait pas les règles, mais il voulait voir comment elle pensait, si elle se lancerait et comment.

__ Cette rébellion a commencé par l’enlèvement d’une femme de la Maison Stark promise à un Baratheon, mais elle a véritablement été déclenchée quand votre père a brûlé vifs Lord Stark et son héritier et bon nombre de gens qui les avaient accompagnés pour demander rétribution. Robert Baratheon, Eddard Stark et Jon Arryn ont alors voulut leur vengeance. Voulez-vous que l’histoire soit un éternel recommencement de vengeances qui en entraînent une autre ou souhaitez-vous que cesse le règne de la violence ? Les Lannister sont les seuls qui n’avaient aucune raison de se battre et pourtant ce sont eux qui ont commis les pires atrocités. Pourquoi ? Pour le pouvoir qu’ils possèdent désormais… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Daenerys Targaryen
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 13.04.14 17:38


Rencontres princières


▽ event
Le ton employé par le régent Dorne fit recroquevillée la jeune fille sur elle-même. Elle savait qu’elle était une Targaryen. Elle savait que Feu et Sang était sa devise. Mais comment devenir celle qu’elle devait être ? Elle ne voyait pas le chemin, le moyen pour y arriver. Pourtant Daenerys allait devoir se faire violence. Ce battre contre elle-même, contre ses peurs, contre ses angoisses. Elle n’avait pas le choix. Et plus le temps passait, plus l’entretien avançait plus elle en prenait douloureusement conscience.

Se faire désirer. Elle ne se faisait pas désirer. Les autres désirés son corps, son frère la désirait, Drogo n’avait pas hésité en la voyant, Durran avait succombé également. La princesse n’avait pas conscience de son charme, où plutôt elle ne voyait que les mauvais côtés et les désirs d’hommes voulant montrer leur supériorité et leur virilité.
La question que posa Doran Martell fit remonter en Daenerys des souvenirs, qu’elle aurait préféré enterrer pour ne plus jamais les affronter. Ce fut donc avec une voix douloureuse qu’elle lui répondit.
« Oui, mon mariage a été consommé… »

Et elle avait était infidèle en s’unissant à Durran. L’amour était un jeu bien dangereux et elle s’en apercevait. La Targaryen était jeune et elle s’était allée à son amour et son désir pour le chevalier. Qui aurait pu penser qu’elle pourrait tomber amoureuse de son ennemi ? Elle-même ne l’aurait cru.

La princesse se sentit perdue. Doran lui parlait d’être désirable pour soulever une guerre et ensuite qu’elle devait gouverner avec sa raison. Mais en temps de guerre, ne devait-elle pas gouverner ? Et où était le désir dedans ? Daenerys était quelque peu déboussolé face à cela. Elle le regarda déplacé une pièce du jeu de cyvosse. Etait-ce une invitation ? La jeune fille ne savait pas jouer, mais intrigué elle s’approcha doucement de la table où était posé le jeu. Elle regarda longuement les différentes pièces essayant de comprendre leur signification et leur utilité.

Elle leva un regard perdu vers le prince de Dorne. Non elle ne voulait pas d’une guerre incessante. Elle secoua la tête négativement.
« Non je ne veux pas de cela. Cela causerait bien trop de peine, de mort et des envies de vengeance. Les erreurs du passé doivent être réparé, nous avons tous des dettes à payer. Dans le feu et le sang selon la devise de ma famille ? Je ne vois pas quel chemin emprunter sans causer plus de souffrance qu’il n’y en a déjà. »

Elle prit un éléphant et le déplaça devant le dragon. Comme si l’éléphant protégeait la bête de feu. Avait-elle le droit de faire ce déplacement-là ? Elle n’en savait rien mais elle tentait. Après tout elle allait devoir tenter des choses dans sa vie, autant commencé à se faire la main sur un simple jeu plutôt que directement dans le jeu des trônes où au moindre faux pas, sa tête pouvait quitter ses épaules.



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 16.04.14 18:28

__ Hum… je vois… Veuillez excuser mes indiscrétions, mais c’est important pour moi de le savoir et pour vous de l’accepter. Je n’ignore pas, malgré mon sexe combien cela peut-être désagréable la première fois. Cependant, mes servantes m’ont rapporté que vous aviez des nausées et que vous ne mangiez presque rien. Cela pourrait signifier que vous portez un enfant… »

Doran avait repris son ton doux et calme, il avait bien vu qu’il lui avait fait peur, il pensait que c’était la seule solution pour qu’elle cesse de se cacher derrière ses craintes et sa douceur de jeune fille. Or, désormais seule, sans Viserys, unique Targaryen à pouvoir prétendre au trône d’après ce qu’elle avait rapporté au sujet de son frère, elle n’avait pas le choix, hélas. Heureusement elle n’était pas seule, il y avait Jorah et désormais le Prince de Dorne avec elle. Il était prêt à aider, mais sans prendre de risques pour l’instant, car elle n’avait rien à apporter à part son nom et c’était loin d ‘être suffisant. Il était prêt à aider, mais uniquement si elle s’aidait elle-même.

__ Le chemin de la raison jeune fille… le chemin de la raison, de la diplomatie, de la négociation. A moins que la guerre soit inévitable, ce dont je doute, en tout cas dans un premier temps, gardez-vous de lever les armes contre une armée plus puissante que la vôtre. Ne jouez pas si vous n’êtes pas certaine de gagner. »

Sourit il en leva lentement ces yeux vers la blonde avec entre son pouce et son index, l’un des deux dragons du jeu, celui qu’elle venait de protéger avec l’éléphant selon un coup qui n’était pas autorisé.

__ Le dragon n’a nul besoin d’être caché derrière une autre pièce, le dragon se déplace dans toutes les directions et aussi vite sur tous les terrains. L’éléphant est une bonne pièce en plaine, mais il ne vaut plus rien en montagne et sur l’eau. »

Il joignit le geste à la parole en lui montrant ce dont était capable le Dragon, lui faisant prendre une pièce au hasard, enfin, presque. Il venait de faire une erreur de débutant en exposant sa pièce maîtresse, mais il s’agissait là encore d’un enseignement pour la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Daenerys Targaryen
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 21.04.14 14:54


Rencontres princières


▽ event
Le prince de Dorne aborda le sujet que la jeune princesse ne voulait pas abordait. La possible vie qui grandissait dans son ventre. Comment dire à Doran Martell, que ce possible enfant n’était pas celui de Drogo mais de Durran ? Elle était allée voir ailleurs, elle avait cédé à son désir, elle s’était faite séduire et n’avait pas résisté. Mais elle aimait Durran, il lui avait permis d’échapper à Drogo, d’échapper à Viserys. Ses sentiments avaient pris le dessus et non sa raison. Sa raison lui avait crié de détester le chevalier car il portait le nom de son ennemi mais son cœur avait crié plus fort. Elle manquait d’amour et il le lui avait rempli ce manque. Elle était jeune et les erreurs arrivent vite.

Daenerys se mordit la lèvre inférieure et baissa la tête. Ce n’était pas noble, mais la jeune fille ne savait pas mentir, elle ne pourrait pas mentir au prince qui se tenait devant elle. Mais elle avait peur de sa colère. Trop souvent elle avait vu la colère dans les yeux de Viserys mêlé à la déception. Et ce souvenait aussi de la douleur que cela lui causait. Mais la vérité sortait toujours de la bouche des enfants et au fond d’elle, la jeune princesse en était encore une.
« Si je porte un enfant, ce n’est pas celui du Khal… »

Ce n’était qu’un souffle, un murmure. Elle n’avait pas eu la force de parler plus fort. Elle se sentait affreusement mal. Peu à peu la princesse s’apercevait de toutes ses erreurs, de toutes ses failles qu’elle possédait et qu’elle devrait effacer avec le temps.
Le chemin de la diplomatie. La Targaryen n’y connaissait strictement rien. Ou uniquement celle de Viserys qui n’était que violence et menace. Mais les mots du prince s’incrustèrent dans sa tête. Pas de combat si on n’est pas sûr de gagner.
« Je ne connais rien à la diplomatie. Viserys la faisait à travers des menaces et de la violence. Mais je doute que cela soit la définition du mot diplomatie… »

Toute sa vie, Daenerys avait eu un mauvais exemple avec son frère. Son éducation n’avait été fait principalement que par son frère. Ser Darry avait été comme un père pour elle, mais il était parti trop tôt. La jeune fille ne possédait que des souvenirs cette époque. Mais c’était peut-être cela qui la différencier de son frère. L’homme avait réussi à préserver l’innocence et la naïveté de la petite sœur de Rhaegar. La protégeant de la folie des Targaryen, la protégeant de la folie de Viserys.

Elle regarda le prince prendre une pièce avec son dragon. Elle regarda le plateau. Elle hésitait. Elle voyait bien que certaines pièces étaient à découvert et donc facilement prenables. Mais elle ne savait laquelle prendre. Elle prit donc son dragon et alla le positionner devant le Roi du prince de Dorne. Un dragon pouvait tuer un roi. Alors dans le jeu, la princesse supposa qu’elle pouvait faire de même.



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 26.04.14 19:01

Doran fut très surpris par la nouvelle, pas vraiment par le fait que Daenerys porte l’enfant de Durran, en voyant évoluer ensemble au début les deux jeunes adolescents, il avait déjà pu se faire une idée sur la nature de leur relation. Non, ce qui l’étonna le plus fut qu’elle lui dise la vérité. Il fallait vraiment falloir qu’elle apprenne à mentir, mais c’était une leçon pour une autre journée et pour un autre professeur.

__ Êtes-vous en train de me dire que vous portez peut-être en votre sein l’héritier des Sept Couronnes qui unirait les dynasties Baratheon et Targaryen ? »

Il darda un regard sévère sur la Princesse, il fallait qu’elle prenne conscience de ce que cela signifiait, pour, l’enfant, pour elle, pour Durran et pour le Royaume.

__ Hum… Je vois. Il faudra, lorsque cet enfant sera né, que vous en preniez le plus grand soin et surtout que vous le mettiez à l’abri de vos ennemis. J’espère que vous ferez les bons choix, tant en tant que mère qu’en tant que future Reine. »

Cet imprévu plombait un peu le plan selon lequel elle gagnerait Baeron par sa beauté, mais rien n’était pour autant perdu de ce côté-là et, s’il s’agissait d’un fils, il faudrait tout faire pour qu’il survive.

__ Les menace et la violence font aussi partie des armes d’un Prince, et tout autant de celles d’un Princesses. Mais elles ne vous apportent que rarement l’amour et la loyauté. »

Doran sourit avec bienveillance.

__ Prenez le temps d’apprendre, vous aurez désormais avec vous les meilleurs professeurs qu’une future Reine puisse rêver. Apprenez, grandissez, rattrapez le temps perdu, reprenez les rênes de votre existence, devenez mère, et devenez Reine. Patience. Vous avez déjà attendu si longtemps, quelques années de plus ou de moins n’y changeront rien. A Lys vous serez à la fois proche de vos alliés et de vos ennemis, mais en sécurité. Et lorsque sera venu le moment d’agir, je vous enverrais mon fils aîné, Quentyn, il saura vous conseiller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Daenerys Targaryen
« Invité »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 28.04.14 20:02


Rencontres princières


▽ event
Doran était décidément un homme vraiment intelligent car il comprit rapidement ce que la jeune princesse avait insinué. Elle portait surement l’enfant de Durran. Et le regard sévère du prince la mise mal à l’aise. Ses mains se portèrent instinctivement à son ventre où la vie grandissait peut-être. Daenerys fut néanmoins surprise par le reste. Il ne semblait pas vouloir tuer le possible enfant qu’il y avait dans son ventre. Mais il lui demanda de protéger l’enfant en tant que mère et future Reine et de faire les bons choix. Dany prenait conscience que cela ne serait pas facile et que si l’Usurpateur l’apprenait le nombre d’assassin allaient doublés rapidement.
« Je ferais tout pour protéger cette enfant si je le porte. »

Comment ? Elle n’en savait rien. Elle avait encore quelques mois devant elle pour savoir comment protéger sa progéniture. Mais elle était la fille du dragon, les dragons protégeaient leurs enfants alors elle ferait de même. Son père, malgré sa folie avait voulu éloigné sa femme et ses enfants de Port Réal au moment de la guerre. Cela lui avait permis de vivre avec Viserys.

Les paroles du prince de Dorne sur les armes des Princes et des Princesses blessèrent le cœur de la jeune fille. Son frère était sa seule famille. Les Martell semblaient être une famille unis qui s’aimaient les uns des autres. Ils étaient aussi des princes et des princesses. Pourquoi Viserys ne pouvait être ainsi ?
« Même quand il s’agit de la famille ? Viserys est le dernier membre de ma famille en vie… »

Certes maintenant c’était du passé mais la princesse aurait voulu que son frère se comporte autrement.

Le prince Doran lui annonça qu’elle aurait désormais de bon professeur pour apprendre à devenir une Reine. Et qu’au moment venu, son fils viendrait la conseiller. La princesse n’aurait pu espérait mieux et elle ne demanderait pas plus. C’était déjà énorme que le prince ne la donne pas à l’Usurpateur sur un plateau d’argent. Elle ne pouvait se permette de demander plus, se serait déplacé de sa part.
« Je ferais tout ce que je peux pour être que je dois être…Je vous remercie pour tout ce que vous avez Prince Doran. »

Maintenant son destin était entre ses mains. La Targaryen serait responsable de ses actes et devrait les assumer. Pour la première fois, elle serait maîtresse et libre de choisir son propre chemin.
Elle leva une dernière fois les yeux vers son hôte.
« Prince Doran…ne dîtes rien à Durran sur la possibilité que j’attends un enfant. Je ne veux pas qu’il s’inquiète pour moi. »

Daenerys se doutait que le prince de Dorne n’allait pas laisser l’héritier de l’Usurpateur repartir avec la fille du dragon.



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



« I am Death Your soul is Mine »
« kneel before dying »

Copyright : jjfwh - Deviant Art
Corbeaux : 541
à Westeros depuis : 23/09/2013
MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE 03.05.14 4:28

Doran sourit et reprit au sujet de l’enfant.

__ Evidemment. Et nous vous y aiderons, tout comme nous vous aidons aujourd’hui. »

A priori, Daenerys n’avait pas saisit que bien que la menace et la violence puisse faire partie des armes des puissants, il fallait les utiliser avec parcimonie, qu’importe, elle l’apprendrait, comme tout le reste.

__ Encore moins quand il s‘agit de la famille Princesse. Encore moins quand il s ‘agit de la famille. »

Il accepta ses remerciements sans ajouter un mot, et sourit lorsqu’elle lui demanda de ne rien dire à Durran pour l’enfant qu’elle portait peut-être. Il l’ignorait donc, très bien, mieux, pour l’instant en tout cas. De toute façon, il avait bien assez à s’inquiéter pour lui-même entre les mains des Princes de Dorne. Il sourit et hocha la tête en signe d’approbation.

__ Au revoir Princesse, à très bientôt dans la salle du Trône du Donjon Rouge, je l’espère… »

Elle prit congé et le Prince but une gorgée de vin en mangeant une orange les yeux fixés sur le dehors lumineux, un sourire aux lèvres. Les pièces du jeu de Cyvosse étaient en place. Prudence et patience allaient enfin payer. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, rien n’était encore gagné, loin de là.

Elle pouvait devenir une Reine, il n’en doutait pas un instant, elle était encore trop douce, mais elle avait déjà la beauté d’une Princesse Targaryen et assez de bon sens pour une enfant de son âge. Avec les enseignements de Mestre Yvan et les bons soins de Septa June, d’ici quelques temps, peut-être plus tôt qu’il ne pouvait l’imaginer, elle serait en mesure de monter sur le trône. Restait encore à savoir comment le prendre, mais d’ici là la situation en Westeros pouvait évoluer, il serait alors temps d’échafauder un plan de bataille. L’avenir était désormais en marche.

Une jeune fille venue de Lys, probablement d’origine Valyrienne vu ses traits, prendrait un bateau pour la capitale et se ferait exécuter en lieu et place de Daenerys Targaryen pendant que cette dernière voguerait vers l’île aux plaisirs. La prostituée trouvée dans un bordel luxueux de Lancehélion la mettrait ainsi à l’abri des assassins du Roi et Dorne à l’abri de sa vengeance tant que le subterfuge ne serait pas découvert. Qui de mieux qu’Oberyn Martell venu avec une heureuse nouvelle pour l’accompagner, avec peut-être une demande de vengeance de manière à brouiller les pistes, qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut




Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 298 - Lune 12 - Semaine 2 - Jour 4 - DORNE
» 298 - Lune 12 - Semaine 1 - Jour 6 - DORNE
» Le site officiel de Pokémon Soleil & Lune mis à jour !
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones Chronicles :: Sothoryos :: Ruines de Zamettar :: Intrigues Terminées-